Document d’information - Boursières du Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants 

Document d'information

Grâce au soutien du gouvernement du Canada, le Partenariat et le secrétariat de la Mobilisation canadienne Women Deliver 2019 ont accordé une bourse à une cinquantaine de personnes qui sont engagées dans la cause de l’égalité, afin qu’elles puissent participer à la conférence Women Deliver 2019 à Vancouver (Colombie-Britannique) du 3 au 6 juin 2019. Ces personnes viennent de tous les coins du pays. La bourse couvrira leurs frais d’inscription, de transport et d’hébergement.

Voici la liste des boursières (on peut consulter la notice biographique de chacune sur le site Web du Partenariat, dans la langue qu’elle a été soumise) :

  1. Afnan Naeem, militante et professionnelle en santé publique de Waterloo (Ontario).
  2. Amy Carver, entrepreneuse et professionnelle de la santé de Long Creek (Île-du-Prince-Édouard).
  3. Amy Grant, coordonnatrice des communications à la YWCA Halifax, Autochtone de descendance métisse et micmaque vivant à K'jipuktuk, en Mi'kma'ki (c’est-à-dire à Halifax, en Nouvelle-Écosse).
  4. Amy Robichaud, directrice générale de Dress for Success Vancouver, organisme communautaire qui outille les femmes pour leur entrée sur le marché du travail en leur fournissant des vêtements appropriés, des services de carrière et des programmes de développement professionnel.
  5. Andrea Sobko, de Toronto (Ontario), une avocate, pédagogue et militante féministe impliquée dans The Period Purse.
  6. Anita Mark, de Victoria (Colombie-Britannique), une consultante et facilitatrice de RESULTS Canada qui milite pour la justice sociale.
  7. Ariel Mishkin, de Victoria (Colombie-Britannique), membre du conseil d’administration du BC Council for International Cooperation et agente de planification événementielle à l’Autorité sanitaire des Premières Nations.
  8. Asaf Shargall, de Toronto (Ontario), codirectrice de la création chez Women’s Global Health Innovations.
  9. Ashley Hall, de Moncton (Nouveau-Brunswick), une travailleuse d’approche au Carrefour pour femmes.
  10. Audrey Baril, du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Québec), une chargée de projets qui travaille pour la santé et le bien être des jeunes femmes au Burkina Faso et au Sénégal.
  11. Aurora Hardy, de Whitehorse (Yukon), citoyenne de la Première Nation de Kwanlin Dün et membre du clan de l’Ours, cofondatrice de Youth for Lateral Kindness, où elle agit aussi comme facilitatrice.
  12. Autum Jules, de la Première Nation de Teslin Tlingit Council (Yukon), bénévole au Northern Council for Global Cooperation.
  13. Bintou Barrow, de Toronto (Ontario), fondatrice de Gambian Fempreneurs, organisme qui aide les femmes à obtenir le capital de démarrage et la visibilité qu’il leur faut au début de leur cheminement entrepreneurial.
  14. Brianne Klingspon, de Sherwood Park (Alberta), enseignante de ONE! International Poverty Relief.
  15. Brittney Potvin, de Whitehorse (Yukon), coordonnatrice de programme au Northern Council for Global Cooperation et au Conseil atlantique pour la coopération internationale.
  16. Dillon Black, d’Ottawa (Ontario), féministe non conforme dans le genre qui milite pour les droits des personnes de la diversité sexuelle et l’élimination de la violence au sein de la Coalition d’Ottawa contre la violence faite aux femmes.
  17. Emily Haugen, de Langley (Colombie-Britannique), étudiante à l’Université polytechnique Kwantlen qui travaille au sein du réseau de santé primaire Fraser Northwest Division of Family Practice et comptait parmi les Héritières du suffrage cette année.
  18. Esther Enyolu, de Durham (Ontario), une conseillère spécialisée en traumatisme et conférencière en matière de violence genrée, de diversité, d’inclusion et de droits de la personne.
  19. Faria Khan, de Calgary (Alberta), qui milite pour le renforcement des relations diplomatiques et l’amélioration de la santé dans le monde, en particulier en matière de santé sexuelle, de promotion de la santé et de genre.
  20. Fatima Beydoun, de Halifax (Nouvelle-Écosse), étudiante de troisième année à l’Université Dalhousie et Héritière du suffrage en 2019.
  21. Francess Amara, une animatrice communautaire née en Sierra Leone qui vit et travaille actuellement à Winnipeg (Manitoba).
  22. Francisca Mandeya, d’Iqaluit (Nunavut), une fonctionnaire qui est aussi une communicatrice, auteure et accompagnatrice transformationnelle et qui porte avec passion la cause de l’égalité de genre.
  23. Gabrielle Jacob, de Vancouver (Colombie-Britannique), étudiante à l’Université du Nord de la Colombie-Britannique qui, durant son baccalauréat, a travaillé de différentes façons à promouvoir la coopération internationale, la souveraineté territoriale et les droits de la personne.
  24. Grace Van Mil, de Winnipeg (Manitoba), travailleuse en développement international et communautaire qui défend la justice sociale.
  25. Habiba Cooper Diallo, de Halifax (Nouvelle-Écosse), auteure primée, communicatrice et militante pour la santé des femmes qui a fondé l’organisme à but non lucratif Women’s Health Organization International.
  26. Hirut Melaku Eyob, de Montréal (Québec), consultante en grossesse et allaitement qui s’intéresse en particulier à l’équité raciale, à la violence sexuelle et aux enjeux de la diversité sexuelle.
  27. Jamileh Naso, de Winnipeg (Manitoba), étudiante, porte-parole et militante d’Operation Ezra.
  28. Jannatara Begum, de Kitchener-Waterloo (Ontario), étudiante en bioarchéologie et physiologie à l’Université Wilfrid Laurier.
  29. Jane Hope, de Vancouver (Colombie-Britannique), directrice du marketing et des communications chez Lunapads, une entreprise sociale qui offre des produits écoresponsables pour les menstruations.
  30. Jenn Fredericks, conseillère en réadaptation à la YWCA de Moncton (Nouveau-Brunswick).
  31. Jillian Kilfoil, de Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), directrice générale du Réseau des femmes de l’Île-du-Prince-Édouard.
  32. Jubanti Toppo, coordonnatrice du programme de soutien aux immigrantes de l’Antigonish Women’s Resource Centre & Sexual Assault Service Association d’Antigonish (Nouvelle-Écosse).
  33. Karin Tischler, de Surrey (Colombie-Britannique), fondatrice d’Emily’s Path.ca, organisme qui aide les professionnelles hautement qualifiées à reprendre le travail après une longue absence.
  34. Karina Walker, de Winnipeg (Manitoba), coordonnatrice de la programmation communautaire pour les enfants de la division scolaire de River East Transcona.
  35. Katie Davey, de Saint John (Nouveau-Brunswick), créatrice de Femme Wonk, balado sur la politique et les questions d’actualité, et membre du Groupe de travail jeunesse sur l’égalité des genres du gouvernement du Canada.
  36. Lexie Obey, de Regina (Saskatchewan), Crie des plaines et Métisse récemment diplômée qui travaille comme intervenante jeunesse.
  37. Lori Boland, conseillère en santé et mieux-être qui défend depuis deux décennies les intérêts des enfants et des familles, s’efforçant d’apporter des changements au niveau communautaire et systémique pour faire de Vancouver (Colombie-Britannique) une ville inclusive, sûre et équitable pour toutes et tous.
  38. Lydia Phillip, de Halifax (Nouvelle-Écosse), cheffe des communications à la Black Business Initiative, organisme à but non lucratif qui soutient l’entrepreneuriat noir.
  39. Mai Ngo, de Toronto (Ontario), réalisatrice et animatrice de The Birth Talks, série de balados dans laquelle elle échange avec diverses personnes sur la naissance, dans une optique féministe.
  40. Maisyn Sock, étudiante micmaque et militante autochtone d’Eskasoni (Nouvelle-Écosse) et Elsipogtog (Nouveau-Brunswick).
  41. Marie-Hélène Lajoie, de Sherbrooke (Québec), agente de projet et de stages internationaux pour les jeunes au Carrefour de solidarité internationale.
  42. Melanie Walker, de Vancouver (Colombie-Britannique), directrice de la consultation et de l’hébergement pour la nation de Tsleil-Waututh qui travaille à faire respecter les droits autochtones au fil des consultations de parties prenantes et différents ordres de gouvernement.
  43. Mélissa Beaulieu, de Gatineau (Québec), agente de projet, de communications et de développement à l’Assemblée des groupes de femmes d’interventions régionales (AGIR Outaouais).
  44. Micaela Crighton, de Winnipeg (Manitoba), militante, nouvelle diplômée et coprésidente à la revendication au sein du conseil de l’Institute for International Women’s Rights.
  45. Miley Wee Kee Leong, de Vancouver (Colombie-Britannique), membre du conseil d’administration du Centre of Excellence for Women’s Health et Good Night Out Vancouver.
  46. Mishma Mukith, d’Edmonton (Alberta), cofondatrice d’un organisme à but non lucratif et membre du conseil consultatif de la Ville d’Edmonton.
  47. Nelly Bassily, de Montréal (Québec), féministe intersectionnelle, militante pour les droits sexuels, championne de la diversité raciale, et directrice des initiatives jeunesse et des relations internationales pour le Réseau d’action des femmes handicapées du Canada (DAWN Canada).
  48. Nevena Vucetic, de Halifax (Nouvelle-Écosse), étudiante en première année du programme de développement international à l’Université Dalhousie.
  49. Rachel Richard, de Moncton (Nouveau-Brunswick), agente de mobilisation du public à la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick.
  50. Reina Foster, de la Première Nation de Lac-Seul, dans le nord-ouest de l’Ontario, membre du conseil consultatif jeunesse de Plan International Canada.
  51. Rosemary Ganley, de Peterborough (Ontario), auteure et féministe de longue date qui a participé à la quatrième Conférence mondiale des Nations Unies, à Beijing, en 1995.
  52. Sheryl Evans-Price, du nord-est de l’Ontario, membre du conseil scolaire du district d’Algoma et administratrice représentant la région d’Algoma au sein de l’Ontario Public School Board’s Association (association réunissant les conseils scolaires des écoles publiques ontariennes de langue anglaise).
  53. Sophie Séguin, de Montréal (Québec), accompagnante à la naissance et féministe qui coordonne le Regroupement Naissance-Renaissance.
  54. Sophia Qaderi, d’Edmonton (Alberta), étudiante de deuxième année en sciences politiques à l’Université MacEwan.
  55. Sydney Piggott, de Toronto (Ontario), responsable des programmes et projets à YWCA Canada.
  56. Tyler Andrade, de Winnipeg (Manitoba), nouvelle diplômée de l’Université de Winnipeg et membre de l’International Institute for Women’s Rights.
  57. Yash Pillay, de Sherwood Park (Alberta), doctorante en biochimie médicale et rédactrice de demandes de subvention pour ONE! International

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :