Portrait du secteur privé sous réglementation fédérale

Avertissement : Ce document fait partie de la documentation préparée par le Secrétariat du Comité d'experts sur les normes du travail fédérales modernes en vue de stimuler les discussions du Comité. Les documents ne représentent pas nécessairement le point de vue du gouvernement du Canada.

Sur cette page

Le secteur privé sous réglementation fédérale (SPRF) englobe approximativement 910 000 employés et 18 000 employeurs dont les droits et les responsabilités sont définis dans le Code canadien du travail (le Code). Les normes du travail fédérales, lesquelles déterminent les conditions de travail minimales, sont énoncées dans la partie III du Code. Elles s’appliquent aux employeurs et aux employés qui prennent part à une activité, à une entreprise ou à un secteur qui relève de la compétence législative du Parlement du Canada, ou qui y sont liés.

Les entreprises et les industries visées par la partie III comprennent les banques; le transport aérien; le transport ferroviaire et routier qui traverse des frontières provinciales ou internationales; le transport maritime; les pipelines qui traversent des frontières provinciales; les aliments pour animaux, la farine, les semences et les grains; les élévateurs à grains; les télécommunications et la radiodiffusion. La partie III vise également des sociétés d'État (notamment Postes Canada) de même que certaines activités des administrations publiques autochtones dans les réserves des Premières Nations. Cependant, elle ne vise pas la fonction publique fédérale.

Le présent portrait donne un aperçu des travailleurs et des employeurs du SPRF. Il fait une distinction entre les travailleurs qui ont une relation employeur employé, qui sont donc visés par la partie III du Code, et ceux qui n'en ont pas. Il examine également les secteurs dans lesquels ils travaillent. Une attention particulière est prêtée aux segments de l'effectif du SPRF touchés par les cinq enjeux à l'étude par le Comité d'experts sur les normes du travail fédérales modernes, comme les personnes qui occupent un emploi atypiqueNote de bas de page 1 Toutefois, en raison des limites des données, les administrations publiques autochtones dans les réserves des Premières Nations ne font pas partie de l'analyse. Ce portrait accompagne les cinq documents de discussion préparés par le Secrétariat pour aider le Comité d'experts à mieux comprendre les cinq enjeux.

Le portrait s'appuie essentiellement sur les données issues de deux enquêtes de Statistique Canada : l'Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale (EMTCF) et l'Enquête sur la population active (EPA). Dans la plupart des cas, les données découlent de l'EMTCF de 2015, puis sont rajustées par le Programme du travail au moyen des estimations de l'EPA de 2017 et d'autres mesures, comme la croissance démographique. Les données découlant uniquement de l'EMTCF de 2015 sont marquées d'un astérisque (*). Autrement, les sources des données sont précisées tout au long du document. Pour en savoir plus sur les sources de données utilisées, consultez le Document d'information sur les sources des données préparées par le Secrétariat à l'intention du Comité d'experts.

Le portrait comporte cinq parties :

  1. un « aperçu » de haut niveau du SPRF;
  2. quelques autres données détaillées à propos des employeurs;
  3. quelques autres données détaillées à propos des employés;
  4. un examen approfondi des travailleurs atypiques;
  5. quelques données longitudinales qui comparent les employés et les travailleurs atypiques, de même que les changements dans le temps.

Aperçu

La figure 1 donne un « aperçu » de haut niveau du SPRF (à l'exclusion des administrations publiques autochtones dans les réserves des Premières Nations). Il montre que le SPRF englobe environ 18 000 employeurs, 910 000 employés et 80 000 travailleurs autonomes.

La figure 1 révèle en particulier ce qui suit :

  • Des 910 000 employés, environ 785 000 (environ 85 %) occupent un poste permanent à temps plein (cases bleues).
  • Les 125 000 autres employés (environ 15 %) occupent un emploi « atypique », c'est-à-dire un emploi permanent à temps partiel ou un emploi temporaire à temps plein ou à temps partiel (saisonnier, occasionnel, contractuel ou de durée déterminée). Ils sont indiqués en vert dans la figure 1.
  • Outre les 910 000 employés, le SPRF compte environ 80 000 travailleurs autonomes qui ne sont pas protégés par les normes du travail en vertu de la partie III du Code (cases rouges). Bien qu'il n'existe pas de données précises à leur sujet, ce groupe de travailleurs se compose probablement d'entrepreneurs indépendants ou dépendantsNote de bas de page 2.
  • Environ 60 000 travailleurs autonomes n'ont pas d'employés.
  • Les 20 000 travailleurs autonomes qui emploient d'autres personnes sont assujettis aux normes du travail en vertu de la partie III à titre d'employeurs. Toutefois, ils ne sont pas eux-mêmes protégés par les dispositions du Code.

Comme le montre la figure 2, la majorité des employés du SPRF travaillent en Ontario (39 %), au Québec (20 %) et en Colombie‑Britannique (13 %).

Figure 1 : Composition du SPRF, 2017
Figure du Composition du SPRF, 2017: la description suit
Description textuelle de la Figure 1

Secteur privé sous réglementation fédérale

Employeurs = 18 000

Employés = 910 000

  • Permanent = 860 000
    • À temps plein = 785 000 (employés conventionnels) (conventionnels, vises par la partie III)
    • À temps partiel = 75 000
      • Sur base volontaire = 53 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Sur base non-volontaire = 22 000 (atypiques, vises par la partie III)
  • Temporaire = 50 000 (atypiques, visées par la partie III)
    • À temps plein = 32 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Saisonniers = 6 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Contractuels ou nommés pour une période déterminée = 18 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Occasionnels = 8 000 (atypiques, vises par la partie III)
    • À temps partiel = 18 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Saisonniers = 3 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Contractuels ou nommés pour une période déterminée = 10 000 (atypiques, vises par la partie III)
      • Occasionnels = 5 000 (atypiques, vises par la partie III)

Travailleurs autonomes = 80 000

  • Travailleurs autonomes avec employés = 20 000 (atypiques, généralement non vises par la partie III)
  • Travailleurs autonomes sans employés = 60 000 (atypiques, généralement non vises par la partie III)

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; et calculs de la Division de l'information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

La partie III du Code canadien du travail s'applique à ces particuliers à titre d'employeurs plutôt que de travailleurs.

Figure 2 : Répartition des employés du SPRF au Canada
Figure du Répartition des employés du SPRF au Canada : la description suit
Description textuelle de la Figure 2

Cette figure est une carte qui démontre comment les employés au SPRF sont repartis à travers le Canada, excluant les territoires. Les données ne sont pas disponibles pour les territoires.

  • Colombie Britannique : 13 %
  • Alberta : 12 %
  • Saskatchewan : 3 %
  • Manitoba : 4 %
  • Ontario : 39 %
  • Québec : 20 %
  • Provinces Atlantique : 8 %

Source : calculs de la Division de l'information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail, fondés sur les données de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (2015, 2017), de l'Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2008 et de l'Enquête sur la population active, 2013–2017.

Les employeurs du SPRF

D’après l’EMTCF de 2015, sur les 18 000 employeurs du SPRF, les grandes entreprises ayant 100 employés ou plus employaient 87 % de l’effectif total (voir la figure 3).

La plus grande partie des employés de ces grandes entreprises travaillaient dans le secteur bancaire (28 %), suivie des télécommunications et de la radiodiffusion (16 %) et du transport routier (16 %).

Figure 3 : Répartition de l’effectif du SPRF selon la taille de l’entreprise, 2015*
Figure of Distribution of employees in the FRPS by company size, 2015: la description suit
Description textuelle de la Figure 3
Nombre d’employés Pourcentage
1 à 5 employés 2 %
6 à 19 employés 3 %
20 à 99 employéss 8 %
100 employés ou plus 87 %

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2015.

Dans le SPRF, les entreprises ayant peu d’employés sont plus nombreuses que celles dont le nombre d’employés est élevé. Environ 85 % des employeurs du SPRF comptent moins de 20 employés, comme le montre la figure 4.

Figure 4 : Répartition des employeurs du SPRF selon la taille de l’entreprise, 2015*
Figure du Répartition des employeurs du SPRF selon la taille de l’entreprise, 2015*: la description suit
Description textuelle de la Figure 4
Nombre d’employés Pourcentage
1 à 5 employés 66 %
6 à 19 employés 19 %
20 à 99 employés 10 %
100 employés ou plus 4 %

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2015.

Les petites entreprises comptant d'un à cinq employés sont dominées par le secteur du transport routier, qui emploie 83 % de l’effectif total.

Chez les grandes entreprises de plus de 100 employés, 32 % de l’effectif total travaille dans le secteur bancaire et 17 %, dans des entreprises de télécommunications et de radiodiffusion.

Environ 13 900 des quelque 18 000 employeurs du SPRF—soit plus des trois quarts—font partie de l’industrie du camionnageNote de bas de page 3.

Parmi les quelque 3 800 employés du SPRF qui n’appartiennent pas à l’industrie du camionnage, environ un sur quatre œuvre dans le secteur du transport aérien (26 %) ou dans celui des télécommunications et de la radiodiffusion (25 %).

Le tableau 1 présente la répartition des employeurs du SPRF selon l’industrie, la province et le nombre d’employés.

Tableau 1 : Nombre estimatif d’employeurs du SPRF selon la province et l’industrie, 2017
L’industrie Total Terre-Neuve-et-Labrador Île-du-Prince-Édouard Nouvelle-Écosse Nouveau-Brunswick Québec Ontario Manitoba Saskatchewan Alberta Colombie-Britannique
Transport routier 14 180* 80 30 170 290 2 560 6 440 640 460 2 060 1 430
Transport aérien 1 010* 20 2 20 10 160 300 40 20 140 270
Télécommunications 960* 10 3 30 20 240 380 30 20 80 120
Transport maritime 430* 50 10 30 20 70 70 3 2 10 150
Aliments pour animaux, farine, semences et grains 410* 1 1 10 10 110 130 30 30 40 40
Services postaux et transport par pipelines 390* 10 1 10 10 60 150 10 10 70 60
Secteur bancaire 100* 0 0 2 1 10 50 1 3 20 10
Transport ferroviaire 20* 0 0 0 1 4 5 1 4 2 2
Total (sans les industries diverses) 17 500 170 50 270 370 3 210 7 540 760 550 2 420 2 090
Industries diversesNote de bas de page 4 500* s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o.
Total (avec les industries diverses) 18 000* s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o.

Source : calculs de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail fondés sur les données de la Structure des industries canadiennes (2015, 2017) et de l’Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2015.

Les employés du SPRF

La présente section donne de plus amples détails à propos des employés du SPRF :

  • la répartition de l’effectif du SPRF selon l’industrie, la province et le nombre d’employés (tableau 2);
  • la répartition de l’effectif total du SPRF selon l’industrie (figure 5);
  • le travail conventionnel et atypique dans le SPRF comparativement au Canada (figure 6);
  • le pourcentage de l’effectif régi par une convention collective dans le SPRF et au Canada (figure 7).
Tableau 2 : Nombre estimatif d'employés du SPRF selon la province et l'industrie, 2017
L’industrie Canada Atlantique Québec Ontario Manitoba Saskatchewan Alberta Colombie-Britannique
Secteur bancaire 257 600* 21 700 61 400 105 000 6 900 7 500 22 800 32 400
Télécommunications et radiodiffusion 148 400 * 24 800 17 700 51 700 6 900 6 400 18 000 22 800
Transport routier 141 700* 12 400 30 000 61 200 3 500 1 700 16 300 16 600
Services postaux et transport par pipelines 127 600* 5 300 24 000 65 200 3 200 3 000 17 400 9 500
Transport aérien 107 600* 5 900 30 700 34 400 3 600 1 500 13 800 17 600
Transport ferroviaire 61 700* 2 100 10 200 14 400 8 000 4 800 11 700 10 600
Aliments pour animaux, farine, semences et grains 17 800* 500 2 400 5 800 1 800 2 300 3 300 1 700
Transport maritime 17 400* 3 500 3 100 2 000 40 40 100 8 600
Industries diverses 30 200* s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o. s.o.
Ensemble des industries 910 000 * 77 300 185 500 356 500 34 100 27 600 108 300 120 600

Source : calculs de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail, fondés sur les données de l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (2015, 2017), de l’Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2008 et de l’Enquête sur la population active, 2013–2017.

Figure 5 : Répartition des employés du SPRF selon l’industrie, 2015*
Figure du Répartition des employés du SPRF selon l’industrie, 2015*: la description suit
Description textuelle de la Figure 5
Industrie Pourcentage
Transport aérien 12%
Transport ferroviaire 7%
Transport routier 16%
Transport maritime 2%
Services postaux et pipelines 14%
Banques 28%
Farine, semences, aliments pour animaux et céréales 2%
Télécommunications et radiodiffusion 16%
Industries diverses 3%
Ensemble du SPRF 100%

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2015.

Figure 6 : Travail conventionnel et atypique dans le SPRF comparativement au Canada, 2017
Figure du Travail conventionnel et atypique dans le SPRF comparativement au Canada, 2017 : la description suit
Description textuelle de la Figure 6
Type de travail Employés au Canada Employés du SPFR
Travail conventionnel 71 % 85 %
Travail atypique 29 % 15 %

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; analyse de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

Figure 7A : Pourcentage des employés régis par une convention collective dans le SPRF, 2017
Figure du Pourcentage des employés régis par une convention collective dans le SPRF, 2017: la description suit
Description textuelle de la Figure 7A
Couverture des conventions collective Pourcentage
Régis par une convention collective 34 %
Non régis par une convention collective 66 %

Source: Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale, 2015, mise à jour en 2017.

Figure 7B : Pourcentage des employés régis par une convention collective au Canada, 2017
Figure du Pourcentage des employés régis par une convention collective au Canada, 2017: la description suit
Description textuelle de la Figure 7B
Couverture des conventions collective Pourcentage
Régis par une convention collective 30 %
Non régis par une convention collective 70 %

Source : Enquête sur la population active, 2017.

Les travailleurs atypiques du SPRF

Tous les employeurs du SPRF sont assujettis au Code, mais les travailleurs ne sont pas tous régis par tous les aspects du Code. Les normes du travail décrites à la partie III ne visent que les travailleurs qui sont considérés comme des employés; toutefois, la partie III ne définit pas le concept d’« employé ».

Le travail atypique englobe le travail temporaire et à temps partiel. Si une relation employeur-employé existe, une personne occupant un poste temporaire ou à temps partiel est régie par la partie III du Code, quelles que soient les conditions d’emploi. Cependant, ces employés atypiques ont souvent peine à satisfaire aux critères d’admissibilité aux avantages sociaux et ont divers degrés de sécurité d’emploi.

Le travail atypique comprend également le travail autonome. Certains travailleurs autonomes sans employés (mais pas tous) sont des contractuels. Dans le SPRF, la vaste majorité (92 %) des 60 000 travailleurs autonomes sans employés sont des hommes.

Les immigrants ne représentent que 28 % des employés du SPRF, mais plus de la moitié (54 %) des travailleurs autonomes sans employés du SPRF.

Parmi les 20 000 travailleurs autonomes du SPRF qui ont des employés, 85 % sont des hommes et 42 % ne sont pas nés au Canada.

Les employés temporaires, dont ceux qui occupent un poste contractuel ou de durée déterminée, saisonnier ou occasionnel, touchent un salaire inférieur à celui de l’effectif du SPRF dans son ensemble. Il y a proportionnellement plus d’employés temporaires qui gagnent moins de 15 $ l’heure et proportionnellement moins d’employés temporaires qui gagnent plus de 35 $ l’heure comparativement au SPRF dans son ensemble (voir la figure 8).

Figure 8 : Salaires des employés temporaires dans le SPRF comparativement à l’ensemble du SPRF, 2017
Figure du Salaires des employés temporaires dans le SPRF comparativement à l’ensemble du SPRF, 2017: la description suit
Description textuelle de la Figure 8
Salaire des employés temporaire Ensemble du SPRF Employés temporaires
< 15 $/h 7 % 23 %
15-25 $/h 33 % 44 %
25-35 $/h 29 % 17 %
35 + $/h 30 % 15 %

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; analyse de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

En 2017, plus du tiers (37 %) des employés temporaires étaient au service du même employeur depuis un à cinq ans, tandis que 19 % l’étaient depuis plus de cinq ans, ce qui porte à croire que la situation « temporaire » à titre d’employé contractuel ou nommé pour une période déterminée, saisonnier ou occasionnel risque de se traduire par un régime de travail à long terme (voir le tableau 3).

Tableau 3 : Durée de l’emploi temporaire dans le SPRF comparativement à l’ensemble du SPRF, 2007 et 2017
2017 Ensemble du SPRF Employés temporaires Travailleurs autonomes sans employés
Moins de 1 an 12 %* 44 % 8 %
De 1 à 5 ans 29 %* 37 % 33 %
De 5 à 10 ans 21 %* 9 % 22 %
Plus de 10 ans 38 %* 10 % 37 %
2007
Moins de 1 an 17 % 48 % 11 %
De 1 à 5 ans 28 % 33 % 34 %
De 5 à 10 ans 19 % 11 % 23 %
Plus de 10 ans 36 % 8 % 31 %

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; analyse de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

En 2017, le pourcentage le plus élevé d’employés temporaires œuvraient dans le secteur bancaire (25 %), suivi des télécommunications et de la radiodiffusion (16 %), des industries diverses (16 %), du transport routier (13 %) et des services postaux et du transport par pipelines (13 %).

La même année, 83 % des travailleurs autonomes sans employés œuvraient dans le transport routier, y compris le camionnage interprovincial, suivi des services postaux et du transport par pipelines (11 %)Note de bas de page 5

Le SPRF comprend divers groupes de travailleurs atypique dans des proportions variables (voir le tableau 4). Les femmes représentent 39 % de l’effectif du SPRF, mais 53 % des employés à temps partiel et seulement 8 % des travailleurs autonomes sans employés. Le pourcentage de travailleurs qui ne sont pas nés au Canada est plus élevé chez les travailleurs autonomes sans employés (54 %) que chez les employés (28 %).

Tableau 4 : Analyse de l’ACS+ des employés atypiques et des travailleurs autonomes du SPRF
Caractéristiques personnelles Ensemble des employés (910 000) Employés temporaires (50 000) Employés à temps partiel (93 000) Travailleurs autonomes sans employés (60 000)
Femmes* 39 % (355 000)* 45 % (23 000)* 53 % (49 000)* 8 % (5 000)
Hommes* 61 % (555 000)* 55 % (28 000)* 47 % (44 000)* 92 % (55 000)
Autochtones 4 % (32 000) 5 % (2 000) 2 % (2 000) 4 % (3 000)
Nés au Canada 72 % (655 000) 72 % (36 000) 76 % (71 000) 46 % (28 000)
Travailleurs qui gagnent moins de 15 $ l’heure 7 % (68 000)* 23 % (12 000) 25 % (23 000) ND
Plus de 55 ans* 19 % (173 000)* 19 % (10 000) 25 % (24 000) 29 % (18 000)

Source : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; analyse de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

Les changements au fil du temps

Comme l’illustre le tableau 5, l’effectif temporaire du SPRF s’est accru d’environ 5 000 employés durant la dernière décennie, essentiellement en raison de la croissance du nombre d’employés du SPRFNote de bas de page 6. Au Canada dans son ensemble, le nombre et le pourcentage d’employés temporaires ont augmenté.

Toujours dans le SPRF, le pourcentage de l’effectif à temps partiel par rapport à l’effectif total a fluctué depuis 1998 et a régressé de 23 000 employés durant la dernière décennie. Au Canada dans son ensemble, le nombre d’employés à temps partiel a progressé.

Le pourcentage de l’effectif de 55 ans et plus dans le SPRF a plus que triplé depuis 1998. En chiffres absolus, il s’est accru d’environ 59 000 personnes durant la dernière décennie. Ces chiffres sont conformes aux tendances canadiennes : le pourcentage de l’effectif de 55 ans et plus a progressé au Canada dans son ensemble, passant de 8 % en 1998 à 19 % en 2017.

Le pourcentage de l’effectif du SPRF régi par une convention collective a régressé de 7 % durant la dernière décennie, ce qui se traduit par un recul d’environ 27 000 employés en chiffres absolus.

Le nombre de travailleurs autonomes sans employés en pourcentage de l’effectif total du SPRF (c’est‑à‑dire y compris les employés et les travailleurs autonomes, avec ou sans employés) est demeuré stable à environ 6 % depuis 2017, mais il a augmenté d’environ 10 000 travailleurs durant la dernière décennie. Au Canada dans son ensemble, le pourcentage est également demeuré stable, à environ 10 %.

Table 5&nsbp;: Travail conventionnel et atypique au Canada et dans le SPRF en 1998, en 2007 et en 2017
Caractéristiques SPRF, 1998Note de bas de page 7 SPRF, 2007Note de bas de page 8 SPRF, 2017 Canada, 1998 Canada, 2007 Canada, 2017
Nombre total d’employés s.o. 820 000 910 000 11 633 000 14 171 000 15 610 000
Employés temporaires en pourcentage du nombre total d’employés 7 % 5 %* 5 %* 12 % 13 % 14 %
Nombre d’employés temporaires s.o. 45 000 50 000 1 372 000 1 840 000 2 137 000
Employés à temps partiel en pourcentage du nombre total d’employés 11 % 14 % 10 %* 18 % 18 % 18 %
Nombre d’employés à temps partiel s.o. 116 000 93 000 2 102 000 2 541 000 2 839 000
Employés de 55 ans et plus en pourcentage du nombre total d’employés 6 % 14 % 19 %* 8 % 13 % 19 %
Nombre d’employés de 55 ans et plus s.o. 114 000 173 000 931 000 1 798 000 2 894 000
Employés gagnant moins de 15 $ l’heure en pourcentage du nombre total d’employés s.o. s.o. 7 %* s.o. s.o. 21 %
Nombre d’employés gagnant moins de 15 $ l’heure s.o. s.o. 68 000 s.o. s.o. 3 318 000
Employés régis par une convention collective en pourcentage du nombre total d’employés 37 % 41 % 34 %* 33 % 32 % 30 %
Nombre d’employés régis par une convention collective s.o. 336 000 309 000 3 842 000 4 472 000 4 749 000
Nombre de travailleurs autonomes s.o. 50 000 60 000 1 546 000 1 722 000 1 954 000
Travailleurs autonomes en pourcentage de l’effectif total s.o. 6 % 6 % 11 % 10 % 11 %
Nombre de travailleurs autonomes avec employés s.o. 19 000 20 000 809 000 851 000 829 000
Travailleurs autonomes avec employés en pourcentage de l’effectif total s.o. 2 % 2 % 6 % 5 % 5 %

Source (2017) : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2015; Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail de 2017; Enquête sur la population active de 2017; analyse de la Division de l’information et de la recherche sur les milieux de travail du Programme du travail.

Source (2007) : Enquête sur les milieux de travail de compétence fédérale de 2008.

Source (1998) : Enquête sur la population active, 1998.

Figure 9 : Évolution de la croissance de l’emploi dans les secteurs du SPRF, 1983–2017
Figure du Évolution de la croissance de l’emploi dans les secteurs du SPRF, 1983–2017: la description suit
Description textuelle de la Figure 9
L'industrie Transport aérien Transport ferroviaire Transport maritime Transport routier Institutions financières Services postaux Radiodiffusion Télécommunications
1983 1 1 1 1 1 1 1 1
1984 99 % 99 % 93 % 104 % 100 % 101 % 107 % 97 %
1985 103 % 95 % 87 % 104 % 102 % 107 % 107 % 96 %
1986 110 % 92 % 85 % 104 % 105 % 109 % 111 % 96 %
1987 114 % 82 % 86 % 107 % 108 % 111 % 106 % 98 %
1988 122 % 79 % 88 % 110 % 112 % 114 % 105 % 99 %
1989 131 % 76 % 90 % 115 % 116 % 110 % 117 % 107 %
1990 136 % 71 % 84 % 119 % 124 % 111 % 113 % 109 %
1991 123 % 66 % 80 % 108 % 125 % 110 % 110 % 107 %
1992 116 % 65 % 70 % 109 % 123 % 109 % 113 % 104 %
1993 112 % 62 % 74 % 109 % 123 % 115 % 116 % 93 %
1994 121 % 60 % 81 % 107 % 122 % 119 % 116 % 95 %
1995 121 % 56 % 89 % 106 % 122 % 121 % 114 % 100 %
1996 122 % 53 % 82 % 109 % 120 % 124 % 113 % 89 %
1997 140 % 51 % 74 % 115 % 123 % 121 % 114 % 88 %
1998 156 % 50 % 73 % 117 % 123 % 128 % 115 % 90 %
1999 167 % 52 % 78 % 118 % 118 % 127 % 115 % 90 %
2000 179 % 54 % 84 % 120 % 116 % 126 % 116 % 92 %
2001 173 % 55 % 87 % 105 % 122 % 136 % 111 % 108 %
2002 164 % 55 % 88 % 110 % 123 % 136 % 112 % 104 %
2003 172 % 54 % 98 % 110 % 126 % 136 % 115 % 102 %
2004 172 % 52 % 83 % 114 % 127 % 142 % 117 % 102 %
2005 174 % 51 % 89 % 118 % 127 % 141 % 116 % 102 %
2006 176 % 50 % 100 % 119 % 130 % 144 % 120 % 102 %
2007 183 % 50 % 97 % 122 % 133 % 158 % 125 % 101 %
2008 181 % 50 % 90 % 123 % 138 % 157 % 128 % 101 %
2009 187 % 49 % 92 % 116 % 141 % 153 % 125 % 102 %
2010 186 % 47 % 90 % 116 % 145 % 154 % 130 % 102 %
2011 192 % 48 % 97 % 120 % 146 % 161 % 138 % 104 %
2012 200 % 49 % 103 % 125 % 148 % 152 % 135 % 102 %
2013 204 % 50 % 115 % 129 % 148 % 149 % 126 % 100 %
2014 211 % 55 % 106 % 131 % 148 % 144 % 114 % 101 %
2015 213 % 58 % 114 % 132 % 149 % 157 % 115 % 105 %
2016 216 % 60 % 106 % 133 % 152 % 144 % 107 % 104 %
2017 222 % 61 % 118 % 135 % 153 % 143 % 106 % 87 %

Sources : Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail, 1983–2017; Enquête sur la population active, 1997–2018.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :