Un nouvel investissement fédéral contribuera à l’amélioration de la sécurité économique des femmes à Ottawa

Communiqué de presse

Le 1er juin 2019 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Le gouvernement du Canada est résolu à faire progresser l’égalité des genres et reconnaît que la création d’un nombre plus important de possibilités qui permettront aux femmes de s’affirmer dans tous les secteurs de la vie au Canada peut jouer un rôle important dans la promotion de l’autonomisation des femmes. En investissant dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous aidons à faire en sorte que les femmes, les familles et les collectivités puissent prospérer.

Aujourd’hui, Mona Fortier, députée d’Ottawa-Vanier, a annoncé, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, un financement fédéral de plus de 2,77 millions dollars pour sept projets qui amélioreront la sécurité économique des femmes à Ottawa.

La députée Fortier a mis en évidence les organismes suivants qui recevront des fonds :

  • Le Conseil d’adoption du Canada;
  • Familles Canada;
  • Fire Service Women Ontario;
  • Le Conseil des technologies de l’information et des communications du Canada;
  • Inuuqatigiit Centre for Inuit Children, Youth and Families;
  • Pauktuutit Inuit Women of Canada;
  • Les Femmes en communications et technologie.

Les sept projets annoncés aujourd’hui font partie de près d’une cinquantaine d’initiatives qui ont été approuvées en vertu du Programme de promotion de la femme suivant deux appels de propositions distincts : Promouvoir la sécurité économique des femmes et Améliorer la sécurité et la prospérité économique des femmes autochtones. Ces projets prendront appui sur les efforts déployés actuellement afin d’étayer l’autonomisation économique des femmes et de faire progresser l’égalité des genres pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens.

Citations

« Notre gouvernement sait que lorsque nous investissons dans les femmes, nous renforçons l’économie pour tout le monde, et c’est pourquoi ces projets sont si importants : ils créent les bonnes conditions pour que les femmes puissent s’épanouir dans leur carrière – et dans leur vie. En finançant des organismes d’Ottawa qui œuvreront pour éliminer les obstacles qui empêchent les femmes de progresser, nous veillons à ce que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, peu importe leur genre. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Faire progresser l’égalité des genres est la bonne chose à faire pour notre pays et notre économie. Lorsque les femmes jouissent d’une plus grande sécurité économique, elles peuvent participer pleinement à la société et être des membres plus productifs de notre collectivité. Le financement annoncé aujourd’hui exercera un effet à long terme et améliorera les perspectives économiques des femmes d’Ottawa pendant des années encore. Nous sommes fiers d’investir dans un avenir dans lequel l’égalité des genres sera la norme et non l’exception. »

Mona Fortier
Députée d’Ottawa-Vanier

« Nous sommes très reconnaissants de ce nouveau financement du gouvernement fédéral. Il nous aidera à cerner les obstacles auxquels se heurtent les jeunes femmes et les jeunes de diverses identités de genre qui ne sont plus pris en charge par le système de protection de l’enfance en raison de leur âge et à y trouver des solutions. De nombreuses jeunes femmes qui quittent le système d’aide à l’enfance sans avoir de situation permanente doivent entreprendre le chemin vers la sécurité économique et l’autonomie personnelle sans bénéficier d’un soutien familial solide. L’annonce qui a été faite aujourd’hui nous offre la possibilité de mieux collaborer avec nos partenaires afin d’élaborer des programmes, des services et des politiques libres d’entraves qui permettront à ces femmes d’assurer leur avenir financier. »

Cathy Murphy
Conseil d’adoption du Canada

 « Nous savons que le changement prend du temps, mais il exige aussi de précieuses ressources financières et beaucoup de travail préparatoire. Nous aidons des milliers de familles à composer avec une société qui évolue rapidement et qui, en devenant de plus en plus complexe, impose des attentes de plus en plus exigeantes à la famille canadienne moyenne. Nous devons nous adapter chaque jour à ces changements et nous sommes très reconnaissants de l’investissement à long terme que le gouvernement du Canada accorde au projet de notre organisation. Nous nous réjouissons à la perspective de travailler en partenariat avec l’Association canadienne des coopératives financières, Vancity et Secret Level Films pour aider des femmes à faible revenu à renforcer leur sécurité financière. »

Kelly Stone, présidente et chef de la direction
Familles Canada

« Nous sommes reconnaissants du soutien financier du gouvernement du Canada. Il y a un manque criant de pompières au Canada et ce soutien nous permettra d’élaborer une stratégie coordonnée pour éliminer les obstacles à la pleine participation des femmes afin que les services de lutte contre les incendies reflètent plus fidèlement la composition des collectivités canadiennes. »

Louise Hine-Schmidt, présidente
Fire Service Women Ontario

« Le monde change à un rythme qui dépasse souvent notre capacité de faire l’adéquation entre les compétences et la demande; l’économie numérique présente en outre de nombreux défis en matière de compétences et de ressources humaines. Encourager davantage de femmes à faire carrière dans le domaine de la technologie constitue un plan de prospérité future, non seulement la prospérité de l’économie numérique du Canada, mais aussi celle de milliers de femmes et de jeunes qui veulent faire carrière dans le secteur. Le soutien du gouvernement fédéral qui a été annoncé nous donnera les moyens d’encourager un plus grand nombre de femmes à occuper des emplois stables et bien rémunérés dans une industrie qui fait de l’égalité des genres la cheville ouvrière de ses ressources humaines. »

Namir Anani, président et chef de la direction
Conseil des technologies de l’information et des communications du Canada

« Nous remercions le gouvernement du Canada d’appuyer notre important travail. Le financement reçu servira à soutenir directement des femmes inuites dans un cadre d’études postsecondaires, de sorte qu’elles aient de meilleures chances de connaître la sécurité d’emploi ainsi que de s’épanouir et avoir de l’avancement au plan professionnel. Grâce à nos efforts conjugués, nous créerons un cadre d’études accessible pour les Inuites, où elles ont toutes les chances de réussir. »

Alyssa Flaherty-Spence, présidente du conseil
Inuuqatigiit Centre for Inuit Children, Youth and Families 

« Les Inuites qui travaillent dans l’industrie extractive sont aux prises avec des problèmes particuliers. Grâce à l’aide financière du gouvernement fédéral, nous allons entreprendre de remédier à la violence et au harcèlement sexuel qu’elles y subissent et mettre en place des pratiques institutionnelles pour assainir ces milieux de travail et les rendre plus sûrs. »

Rebecca Kudloo, présidente
Pauktuutit Inuit Women of Canada

« Le secteur canadien de la technologie croît plus rapidement que tout autre secteur du pays, et nous prévoyons ajouter plus de 200 000 emplois d’ici 2021. Malgré l’intérêt qu’elles manifestent pour la réussite dans l’économie numérique et la capacité qu’elles ont d’y parvenir, les femmes sont encore sous-représentées. Le financement que nous avons reçu aujourd’hui du gouvernement fédéral stimulera notre plan national qui préconise d’introduire plus de diversité et d’inclusion dans les secteurs canadiens des STIM et de la technologie – ce que les employeurs demandent et appuient d’une manière qui apportera des changements positifs et transformateurs à nos collectivités et à notre économie. »

Joanne Stanley, directrice générale
Les Femmes en communications et technologie

Faits en bref

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité des genres, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, les Canadiennes gagnaient en moyenne seulement 0,88 $ pour chaque dollar gagné par les hommes. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel, représentant 76 % de l’ensemble de la main-d’œuvre à temps partiel, et 25 % des femmes ont déclaré travailler à temps partiel parce qu’elles ont des responsabilités en matière de garde d’enfants.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, c’est-à-dire la satisfaction des besoins de base comme la santé, l’éducation et le logement.

  • Le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir les obstacles systémiques à l’égalité des genres.

  • En octobre 2017, le ministère de la Femme et de l’Égalité des genres (anciennement Condition féminine Canada) a invité les organismes à proposer des projets qui s’inscrivent à l’appui de la sécurité économique des femmes de tout le Canada en s’attaquant à certaines des causes profondes de l’inégalité, notamment les obstacles comme l’accès aux services de garde, l’iniquités salariale et l’écart salarial entre les Canadiennes et les Canadiens. Dans le cadre de cet appel de propositions intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes plus de 30 projets ont été approuvés, pour un financement total de 10 millions de dollars. Ces projets se dérouleront sur une période de trois ans, et le financement prend appui sur les efforts que nous déployons continuellement pour concourir à l’autonomisation économique des femmes et faire progresser l’égalité des genres pour toute la population canadienne.

  • Le second appel de propositions, intitulé Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, invitait des organismes à favoriser la collaboration entre les femmes autochtones, les organisations autochtones, leurs collectivités et le secteur privé à l’appui de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes autochtones de tout le Canada. En vertu de cet appel de propositions, 15 projets répartis un peu partout au pays se partageront près de 5 millions de dollars.

  • Du 3 au 6 juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence internationale Women Deliver 2019. Cette édition de la conférence aura lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique. Tenue tous les trois ans, Women Deliver est la plus grande conférence internationale sur l’égalité des genres en santé et sur les droits et le bien-être des femmes et des filles. 

  • Women Deliver s’inscrit dans un mouvement international pour une égalité ouverte sur la diversité, faisant une large place aux voix marginalisées, dont celles des Autochtones, de la jeunesse et des populations de régions en crise ou en conflit. Environ 8 000 personnes — sommités internationales, influenceuses, revendicateurs, universitaires, militantes, jeunes et journalistes — venues de plus de 160 pays différents y participeront. On s’attend en outre à ce que la conférence soit suivie en ligne par quelque 100 000 personnes additionnelles.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Agente principale des communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :