Passer à l’action au profit des Canadiens

Passer la table des matières

Les fonctionnaires travaillent fort pour servir les Canadiens tous les jours. Nous mettons en œuvre des accords commerciaux, inspectons les aliments pour nous assurer qu’ils sont salubres, recueillons des données météorologiques qui se retrouvent dans les applications météorologiques des Canadiens et accueillons chaleureusement les visiteurs et les nouveaux arrivants au Canada. Peu importe ce que nous faisons, nous savons que nous devons toujours nous efforcer de faire mieux. Après tout, notre mission n’est pas que de servir les Canadiens, mais de bien les servir.

Servir les Canadiens

Les fonctionnaires, les experts opérationnels et les Canadiens travaillent ensemble pour déterminer des améliorations qui permettront aux Canadiens d’avoir accès à nos services quand, comment et où ils le veulent. Nous offrons beaucoup de services. Au cours de la dernière année seulement, les fonctionnaires ont :

  • délivré 4,78 millions de passeports et autres documents de voyage;
  • traité 2,8 millions de demandes d’assurance-emploi;
  • traité 96 millions de voyageurs à nos frontières.

Plusieurs familles debout à  l'extérieur


Nous avons lancé une application mobile Guichet-Emplois grâce à laquelle les Canadiens peuvent trouver plus facilement un emploi. Disponible sur l’App Store et Google Play, l’application permet aux utilisateurs de chercher des dizaines de milliers d’offres d’emploi sur leurs téléphones intelligents et de créer des alertes d’emploi en fonction de leurs critères de recherche, laissant ainsi les possibilités venir à eux. Consultez l’annexe à la fin du présent rapport pour découvrir d’autres applications du gouvernement du Canada.

Transcription - L’application Guichet-Emplois

(Un homme portant un gilet de sécurité descend la rue d’un quartier résidentiel, en parcourant son téléphone)

Narratrice : L’application mobile du Guichet-Emplois rend la recherche d’emploi facile et pratique.

(Gros plan de l’écran du téléphone à côté de l’homme, affichant les recherches en ligne du Guichet-Emplois. La scène sort progressivement du cadre)

Narratrice : Consultez les offres d’emploi près de chez vous ou n’importe où au Canada.

Trouvez les employeurs qui embauchent dans votre région.

(Un homme assis sur un banc public fait glisser l’écran de son téléphone. Écran du téléphone à côté de l’homme, affichant les recherches en ligne du Guichet-Emplois)

Narratrice : Faites glisser les offres d’emploi pour une recherche rapide.

Glissez vers la droite pour ajouter une offre à vos favoris.

(Une femme faisant du vélo dans un quartier urbain. Gros plan de l’application Guichet-Emplois sur l’écran de son téléphone, à côté d’elle)

Narratrice : Le Guichet-Emplois trouve des emplois qui correspondent à vos compétences.

Activez les alertes et créez des favoris pour trouver des offres d’emploi encore plus rapidement.

(Plan de la femme dans un marché fermier, qui rapporte des provisions jusqu’à son vélo. L’image d’un message d’alerte reçu du Guichet-Emplois s’affiche sur l’écran et indique de nouvelles offres d’emploi. Elle sort son téléphone de sa poche pour consulter le message)

Narratrice : L’application vous avise aussi des dates limites pour postuler aux emplois placés dans vos favoris.

(Plan d’une femme marchant en forêt avec son chien. Elle navigue sur l’application du Guichet-Emplois. Une image montrant ce qu’elle voit à l’écran s’affiche à côté d’elle, pendant qu’elle marche)

Narratrice : Le Guichet-Emplois fonctionne même hors ligne; vous pouvez donc consulter vos offres d’emploi favorites n’importe quand et n’importe où.

(Une loupe fait un zoom avant, entourée d’un écran bleu. Les silhouettes de trois personnes apparaissent dans la loupe lorsqu’elle se stabilise. Texte sur l’écran en dessous : Guichet-Emplois)

Narratrice : Trouvez-nous dans Google Play et dans l’App Store.

(Les icônes de Google Play et de l’App Store d’Apple s’affichent en dessous du texte Guichet-Emplois)

(L’écran passe au mot-symbole Canada sur un fond blanc)

 

Travailler en étroite collaboration avec les Canadiens

Page couverture du Guide alimentaire canadien

Pour comprendre la vie courante des Canadiens, les fonctionnaires participent à des conversations constructives, comme les vastes consultations que Santé Canada a entreprises pour élaborer le nouveau Guide alimentaire canadien. Nous collaborons aussi avec des partenaires des Premières Nations, des Inuits et des Métis pour appuyer l’élaboration d’outils pour une alimentation saine.

 
Une famille qui utilise une rampe d’accès sur la plage

Les fonctionnaires trouvent des solutions plus inclusives et plus efficaces en tenant compte des perspectives et de l’expertise des travailleurs communautaires. Des employés de Parcs Canada ont collaboré avec des représentants d’Accès-conseils (un organisme non gouvernemental qui cherche à changer la façon dont les gens voient, comprennent et abordent l’accessibilité dans les situations quotidiennes) et de l’association Spinal Cord Injury (Prince Edward Island) Inc. pour rendre accessible la plage de Stanhope, qui fait partie du Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. Grâce à cet effort commun, Stanhope accueille des visiteurs de tous les niveaux de capacités. Parmi les nombreux commentaires positifs reçus au sujet de ce nouveau service, un visiteur a déclaré : « Je suis devenu quadriplégique quand ma fille n’avait que deux mois. Je n’étais jamais allé à la plage avec elle avant cet été. Elle a 17 ans maintenant. »

 

Trois fonctionnaires sur des motoneiges

Il peut être particulièrement difficile de visiter certaines collectivités éloignées. La collectivité de Kimmirut se trouve le long du détroit d’Hudson sur la côte sud de l’île de Baffin et possède la deuxième piste d’atterrissage la plus courte du Nunavut. Souvent, les conditions y sont trop orageuses, venteuses ou brumeuses pour que les avions puissent atterrir.

Mais en avril 2018, des fonctionnaires de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor), Mathieu Parker, Robert Aubé et Scott Monteith, se sont rencontrés au-delà de la banquise accidentée d’Iqaluit, et ont ensuite traversé en motoneige la baie Frobisher pour se rendre à l’entrée est du parc territorial Katannilik. Cette arrivée non conventionnelle a mérité la reconnaissance de la collectivité. Leurs rencontres à Kimmirut ont aidé ces fonctionnaires à mieux comprendre et respecter les difficultés et les possibilités de cette collectivité.

 

Nancy RobbinsNancy Robbins, agente de développement économique,
Agence de promotion économique du Canada atlantique

Des employés comme Nancy Robbins, agente de développement économique de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique à Terre-Neuve-et-Labrador, travaillent avec des groupes communautaires et des dirigeants pour diversifier et remettre sur pied l’économie régionale et préserver ses fières traditions de pêche.

Le travail de Nancy a aidé à revitaliser des propriétés historiques, ce qui a créé l’environnement nécessaire pour attirer de nouveaux investissements et offrir de nouveaux débouchés aux petites entreprises, comme la Port Rexton Brewing Company.

 

Transcription - La revitalisation de la péninsule de Bonavista

(Les vagues se brisent sur une côte rocheuse surmontée d’un phare.)

(Plan de Nancy Robbins, qui se tient devant un port et des bateaux de pêche.)

Nancy Robbins, agente de développement économique, Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) : Nous n’en sommes qu’au tout début…

(Vues aériennes de Bonavista, à Terre-Neuve-et-Labrador)

Texte animé : Le gouvernement du Canada oriente la revitalisation économique de la péninsule de Bonavista à Terre‑Neuve‑et-Labrador par l’entremise de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.

(Bâtiments abandonnés)

Texte animé : Le moratoire sur la pêche à la morue a complètement bouleversé la région en 1992.

(Trois personnes marchent sur la promenade, près des bâtiments.)

Texte animé : Depuis lors, des employés de l’APECA qui travaillent sur le terrain, comme Nancy Robbins, collaborent avec des groupes et des dirigeants de la collectivité pour diversifier et rebâtir l’économie de la région, tout en préservant un fier patrimoine de pêche.

(Plan de Nancy et du maire de Bonavista, John Norman, qui parlent dans une rue.)

(Plan suivant sur une vue panoramique sur le port.)

(Gros plan de Nancy.)

Nancy Robbins : Nous avons commencé par affecter des fonds d’investissement dans les collectivités afin de redresser la situation et de diversifier l’économie. Cela a commencé à créer un environnement dans lequel les entreprises voulaient investir.

(Plan de la caméra effectuant un zoom arrière sur le port, depuis le haut de la rue.)

(Plan d’une vue panoramique de la rue de Bonavista.)

(Plan de Nancy et du maire Norman, qui descendent la rue.)

Texte animé : Le maire de Bonavista affirme que le soutien du gouvernement fédéral redonne vie aux propriétés historiques.

(Plan du maire Norman, à l’intérieur de l’édifice de Patrimoine canadien.)

John Norman, maire de Bonavista : À mon avis, l’APECA a effectué un énorme travail préparatoire en appuyant, depuis une vingtaine d’années, des initiatives et des organismes comme la Bonavista Historic Townscape Foundation, le théâtre Garrick et d’autres projets qui ont créé un climat et un environnement avantageux pour les investisseurs privés et les petites entreprises.

(Tandis que le maire parle, la séquence montre un bâtiment sur le front de mer, près d’un mur de pierres.)

(Plan de l’intérieur du théâtre Garrick.)

(Plan du front de mer de Bonavista.)

(Plan de Nancy et du maire Norman, en ville.)

(Plan d’un bâtiment historique en construction.)

(Plan de quatre bâtiments sur le front de mer.)

(Plan de la caméra effectuant un zoom arrière sur le paysage de Bonavista.)

(Plan de quatre femmes qui trinquent dans un bar.)

(Plan de l’extérieur du bâtiment de la Port Rexton Brewing Company.)

Texte animé : Mentionnons, entre autres, la Port Rexton Brewing Company, qui s’est établie sur la péninsule en 2016.

(À l’intérieur du bâtiment de la brasserie, deux femmes discutent.)

Les copropriétaires Alicia MacDonald et Sonja Mills ont remporté le prix d’Entrepreneures prometteuses, un des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin de RBC en 2018.

(Image du logo de la Banque Royale du Canada sur un fond blanc.)

(Plan de Sonja Mills qui parle à l’intérieur de la brasserie.)

Sonja Mills, copropriétaire de la Port Rexton Brewing Company : Sans l’appui de l’APECA, c’est-à-dire le financement qu’elle nous a accordé et tout ce qu’elle a fait pour nous aider, nous n’y serions pas parvenus. Son soutien nous a permis de réaliser notre rêve.

(Plan de Sonja qui tire de la bière en fût.)

(Plan d’un verre de bière sur une table.)

Sonja Mills : Son soutien nous a permis de réaliser notre rêve.

(Plan d’une voiture qui circule dans une rue. Plan de Nancy qui arpente la ville à pied.)

Nancy Robbins : Je pense que notre présence sur le terrain, qui assure une collaboration permanente avec les entrepreneurs et l’écoute de ces derniers, constitue un élément essentiel qui nous permet d’offrir un soutien utile et le meilleur service possible pour assurer la croissance des entreprises de la collectivité.

(Gros plan de Nancy sur le front de mer.)

(Vue aérienne de Bonavista.)

(Plan d’un fond blanc avec texte noir s’affichant à l’écran : #CroissanceAtlantique.)

(Fond noir avec texte blanc s’affichant à l’écran : Agence de promotion économique du Canada atlantique. Logo de l’APECA à côté du texte.)

(Mot-symbole Canada en blanc sur un fond noir.)

Être plus ouvert

Cette année, nous avons lancé le nouveau Plan d’action national pour un gouvernement ouvert, nous avons assumé le rôle de président gouvernemental du Partenariat pour un gouvernement ouvert et nous nous sommes classés à égalité au premier rang selon le Baromètre des données ouvertes. Dans son blogue, Jaimie Boyd, directrice responsable du dossier du gouvernement ouvert au Secrétariat du Conseil du Trésor, souligne le travail d’une collectivité dévouée à l’échelle du gouvernement fédéral, du Canada et du monde entier, qui privilégie l’innovation au moyen d’une prestation de services plus ouverte et transparente.



La conseillère scientifique en chef Mona Nemer
Dr. Mona Nemer
Conseillère scientifique en chef du Canada

Pour faire en sorte que le public soit informé, en santé, en sécurité et mobilisé, il est essentiel d’être ouvert au sujet de la science. À la suite de la nomination d’un conseiller scientifique en chef du Canada , la fonction publique, en collaboration avec l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada, a élaboré un modèle de politique sur l’intégrité scientifique , qui :

  • fournit des principes et des renseignements adaptés à la prise de décisions fondées sur des données scientifiques à l’échelle du gouvernement;
  • donne des conseils sur la façon de mieux appuyer la recherche scientifique de qualité au sein du gouvernement fédéral. Cela comprend la formulation de recommandations pour s’assurer que :
    • les travaux scientifiques du gouvernement sont entièrement accessibles au public;
    • les scientifiques fédéraux continuent de pouvoir parler librement de leurs travaux.

Carte d’action climatique du Canada

La Carte d’action climatique vise à permettre aux Canadiens de se familiariser avec les mesures climatiques prises dans leurs collectivités. Cette carte interactive permet aux Canadiens de voir comment le gouvernement du Canada collabore avec ses partenaires pour lutter contre les changements climatiques dans leurs collectivités, y compris chez les Autochtones. Elle aide également les particuliers et les organismes à avoir accès aux programmes fédéraux de financement pour l’action climatique. En seulement trois mois, l’équipe de projet d’Environnement et Changement climatique Canada a travaillé avec 15 organismes fédéraux pour recueillir et présenter plus de 1 800 projets un peu partout au Canada, notamment des investissements dans les énergies propres et renouvelables, l’efficacité énergétique, le transport en commun, la technologie propre et les infrastructures résilientes.

 

InfoBase du gouvernment du Canada

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les sommes dépensées par le gouvernement, le nombre de personnes qu’il emploie et les résultats qu’il obtient, les Canadiens peuvent consulter l’InfoBase du GC. Ils y trouveront des tableaux de données interactifs qui transforment des données complexes en représentations visuelles simples. Cet outil renferme des données couvrant de nombreuses années. Il permet ainsi de regrouper des renseignements auparavant dispersés dans plus de 500 rapports gouvernementaux.

 

Sur la voie du gouvernement numérique

La transformation numérique fait partie intégrante du renouvellement de la fonction publique. Dans les années 1990 et au début des années 2000, cela signifiait qu’il fallait mettre l’accent sur l’information et les formulaires gouvernementaux en ligne. Depuis, le monde a vécu de profonds changements, alimentés par les progrès incessants des technologies numériques. Les Canadiens s’attendent à ce que le gouvernement change et s’adapte, en leur offrant les services dont ils ont besoin, quand et où ils en ont besoin, et par les voies qu’ils préfèrent.

Le Canada a accepté sans réserve de relever ce défi. Le gouvernement a nommé, pour la première fois, un ministre du Gouvernement numérique en juillet 2018 qui, peu après, a annoncé les nouvelles normes numériques du gouvernement du Canada. Ces normes, qui décrivent comment nous travaillerons différemment à l’ère numérique, garantissent que :
  • les utilisateurs et leurs besoins sont au cœur de tout ce que nous faisons;
  • nous tirons parti des technologies et des méthodes numériques pour offrir les services de haute qualité auxquels s’attendent les Canadiens.
Normes relatives au numérique du gouvernement du Canada
Version texte - Normes relatives au numérique du gouvernement du Canada
  • Concevoir avec les utilisateurs
  • Effectuer régulièrement des itérations et des améliorations
  • Travailler ouvertement par défaut
  • Utiliser des normes et des solutions ouvertes
  • Gérer les risques en matière de sécurité et de protection des renseignements personnels
  • Intégrer l’accessibilité dès le départ
  • Permettre au personnel d’offrir de meilleurs services
  • Être de bons utilisateurs de données
  • Concevoir des services éthiques
  • Collaborer largement

Le Plan stratégique des opérations numériques du gouvernement énonce des mesures concrètes et pratiques axées sur la mise en œuvre et l’exécution. Des fonctionnaires ont aussi élaboré la Feuille de route de la Stratégie de données, qui est axée sur l’amélioration de l’utilisation stratégique, de la protection et de l’intendance des données du gouvernement.

Plan  stratégique des opérations numériques
Version texte - Plan stratégique des opérations numériques
  • La vision:
    • Souci du service à la clientèle et concentration sur l’utilisateur
    • Ouverture, collaboration et accessibilité
    • Prestation numérique d’abord
  • Les facteurs essentiels:
    • Techonologie moderne et pratiques de GI/TI
    • Fonction publique numérique
    • Bonne gouvernance numérique

Les technologies numériques offrent la possibilité d’améliorer radicalement les opérations gouvernementales tout en transformant notre façon de travailler. Les approches de type « une fois suffit » peuvent permettre la réutilisation des données pour fournir des services transparents et réduire le fardeau administratif. Entre-temps, l’automatisation et l’intelligence artificielle peuvent rendre la fonction publique plus efficace en favorisant des processus plus rapides, des analyses plus intelligentes et des décisions gouvernementales plus éclairées. En janvier, nous avons lancé une liste des fournisseurs qualifiés pour de l’intelligence artificielle (IA) afin que les fonctionnaires aient facilement accès à des outils pour mieux comprendre et utiliser plus efficacement les données dont nous disposons.

Nous changeons notre façon de travailler en tirant parti des solutions ouvertes, en collaborant largement et en travaillant ouvertement, en créant fréquemment de meilleures versions, en nous améliorant continuellement et en axant véritablement nos efforts sur les utilisateurs. Nous nous tournons de plus en plus vers les plateformes collaboratives au lieu des courriels, nous adoptons les médias sociaux et nous promouvons une utilisation responsable de l’automatisation et de l’intelligence artificielle. Le présent rapport présente de nombreux exemples de notre chemin vers la numérisation.

 

Appuyer le gouvernement

Les fonctionnaires travaillent avec ardeur à la mise en œuvre du programme ambitieux du gouvernement. Inspirés par nos valeurs traditionnelles de professionnalisme et d’impartialité, nous sommes fiers de notre capacité à nous adapter rapidement aux changements.

Cette année, des fonctionnaires de différents domaines d’expertise n’ont pas ménagé leurs efforts pour aider les ministres, notamment dans les dossiers suivants :

  • l’élaboration de mesures législatives en matière d’évaluation environnementale;
  • la réorientation de la gouvernance dans le milieu de la sécurité nationale;
  • le soutien aux négociations de libre-échange et la mise en œuvre d’accords commerciaux (tout récemment avec l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie).

Législation sur le cannabis

Une moitié de feuille d’érable à côté de symboles représentant la justice et la santé

Pour appuyer un engagement du gouvernement envers les Canadiens, une équipe de différentes organisations, dont Santé Canada, le ministère de la Justice, Sécurité publique Canada et la Gendarmerie royale du Canada, a travaillé avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les gouvernements et les organisations autochtones, ainsi que les jeunes et les experts, pour assurer la réussite de la légalisation et de la réglementation du cannabis, entrées en vigueur le 17 octobre 2018.

Faire face à la crise des opioïdes au Canada

Le Canada est aux prises avec une crise des opioïdes d’envergure nationale. Le nombre croissant de surdoses et de décès causés par les opioïdes, dont le fentanyl, représente une crise de santé publique. Pour y faire face, les fonctionnaires élaborent des outils concrets pour aider à sauver des vies et à sensibiliser les gens à cet enjeu, notamment :

  • une carte format portefeuille pour aider à reconnaître les signes d’une surdose d’opioïdes;
    Surdose d’opioïdes : carte portefeuille
     
  • une vidéo de sensibilisation sur les opioïdes, qui compte plus de 2 millions de visionnements.
    Transcription - Campagne de sensibilisation sur les opioïdes

    Texte à l’écran : Opioïdes

    Narratrice : Chaque jour, 11 personnes au Canada meurent d’une surdose d’opioïdes.

    (Un groupe de 11 points forment un cercle et bougent au rythme d’un battement de cœur.)

    Narratrice : Les opioïdes prescrits pour soulager la douleur, comme l’oxycodone et le fentanyl, peuvent mener à une surdose et à la mort si utilisés de façon inadéquate.

    Narratrice : Des milliers de Canadiens meurent des drogues de rue mélangées avec du fentanyl. Ça ne prend que quelques grains pour tuer.

    (Les points noirs se multiplient pour former un écran noir vide.)

    Narratrice : Le gouvernement du Canada passe à l’action.

    (Les points fusionnent pour créer la carte du Canada.)

    Narratrice : Ensemble, changeons des vies.

    (Les portraits de plusieurs personnes apparaissent autour de la carte du Canada.)

    Narratrice : Obtenez les faits à Canada.ca/Opioides.

    Texte à l’écran : Obtenez les faits à Canada.ca/Opioides.

    Narratrice : Un message du Gouvernement du Canada.

    (Mot-symbole Canada sur un fond noir.)

Environnement

La question des changements climatiques touche de nombreux aspects de la vie des Canadiens, de la migration à l’agriculture, en passant par la façon dont nous construisons nos bâtiments. Cela exige que nous fassions preuve de souplesse dans la conception et la prise de mesures efficaces.

Dans le cadre du Plan de protection des océans du gouvernement visant à créer un système de sécurité maritime de calibre mondial qui offre des possibilités économiques aux Canadiens, les employés de la Garde côtière canadienne ont créé la Station d’embarcations de sauvetage côtier de l’Arctique, à Rankin Inlet, au Nunavut. Offrant des services saisonniers de recherche et sauvetage, la station est exploitée par des étudiants inuits de niveau postsecondaire formés par la Garde côtière et provenant de collectivités arctiques.

 

Un groupe de personnes dans un bateau de sauvetage
Un garde côtier qui gouverne un bateau
Garde côtiers naviguent un bateau
Un garde côtier sur un bateau
Bouteille en plastique barrée entourée poissons

Une équipe d’Environnement et Changement climatique Canada a réuni cinq organisations non gouvernementales pour créer la Trousse d’éducation au plastique dans les océans afin que les enseignants puissent aider les élèves à mieux comprendre la pollution par les plastiques et ses effets sur notre environnement. La trousse compte déjà des milliers de consultations.

 

Sécurité

Nous menons notre vie en ligne : la confiance dans nos cybersystèmes est donc indispensable. La cybersécurité est un facteur déterminant de la compétitivité, de la stabilité économique et de la prospérité à long terme du Canada. Chaque jour, les fonctionnaires travaillent avec diligence pour assurer la sécurité du Canada et des Canadiens.

En seulement sept mois, les hauts fonctionnaires du Centre de la sécurité des télécommunications sont parvenus à concrétiser une annonce faite dans le cadre du budget de 2018 en regroupant plus de 750 employés de Sécurité publique Canada, de Services partagés Canada et du Centre de la sécurité des télécommunications en un nouveau cybercentre unifié. Le centre aide les Canadiens à mieux comprendre la cybersécurité et œuvre à améliorer leur sécurité en ligne.

 

Conseils sur la cybersécurité


Rapprocher le monde

Nos fonctionnaires travaillent aux quatre coins du Canada, mais aussi un peu partout dans le monde, et même plus loin encore.

En octobre 2018, Transports Canada et Environnement et Changement climatique Canada se sont associés à Interpol et à 276 organismes d’application de la loi et de protection environnementale de 58 pays dans le cadre de la première action mondiale contre la pollution marine. Cette coopération accrue entre les organismes d’application de la loi au Canada avec leurs partenaires aux États-Unis et à l’étranger accroît notre capacité collective de cibler les pollueurs et les réseaux criminels au Canada et dans le monde.

Les fonctionnaires de plus de 22 ministères et organismes ont contribué au processus de modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain avec les États-Unis et le Mexique. Œuvrant en étroite collaboration avec les représentants provinciaux et territoriaux, cette équipe a fourni des conseils stratégiques, consulté les Canadiens et les intervenants et dirigé les négociations pendant 13 mois intensifs. Ils ont travaillé sans relâche pour permettre l’aboutissement des négociations en septembre 2018.

Dans le domaine du numérique, le Canada s’est joint récemment à un réseau de nations chefs de file en la matière qui forment le Groupe numérique 9. Ces pays mettent ainsi leur expertise en commun et explorent les possibilités de collaboration accrue au chapitre du gouvernement numérique. En mai 2019, le Canada accueillera le Sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert.



Nous tirons également des leçons au moyen de relations bilatérales actives avec d’autres nations numériques de premier plan, notamment dans le cadre d’accords officiels avec le Royaume-Uni et l’Estonie et de relations informelles avec plusieurs autres pays. Grâce à cela, nous œuvrons à :

  • mieux soutenir la prestation de services publics numériques entièrement accessibles, et encourager et aider les personnes qui ne sont pas en ligne ou celles qui sont en ligne, mais dont la capacité numérique est limitée;
  • promouvoir la croissance économique par l’ouverture des marchés et convenir de normes ouvertes pour l’information, les données et les logiciels gouvernementaux.

La fonction publique est fière des relations solides qu’elle a établies avec d’autres pays. L’Initiative Canada-Australie en matière de politique publique (en anglais seulement) favorise un dialogue structuré et des possibilités d’apprentissage entre les fonctions publiques des deux pays sur un éventail d’enjeux pressants de politique publique. Nous établissons de plus en plus de relations nouvelles avec nos collègues dans d’autres pays.

David Saint-Jacques devant la Station spatiale internationale et la Terre

Le 3 décembre 2018, l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques a entrepris la mission « Perspective », sa première mission dans l’espace. Il passe environ six mois et demi à bord de la Station spatiale internationale, où il mène des expériences scientifiques et fait l’essai de nouvelles technologies. Depuis l’espace, il s’entretient aussi avec des jeunes pour les faire participer à la mission et susciter leur intérêt pour les sciences, la technologie, le génie et les mathématiques. Vous pouvez suivre la mission sur les médias sociaux.

 
 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :