Le gouvernement du Canada annonce un nouvel investissement fédéral qui renforcera la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones dans le sud de l’Alberta

Communiqué de presse

Le 10 mai 2019 — Lethbridge (Alberta) — Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les femmes autochtones occupent une place importante dans leur famille et la collectivité : elles donnent la vie et en prennent soin, elles exercent aussi une grande influence comme artisanes et gardiennes de la paix, de même qu’en tant que protectrices. En créant des conditions propices à la réussite des femmes autochtones, nous aidons aussi les familles et les communautés, ce qui en retour améliorera leur bien-être économique et renforcera l’économie du Canada tout entier.

Aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé un investissement important pour améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones dans le sud de l’Alberta.

L’Opokaa’sin Early Intervention Society, établie à Lethbridge, recevra 350 000 $ pour réaliser un projet triennal intitulé Blackfoot Women’s Empowerment from Security to Prosperity (De la sécurité à la prospérité : autonomiser les femmes pieds-noirs). Il consistera à outiller les femmes pieds-noirs pour qu’elles puissent surmonter les obstacles sociaux, économiques et géographiques à leur prospérité, et ce, qu’elles vivent sur une réserve ou hors réserve. L’organisme encouragera les femmes de la Confédération des Pieds-Noirs à participer à l’exercice du pouvoir, utilisera l’analyse comparative entre les sexes plus afin d’examiner les pratiques des communautés et le rôle des femmes dans la culture pied-noir; et, enfin, élaborera et mettra en œuvre une stratégie pour améliorer la sécurité économique des femmes dans l’ensemble de la Confédération des Pieds-Noirs.

Ce projet est l’un des quinze financés à la suite de l’appel de propositions Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres. 

Citations

« Lorsqu’on investit dans les femmes, l’économie s’en porte mieux, pour le bien de toutes et de tous. Si nous finançons des organismes comme l’Opokaa’sin Early Intervention Society, qui travaillent à éliminer des obstacles tangibles auxquels se heurtent les femmes autochtones, c’est pour nous assurer que toutes les femmes ont des chances égales et équitables de réussite. Non seulement c’est la chose à faire, mais c’est aussi un choix judicieux. Les femmes autochtones ont le talent, l’ingéniosité et l’initiative nécessaires pour provoquer des changements positifs. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada est fier d’appuyer des projets comme celui-ci. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Depuis sa création, l’Opokaa’sin Early Intervention Society’s s’emploie à renforcer les familles, l’enfance et la jeunesse autochtones afin de les rendre plus résilientes. Grâce à l’investissement annoncé aujourd’hui, nous allons employer une approche communautaire, respectueuse de la culture, pour donner à des femmes autochtones les moyens d’assurer leur prospérité économique, ce qui profitera à toutes les nations dans la Confédération des Pieds-Noirs. »

Tanya Pace-Crosschild, directrice générale
Opokaa’sin Early Intervention Society

Faits en bref

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité des sexes, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Avec un taux de croissance quatre fois supérieur à celui du reste de la population canadienne, les Autochtones représentent un formidable vivier de talents. Comme membres de cette cohorte, les femmes autochtones jouent déjà un rôle vital dans notre économie et ont un potentiel de croissance exceptionnel.

  • Selon le recensement de 2016, le Canada compte 860 265 femmes et filles autochtones. Celles-ci étaient plus susceptibles que leurs homologues masculins d’avoir un diplôme universitaire. En outre, selon l’Enquête de 2014 sur le financement des petites et moyennes entreprises, plus du quart de toutes les petites et moyennes entreprises autochtones au Canada sont majoritairement détenues par des femmes.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, c’est-à-dire la satisfaction des besoins de base comme la santé, l’éducation et le logement.

  • Le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir les obstacles systémiques à l’égalité entre les sexes.

  • Le gouvernement du Canada prend à cœur la réconciliation avec les Premières Nations, le peuple inuit et la nation métisse. Il s’attache à renouveler sa relation avec les Autochtones pour l’ancrer dans la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :