Études de cas : mode de fonctionnement sur le terrain

Information pour les études de cas

Cette page contient la description de quelques-uns des programmes qui adoptent de l'approche Logement d'abord. Bon nombre de ces programmes ont recours à diverses formes de services de soutien au logement, de services de soutien cliniques et de services de soutien complémentaires. La plupart n'appliquent pas de manière puriste le modèle de suivi intensif dans le milieu ou de gestion des cas graves, mais combinent plutôt des éléments de ces deux modes de gestion de cas. La quasi-totalité d'entre eux utilisent les ressources existantes jusqu'à un certain point, et quelques-uns sont en grande partie axés sur la coordination des services de soutien déjà offerts avant l'adoption de l'approche Logement d'abord.

La plupart des activités menées dans la cadre de ces programmes sont admissibles au financement au titre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI). Les principales exceptions sont les programmes comprenant des équipes de suivi intensif dans le milieu qui offrent des services complets de même que des services de soutien cliniques directs. La prestation directe de services de soutien cliniques n'est pas admissible au financement en vertu de la SPLI et, par conséquent, la création de nouvelles équipes de suivi intensif dans le milieu est une activité jugée inadmissible.

Les études de cas suivantes mettent en valeur des programmes et des organismes qui ont adopté l'approche Logement d'abord :

Programme Streets to Homes: Toronto (Ontario)

Comme son nom le suppose, le programme Streets to Homes a pour but de procurer aux personnes sans abri un logement permanent. Établi en 2005, le programme vise à aider les clients à obtenir un logement le plus rapidement possible, puis à leur fournir diverses mesures de soutien qui assurent la réussite de la transition. Parmi les mesures de soutien, notons des chèques de loyer, l'acquisition d'aptitudes à la vie quotidienne, l'orientation vers des services d'emploi et de formation, des renvois à des professionnels de la santé et des activités récréatives sociales.

Cette approche comporte principalement l'intervention de travailleurs de rue qui parcourent les rues pour aborder les personnes sans abri et leur offrir diverses options en matière de logement. La plupart des clients sont servis selon cette approche. Plus récemment, on a fait appel à une équipe d'approche multidisciplinaire pour intervenir auprès des personnes qui éprouvent des problèmes de santé mentale et des troubles concomitants plus importants. L'équipe d'approche multidisciplinaire, à l'exception du psychiatre et du thérapeute pour troubles concomitants, reçoit du financement de la SPLI.

La tâche principale de l'équipe consiste à accepter les personnes aiguillées par les travailleurs de rue de Toronto afin de :

  • intervenir de manière intensive auprès des personnes sans abri les plus en difficulté qui ont des problèmes de santé
  • évaluer et traiter les personnes sans abri qui sont gravement malades ou sérieusement handicapés en raison d'un problème de santé, de santé mentale, d'alcoolisme ou de toxicomanie
  • accéder aux services appropriés dans les secteurs de la santé mentale, des soins primaires et de la toxicomanie
  • aider les personnes sans abri à obtenir un logement approprié et à surmonter les obstacles au maintien d'un logement
  • communiquer avec divers mécanismes de soutien continus appropriés, notamment des services de soutien en matière de gestion de cas et de suivi

Toutes les personnes hébergées dans le cadre du programme Streets to Homes (en anglais seulement) sont jumelées à un travailleur de suivi pendant au moins un an au sein de leur nouvelle collectivité.

Voici quelques-unes des principales caractéristiques du programme :

  • des services spécialisés pour les jeunes, les Autochtones, les personnes qui quittent un lieu d'incarcération et les nouveaux arrivants
  • des travailleurs d'approche qui offrent les services directs suivants à leurs clients : aide pour obtenir des pièces d'identité; accès à des programmes de soutien du revenu; services d'accompagnement et d'aiguillage vers des services; aide pour trouver un appartement; négociation du loyer avec le propriétaire; meubles et déménagement
  • une équipe d'approche spécialisée, à savoir l'équipe d'approche multidisciplinaire, pour les personnes très difficiles à loger, qui se compose d'un travailleur d'approche principal, d'un infirmier autorisé, d'un travailleur de soutien au logement, de psychiatres à temps partiel et d'un thérapeute à temps partiel en matière de troubles

Depuis 2005, les travailleurs d'approche ont aidé plus de 4 000 personnes à passer directement de la rue à un logement; 80 % des personnes parviennent à conserver leur logement après 12 mois.

Pour obtenir plus d'information, visitez le site Streets to Homes (en anglais seulement).

Programme Bring Lethbridge Home, une collaboration entre la ville et la collectivité : Lethbridge (Alberta)

Le programme Logement d'abord de Lethbridge est géré au moyen d'un partenariat entre l'organisme Social Housing In Action (SHIA) et la municipalité de Lethbridge. Ensemble, ces intervenants constituent l'organisme communautaire qui collabore avec le ministère des Services à la personne de l'Alberta pour mettre en œuvre les stratégies énoncées dans le plan décennal du gouvernement de l'Alberta pour mettre fin à l'itinérance. Les principes du programme Logement d'abord ont été officiellement adoptés en 2009. En collaboration avec SHIA, le rôle de la ville de Lethbridge consiste à administrer et à superviser la mise en œuvre du plan quinquennal de lutte contre l'itinérance et des ententes de services avec les programmes Logement d'abord et les programmes de prévention, ainsi qu'à surveiller leur efficacité et leur fidélité aux principes de l'approche Logement d'abord.

L'organisme SHIA qui agit comme conseil consultatif communautaire compte plus de 100 membres représentant la collectivité, les organismes de services sociaux et de logement, le secteur public, le gouvernement et la communauté autochtone. À l'heure actuelle, Lethbridge finance un modèle intégré regroupant cinq équipes du programme Logement d'abord et les services de prévention et d'intégration communautaire. Selon un mécanisme centralisé et coordonné d'accueil, de triage et d'aiguillage, chacune des équipes de Logement d'abord est dotée d'un mandat différent selon les besoins de la population desservie, afin d'améliorer les résultats axés sur les clients, de réduire le double emploi et de mettre l'accent sur la viabilité du logement permanent. Il s'agit, notamment, de diverses options en matière de logement, y compris des logements du marché, des logements permanents avec services de soutien et des initiatives de prévention de l'expulsion et de déjudiciarisation. Parmi les diverses populations, mentionnons les membres des Premières Nations qui passent d'une réserve à la vie urbaine, les adultes qui sont des sans abri chroniques et qui se heurtent à de multiples obstacles, les jeunes âgés de 18 à 24 ans qui font face à de multiples obstacles et qui sont sans abri ou à risque d'itinérance pendant la transition à l'âge adulte, les jeunes de moins de 18 ans, les personnes qui fréquentent les refuges depuis peu, les clients des services de prévention de l'expulsion et les personnes sans abri qui reçoivent leur congé de l'hôpital ou qui sont libérés d'un établissement correctionnel.

En ce qui concerne les autres programmes financés à l'appui de Logement d'abord, il y a des logements permanents avec services de soutien pour les personnes vieillissantes et les personnes sans abri chroniques, ainsi que des programmes qui offrent une activité quotidienne significative et des possibilités d'emploi et de formation en milieu de travail. Les équipes de Logement d'abord et les personnes qui bénéficient de ce programme ont à leur disposition une banque de meubles qui sert à meubler les logements. Le programme d'intervention et de soutien clinique fournit des services supplémentaires de soutien clinique et de consultation aux équipes du programme Logement d'abord et aux personnes qui en bénéficient. Cette équipe se compose de professionnels dans les domaines des soins infirmiers psychiatriques, de la toxicomanie, de la liaison avec la police et du travail social.

Le financement de ces programmes provient de bailleurs de fonds fédéraux, provinciaux, municipaux et de services.

Les résultats recueillis depuis le début du programme en 2009 révèlent que plus de 864 ménages ont obtenu un logement permanent, et cette année, plus de 90 % d'entre eux étaient toujours hébergés par l'entremise du programme Logement d'abord.

En 2011-2012 :

  • Dans l'ensemble, on a observé une réduction de 25 % du taux d'occupation des refuges et de 70 % du nombre de personnes vivant dans la rue

Voici les caractéristiques générales du programme :

  • un mécanisme centralisé d'admission, d'évaluation et de triage visant à déterminer l'admissibilité et l'aiguillage des clients vers l'équipe appropriée du programme Logement d'abord ou le service communautaire approprié
  • on utilise un outil d'aide à la décision sur l'établissement des priorités des services (Service Prioritization Decision Assistance Tool) pour déterminer les besoins des participants aux services, et l'on utilise un transfert assisté pour mettre les personnes en contact avec l'équipe appropriée
  • une équipe de gestion des cas graves pour chaque programme Logement d'abord, composée d'un travailleur d'approche qui assure l'accès à un logement, stabilise le revenu et met en œuvre les services de soutien, et d'un travailleur de soutien de suivi qui fournit l'appui à long terme nécessaire au maintien d'un logement permanent
  • Le travailleur de soutien de suivi :
    • aide le client, pendant trois mois tout au plus, à stabiliser son logement, à s'orienter dans son milieu et le voisinage, à réaliser ses activités quotidiennes et à respecter ses responsabilités en matière de location, notamment le paiement du loyer et des services publics
    • aide le client à élaborer un plan de services individuel, à déterminer les obstacles et à discuter des moyens que peut prendre le travailleur pour aider le participant à les surmonter
    • aide le client à obtenir d'autres mesures de soutien et des services communautaires, et à acquérir les compétences nécessaires pour conserver un logement permanent

Les personnes sans abri chroniques constituent la priorité de l'initiative Logement d'abord de Lethbridge. Le spécialiste de l'approche Logement d'abord fournit des conseils et de la rétroaction en ce qui concerne la conformité aux principes de l'approche et donne des directives en ce qui touche les pratiques exemplaires la gestion de cas et la formation appropriées. Un aspect crucial de la prestation des services de Logement d'abord consiste en une consultation hebdomadaire relative aux cas complexes et animée par le spécialiste de l'approche Logement d'abord. Cette consultation regroupe plusieurs partenaires et professionnels communautaires qui hiérarchisent et examinent les cas provenant des équipes de l'approche Logement d'abord et se consultent à ce sujet. Parmi les partenaires réunis, notons des représentants d'Alberta Works, d'Assured Income for the Severely Handicapped, des services de toxicomanie et de santé mentale, du refuge d'urgence de Lethbridge, des services de maintien de l'ordre du centre-ville, de la régie du logement de Lethbridge et d'autres organismes de soutien communautaires, au besoin.

Une collaboration importante existe également au sein de la collectivité élargie, notamment :

  • des communications directes avec le service de police de Lethbridge, qui favorise la désescalade des conflits éventuels avec les clients de l'approche Logement d'abord
  • des liens directs vers des programmes de soutien du revenu qui facilitent l'accès des clients aux mesures de soutien nécessaires
  • des partenariats avec les propriétaires et de la formation en matière de relations avec les propriétaires offerte par la ville à l'ensemble des organismes qui prennent part à l'approche Logement d'abord

Pour obtenir plus d'information, visitez le site Bringing Lethbridge Home (en anglais seulement).

Transitions to Home (T2H) : Hamilton (Ontario)

Ce programme Logement d'abord, lancé en 2009, est administré par les Wesley Urban Street Ministries. Il aide les personnes sans abri de longue date qui fréquentent des refuges depuis longtemps à obtenir et à conserver un logement adéquat et abordable à long terme dans la collectivité. Ce programme découle de la réussite du programme pilote de 2007-2009, Hostels to Homes, qui a aidé 80 personnes à trouver un logement adéquat et abordable et dans le cadre duquel on a maintenu des taux de conservation de logement de plus de 80 % un an après le congé ou la libération.

Le programme Transitions to Home est fondé sur une collaboration communautaire importante, notamment avec les refuges d'urgence. Cette collaboration a été officialisée par le Comité d'intégration et de coordination des services de refuges d'urgence de Hamilton. Il s'agit d'un partenariat entre la ville de Hamilton, les Good Shepherd Centres, le Hamilton Housing Help Centre, les Centres des missions, l'Armée du Salut et les Wesley Urban Ministries. Plus particulièrement, la motivation principale du programme Transitions to Home était liée à l'engagement proactif de la collectivité à s'assurer que les personnes qui utilisent un refuge passent du système d'urgence à une forme plus durable et permanente de logement.

Le financement du programme T2H provient principalement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance à titre de sous-projet d'entité communautaire. Le programme reçoit également des fonds du ministère des Affaires municipales et du logement de l'Ontario en vertu de l'Initiative de prévention de l'itinérance dans les collectivités (IPIC) administrée par la ville de Hamilton.

Les données les plus récentes recueillies (du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2012) ont révélé que, parmi les quelque 250 clients qui utilisent le programme :

  • 74 % des clients avaient toujours leur logement après six mois

De ces clients :

  • 90 % avaient toujours leur logement après douze mois

En ce qui concerne le soutien reçu, environ 170 clients bénéficient de services hebdomadaires de gestion des cas graves, tandis que 75 clients reçoivent des soins d'entretien après avoir réussi à conserver un logement et décidé qu'ils n'ont plus besoin d'un soutien hebdomadaire. Ces personnes reçoivent une visite tous les trois mois pendant un an, et bénéficient par la suite d'une visite annuelle. Le programme est souple, et les clients peuvent réactiver les services de soutien en tout temps.

Le programme Transitions to Home adopte une approche de gestion mobile des cas graves – PLUS. On fait appel à une équipe mobile de gestion des cas pour fournir un soutien direct afin de :

  • aider les utilisateurs à long terme des refuges à quitter le réseau de refuges et à se louer un appartement privé abordable
  • aider les personnes sans abri vulnérables à quitter la rue pour se loger dans un appartement abordable et réussir à conserver cet appartement

Le volet PLUS se compose d'une équipe de gestionnaires de cas non-cliniciens qui offrent un accès à :

  • une thérapie éclairée en matière de traumatismes
  • des conseils en matière de toxicomanie
  • des loisirs thérapeutiques

Les gestionnaires de cas travaillent avec le personnel infirmier et autres cliniciens afin d'offrir ces autres mesures de soutien PLUS. Les services de soutien cliniques sont financés par l'entremise de l'IPIC du gouvernement de l'Ontario.

En outre, les gestionnaires de cas s'efforcent d'aiguiller directement les participants au programme vers des services de soins primaires au moyen des services de soins primaires sans rendez-vous du réseau d'intégration des services de santé des refuges.

Le programme Transitions to Home administre également des programmes de loisirs à l'échelle de la collectivité destinés aux personnes sans abri, afin de faciliter le lien avec le programme et d'offrir des périodes de loisirs sains. Des activités de la ligue de baseball et de la ligue de quilles de Hamilton, ainsi que d'autres activités, ont lieu avec l'appui des participants au programme en ce qui a trait à l'administration et à la planification.

Pour obtenir plus d'information, visitez le site des Wesley Urban Ministries (en anglais seulement).

Homeward Trust : Edmonton (Alberta)

Initialement établi en 1999, Homeward Trust est un organisme communautaire qui coordonne les interventions visant à répondre aux besoins en matière de logement en travaillant avec des organismes locaux et tous les ordres de gouvernement. Il supervise les aspects administratifs du programme de soutien de l'approche Logement d'abord offert par divers organismes d'Edmonton, de même que d'autres programmes de soutien comme les logements supervisés permanents. En vertu du programme de soutien de l'approche Logement d'abord, les organismes offrent des services de gestion des cas et des services de soutien cliniques par l'entremise des modèles de prestation des services suivants : équipe de suivi intensif dans le milieu et gestion des cas graves. Les mesures de soutien au logement sont offertes ou coordonnées par Homeward Trust.

Le financement disponible pour l'ensemble des programmes gérés par Homeward Trust provient des trois ordres de gouvernement, du secteur privé et des organismes sans but lucratif.

Depuis 2009, plus de 2 500 personnes ont trouvé un logement grâce au programme de soutien de l'approche Logement d'abord et plus de 80 % ont réussi à conserver leur logement. Les clients occupent plus de 800 unités de logement avec services de soutien d'un bout à l'autre de la ville d'Edmonton et de la région de la capitale.

Suivi intensif dans le milieu

Les équipes de suivi intensif dans le milieu financées par la province viennent en aide aux clients qui ont besoin des services les plus intensifs pour pouvoir conserver un logement. Les mesures de soutien au logement et les mesures de soutien cliniques sont offertes par une même équipe. Les cliniciens et les non-professionnels travaillent en équipe et jouissent tous du même statut. Toutes les ressources fournies par Homeward Trust à l'équipe de suivi intensif dans le milieu sont financées par le gouvernement de l'Alberta.

Les équipes de suivi intensif dans le milieu se composent de :

  • responsable de l'équipe – expert clinique
  • ergothérapeute
  • médecins (accès par l'entremise de l'équipe)
  • psychiatres (accès par l'entremise de l'équipe)
  • personnel infirmier

Gestion des cas graves

Les équipes de gestion des cas graves aident les clients qui ont besoin de services moins intensifs pour conserver un logement. Ces équipes ont à leur charge de travail individuelle de 15 à 17 personnes et sont structurées comme suit :

  • le responsable de l'équipe coordonne les services
  • l'agent de logement offre des services de recherche de logement et des services d'emménagement
  • les intervenants assurent le suivi et aident le client à conserver son logement

L'intervenant prend la relève de l'agent de logement une fois que le logement est trouvé et que le client y a emménagé. Il est donc le principal intéressé qui collabore avec le client dans le contexte de la gestion des cas graves. L'intervenant vise à faciliter la transition à l'autonomie du client dans un délai de douze mois.

Les équipes de gestion des cas graves, et surtout l'intervenant, négocient l'accès aux cliniciens par l'entremise de l'équipe communautaire d'accès aux soins cliniques. Signalons que l'équipe d'accès aux soins cliniques n'a pas de charge de travail, son unique tâche étant d'offrir des services à l'équipe de gestion des cas graves.

Équipe d'accès aux soins cliniques

L'équipe d'accès aux soins cliniques :

  • offre l'accès à des cliniciens et procure un logement supervisé permanent
  • effectue des évaluations aux fins du reclassement des clients

Rôle du Homeward Trust

Pour venir en aide aux organismes responsables du suivi intensif dans le milieu et de la gestion des cas graves, Homeward Trust offre les services suivants :

  • formation des travailleurs de l'approche Logement d'abord : les travailleurs assistent régulièrement à des ateliers et à des séances de formation pour se familiariser avec les pratiques exemplaires et perfectionner les compétences requises
  • aide à la location : grâce aux services sociaux du gouvernement de l'Alberta, les clients reçoivent un financement partiel pour payer leur loyer
  • mobilier : grâce à l'entreprise sociale Find, les clients du programme de soutien de l'approche Logement d'abord reçoivent des articles ménagers essentiels, entre autres du mobilier et de petits articles ménagers, avant d'emménager dans leur logement
  • efforts à l'atteinte des objectifs ( Efforts to Outcomes ) : ce système de gestion des cas et de collecte des données suit les progrès accomplis par les clients de même que les renseignements les concernant, ce qui permet à Homeward Trust et à ses partenaires de mieux répondre aux besoins des clients du programme de soutien de l'approche Logement d'abord
  • suivi du rendement : veiller à ce que les équipes de l'approche Logement d'abord atteignent les objectifs fixés relativement à la charge de travail, aux efforts et au reclassement des clients et collaborent avec les équipes afin de surmonter les obstacles liés à la réalisation de ces objectifs.

Homeward Trust offre également les services connexes suivants :

  • financer et superviser la construction de nouvelles unités de logement.
  • assurer l'accès à des unités de logement pour les clients en travaillant avec les propriétaires et les sociétés de gestion immobilière afin d'obtenir des unités de logement.
  • travailler avec les promoteurs de nouveaux projets domiciliaires afin de pouvoir attirer des partenaires et obtenir des investissements additionnels de ces derniers.
  • surveiller les propriétés pendant 10 à 20 ans pour s'assurer que les projets domiciliaires répondent aux besoins visés – offrir aux clients les meilleurs services possibles – et veiller à ce que les fonds soient correctement utilisés.
  • au besoin, Homeward Trust gère l'amélioration ou la rénovation d'immeubles.
  • coordonner l'élaboration d'un plan communautaire et subventionner les projets de recherche et de sensibilisation.

Pour obtenir plus d'information, visitez le site Homeward Trust Edmonton (anglais seulement).

Pathways Vermont : États-Unis

L'organisme Pathways Vermont a créé un programme Logement d'abord fondé sur le modèle Pathways to Housing de la ville de New York et adapté à un milieu rural ou éloigné. Il utilise une approche d'équipe de suivi intensif dans le milieu virtuelle et modifiée proposant des services de soutien à la gestion des cas et des services de soutien cliniques. En outre, il fournit des mesures de soutien au logement et assure la liaison avec celles-ci. L'approche virtuelle signifie que les interactions entre le client et les membres des équipes de suivi intensif dans le milieu sont le fruit de réunions en personne et de rencontres virtuelles, par exemple au moyen de Google Hangouts (semblable à Skype). Les clients peuvent également communiquer avec les membres de l'équipe de suivi intensif dans le milieu et accéder à des ressources en passant par le réseau iCloud. Les membres de l'équipe de suivi intensif dans le milieu ont également recours à iCloud pour transmettre en temps réel des renseignements relatifs aux dossiers des clients, y compris les évaluations récentes.

Pathways Vermont est un organisme sans but lucratif œuvrant dans toutes les régions de l'état du Vermont. Il a commencé à offrir des services en janvier 2010 grâce à une subvention accordée par la Substance Abuse and Mental Health Services Administration, un organisme fédéral, et le gouvernement de l'État afin de l'aider à atteindre son objectif qui consistait à mettre en place, d'un bout à l'autre de l'État, un système de prestation de services reposant sur l'approche Logement d'abord. Les fonds proviennent du ministère des Services correctionnels et du ministère de la Santé mentale de l'État du Vermont.

Le modèle Pathways a remarquablement réussi à régler le problème de l'itinérance chronique. Le taux de maintien en logement du programme est de 85 %, même pour des personnes qui ne sont pas considérées, selon les paramètres d'autres programmes, comme prêtes à occuper un logement (source : modèle Pathways to Housing, en anglais seulement).

Les membres de l'équipe de suivi intensif dans le milieu modifiée sont disséminés un peu partout dans l'État. En voici la structure :

  • l'équipe formée à l'échelle de l'État qui supervise le nombre de clients et coordonne les services de suivi intensif dans le milieu offerts à chaque client comprend :
    • le directeur médical
    • le gestionnaire de projet
    • le coordonnateur des admissions
    • le personnel administratif
  • il y a six bureaux du programme Pathways to Housing un peu partout sur le territoire de l'État et regroupant, notamment :
    • de un à trois coordonnateurs de services
    • de 20 à 70 clients par bureau
  • deux équipes régionales offrant chacune des services aux clients de trois bureaux du programme Pathways. En font partie :
    • un spécialiste de l'aide à l'emploi
    • un spécialiste des compétences en informatique
    • un spécialiste en toxicomanie
    • un pair spécialiste
    • un membre du personnel infirmier
    • un psychiatre ou un infirmier praticien
  • deux bureaux des immeubles Red Clover, dont l'un fournit des services à quatre bureaux du programme Pathways to Housing et l'autre à deux des bureaux du programme. Au total, 182 locataires ont accès à des services. Parmi les membres, on compte de un à trois spécialistes du logement

Pour obtenir plus d'information, visitez le site Pathways Vermont (anglais seulement).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :