Le Canada a fait avancer l’action climatique et demeure déterminé à prendre des actions mondiales ambitieuses à l’issue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

Communiqué de presse

Le 16 décembre 2019 – Madrid (Espagne)

Les changements climatiques sont le défi marquant de notre époque. Le gouvernement du Canada agit à titre de chef de file pour y faire face, et il effectue ainsi un travail important au pays pour réduire la pollution et créer de bons emplois pour les Canadiens. Il collabore de plus avec des partenaires internationaux pour assurer un avenir durable à la prochaine génération.

Au cours des deux dernières semaines, la solide équipe de négociateurs du Canada et le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, ont fait preuve de leadership dans la lutte contre les changements climatiques à la COP25 et ont joué un rôle actif dans les négociations, notamment sur les règles internationales relatives aux marchés du carbone, en vertu de l’Accord de Paris (aussi appelées article 6). Bien que le Canada soit heureux de constater une ambition accrue et de voir le début d’un nouveau dialogue sur les océans et le climat dans la décision rendue, les négociations sur les marchés internationaux se poursuivront l’année prochaine, dans l’espoir de parvenir à une résolution ambitieuse à la COP26 à Glasgow.

Les peuples autochtones – plus particulièrement ceux des communautés isolées ou du Nord – sont touchés de manière disproportionnée par les changements climatiques. Le Canada a insisté sur des règles visant la promotion et la protection des droits de la personne et des droits des peuples autochtones dans les activités qui se dérouleraient en vertu de l’article 6. Le Canada a également activement encouragé des règles assurant l’intégrité environnementale à long terme des marchés du carbone.

Bien qu’aucun consensus n’ait été atteint quant à l’article 6 à Madrid, les discussions se poursuivront dans les négociations de l’année prochaine. Le Canada demeure déterminé à favoriser des actions ambitieuses pour le climat et participera à de nouvelles négociations pour définir les règles permettant de mobiliser les investissements du secteur privé en vue de la transition mondiale vers une économie à faibles émissions de carbone.

Lors de la COP25, le ministre Wilkinson a réaffirmé l’engagement du Canada à prendre des mesures climatiques ambitieuses, notamment sa volonté de dépasser les objectifs actuels de 2030 et d’atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050. Il a également plaidé en faveur d’une tarification de la pollution par le carbone en tant qu’outil essentiel pour réduire les émissions et stimuler l’innovation. Cet outil sera plus efficace lorsqu’il sera adopté par encore plus de pays.

Le ministre a rencontré des homologues internationaux, des dirigeants autochtones, des jeunes, des organisations environnementales et des chefs de file de l’industrie. Lors d’une réunion avec le commissaire européen Frans Timmermans, il a discuté du solide partenariat dans le domaine de l’environnement entre le Canada et l’Union européenne et de leur engagement à parvenir à des émissions nettes nulles d’ici 2050. Le ministre Wilkinson a rencontré son compatriote Mark Carney et l’a félicité pour son nouveau poste d’envoyé spécial des Nations Unies pour le financement de l’action climatique. Il a également rencontré la ministre allemande Svenja Schulze, le secrétaire général des Nations Unies António Guterres et d’autres homologues internationaux et dirigeants du domaine du climat, y compris des représentants de petits États insulaires en développement, pour continuer à renforcer les relations du Canada dans la lutte contre les changements climatiques.
Les initiatives menées par le Canada ont pris de l’ampleur à la COP25, puisque le ministre Wilkinson a accueilli de nouveaux signataires de la Charte sur les plastiques dans les océans et de nouveaux membres de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon. Le ministre a également annoncé des investissements par l’intermédiaire de la Banque mondiale pour aider les pays en développement à concevoir et à instaurer une tarification du carbone qui leur convienne.

Au Canada et dans le monde entier, l’élimination progressive de la production d’électricité à partir du charbon va de pair avec des mesures qui visent à assurer une transition équitable pour les collectivités et les personnes touchées. Lors de la COP25, le ministre Wilkinson a participé à une activité sur la transition équitable dirigée par la Confédération syndicale internationale et le Congrès du travail du Canada, aux côtés notamment de la Nouvelle Zélande, de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Écosse.

La dynamique mondiale en faveur de l’action pour le climat s’intensifie sans cesse, et les citoyens sont de plus en plus nombreux à plaider en faveur de solutions climatiques audacieuses. Le Canada fait en sorte que la mise en œuvre de l’Accord de Paris réduise les émissions et crée un avenir respectueux de l’environnement et prospère pour le bien de tous. Le Canada était fier d’être parmi les chefs de file qui ont préconisé d’importants engagements dans la lutte contre les changements climatiques qui réduiront la pollution, assureront la mise en œuvre des solutions axées sur la nature et créeront également plus d’emplois en accélérant la croissance propre.

Citations

« La science nous dit – et nos citoyens nous l’ont dit aussi – que nous devons non seulement atteindre l’objectif que nous avons pris à Paris, mais aussi le dépasser. Le Canada a participé à la COP25 animé d’un esprit de conciliation et d’une volonté d’agir. Certes, il y a eu des réussites, mais nous sommes déçus que les pays présents à Madrid n’aient pas pu se mettre d’accord sur les règles des marchés internationaux du carbone qui nous aideraient tous à relever nos ambitions. Le Canada continuera de travailler avec ses partenaires mondiaux pour établir des règles efficaces pour les marchés internationaux lors de la Conférence des Parties de l’année prochaine. Je suis fier de la contribution du Canada au travail réalisé dans le cadre de la COP25, y compris de notre engagement à atteindre zéro émission nette d’ici 2050. Le Canada continuera de travailler en vue de respecter les engagements qu’il a pris dans le cadre de l’Accord de Paris au pays et d’apporter un soutien aux pays en développement qui réduisent leurs émissions et qui s’adaptent aux conséquences des changements climatiques. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Au cours de la COP25, le nombre de signataires de la Charte sur les plastiques dans les océans est passé à 85, avec l’ajout du Chili, du Rwanda, de la Finlande et du fonds finlandais d’innovation Sitra. Les signataires s’engagent à adopter une approche de la gestion des matières plastiques moins exigeante en ressources et plus durable.

  • Six nouveaux membres se sont joints à l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, s’engageant à accélérer l’élimination progressive de la production traditionnelle d’électricité à partir du charbon. L’Alliance est désormais forte de 97 pays, administrations régionales, entreprises et autres organisations depuis que le Canada et le Royaume-Uni l’ont lancée lors de la COP23, en 2017.

  • Durant la COP25, le Canada et d’autres pays ont également révisé le plan d’action pour l’égalité des sexes de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques afin de faire progresser davantage l’action climatique menée par les femmes et de tenir compte des sexospécificités sur le plan national et multilatéral et ont convenu à la mise en œuvre d’un plan de travail pour la Plateforme des communautés locales et des peuples autochtones.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-743-7138
sabrina.kim2@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :