Rôle et responsabilités des conseils consultatifs communautaires et des conseils consultatifs régionaux

Les conseils consultatifs communautaires et les conseils consultatifs régionaux sont les comités organisateurs locaux et jouent un rôle essentiel dans la coordination des efforts de prévention et de réduction de l’itinérance dans une communauté donnée. Dans le cadre de Vers un chez-soi, l’ensemble des communautés désignées et des communautés autochtones doivent compter sur un conseil consultatif communautaire pour orienter la lutte contre l’itinérance dans la communauté. De même, les conseils consultatifs régionaux ont comme tâche de définir les priorités locales dans les communautés rurales et éloignées.

Les membres des conseils consultatifs communautaires et les conseils consultatifs régionaux doivent être diversifiés et inclusifs afin d’être représentatifs de la communauté. Ils doivent également acquérir une connaissance approfondie des secteurs et des systèmes clés qui influent sur les priorités locales en matière d’itinérance, de manière à assurer une plus grande concordance entre ces priorités à l’échelle de la communauté.

Les responsabilités du conseil consultatif communautaire et du conseil consultatif régional englobent les domaines clés suivants :

  • Aide à orienter l’élaboration et l’approbation du plan communautaire;
  • Évalue des projets et formule des recommandations à l’intention de l’entité communautaire aux fins des décisions de financement;
  • Recrute des membres pour s’assurer que le conseil est représentatif de la communauté.

Les communautés dans lesquelles on fait rapport selon l’approche axée sur les résultats, le conseil consultatif communautaire doit également remplir les fonctions suivantes :

  • Aider l’entité communautaire à planifier et à mettre en œuvre un système d’accès coordonné;
  • Approuver le rapport d’étape communautaire annuel.

Un conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional efficace devrait être :

  • Réceptif – les décisions concernant les priorités de la communauté et les activités connexes tiennent compte des besoins réels et pertinents, qui sont généralement définis à partir des données des refuges, aux résultats des projets, etc.
  • Représentatif et inclusif – les décisions semblent être axées sur la communauté et représenter l'intérêt collectif de la plupart des intervenants communautaires sur la meilleure façon de résoudre les problèmes
  • Réseautage – les décisions et les activités s'inscrivent dans le cadre d'un éventail de mesures élargies d'intervention contre l'itinérance grâce à l'établissement de relations
  • Axés sur les résultats – les projets mis en œuvre donnent des résultats qui, dans le cas de communautés désignées, sont liés aux indicateurs de résultats indiqués dans le rapport d’étape communautaire
  • Responsabilisation – les décisions sont prises de manière transparente et impartiale, et le conseil consultatif communautaire ou le conseil consultatif régional doit rendre des comptes à la communauté qu'il sert

Réceptif

  • Recueillir tous les renseignements disponibles sur les enjeux liés à l'itinérance dans la communauté (données sur les refuges, résultats des projets, études, etc.)
  • Prendre des décisions fondées sur des données probantes
  • Réviser les décisions régulièrement afin de les réévaluer en fonction des nouvelles données probantes

Un comité consultatif communautaire ou conseil consultatif régional efficace fonde ses décisions sur des données probantes. Il recueille continuellement des données provenant de diverses sources et se réunit régulièrement afin de réévaluer en fonction des données probantes les plus récentes les décisions qui ont été prises.

Le conseil veillera aussi à maximiser l’efficacité des ressources communautaires en adaptant rapidement l’affectation de ses ressources en fonction de l’évolution des besoins de la communauté. À partir du moment où il sait s’adapter aux circonstances, le conseil consultatif communautaire ou le conseil consultatif régional prendra des décisions judicieuses et justifiables.

Représentatif et inclusif

  • Savoir qui fait quoi dans la communauté
  • Comprendre les enjeux
  • Faire participer tous les partenaires et les intervenants (partenaires Autochtones, gouvernements, secteur privé, organisations non gouvernementales, etc.)
  • S'assurer de la participation de tous les intervenants
  • Concilier les points de vue divergents
  • Tenir compte de tous les facteurs pertinents avant de prendre des décisions

Un conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional efficace s'assure d'employer les bonnes personnes afin de faire progresser vers l’objectif commun de prévention et de réduction de l’itinérance dans l’ensemble de la communauté.

Il doit apprendre à connaître et à mobiliser les acteurs clés impliqués dans les efforts visant à réduire et à prévenir l’itinérance dans leur communauté, aussi bien du secteur public que du secteur privé. Cela permet au conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional de déployer un effort communautaire concerté qui optimise la capacité de tous les intervenants de la communauté.

Il doit apprendre à connaître et à mobiliser les acteurs clés impliqués dans les efforts visant à réduire et à prévenir l’itinérance dans leur communauté, aussi bien du secteur public que du secteur privé. Cela permet au conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional de déployer un effort communautaire concerté qui optimise la capacité de tous les intervenants de la communauté.

Réseautage : harmonisation des efforts relatifs à la lutte contre l'itinérance

  • Connaître les autres activités qui auront une incidence sur la population sans abri et à risque de le devenir
  • Chercher des occasions de travailler avec d'autres intervenants qui œuvrent à des activités complémentaires
  • Être conscient des efforts déployés par les provinces, les territoires et les municipalités afin de pouvoir traiter les questions sociales
  • Faire preuve de créativité

Un conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional efficace s'implique activement dans la communauté et intègre des mesures de lutte contre l'itinérance à d'autres solutions propres à l'échelle communautaire.

Le conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional ne se limite pas au programme Vers un chez-soi. Le conseil doit plutôt adopter une perspective générale sur l'itinérance au sein de la communauté en mobilisant et en intégrant d'autres secteurs liés à l'itinérance, comme celui de la santé, et ce, plus particulièrement à l'échelle provinciale et territoriale. Certaines provinces voient le conseil consultatif communautaire comme un moyen de faire progresser la stratégie provinciale sur l'itinérance. En jouant un rôle stratégique de coordination, le conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional est davantage en mesure de maximiser les efforts de lutte contre l'itinérance au sein d'une communauté.

L'entité communautaire est un partenaire important au sein de la communauté et est chargé du financement de Vers un chez-soi. Un conseil consultatif communautaire ou conseil consultatif régional efficace collabore avec l’entité communautaire pour maintenir de bonnes communications et instaurer un respect mutuel de leurs rôles respectifs.

Axés sur les résultats

  • Tenir compte des résultats des mesures et non seulement des mesures
  • Relie les résultats aux priorités (communautés désignées)
  • Prendre en compte les résultats obtenus avant de prendre des décisions

Un conseil consultatif communautaire ou un conseil consultatif régional devrait examiner de quelle manière les projets qu’ils recommandent de financer contribueraient à réduire et à prévenir l’itinérance au sein de leur communauté. Plus spécifiquement, les recommandations de projet devraient soutenir les objectifs de la communauté identifiés par la communauté à travers de l’approche axée sur les résultats.

Responsabilisation : des processus transparents et impartiaux

  • Indiquer clairement comment les décisions sont prises et communiquer ces renseignements à toutes les parties intéressées
  • Éviter les conflits d’intérêts
  • Fournir de l’information concernant la situation sur l’itinérance à l’échelle locale, expliquer ce qui a été accompli pour remédier à la situation et de quelle façon les efforts déployés à l’échelle locale ont contribué à améliorer concrètement la vie des gens

Un conseil consultatif communautaire des communautés qui mettent en œuvre des systèmes d’accès coordonné est également responsable d’approuver le rapport d’étape communautaire annuel. Ce rapport public sert à mesurer les progrès réalisés par la communauté en vue de réduire et de prévenir l’itinérance.

Lorsqu'il établit les priorités, le conseil consultatif communautaire ou le conseil consultatif régional préconise la prise de décisions impartiales en s'assurant que celles-ci tiennent compte des commentaires de différents partenaires, et dans le cas de projets, il doit élaborer un processus officiel en vue de les évaluer. Afin d'assurer l'impartialité, toutes les parties qui pourraient tirer un avantage direct à la suite d'une décision devraient être exclues du processus décisionnel.

Des mesures de mise en œuvre visant à promouvoir des processus transparents et impartiaux aident le comité consultatif communautaire ou le comité consultatif régional efficace à mobiliser la communauté dans ses activités et permet de valider son rôle en tant que représentant de la communauté. De plus, elles justifient l'utilisation de fonds publics à l'appui des décisions du conseil consultatif communautaire ou le comité consultatif régional.

Professionnalisme

Les éléments décrits ci-dessus sont tous associés au thème général du professionnalisme. En sollicitant la participation à un conseil consultatif communautaire ou le conseil consultatif régional, les membres se disent tous prêts à :

  • travailler ensemble de manière efficace et professionnelle
  • faire preuve de diligence raisonnable afin de s'acquitter efficacement de leurs fonctions
  • éviter les conflits d'intérêts
  • prendre en considération les points de vue des autres de façon égale
  • assurer la confidentialité
  • adopter des normes élevées de diligence et de rigueur dans l'exécution de leurs fonctions.

Discuter de ces attentes avec les membres du conseil consultatif communautaire ou du conseil consultatif régional dès leur entrée en fonctions peut les aider, et permet de s'assurer que toutes les attentes sont comprises.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :