Rapport sur les plans et les priorités de 2015-2016 - Message du ministre de l’Emploi et du Développement social

L’honorable Pierre Poilievre

À titre de nouveau ministre de l’Emploi et du Développement social, je suis déterminé à maintenir des taux d’imposition faibles, à assurer l’équilibre budgétaire et à aider les Canadiens à trouver un emploi enrichissant. Je suis ravi de présenter le Rapport sur les plans et les priorités de 2015-2016, qui présente les mesures que nous prendrons pour faire avancer cette priorité ainsi que les autres priorités que nous nous sommes fixées.

Emploi et Développement social Canada offre une gamme de programmes et de services qui aident les Canadiennes et les Canadiens tout au long de leur vie : pendant l’enfance, à l’âge adulte et à la retraite. Il garantit aux aînés un revenu de base, appuie les travailleurs sans emploi, aide les étudiants à financer leurs études postsecondaires, et soutient les parents qui élèvent de jeunes enfants. Le Ministère fournit également un soutien ciblé aux populations vulnérables, comme les aînés, les personnes handicapées, les Autochtones, les sans-abri et les immigrants récents. Pour mener à bien ces activités, nous devons dépenser de façon responsable, limiter notre endettement et maintenir les impôts au plus bas niveau possible.

Le programme anti-pauvreté idéal consiste à occuper un emploi. C’est pourquoi le Ministère appuie les grandes priorités du gouvernement qui consistent à créer des emplois, à stimuler la croissance économique et à assurer la prospérité durable en aidant tous les Canadiens à obtenir les compétences et la formation nécessaires pour obtenir un emploi demandé, en plus de mettre en œuvre des initiatives précises à l’intention des groupes traditionnellement sous-représentés sur le marché du travail. Parallèlement, le Ministère améliorera la prestation de services de première ligne à l’intention de la population canadienne.

Nous restons déterminés à collaborer avec les provinces pour veiller à ce que les programmes de formation soient efficaces. En partenariat avec les principaux intervenants, nous améliorerons l’information sur le marché du travail, élaborerons et harmoniserons les programmes de formation axée sur les compétences, encouragerons les employeurs à participer davantage aux décisions visant la formation axée sur les compétences et ferons mieux correspondre les possibilités de formation aux emplois.

Nous sommes conscients du fait que le meilleur filet de sécurité sociale, c’est d’avoir une famille unie. Pour cette raison, afin de soutenir les parents qui élèvent de jeunes enfants, nous apporterons les améliorations proposées de la Prestation universelle pour la garde d’enfants dès que le Parlement aura approuvé la mesure législative nécessaire.

Je suis convaincu que nous continuerons d’offrir des programmes et des services abordables et de grande qualité à tous les Canadiens.

__________________________________________________
L’honorable Pierre Poilievre, C.P., député
Ministre de l’Emploi et du Développement social, de la Réforme démocratique et ministre de la Commission de la capitale nationale

Message de la ministre du Travail

L’honorable Dre K. Kellie Leitch

La croissance de l’économie canadienne et la prospérité durable du pays demeurent les grandes priorités de notre gouvernement. Dans cet esprit, alors que nous amorçons un nouvel exercice, nous sommes guidés par la longue et fière tradition dont jouit le Programme du travail, qui protège les droits et le bien être des travailleurs et des employeurs dans les secteurs sous réglementation fédérale.

Nous poursuivrons dans cette voie en continuant d’améliorer la loi, les politiques et les programmes du Programme du travail afin de mieux relever les défis propres à un effectif dynamique et en pleine évolution, tout en veillant à ce que les Canadiens bénéficient d’un traitement équitable au travail.

Comme les employeurs et les employés sont les principaux acteurs en matière de prévention des blessures et des maladies, nous adopterons une démarche proactive et axée sur la collaboration pour réduire l’incidence des décès et des blessures au travail.

Nous ferons également en sorte que tous les Canadiens puissent travailler dans un environnement où les possibilités dépendent uniquement de leurs compétences et de leurs habiletés.

Je suis fière de constater que nos efforts sont reconnus, tant au pays que sur la scène internationale. Il en va de même de nos relations de travail harmonieuses fondées sur le respect mutuel et sur la collaboration soutenue entre les employeurs et les syndicats.

Notre gouvernement continuera de collaborer avec nos partenaires intérieurs et internationaux afin de promouvoir l’importance du respect des principes et des droits fondamentaux du travail grâce à la négociation des conditions de travail, qui sont enchâssées dans les accords de libre-échange.

Le Programme du travail continuera de chercher à s’acquitter de son mandat de créer des milieux de travail équitables, sûrs, sains, stables et productifs, où règne la coopération, en fournissant aux employeurs et aux employés sous réglementation fédérale les outils et le soutien dont ils ont besoin pour réussir et continuer de construire la prospérité du Canada.

____________________________________________
L’honorable Dre K. Kellie Leitch, C.P., O.Ont., députée
Ministre du Travail et ministre de la Condition féminine

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :