Le gouvernement du Canada annonce un nouvel investissement pour améliorer la sécurité économique des femmes dans le nord de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 29 août 2019 – Prince George (Colombie-Britannique) – Femmes et Égalité des genres Canada

Le gouvernement du Canada est résolu à faire progresser l’égalité des genres et reconnaît que la création d’un nombre plus important de possibilités qui permettront aux femmes de s’affirmer peut jouer un rôle important dans la promotion de l’autonomisation des femmes dans tous les secteurs de la vie au Canada. En investissant dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous aidons à faire en sorte que les femmes, les familles et les collectivités puissent prospérer, ce qui signifie une économie plus forte pour tous les Canadiens. 

La ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, l’honorable Maryam Monsef, a annoncé aujourd’hui un investissement fédéral de 844 757 $ offert à trois organismes pour aider à accroître la sécurité économique des femmes et leurs capacités.

La Prince George Aboriginal Business Development Association reçoit 262 919 $ pour éliminer les obstacles actuels à la sécurité économique et à la prospérité des femmes autochtones du nord de la Colombie-Britannique. Les travaux entrepris permettront d’élaborer un manuel des pratiques exemplaires et une série d’ateliers visant à accroître la capacité de développement économique des conseils des Premières Nations.

La Small Scale Food Processor Association, située à Parksville, en Colombie-Britannique, reçoit 308 268 $ pour éliminer les obstacles systémiques et institutionnels qui nuisent à la sécurité économique des femmes entrepreneures dans l’industrie de la transformation des aliments en établissant des partenariats efficaces avec le secteur privé à titre de partenaire clé.

La Terrace Women’s Resource Centre Society reçoit 273 570 $ pour améliorer la capacité organisationnelle afin de lui permettre de faire la promotion de changements sociaux et systémiques visant l’égalité des genres. La société élaborera et mettra en œuvre un plan de santé financière et de viabilité pour s'assurer d’être en mesure de continuer le travail essentiel qu’elle effectue dans la collectivité.

La Prince George Aboriginal Business Development Association et la Small Scale Food Processor Association sont deux des 45 projets approuvés dans le cadre du Programme de promotion de la femme dans deux appels de propositions intitulés Promouvoir la sécurité économique des femmes et Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones. Ces projets s’appuieront sur les efforts déployés actuellement afin d’accroître l’autonomisation économique des femmes et de faire progresser l’égalité des genres pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens.

La Terrace Women’s Resource Centre Society figure parmi les quelque 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes au Canada choisis pour recevoir un financement du gouvernement du Canada au titre du Fonds de renforcement des capacités. Celui-ci concrétise l’affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans, annoncée dans le Budget de 2018, pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d’un bout à l’autre du Canada.

Citations

« Ces projets sont si importants : ils créent les bonnes conditions pour que les femmes puissent s’épanouir dans leur carrière – et dans leur vie. En finançant des organismes du nord de la Colombie-Britannique qui œuvreront pour éliminer les obstacles qui empêchent les femmes de progresser, nous veillons à ce que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, peu importe leur genre. Notre gouvernement sait que lorsque nous investissons dans les femmes, nous renforçons l’économie pour tout le monde. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Nous croyons qu’une participation accrue des femmes autochtones à l’économie du nord de la Colombie-Britannique exige une réflexion et une recherche novatrices. L’appui du gouvernement du Canada nous permettra de peaufiner nos évaluations, nos ateliers et nos modèles de pratiques exemplaires, et de continuer à établir des partenariats réussis. »

Vince Prince, directeur général
Prince George Aboriginal Business Development Association

« Nous faisons un travail passionnant avec des partenaires du secteur privé pour aider les femmes à surmonter les obstacles systémiques et institutionnels. L’établissement de partenariats efficaces nous aide à réaliser une vision stratégique commune pour faire en sorte que les femmes jouent un rôle de leadership vital et indispensable dans la transformation des aliments aujourd’hui et à l’avenir. Il n’est pas facile d’apporter des changements instrumentaux positifs, et c’est pourquoi nous sommes reconnaissants de l’appui du gouvernement du Canada. »

Candice Applyby, directrice générale
Small Scale Food Processor Association

« Les femmes canadiennes continuent d’être confrontées à des inégalités en matière de salaires et de possibilités de leadership. La réduction de l’écart entre les genres se traduira par une plus grande diversité des voix, ce qui signifie l’obtention de meilleurs résultats pour tous. Le Canada doit s’attaquer d’urgence aux inégalités entre les sexes qui empêchent toutes les personnes d’atteindre leur plein potentiel. La situation est particulièrement urgente dans les régions rurales éloignées où il existe des obstacles à la participation des femmes à l’économie et à la vie civique. L’appui du gouvernement du Canada renforcera les services que nous offrons aux femmes. Nous travaillons pour des communautés sécuritaires et productives en améliorant la vie des femmes. »

Rosemary Craig, directrice générale
Terrace Women’s Resource Centre Society

Faits en bref

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour favoriser l’avancement de l’égalité des genres – comme augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies – enrichirait le PIB du Canada de 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Les femmes sont toujours touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. La comparaison des salaires horaires médians des femmes et des hommes de 15 ans et plus et du travail à temps plein au Canada en 2018 permet de constater que les femmes gagnaient seulement 88 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. Les femmes en âge de travailler (25 à 54 ans) sont également beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel, représentant 75 % de tous les travailleurs à temps partiel dans cette tranche d’âge en 2018. Un peu plus du quart (27 %) des femmes en âge de travailler à temps partiel ont déclaré que les responsabilités liées à la garde d’enfants expliquaient pourquoi elles travaillaient à temps partiel en 2018.

  • La sécurité économique se compose de la sécurité sociale de base, définie par l’accès aux besoins fondamentaux comme la santé, l’éducation et le logement.

  • Le Budget de 2018 prévoyait des investissements de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes au Canada. Dans la foulée de ces investissements historiques, le Budget de 2019 a annoncé l’octroi de fonds supplémentaires au Programme de promotion de la femme du ministère : 160 millions de dollars sur une période de cinq ans, à compter de 2019-2020. Le programme verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir les obstacles systémiques à l’égalité entre les sexes, et ces fonds supplémentaires porteront son budget annuel à 100 millions de dollars en 2023-2024.

  • Ce financement permettra aux organismes de femmes et aux organismes autochtones au service des femmes de prendre des mesures pour aplanir les obstacles systémiques qui nuisent au progrès des femmes; tout en tenant compte des variations dans la manière dont l’identité de genre et les inégalités sont vécues au pays.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343 549-8825

Valérie Haché
Agente principale des communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres du Canada819 420-6884


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :