Considérations clés de l'approche Logement d'abord de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance

Information pour les Considérations clés

L'approche Logement d'abord de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) consiste à procurer rapidement un logement permanent aux personnes qui vivent une situation d'itinérance chronique ou épisodique afin de les aider à sortir de la rue ou des refuges d'urgence, puis à leur offrir des services d'accompagnement selon leurs besoins.

Considérations clés de l'approche Logement d'abord :

Composition du conseil consultatif communautaire

Lors de la mise en œuvre de l'approche Logement d'abord, les collectivités devront peut-être mobiliser divers partenaires pour planifier le mode d'intégration des services. Le conseil consultatif communautaire (CCC) pourrait être formé de personnes représentant les secteurs du logement, de la santé et la santé publique, des services policiers, des services correctionnels, du soutien du revenu, du traitement de la toxicomanie, des refuges ainsi que d'autres secteurs ou bailleurs de fonds. Les CCC doivent aussi collaborer étroitement avec leurs entités communautaires pour obtenir les meilleurs résultats.

Planification communautaire

L'approche Logement d'abord sera le moteur principal du plan communautaire et comprendra notamment la mesure de la réduction de l'itinérance. Par conséquent, les collectivités devront mettre l'accent sur les principaux éléments requis pour obtenir les résultats prévus et resserrer les liens au niveau local afin d'atteindre ces résultats. Les CCC devront effectuer une démarche rigoureuse pour assurer la planification communautaire selon l'approche Logement d'abord, afin de déterminer la manière d'établir des liens étroits entre les programmes, les services et les plans locaux (investissements au moyen de la SPLI, programmes et services provinciaux, territoriaux et municipaux, et autres services existants) pour contribuer à l'objectif commun qui consiste à réduire l'itinérance. Dans le contexte de cette démarche, la collectivité révisera le plan tous les ans, ce qui lui permettra de cibler les ressources principales et de réaffecter des ressources, au besoin, pour réduire l'itinérance.

Modèles de programme

Les collectivités doivent déterminer quels modèles de programme jumelant logement et mesures de soutien conviennent le mieux au développement de l'approche Logement d'abord dans leur collectivité.

Collaboration en matière de services

Les collectivités doivent connaître les services offerts dans la collectivité et convier les partenaires à une discussion sur la manière de faciliter l'accès des clients bénéficiant de l'approche Logement d'abord à divers services et mesures de soutien. Il faudra collaborer avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec d'autres partenaires pour veiller à ce que l'ensemble des services et des programmes (refuges, logement, santé et services sociaux) soit coordonné de manière à viser la réduction de l'itinérance. On qualifie souvent cette approche d'approche systémique.

Logement et mesures de soutien au logement

Le logement et les mesures de soutien au logement sont importants pour mettre en œuvre l'approche Logement d'abord. Les collectivités devront comprendre le marché du logement et les critères utilisés pour accéder aux logements. Elles doivent mobiliser les principaux propriétaires et les principales associations de propriétaires afin de nouer des relations efficaces avec ceux-ci, offrir un parc immobilier, diriger la clientèle vers les logements et veiller à ce que la clientèle respecte les exigences des propriétaires. En étroite collaboration avec les services d'accompagnement, les responsables des mesures de soutien au logement devront notamment meubler les appartements, faciliter les relations entre le propriétaire et le locataire, et offrir des subventions locatives d'une durée limitée.

Services d'accompagnement

Les services d'accompagnement constituent également l'un des éléments principaux de l'approche Logement d'abord et complètent le logement et les mesures de soutien. À tout le moins, chaque collectivité cernera les besoins du client, dirigera le client vers les services appropriés et facilitera l'accès à ces services, y compris les services cliniques lorsque le client est prêt. Cette démarche ne vise pas à créer de nouveaux services à l'intention des clients de l'approche Logement d'abord, mais plutôt à utiliser judicieusement les services actuels pour servir les personnes démunies. Comme l'approche Logement d'abord se concentre sur les personnes qui éprouvent des besoins majeurs, une simple orientation vers d'autres services ne sera peut-être pas suffisante. La démarche devrait donc permettre de soutenir activement les clients afin qu'ils accèdent aux services adéquats (p. ex. les accompagner à des rendez-vous ou organiser le transport).

Mesure des résultats

En premier lieu, les collectivités doivent identifier et localiser les populations de sans abri chroniques et épisodiques en consultant les refuges pour avoir accès aux données sur leur fréquentation. Les indicateurs communautaires et les dénombrements ponctuels périodiques contribueront à la mesure des résultats. Les collectivités doivent veiller à ce que tous les projets, qu'ils s'adressent exclusivement aux clients de l'approche Logement d'abord ou à une clientèle plus large, visent des résultats ambitieux et mesurables et assurent le suivi des résultats des clients pour montrer les progrès réalisés sur le plan de la lutte contre l'itinérance. On s'attend à ce que les CCC et les entités communautaires appuient leurs décisions sur les preuves recueillies dans le cadre des projets et auprès de la collectivité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :