Le gouvernement du Canada annonce un financement en vue de promouvoir l’égalité des genres et d’assurer la sécurité des jeunes à Montréal

Communiqué de presse

Cet investissement aidera la communauté à prévenir la violence fondée sur le sexe chez les jeunes et  à y répondre quand elle survient.

Le 24 mai 2019 — Montréal (Québec) — ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Il est essentiel d’éliminer la violence fondée sur le sexe si nous comptons réellement renforcer la classe moyenne et donner à toutes et tous les mêmes chances d’en faire partie..En effet, lorsque les femmes, les filles et les membres de la diversité sexuelle sont libres de vivre pleinement leur vie en toute sécurité, l’ensemble de la population canadienne en bénéficie.

Voilà pourquoi le gouvernement du Canada finance un projet à Montréal qui contribuera au progrès de l’égalité des genres tout en protégeant les jeunes. Rachel Bendayan, députée d’Outremont, en a fait l’annonce aujourd’hui, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres.                             

Prévention Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce recevra 393 429 $ du gouvernement du Canada pour l’aider à prévenir les violences sexuelles contre les adolescentes dans les écoles secondaires et les quartiers de Côte-des-Neiges, Notre-Dame-de-Grâce, Outremont et Ville-Mont-Royal. Un comité consultatif, où seront représentés les écoles, les élèves et les organismes communautaires, assurera la conception et l’implantation de méthodes uniformisées d’enseignement du consentement aux jeunes. Le projet inclura aussi l’élaboration de politiques et d’outils qui seront mis à la disposition des écoles des quatre quartiers pour prévenir le harcèlement sexuel et guider les interventions quand il se produit.

Le projet s’inscrit dans un investissement de 18 millions de dollars sous forme de Financement pour l’avancement de l’égalité entre les sexes au Canada. Ce financement a pour objet de soutenir des organismes communautaires ainsi que de rendre possible la mobilisation de 150 cheffes de file canadiennes. Provenant d’un peu partout au pays, ces dernières se concerteront pour faire avancer le mouvement des femmes à l’échelle nationale. Le réseau est animé par la Fondation canadienne des femmes. 

Citations

« Au cœur du mouvement des femmes, il y a des cheffes de file fortes et dynamiques; leur conviction est essentielle pour réaliser l’égalité des genres. L’évènement d’aujourd’hui montre l’influence qu’elles exercent et comment les organismes qu’elles représentent peuvent insuffler des changements à Montréal qui profiteront à chacune et chacun d’entre nous. Je suis fière de soutenir leurs efforts, tout comme je suis fière de l’engagement continu de notre gouvernement envers l’égalité des genres. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« J’ai déjà eu le plaisir d’annoncer d’importants investissements au sein de notre collectivité. J’ai notamment annoncé une subvention de 393 429 $ à « Prévention CDN-NDG » pour mettre fin à la violence faite aux jeunes filles. Plusieurs subventions ont également été accordées à des petites entreprises au sein de notre collectivité. De plus, 1,3 million de dollars ont été versés à des organismes sans but lucratif pour créer des emplois d’été dans Outremont, Côte-des-Neiges et le Mile-End. »

Rachel Bendayan
Députée d’Outremont

« Nous sommes, toutes et tous, profondément troublés par le problème de la violence sexuelle, et je crois que la collectivité dans son ensemble doit participer à sa résolution. Mon organisme est heureux de bénéficier du soutien du gouvernement du Canada pour son projet, et nous travaillerons consciencieusement avec nos partenaires pour offrir aux filles et aux jeunes femmes de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce un cadre de vie plus sécuritaire. »

Terri Sainte-Marie, directrice
Prévention Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce 

Faits en bref

  • À ce jour, le gouvernement du Canada a investi plus de 200 millions de dollars pour prévenir la violence fondée sur le sexe, soutenir les personnes survivantes et leur famille, de même que pour créer des systèmes juridiques et judiciaires mieux adaptés.

  • Certains segments de la population sont plus vulnérables à la violence et peuvent être aux prises avec des obstacles particuliers, qui les fragilisent davantage. Selon l’Enquête sociale générale sur la victimisation de 2014, compte tenu de tous les autres facteurs, les femmes courent un risque 20 % plus élevé que les hommes d’être victimes de violence. Ce risque est encore plus élevé chez les femmes autochtones : en effet, celles-ci déclarent avoir été victimes d’un crime violent dans une proportion 2,7 fois plus élevée que les femmes allochtones (219 incidents par tranche de 1 000 habitantes contre 81 ‰ pour ces dernières). Les femmes qui vivent dans les territoires sont encore plus vulnérables (182 incidents par tranche de 1 000, contre 85 ‰ dans les provinces). 

  • La violence fondée sur le sexe peut avoir des répercussions permanentes sur la santé physique, mentale, sexuelle et génésique des victimes. Non seulement ces répercussions sont-elles graves, mais elles ont aussi un coût élevé pour l’économie. On estime le coût des agressions sexuelles et de la violence entre partenaires intimes à plus de 12 milliards de dollars par année au Canada.

  • Du 3 au 6 juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence internationale Women Deliver 2019. Cette édition de la conférence aura lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique. Tenue tous les trois ans, Women Deliver est la plus grande conférence internationale sur l’égalité des genres en santé et sur les droits et le bien-être des femmes et des filles. 

  • La conférence s’inscrit dans un mouvement mondial de promotion de l’égalité des genres qui donne une voix à un large éventail de personnes, notamment les peuples autochtones, les jeunes et les personnes vivant dans des situations de conflit et de crise. Elle rassemblera plus de 6 000 personnes — dirigeantes et dirigeants, influenceuses et influenceurs, défenseures et défenseurs des droits, universitaires, militantes et militants, jeunes et journalistes — venant de plus de 160 pays; 100 000 personnes supplémentaires participeront virtuellement.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825                   

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :