Une lettre aux administrateurs généraux sur le système de rémunération

Chers collègues,

La présente s’inscrit dans les efforts soutenus que nous déployons pour régler les problèmes liés au système de paye. La résolution de ces problèmes est une très grande priorité pour tous.

Je tiens à remercier ceux et celles qui ont été en mesure de répondre aux appels à l’action lancés récemment, en consacrant temps et ressources à SPAC et au SCT, notamment des employés chevronnés pour aider à gérer l’arriéré, en participant aux réunions de comités qui s’emploient à régler les problèmes, ou en autorisant la prestation de cours de formation ou la mise en œuvre de projets pilotes au sein de votre ministère.

Malgré ces efforts et l’important investissement financier du gouvernement du Canada, l’arriéré de mouvements et d’autres défis subsistent. 

Afin de faire progresser nos efforts collectifs, je vous demanderais de répondre à ma lettre (et d’envoyer une copie de votre réponse à votre ministre) d’ici le 9 novembre 2017. Je vous saurais gré d’indiquer dans votre réponse les mesures que vous avez prises jusqu’ici et celles que vous prévoyez prendre au sein de votre ministère pour aider à stabiliser le système de paye et veiller à ce que nos employés reçoivent une paie exacte et à temps. Vous trouverez ci-joint, à titre de référence, une liste de mesures pratiques que vous pouvez mettre en œuvre au sein de votre ministère.

Vous recevrez la dernière version de votre tableau de bord ministériel, qui vous est transmis régulièrement depuis juin 2017. Ces tableaux de bord comprennent des données importantes vous permettant de faire le suivi des personnes touchées dans votre ministère.

Ensemble, nous devons régler les problèmes qui continuent de toucher un si grand nombre de nos collègues fonctionnaires.

Je vous prie d’agréer, chers collègues, l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Michael Wernick
Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet


Renforcer la contribution RH-à-paye
Version texte

Former une équipe RH-à-Paye au sein de votre ministère pour des efforts pangouvernementaux 

La stabilisation nécessite que les RH ministérielles, la rémunération, les TI, le DPF, les responsables des communications, des rapports et des analyses travaillent ensemble :

  • S’assurer que les membres de l’équipe ont le niveau et le pouvoir nécessaires pour représenter vos intérêts et mandats au sein des comités et groupes de travail sur la stabilisation

Faire rapport sur les progrès dans la stabilisation RH-à-Paye

Pour surveiller les progrès et cibler les activités de stabilisation, il y aura plus de rapports et demandes de données de la part de l’équipe intégrée RH-à-Paye :

  • S’assurer d’avoir l’expertise ministérielle nécessaire pour gérer la charge de travail à l’interne et l’infrastructure nécessaire pour analyser les demandes de données et y répondre afin de surveiller le cadre à dresser par l’entremise de la structure de gouvernance

Les gestionnaires et les employés sont informés des développements de RH-à-Paye 

Un défi croissant est le respect des besoins en matière d’information des employés et des gestionnaires, et le rétablissement de la situation des employés :

  • Régulièrement solliciter tous les employés pour recenser les cas de détresse et prendre immédiatement les mesures appropriées (p. ex. paiement prioritaire, ASU)
  • S’assurer que le bon soutien ministériel en matière de communication est en place pour un partage d’information empathique, opportun, ciblé et accessible

Les gestionnaires et les employés comprennent leurs rôles et responsabilités vis-à-vis RH-à-Paye

Le BDPRH déploie de la formation pour tenir compte de ce changement culturel important pour les employés, les gestionnaires, les professionnels des RH et de la rémunération; les coordonnateurs de la formation participent à ce déploiement :

  • Dresser des plans de déploiement ministériels qui tiennent compte de la culture et des stratégies d’apprentissage en milieu de travail à l’aide d’outils et de formation du BDPRH

Les gestionnaires ajoutent de solides pratiques RH-à-Paye à leurs activités habituelles 

D’octobre 2017, il y a 600 000 transactions en vertu de l’article 34 qui ne sont pas réglées, ce qui entraîne des moins-payés et des trop-payés pour les employés, ce qui entraîne des problèmes fiscaux et liés aux avantages sociaux :

  • Les gestionnaires effectuent une vérification quotidienne des transactions en suspens.

Les employés s’assurent que leurs coordonnées sont à jour dans leur système de RH 

Les gestionnaires se doivent de rappeler aux employés de mettre leur adresse à la maison et leur adresse postale à jour. Cette information est  utilisée pour produire les feuillets d’impôt et pour déterminer le lieu de résidence pour le calcul des retenues d’impôt 

  • Immédiatement créer une campagne de sensibilisation, dont l’examen et la vérification des activités afin de s’assurer que les employés comprennent l’importance d’avoir des coordonnées personnelles à jour dans le système des RH

Renforcer la contribution RH-à-paye - Indicateurs de rapports
Version texte

Former une équipe RH-à-Paye a sein de votre ministère pour des efforts pangouvernementaux 

  • Votre équipe RH-à-Paye est formée
  • Nombres de demandes de votre ministre et de l’équipe intégrée auxquelles on a répondues 

Faire rapport sur les progrès dans la stabilisation RH-à-Paye

  • Temps (heures-personnes) auquel votre ministère ou organisme contribue aux demandes de rapports de l’équipe intégrée dans les délais requis

Les gestionnaires et les employés sont informés des développements de RH-à-Paye 

  • Nombre d’outils ministériels utilisés et à quelle fréquence pour informer les gestionnaires et les employés (p. ex. courriels, mise à jour des médias sociaux, assemblées générales)

Les gestionnaires et les employés comprennent leurs rôles et responsabilités vis-à-vis RH-à-Paye

  • Le processus d’accès aux paiements d’urgence (ASU et paiements prioritaires) a été clairement et activement communiqué aux employés
  • À partir de décembre le % des gestionnaires et employés qui ont suivi avec succès la formation RH-à-Paye du BDPRH (suivi à effectuer de façon centralisée) 

Les gestionnaires ajoutent de solides pratiques RH-à-Paye à leurs activités habituelles 

  • Le nombre d’employés sans gestionnaire désigné sous l’article 34 (rapports pour être fournis par l’équipe intégrée RH-à-Paye)
  • Future exigences de déclaration - % d’approbation des transactions en attente en vertu de l’article 34 (approuvées/refusées) dans 15 jours ouvrables

Les employés s’assurent que leurs coordonnées sont à jour dans leur système de RH 

  • Un courriel est envoyé aux employés pour leur rappeler de valider régulièrement leur adresse personnelle et leur adresse postale dans le système des RH, et de mettre à jour au besoin
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :