Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans des organismes de femmes dans les régions du Bas‑Saint-Laurent et de Gaspésie-Les-Îles

Communiqué de presse

Les projets répondent aux besoins en matière de capacité de manière à ce que les organismes puissent continuer à promouvoir des changements sociaux et systémiques vers l’égalité des genres.

Le 6 juillet 2020 – Escuminac (Québec) – Femmes et Égalité des genres Canada

Le gouvernement du Canada reconnaît que, ces derniers mois, la vie quotidienne des organismes à but non lucratif et non gouvernementaux, y compris les organismes de soutien aux femmes, a été particulièrement ébranlée avec la pandémie de la COVID-19, qui a ajouté une pression supplémentaire sur leurs ressources déjà limitées et précieuses. Le gouvernement du Canada est déterminé à continuer de les soutenir le mieux possible.

Les organismes de soutien aux femmes fournissent des services cruciaux à nos collectivités : ils aident les femmes et les filles à atteindre la sécurité financière, à échapper à la violence et à participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de notre société. Pourtant, pendant beaucoup trop longtemps, ces organismes ont été sous-financés, sous-estimés et affaiblis.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, a annoncé, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, un investissement total de 400 687 $ pour trois projets dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Les-Îles.

Les trois projets répondent aux besoins en matière de capacité des organismes qui reçoivent des fonds et les aident à continuer de promouvoir des changements sociaux et systémiques vers l’égalité des genres :

  • le Centre-Femmes Catherine Leblond à Trois-Pistoles a reçu 133 579 $ pour améliorer sa capacité de planification stratégique;
  • le Centre-Femmes du Grand-Portage à Rivière-du-Loup a reçu 5 212 $ pour accroître la diversification de ses fonds;
  • la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine à Escuminac a reçu 261 896 $ pour, entre autres, améliorer sa capacité de planification stratégique, accroître sa capacité de défense des droits et de mobilisation et développer de nouveaux outils de gestion.

Ces organismes figurent parmi les quelque 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes au Canada choisis pour recevoir un financement de Femmes et Égalité des genres Canada au titre du Fonds de renforcement des capacités. Celui‑ci concrétise l’affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans, annoncés dans le budget de 2018, pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d’un bout à l’autre du Canada. 

Citations

« Avec ces investissements historiques, nous reconnaissons l’apport des femmes et des organismes de soutien aux femmes qui s’emploient à faire tomber les barrières et nous leur exprimons notre gratitude, sachant les maigres ressources mises à leur disposition au cours des dernières décennies. Le mouvement des femmes au Canada a réclamé une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la durabilité de son travail. Nous l’avons entendu. Notre financement stable et souple aidera le Centre-Femmes Catherine Leblond, le Centre-Femmes du Grand-Portage et la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine à croître et à perdurer. En effet, nous savons qu’investir dans les organismes de soutien aux femmes est un moyen efficace de faire progresser l’égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a déjà obtenu des résultats remarquables, nous stimulons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui vont profiter à toutes et à tous. »

L’honorable Maryam Monsef, C. P., députée
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

« Je suis fière que le gouvernement du Canada soutienne des organismes qui travaillent fort pour donner aux femmes les moyens d’agir et pour veiller à ce que leurs droits et leurs intérêts soient respectés. Les trois organismes recevant du financement aujourd’hui se distinguent par leur dynamisme et leur engagement en faveur de l’égalité des genres. Le financement de ces projets fait une réelle différence pour les femmes du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. »

L’honorable Diane Lebouthillier, C.P., députée
Ministre du Revenu national
Députée de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine

« Le Centre-Femmes Catherine-Leblond est très reconnaissant pour ce financement fédéral, qui nous permet d’élargir et de développer davantage notre planification stratégique, contribuant ainsi à améliorer la vie des femmes à Trois-Pistoles. »

Louise Lebel, présidente
Centre-Femmes Catherine-Leblond

« Le Centre-Femmes du Grand-Portage est fier de recevoir ce financement du gouvernement du Canada. Une plus grande diversification financière nous permet d’accroître notre autonomie et notre potentiel financier et ainsi de continuer à soutenir encore plus de femmes à Rivière‑du‑Loup. »

Julie Provencher, présidente
Centre-Femmes du Grand-Portage

« La Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles‑de‑la‑Madeleine mène de nombreuses activités pour défendre le bien-être des femmes et répondre aux grands enjeux qui les touchent dans notre région. Nous sommes reconnaissantes pour ce financement du gouvernement fédéral, car il contribue à assurer la continuité de ces importantes activités. »

Mireille Chartrand, coordonnatrice
Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles‑de‑la‑Madeleine

Faits en bref

  • Dans le cadre de l’intervention liée à la COVID-19, le gouvernement du Canada investit 350 millions de dollars dans le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire pour soutenir des organismes de bienfaisance et des organisations à but non lucratif qui ont besoin d’une aide financière pour faire face à la pandémie. 

  • Le budget de 2018 prévoyait des investissements de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes au Canada. Dans la foulée de ces investissements historiques, le budget de 2019 a annoncé l’octroi de fonds supplémentaires au Programme de promotion de la femme de Femmes et Égalité des genres Canada : 160 millions de dollars sur une période de cinq ans, à compter de 2019‑2020. Le programme verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir les obstacles systémiques à l’égalité des genres, et ces fonds supplémentaires porteront son budget annuel à 100 millions de dollars en 2023-2024.

  • Ce financement permettra aux organismes de soutien aux femmes et aux organismes autochtones au service des femmes de prendre des mesures pour éliminer les obstacles systémiques qui nuisent au progrès des femmes, et ce, tout en tenant compte des variations dans la manière dont les diverses expériences relatives au genre et les inégalités sont vécues au pays.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pier Baril
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural
613-295-8123

Relations avec les médias
Femmes et Égalité des genres Canada
1-855-969-9922

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada :


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :