Le gouvernement du Canada annonce un investissement pour les organismes de femmes de l’ouest de Terre-Neuve 

Communiqué de presse

Trois organismes reçoivent du financement pour assurer qu’ils peuvent continuer d’offrir des mesures de soutien essentielles aux femmes et à leur famille.

Le 16 avril 2019 — Stephenville (Terre-Neuve-et-Labrador) — Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les organismes de femmes fournissent des services essentiels dans nos collectivités en aidant les femmes et les filles à être financièrement indépendantes, à l’abri de la violence et capables de participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de notre société. Malgré cela, et pendant beaucoup trop longtemps, elles ont été chroniquement, sous-financées et sous-estimées, et leurs efforts ont été minés. Le gouvernement du Canada reconnait que les organismes de femmes sont la pierre angulaire du mouvement des femmes et que la façon la plus efficace de promouvoir l’égalité des genres est de maintenir et d’accroitre leur capacité à poursuivre leur important travail. 

Voilà pourquoi Gudie Hutchings, députée fédérale de Long Range Mountains, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, que le gouvernement du Canada investit plus de 430 000 $ dans trois organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes de l’ouest de Terre-Neuve.

  • Bay St. George Status of Women Association inc. recevra 19 246 $ afin d’attirer et de maintenir en poste du personnel et des bénévoles de grande qualité et ainsi pouvoir soutenir un plus grand nombre de femmes dans sa communauté et établir des relations plus solides avec des organisations sœurs pour accroitre son incidence dans toute la province.
  • Newfoundland Aboriginal Women’s Network inc. recevra 388 766 $ afin d’accroitre et de maintenir sa capacité à soutenir les femmes autochtones dans la communauté et de mieux comprendre les obstacles sociaux et économiques auxquels elles font face, y compris la violence et ses répercussions sur la santé mentale.
  • People of the Dawn Indigenous Friendship Centre inc. recevra 24 486 $ afin de déterminer s’il est prêt à fournir des logements sociaux aux femmes victimes de violence ou à risque de violence.

Ce sont trois organismes des plus de 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes dans tout le Canada qui bénéficieront du financement du gouvernement du Canada dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités. Ce financement résulte de l’annonce dans le budget de 2018 du versement d’une somme de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada.

Citations

« Grâce à notre investissement historique, nous reconnaissons que les femmes et les organismes de femmes parviennent à surmonter les obstacles et nous exprimons notre gratitude à celles et à ceux qui déploient des efforts à cet égard depuis des décennies, et ce, à l’aide d’un budget restreint. Le mouvement des femmes partout au Canada sollicite une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la viabilité de leurs travaux. Notre gouvernement a écouté. Grâce à ce financement stable et flexible dans l’ouest de Terre-Neuve, nous aidons ces trois organismes à prendre de l’expansion afin qu’ils puissent croitre et perdurer, parce que nous savons que les investissements dans les organismes de femmes sont la façon la plus efficace de promouvoir l’égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a produit des résultats fantastiques, nous favorisons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui profitent à tous. »

L’honorable Maryam Monsef, C. P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Ces projets, tous financés par le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres, permettront à chaque organisme de travailler à sa stratégie de réussite et de donner un nouvel élan à l’excellent travail qu’il accomplit dans sa collectivité. Chacun des trois projets a pour but d’améliorer la situation sociale et économique des femmes dans leur communauté. Les projets faciliteront la collaboration avec les principaux intervenants, la création de programmes de perfectionnement professionnel et communautaire et la promotion de la défense des droits et de l’éducation pour tous. De telles possibilités de développement permettent non seulement aux organismes, mais aussi aux femmes que ces organismes servent de renforcer leurs capacités. En soutenant les femmes dans leur communauté, et des organismes comme le centre des femmes de la baie Saint-Georges le Newfoundland Aboriginal Women’s Network et le People of the Dawn Indigenous Friendship Centre, nous renforçons la voix des femmes dans leur communauté, nous les soutenons par des moyens adaptés à leurs besoins locaux et nous favorisons l’égalité entre les sexes dans tous les aspects de la société. »

Gudie Hutchings
Députée de Long Range Mountains 

« En tant qu’organisme communautaire, notre principal objectif est d’améliorer la qualité de vie des femmes et des familles dans la région de la baie St-George. Grâce à cet appui financier du gouvernement du Canada, nous pouvons prendre des mesures essentielles pour accroitre et renforcer nos services afin de desservir un plus grand nombre de femmes. »

Janice Kennedy, directrice générale
Bay St. George Status of Women Association Inc

« Notre vision est que toutes les femmes autochtones vivent dans des communautés sécuritaires, respectueuses et bienveillantes où la violence et les mauvais traitements ne sont jamais tolérés. Grâce à cet appui fédéral, nous pouvons continuer de poursuivre cet objectif en sensibilisant davantage la collectivité et en favorisant l’adoption de lois protectrices et la mise en place de programmes et de services adaptés à la culture. Nos animatrices et nos mentors communautaires qualifiés peuvent aider à instaurer des changements positifs et à long terme pour la santé et le bienêtre des femmes autochtones de Terre-Neuve. »

Odelle Pike, présidente
Newfoundland Aboriginal Women’s Network Inc.

« Nous sommes extrêmement reconnaissantes et reconnaissants de cet appui fédéral parce qu’il nous permet d’offrir une aide culturellement appropriée aux femmes autochtones — quel que soit leur statut — en matière de santé, de logement, d’éducation, d’emploi et de justice. Chacun de nos centres est unique aux femmes et à la communauté qu’il dessert, et ce financement nous aidera à nous assurer de pouvoir leur fournir le logement sécuritaire et accessible dont elles ont besoin pour s’épanouir. »

Patrick Park-Tighe, directeur général
People of the Dawn Indigenous Friendship Centre Inc.

Faits en bref

  • Le budget de 2018 prévoyait 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada. Outre cet investissement historique, dans le budget de 2019, on propose d’investir 160 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans, à compter de 2019‑2020, dans le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres. Cela signifie que d’ici à 2023‑2024, le Programme de promotion de la femme, qui aide les organismes admissibles à réaliser des projets visant à promouvoir l’égalité en éliminant les obstacles systémiques, jouira d’un budget annuel de 100 millions de dollars. 

  • Ce financement permettra à des organismes de femmes et à des organismes autochtones desservant des femmes d’éliminer les obstacles systémiques qui entravent le progrès des femmes, tout en reconnaissant la diversité des expériences en matière de genre et d’inégalité dans le pays.

  • Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, les femmes au Canada gagnaient en moyenne seulement 88 cents pour chaque dollar de salaire gagné par les hommes. Par ailleurs, elles sont beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel ; en effet, elles représentent 76 % de tous les travailleurs à temps partiel, et 25 % d’entre elles mentionnent les responsabilités liées à la garde d’enfants comme raison de travailler à temps partiel. 

  • Certains groupes de population sont plus susceptibles de subir des actes de violence et peuvent être confrontés à des obstacles et à des défis particuliers qui les exposent à certains risques (Statistique Canada, 2015).

  • Le Canada sera l’hôte de la conférence mondiale Women Deliver 2019, qui aura lieu du 3 au 6 juin, à Vancouver, en Colombie‑Britannique. Tenue tous les trois ans, cette conférence est le rassemblement le plus important du monde portant sur l’égalité des genres, ainsi que la santé, les droits et le bien‑être des femmes et des filles. 

  • La conférence s’inscrit dans un mouvement mondial de promotion de l’égalité des genres qui donne une voix à un large éventail de personnes, notamment les peuples autochtones, les jeunes et les personnes vivant dans des situations de conflit et de crise. Elle rassemblera plus de 6 000 personnes — dirigeants, influenceurs, défenseurs des droits, universitaires, militants, jeunes et journalistes — venant de plus de 160 pays ; 100 000 personnes supplémentaires participeront virtuellement.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :