Archivée - D'après un rapport, l'aide gouvernementale aux familles à faible revenu augmente

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

OTTAWA (ONTARIO), le 6 avril 2005 - Selon le rapport intitulé La Prestation nationale pour enfants - Rapport d'étape 2003, rendu public aujourd'hui par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des services sociaux1 , les investissements gouvernementaux destinés aux familles à faible revenu ayant des enfants continuent d'augmenter. L'aide fédérale consacrée à ces familles est passée de 5,6 milliards de dollars en 2001-2002 à 5,7 milliards en 2002-2003. Elle devrait atteindre 6,4 milliards de dollars en 2004-2005.

Il ressort également du rapport que les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que les Premières nations ont augmenté leurs investissements destinés aux familles et aux enfants à faible revenu dans le cadre de la Prestation nationale pour enfants : ils sont passés à 764,2 millions de dollars en 2002-2003. Ces fonds servent à financer des programmes et des services, notamment des prestations pour enfants, des suppléments de revenu de travail, des initiatives de garde d'enfants et des garderies, des services à la petite enfance et aux enfants à risque, des initiatives destinées aux jeunes et des prestations de santé supplémentaires.

« La Prestation nationale pour enfants est un outil important dans la lutte contre la pauvreté infantile, a déclaré Ken Dryden, ministre de Développement social Canada et coprésident fédéral du groupe des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des services sociaux. Ce rapport met en évidence l'augmentation de nos investissements à long terme dans l'aide aux familles à faible revenu. Ces chiffres devraient continuer d'augmenter cette année et l'année prochaine. »

« La Prestation nationale pour enfants est un excellent exemple des progrès que l'on peut réaliser en travaillant en partenariat, en l'occurrence, pour améliorer la vie des familles à faible revenu », a affirmé Chester Gillan, ministre de la Santé et des Services sociaux de l'Île-du-Prince-Édouard et coprésident provincial du groupe des ministres responsables des services sociaux.

Le rapport 2003 est le cinquième d'une série de rapports d'étape publiés depuis le lancement de la Prestation nationale pour enfants en 1998. Il présente de l'information à jour sur les activités entreprises par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les Premières nations pour améliorer le bien-être des enfants vivant dans des familles à faible revenu grâce à la Prestation nationale pour enfants (PNE). Dans le rapport de cette année, on souligne également pour la première fois les investissements des provinces et des territoires dans la PNE pour le financement d'initiatives destinées aux jeunes, particulièrement aux jeunes à risque.

Le gouvernement du Canada contribue à l'initiative de la PNE par l'entremise d'un supplément au régime de Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE). Le Supplément de la PNE permet d'offrir une aide en plus aux familles à faible revenu ayant des enfants, en apportant un complément aux versements mensuels qu'elles reçoivent de la PFCE.

Depuis 1998, le gouvernement du Canada augmente régulièrement son investissement dans les enfants et leurs familles grâce à la Prestation fiscale canadienne pour enfants (prestation de base de la PFCE et Supplément de la PNE). Dans son budget de 2003, le gouvernement du Canada a annoncé un plan à long terme comportant des investissements additionnels dans le Supplément de la PNE, de sorte que l'investissement fédéral annuel visant à soutenir les familles canadiennes ayant des enfants devrait atteindre 10 milliards de dollars d'ici 2007-2008, grâce à la combinaison de la prestation de base de la Prestation fiscale canadienne pour enfants et du Supplément de la PNE.

On peut trouver le rapport intitulé La Prestation nationale pour enfants - Rapport d'étape 2003 et des documents d'information à l'adresse www.prestationnationalepourenfants.ca.

-30-

Renseignements

Relations avec les médias
Ressources humaines et Développement des compétences Canada
(613) 941-1110

Site Web : http://www.rhdcc.gc.ca

Darlene Gillis
Coordonnatrice des communications
Ministère de la Santé et des Services sociaux de l'Î.-P.-É.
Tél. : (902) 368-6172
Téléc. : (902) 368-4969
Courriel : ddgillis@gov.pe.ca


1Bien que le gouvernement du Québec adhère aux principes de base de la Prestation nationale pour enfants (PNE), il a choisi de ne pas participer à cette initiative, car il souhaite contrôler le soutien du revenu pour les enfants au Québec. Toutefois, les résidents du Québec bénéficient de l'augmentation de la Prestation fiscale canadienne pour enfants et d'importants investissements réalisés par le gouvernement du Québec dans les services d'aide aux familles et aux enfants dans le cadre de la politique familiale du Québec. Dans le rapport, lorsqu'on mentionne les positions conjointes des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, on ne renvoie donc pas au Québec.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :