Le gouvernement du Canada appuie les personnes de la diversité sexuelle ayant survécu à la violence fondée sur le sexe à Saskatoon

Communiqué de presse

Le 12 avril 2019 — Saskatoon (Saskatchewan) — Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Il est essentiel de mettre fin à la violence fondée sur le sexe si nous voulons réellement donner à tous et à toutes les mêmes possibilités de se joindre à la classe moyenne du Canada et de la faire prospérer. Nous sommes tous gagnants lorsque les personnes de toutes les orientations sexuelles et de toutes les expressions et identités de genre sont en sécurité et libres de vivre pleinement leur vie. 

Aujourd’hui, Randy Boissonnault, conseiller spécial auprès du premier ministre sur les enjeux relatifs à la communauté LGBTQ2 a annoncé, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, et au nom de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, un financement du gouvernement fédéral pour appuyer les personnes de la diversité sexuelle, particulièrement les jeunes personnes, ayant survécu à la violence fondée sur le sexe. 

OUTSaskatoon recevra plus de 1,1 million de dollars du gouvernement du Canada pour deux projets. Le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres fournira près de 550 000 $ sur cinq ans pour appuyer un projet de l’organisme intitulé Transformative Care for LGBTQ2S Survivors of Gender-Based Violence : A Prevention and Intervention Action Plan (soins transformateurs pour les personnes de la diversité sexuelle ayant survécu à la violence fondée sur le sexe : un plan d’action pour la prévention et l’intervention). Le projet vise à élaborer et à mettre à l’essai un modèle de prestation de services féministes intersectionnels qui luttent contre l’oppression et tiennent compte des traumatismes subis par les adultes et les jeunes de la diversité sexuelle ayant survécu de la violence fondée sur le sexe. 

L’Agence de la santé publique du Canada fournira également plus de 560 000 $ sur cinq ans à OUTSaskatoon pour son projet intitulé Understanding Gender-Based Violence in LGBTQ2S Communities (comprendre la violence fondée sur le sexe contre les personnes de la diversité sexuelles). Ce projet vise l’amélioration de la qualité des soins pour ces personnes en Saskatchewan et dans l’ensemble des Prairies en formant et en encadrant les éducateurs et les prestataires de services sociaux et de santé sur la façon de reconnaitre et de prévenir la violence fondée sur le sexe et d’y réagir en toute sécurité lorsqu’elle touche les personnes de la diversité sexuelle quel que soit leur âge ou leur milieu de vie.

L’an dernier, la ministre Monsef avait annoncé un financement de plus de 50 millions de dollars pour près de 60 projets dans des collectivités à travers tout le pays, dont deux en Saskatchewan, pour venir en aide aux personnes survivantes de violence fondée sur le sexe et à leur famille. L’Agence de la santé publique du Canada investira plus de 40 millions de dollars au cours des cinq prochaines années dans le programme : Prévenir la violence fondée sur le sexe : perspective du milieu de la santé. Ce programme soutient la Stratégie du pour prévenir et lutter contre la violence fondée sur le sexe.

Citations

« Avec cet investissement, nous finançons des organismes comme OUTSaskatoon qui fournissent des services essentiels pour appuyer les personnes survivantes LGBTQ2 et leurs familles. Cette enveloppe budgétaire a été décidée en consultation avec les cheffes de file du mouvement des femmes dont les conseils judicieux continuent d’aider à orienter la première stratégie canadienne pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Les cheffes d’organismes de femmes nous ont demandé : davantage de financement s’étendant sur de plus longues périodes, une simplification du processus des demandes de financement, et plus de ressources pour soutenir les personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe qui sont les plus marginalisées et les plus mal desservies. Notre gouvernement a répondu à l’appel. La violence fondée sur le sexe ne peut être tolérée et nous continuerons de travailler avec les personnes survivantes, partenaires communautaires et autres paliers de gouvernement pour mettre fin à toute forme de violence fondée sur le sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des sexes

« La violence fondée sur le sexe peut toucher n’importe qui, mais les statistiques montrent que certains groupes sont plus à risque que d’autres, y compris les personnes de la diversité sexuelle. Le gouvernement du Canada continue de travailler avec des partenaires partout au pays pour s’attaquer aux causes profondes de la violence fondée sur le sexe tout en appuyant les personnes survivantes de la violence en tenant compte de leurs besoins et de leur expérience. Je suis fière d’annoncer le financement de ces projets, qui permettront de soutenir les personnes de la diversité sexuelle de la Saskatchewan et des Prairies et aideront à garantir le droit des personnes à vivre une vie sans violence. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, c.p., députée
Ministre de la Santé

« Aucun de nous ne sera réellement à l’abri de la violence et de la discrimination tant que ces problèmes n’auront pas été complètement éliminés et que nous en ayons tous été libérés. Le financement de ces projets, mis en œuvre par OUTSaskatoon, servira à soutenir la prestation de services directs aux personnes de la diversité sexuelle ayant survécu à la violence fondée sur le sexe. Ce partenariat souligne la fermeté de l’engagement de notre gouvernement envers les droits et l’égalité pour les femmes et les personnes de la diversité sexuelle. »

Randy Boissonnault, député
conseiller spécial auprès du premier ministre sur les enjeux relatifs à la communauté LGBTQ2

« Nous sommes heureux de recevoir du financement du gouvernement du Canada pour mieux répondre à la violence fondée sur le sexe au sein et envers la communauté des personnes de la diversité sexuelle. Ce soutien assurera la continuité nécessaire pour aider les personnes survivantes, améliorer la qualité des soins et des programmes pour les adultes et les jeunes de la diversité sexuelle, et renforcer nos communautés. »

Rachel Loewen Walker, directrice générale
OUTSaskatoon

Faits en bref

  • En juin 2017, le ministère des Femmes et de l’Égalité des sexes (anciennement Condition féminine Canada) a annoncé la toute première Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

  • À ce jour, plus de 200 millions de dollars ont été investis dans cette stratégie pangouvernementale pour prévenir la violence fondée sur le sexe, soutenir les personnes survivantes et leur famille, et créer des systèmes juridiques et judiciaires plus sensibles à ce problème.

  • L’appel de concepts Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leur famille représente le financement le plus important jamais annoncé pour des programmes visant expressément à soutenir divers groupes de personnes survivantes de violence fondée sur le sexe et leur famille.

  • Certains segments de la population sont plus susceptibles d’être victimes de violence et peuvent être confrontés à des obstacles et des défis particuliers qui les exposent davantage à la violence (Statistique Canada, 2015).

  • La violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes de la diversité sexuelle constitue l’un des manquements aux droits de la personne les plus répandus, persistants et dévastateurs dans le monde. Au niveau mondial, on estime qu’une femme sur trois est victime de violence de la part d’un partenaire intime au cours de sa vie. 

  • Au Canada, près de 50 % des personnes âgées de 15 ans et plus qui se disent gaies, lesbiennes ou bisexuelles déclarent avoir été victimes d’abus physiques ou sexuels, comparativement à 30 % pour les personnes hétérosexuelles.

  • La violence fondée sur le sexe peut avoir des répercussions permanentes sur la santé physique, mentale, sexuelle et génésique des victimes. Elles sont, en effet, graves et couteuses : au Canada, les couts économiques associés à la violence conjugale et des agressions sexuelles sont évalués à plus de 12 milliards de dollars par année.

  • Le budget de 2019 propose d’investir 20 millions de dollars sur deux ans dans le renforcement des capacités et les travaux de niveau communautaire des organismes de service pour les Canadiennes et les Canadiens membres de la communauté de la diversité sexuelle, pour aider à répondre aux besoins particuliers ces et combattre les disparités persistantes qui les affectent.

  • En juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence de Women Deliver, la plus importante conférence au monde sur l’égalité entre les sexes et la santé, les droits et le bienêtre des filles et des femmes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des sexes
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des sexes
819-420-8684 

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200 

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :