Communicateurs créatifs : entrevue avec Mélanie Bérubé et David Velasco

Par Christine Jean-Baptiste

Pour Mélanie Bérubé, conseillère en communication visuelle, il n’y a pas travail plus créatif que le multimédia au gouvernement du Canada. 

Headshot of Mélanie Bérubé
Mélanie Bérubé

« La première chose que j’ai apprise dans mon cours de photographie, c’est qu’une image vaut 1 000 mots. Lorsque vous utilisez la vidéo ou l’animation graphique, vous avez normalement entre 24 et 30 images par seconde. Vous pouvez donc dire que vous avez 24 000 mots dans une vidéo d’une seule seconde, dit-elle. Le multimédia génère de l’émotion; il donne vie aux mots et aux messages. »

Avant d’être à la fonction publique, Mélanie a fait carrière en production vidéo. Elle a travaillé sur quelques documentaires (en anglais seulement), un film de Netflix (en anglais seulement) et une émission de la CBC (en anglais seulement), entre autres projets. À la fonction publique, elle a l’occasion de participer à toutes les étapes des projets vidéo, de la préproduction jusqu’à la postproduction.

Headshot of David Velasco
David Velasco

Pour David Velasco, travailler comme concepteur graphique dans l’équipe des Communications du PM et visuelles a été l’occasion de voir les produits qu’il crée dans les réseaux sociaux partout au pays. En particulier les produits sur la COVID-19. Savoir que « notre travail aide les Canadiens » a été pour lui une importante source de satisfaction.

Ces deux créatifs multimédias conviennent que dans ce domaine marqué par les échéances serrées, les demandes de dernière minute, les consultations, les recherches de solutions pour les clients, etc., la charge de travail est imposante.

« Les gens font souvent l’erreur de croire que ce n’est pas si important. Que notre travail est souvent purement esthétique. Or, un bon travail de conception rend les documents plus attrayants, plus lisibles et plus intéressants pour le public cible », dit David.

En période de pandémie, le travail en multimédia effectué sur place est limité, mais Melanie a tiré profit de la situation en augmentant ses compétences numériques.

« Je passe beaucoup plus de temps à l’ordinateur qu’à l’habitude. Habituellement, je suis sur place en train de filmer, explique-t-elle. Mais la situation m’a permis d’apprendre beaucoup plus de techniques d’animation et de conception graphiques. »

La COVID-19 n’a pas empêché ces créatifs du multimédia de travailler sur des campagnes couronnées de succès et de donner vie à différentes visions.

À titre d’exemple, David a été responsable d’équipe pour la création de l’identité visuelle des Journées d’apprentissage 2020 du BCC.

« J’ai eu la chance de montrer ce que je pouvais faire. J’ai beaucoup aimé l’expérience. Tout s’est bien passé, et voir le résultat en vrai au Centre national des arts a été fantastique », dit-il.

Travailler sur la promotion de l’application Alerte COVID a été une source de fierté pour Mélanie, car c’est un projet qui a été entièrement réalisé à partir d’images et d’animation d’archive.

En guise de conseil sur la façon d’accéder au domaine du multimédia et d’y exceller, David et Mélanie recommandent de sortir des sentiers battus, de toujours apprendre et perfectionner ses compétences, et de se faire connaître!

« Il faut être à l’avant-garde, car c’est un secteur compétitif. Il est très important de rechercher de nouvelles techniques et approches pour ne pas être dépassé par les mises à jour et les logiciels les plus récents », ajoute Mélanie.

Différentes ressources sont offertes aux créatifs du multimédia, particulièrement en ces temps de COVID‑19. Les outils suivants sont un bon départ :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :