Un nouvel investissement du gouvernement fédéral favorisera la sécurité et la prospérité économiques des femmes au Nouveau‑Brunswick

Communiqué de presse

Le projet permettra d’accroître le recrutement et le maintien en poste des femmes exerçant un métier spécialisé non traditionnel

Le 28 août 2019 — Saint John (Nouveau‑Brunswick) — Femmes et Égalité des genres Canada

Le gouvernement du Canada est résolu à faire progresser l’égalité des genres et reconnaît que la création d’un nombre plus important de possibilités qui permettront aux femmes de s’affirmer dans tous les secteurs de la vie au Canada peut jouer un rôle important dans la promotion de l’autonomisation des femmes. En investissant dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous aidons à faire en sorte que les femmes, les familles et les collectivités puissent prospérer, ce qui permet de renforcer l’économie canadienne, au bénéfice de l’ensemble de la population.

C’est pourquoi aujourd’hui, Wayne Long, député de Saint John‑Rothesay, a annoncé, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, que le gouvernement du Canada investira dans un projet qui procurera aux femmes un meilleur accès aux emplois bien rémunérés au Nouveau‑Brunswick.

Ainsi, Services stratégiques de main-d’œuvre du PMA Inc. recevra 150 000 dollars pour son projet Nouvelles Bottes — Programme d’exploration des métiers spécialisés pour les femmes (New Boots Skilled Trades Exploration Program for Women). Afin d’accroître le recrutement et le maintien en poste des femmes exerçant un métier spécialisé non traditionnel, cet organisme collaborera avec des partenaires des secteurs public et privé en vue d’aider les femmes à exercer ce type de métier. Pour ce faire, l’organisme examinera les méthodes de formation et les outils actuels pour déceler et éliminer tout obstacle non intentionnel que les femmes doivent surmonter dans le processus de recrutement en vue d’exercer un métier. Les résultats de cette analyse comparative entre les sexes+ (ACS+) prendront la forme de recommandations provinciales visant à accroître le recrutement de femmes qui veulent exercer un métier.

L’appui à ce projet fait partie de l’une des nombreuses mesures adoptées par le gouvernement du Canada pour investir dans la sécurité économique des femmes. Dans ce cas, le gouvernement fédéral appuie un organisme sans but lucratif qui collabore avec le secteur privé. Conformément à son plan pour la promotion de l’égalité des genres et la croissance de la classe moyenne, le gouvernement du Canada accueille favorablement les possibilités de co-investissement comme celles-ci.

Citations

« Le gouvernement du Canada reconnaît qu’en investissant dans les femmes, on renforce l’économie et on crée une plus grande égalité et de meilleures possibilités pour l’ensemble de la population canadienne. En appuyant le programme Nouvelles Bottes, nous faisons en sorte que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens — peu importe leur genre — ont une chance réelle et égale de réussir. Ce projet accroît la sécurité et la prospérité économiques des femmes et met en valeur l’égalité des genres en permettant aux femmes d’exercer des métiers spécialisés non traditionnels. Il ajoute de la valeur à notre économie en créant, pour les femmes, les conditions propices à la poursuite de leurs objectifs et de leur carrière ainsi qu’à l’atteinte d’une plus grande sécurité économique. »

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Je suis fier de faire partie d’un gouvernement fédéral qui procède à des investissements sans précédent afin d’aider les femmes à exercer un métier spécialisé non traditionnel. Ici, au Nouveau‑Brunswick, les partenariats avec les secteurs public et privé comptent parmi les plus fructueux au Canada. Cet investissement améliorera les perspectives pour les femmes du Nouveau‑Brunswick qui souhaitent devenir apprenties ou obtenir la certification du Sceau rouge. Notre appui à l’égard de ce projet illustre notre détermination à faire en sorte que l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens ont une chance égale d’atteindre leur plein potentiel sur le marché du travail. »

Wayne Long
Député de Saint John-Rothesay

« Les femmes au Nouveau‑Brunswick souhaitent réellement se diriger vers des métiers spécialisés et poursuivre des carrières enrichissantes. Une grande partie de notre travail consiste à créer des milieux de travail inclusifs offrant une valeur financière et sociale à nos partenaires. Ces relations font partie d’un fondement communautaire important. Nous remercions le gouvernement du Canada de son appui. En offrant de meilleurs débouchés aux femmes, nous contribuons à apporter un changement positif à leur vie ainsi qu’à celle de leur voisinage, de leurs amies et amis et de leurs familles. »

Hélène Savoie-Louis, directrice générale
Services stratégiques de main-d’œuvre du PMA inc.

Faits en bref

  • Environ 4 % des métiers spécialisés au Nouveau‑Brunswick sont exercés par des femmes, et celles-ci représentent seulement 3 % des personnes en formation dans les métiers non traditionnels, notamment en construction ainsi que dans les secteurs de l’automobile et du camionnage. Au Canada, les femmes représentent 51 % de la population, mais sont davantage touchées par les inégalités au travail et sur le plan professionnel, qui menacent ou limitent leur sécurité économique.

  • La sécurité économique se compose de la sécurité sociale de base, définie par l’accès aux besoins fondamentaux comme la santé, l’éducation et le logement.

  • D’après McKinsey Global Institute, l’adoption de mesures de promotion de l’égalité des genres – comme augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies – permettrait d’injecter 150 milliards de dollars dans l’économie canadienne d’ici 2026. 

  • Le Budget de 2018 prévoyait des investissements de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes au Canada. 

  • Dans la foulée de ces investissements historiques, le Budget de 2019 a annoncé l’octroi de fonds supplémentaires au Programme de promotion de la femme du ministère : 160 millions de dollars sur une période de cinq ans, à compter de 2019-2020.

  • Le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir les obstacles systémiques à l’égalité des genres.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :