Le gouvernement du Canada annonce un financement en vue de promouvoir l’égalité des genres en Saskatchewan

Communiqué de presse

Le 12 juin 2019 – Prince Albert (Saskatchewan) – Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Le gouvernement du Canada est déterminé à faire progresser l’égalité des genres, car lorsque les femmes, les filles et les membres de la diversité sexuelle sont libres de vivre pleinement leur vie, l’ensemble de la population canadienne en bénéficie.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé un financement de plus de 630 000 $ dans deux projets qui contribueront à faire progresser l’égalité des genres en Saskatchewan. 

Les Catholic Family Services of Prince Albert recevront 334 000 $ afin d’améliorer la façon dont les organismes autochtones collaborent pour fournir des services de soutien essentiels aux femmes victimes de violence. En travaillant ensemble, les organismes communautaires peuvent détecter plus facilement les lacunes dans leurs services et mieux lutter contre la violence fondée sur le sexe à Prince Albert.

La Fédération provinciale des Fransaskoises recevra 296 573 $ afin d’améliorer la sécurité économique et les conditions de travail des aidantes et aidants naturels francophones en milieu urbain ou en région rurale. Ces fonds permettront de trouver des solutions en vue d’accroître l’accès aux programmes d’appui fédéraux et provinciaux en Saskatchewan, au Manitoba et en Alberta par l’entremise d’un cadre stratégique. Un projet pilote qui repose sur un modèle conçu et utilisé au Québec sera mis à l’essai à Saskatoon.

Le premier projet a été sélectionné dans le cadre du Financement pour l’avancement de l’égalité entre les sexes au Canada, un investissement de 18 millions de dollars visant à soutenir des organismes locaux. Le second projet a reçu du financement dans le cadre de l’appel de propositions Promouvoir la sécurité économique des femmes, un investissement de 10 millions de dollars qui table sur les efforts déjà déployés pour soutenir l’autonomisation économique des femmes et pour faire progresser l’égalité des genres, au bénéfice de toutes les Canadiennes et de tous les Canadiens.   

Citations

« En favorisant la lutte contre la violence fondée sur le sexe et en contribuant à la sécurité économique des prestataires de soins, ces projets servent à aborder des questions qui sont importantes pour les femmes et leur famille, et qui auront un impact positif à Prince Albert et à Saskatoon. Nous savons qu’investir dans des organismes de femmes et travailler avec ces derniers sont les meilleurs moyens de promouvoir l’égalité des genres, et notre gouvernement continuera à appuyer l’excellent travail qu’ils accomplissent dans l’ensemble du pays. »

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Les femmes représentent 80 % des victimes de cas de violence entre partenaires intimes déclarés par la police. Nous devons tous et toutes travailler ensemble pour éliminer cette forme de violence et toute autre forme de violence fondée sur le sexe au Canada qui se perpétue encore de nos jours. C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral a investi près de 200 millions de dollars dans la première stratégie nationale qui s’emploie à lutter contre cette forme de violence évitable et à soutenir les victimes afin que leur processus de guérison puisse débuter. »

L’honorable Ralph Goodale, c.p., député
Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Nous nous réjouissons de l’appui du gouvernement du Canada en vue d’aider notre collectivité à contrer ce problème extrêmement troublant qu’est la violence fondée sur le sexe. Nous estimons que le travail que nous allons accomplir aidera de façon marquée à faire avancer la cause de l’égalité des genres en contribuant à éliminer l’un de ses obstacles les plus graves. »

Louise Zurowski, directrice générale
Catholic Family Services of Prince Albert

« En augmentant le soutien aux prestataires de soins aujourd’hui, on aide à poser les jalons d’un avenir plus prospère. Nous sommes extrêmement reconnaissantes de l’occasion que nous offre l’engagement financier du gouvernement du Canada de poursuivre nos efforts en vue d’accroître et d’améliorer la sécurité économique et les conditions de travail des prestataires de soins francophones partout en Saskatchewan. »

Stéphanie Gaudet, présidente
Fédération provinciale des Fransaskoises

Faits en bref

  • À ce jour, le gouvernement du Canada a investi en tout et pour tout plus de 200 millions de dollars dans la prévention de la violence fondée sur le sexe, le soutien aux survivantes et survivants et à leurs familles, et la création d’un système juridique et judiciaire plus réactif.

  • Certains groupes de la population sont plus susceptibles de subir des actes de violence et peuvent être confrontés à des obstacles et à des défis particuliers qui les exposent à certains risques. Selon l’Enquête sociale générale de 2014 sur la victimisation, les probabilités que les femmes soient victimes de violence sont 20 % plus élevées qu’elles ne le sont pour les hommes, lorsque tous les autres facteurs contributifs sont pris en compte. Dans la mesure où elles ont déclaré avoir été victimes d’un crime violent, les femmes autochtones sont susceptibles de subir des actes de violence 2,7 fois plus souvent que les femmes non autochtones (soit 219 incidents pour 1 000 femmes autochtones, par rapport à 81 incidents pour 1 000 femmes non autochtones). Les femmes qui habitent les territoires sont victimes de violence dans une proportion plus élevée que celles habitant les provinces (182 incidents par rapport à 85 incidents pour 1 000 femmes).

  • La violence fondée sur le sexe peut nuire à la santé physique, mentale, sexuelle et reproductive des personnes touchées tout au long de leur vie. Ses effets peuvent être graves, et ils coûtent cher. On estime les répercussions économiques de la violence conjugale et des agressions sexuelles à plus de 12 milliards de dollars par année.

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité entre des genres, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, les Canadiennes gagnaient en moyenne seulement 0,88 $ pour chaque dollar gagné par les hommes. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel, représentant 76 % de l’ensemble de la main-d’œuvre à temps partiel, et 25 % des femmes ont déclaré travailler à temps partiel parce qu’elles ont des responsabilités en matière de garde d’enfants.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, c’est-à-dire la satisfaction des besoins de base comme la santé, l’éducation et le logement.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684

Suivez le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres :


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :