Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans des organismes de femmes dans toute l’Île-du-Prince-Édouard

Communiqué de presse

Le 24 mai 2019 – Summerside (Île-du-Prince-Édouard) – Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les organismes de femmes fournissent des services indispensables dans nos collectivités, et ils aident les femmes et les filles à profiter d’une sécurité financière, à vivre à l’abri de la  violence et à être en mesure de participer à toutes les sphères de notre économie et de notre société. Or, depuis trop longtemps déjà, ces organismes sont sous-financés, sous-estimés et affaiblis. Le gouvernement du Canada reconnaît que les organismes de femmes sont la pierre angulaire du mouvement des femmes; maintenir et accroître leur capacité de faire ce travail important est la façon la plus efficace de promouvoir l’égalité entre les genres.

Ainsi, aujourd’hui, Bobby Morrissey, député d’Egmont, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé que le gouvernement du Canada investira plus de 1,25 million de dollars dans trois organisations de femmes et organisations autochtones offrant des services aux femmes de l’Île-du-Prince-Édouard :

  • Aboriginal Women’s Association of Prince Edward Island Inc.;
  • Actions Femmes ÎPÉ; et
  • East Prince Women’s Information Centre.

Ce sont trois des plus de 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes aux quatre coins du Canada auxquels le gouvernement du Canada apporte un investissement financier, dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités. L’investissement résulte de l’annonce, dans le budget de 2018, d’un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada.

Citations

« Grâce à notre investissement historique, nous rendons hommage aux femmes et aux organismes de femmes qui parviennent à surmonter les obstacles et nous exprimons notre gratitude à celles et à ceux qui déploient des efforts à cet égard depuis des décennies, et ce, à l’aide d’un budget restreint. Le mouvement des femmes partout au Canada sollicite une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la viabilité de leurs travaux. Notre gouvernement a écouté. Grâce à ce financement stable et flexible, nous aidons les organismes de femmes en Île-du-Prince-Édouard à croître et à perdurer, parce que nous savons que les investissements dans les organismes de femmes sont la façon la plus efficace de promouvoir l’égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a produit des résultats fantastiques, nous favorisons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui profitent à tous. »  

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres 

« Le gouvernement du Canada s’est engagé à promouvoir l’égalité des genres et à fournir le soutien nécessaire pour y parvenir. Notre plan vise à générer une plus grande stabilité et une capacité accrue pour les organismes de femmes de l’Île-du-Prince-Édouard afin qu’ils puissent continuer à fournir les services essentiels qu’ils offrent. »

Bobby Morrissey
Député d’Egmont

« Nos grands-mères, nos mères, nos tantes, nos sœurs et nos cousines nous ont transmis des connaissances et des enseignements voulant que si les femmes sont fortes, leurs communautés le sont aussi. Les femmes donnent réellement vie à leurs communautés et il est important pour nous de poursuivre l’éducation des femmes autochtones. Grâce à ces nouveaux fonds du gouvernement fédéral, nous pourrons aller de l’avant et partager des pratiques exemplaires avec la communauté autochtone de l’Île-du-Prince-Édouard et élargir la portée de ces pratiques. »                  

Marlene Thomas, vice-présidente
Aboriginal Women’s Association of Prince Edward Island Inc.    

« Nous nous réjouissons que le gouvernement fédéral ait annoncé ce soutien financier. Nous allons ainsi pouvoir améliorer nos services et élargir leur portée pour les offrir aux Acadiennes, aux femmes francophones et francophiles de l’Île-du-Prince-Édouard et travailler dans l’objectif de concrétiser l’égalité entre les sexes au sein de notre société. »

Michelle Pineau, Présidente
Actions Femmes ÎPÉ

« Nous sommes le seul centre pour femmes du comté de Prince. Nous essayons d’apporter un soutien aux femmes afin qu’elles puissent surmonter tous les problèmes qui les touchent aujourd’hui, y compris les problèmes liés à la formation, à l’éducation, à l’emploi, aux toxicomanies, à la justice, à l’égalité des genres et à la violence fondée sur le genre. Nous sommes très heureux de voir que le gouvernement du Canada nous aide à accroître nos capacités, car il reconnaît la valeur des organismes de femmes et la contribution qu’ils apportent à la société canadienne. » 

Andy Lou Somers, directrice exécutive
East Prince Women’s Information Centre 

Faits en bref

  • Dans le Budget de 2018, un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans a été annoncé, lequel vise à soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada. Outre cet investissement historique, dans le Budget de 2019, on propose d’investir 160 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans à compter de 2019‑2020, dans le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres. Cela signifie que d’ici à 2023‑2024, le financement accordé au Programme de promotion de la femme, qui aide les organismes admissibles à réaliser des projets visant à promouvoir l’égalité des genres en éliminant les obstacles systémiques, aura reçu 100 millions de dollars par année. 

  • Ce financement permettra à des organismes de femmes et à des organismes autochtones au service des femmes d’éliminer les obstacles systémiques qui entravent le progrès des femmes, tout en reconnaissant la diversité des expériences en matière de genre et d’inégalité dans le pays.

  • La violence fondée sur le sexe peut avoir des répercussions permanentes sur la santé physique, mentale, sexuelle et génésique des victimes. Elles sont, en effet, graves et couteuses : au Canada, les couts économiques associés à la violence conjugale et des agressions sexuelles sont évalués à plus de 12 milliards de dollars par année.

  • Le Canada sera l’hôte de la conférence mondiale Women Deliver 2019, qui aura lieu du 3 au 6 juin, à Vancouver, en Colombie‑Britannique. Tenue tous les trois ans, cette conférence est le rassemblement le plus important du monde portant sur l’égalité des genres, ainsi que la santé, les droits et le bien‑être des femmes et des filles. 

  • La conférence s’inscrit dans un mouvement mondial de promotion de l’égalité entre les sexes qui donne une voix à un large éventail de personnes, notamment les peuples autochtones, les jeunes et les personnes vivant dans des situations de conflit et de crise. Elle rassemblera plus de 7 000 personnes – dirigeants, influenceurs, défenseurs des droits, universitaires, militants, jeunes et journalistes – venant de plus de 160 pays; 100 000 personnes supplémentaires participeront virtuellement.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :