Aperçu de nos plans

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) est le ministère fédéral responsable des mesures stratégiques visant toute une gamme de questions environnementales, notamment la croissance propre et les changements climatiques, la prévention et la gestion de la pollution, la conservation de la nature et la prévision des conditions météorologiques et environnementales. Les priorités du programme ministériel reflètent l’interdépendance entre la durabilité de l’environnement et le bien-être économique. ECCC travaille en partenariat avec les administrations provinciales, territoriales et municipales ainsi que des partenaires, des communautés et des gouvernements autochtones, et il adhère à l’approche du gouvernement du Canada qui préconise l’ouverture, l’efficacité et la transparence de la fonction publique.

Prendre des mesures visant la croissance propre et les changements climatiques

À compter de 2020, le Ministère continuera de diriger le plan pangouvernemental en matière de changements climatiques, qui vise à rendre l’environnement plus propre et l’économie, durable. Cette démarche passe par la mise en place du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, tout en consolidant des mesures pour atteindre et dépasser la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre du Canada pour 2030, et en dirigeant des initiatives pangouvernementales qui paveront la voie d’un avenir prospère aux émissions nettes de zéro dans le pays d’ici 2050.

Le Ministère continuera la mise en œuvre de la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre, afin de fixer une tarification de la pollution causée par le carbone qui incite les particuliers, les ménages et les entreprises à choisir des options plus propres, y compris des technologies vertes. Les recettes demeureront dans l’administration où elles ont été générées.

Le Ministère poursuivra aussi la mise en œuvre du Fonds d’incitation à l’action pour le climat, du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone et du Fonds d’action pour le climat en vue d’encourager et d’aider les industries et les consommateurs à réduire activement leurs émissions et à adopter des pratiques et des technologies plus écologiques.

Le Ministère jettera les bases pour la prise de mesures climatiques plus ambitieuses en fixant des jalons quinquennaux de réduction des émissions légalement contraignants – établis à partir de conseils d’experts et de consultations auprès de la population canadienne –, et travaillera de concert avec Innovation, Sciences et Industrie Canada, Transports Canada et Ressources naturelles Canada pour faire passer les objectifs de vente de véhicules zéro émission par année à 10 % d’ici 2025, à 30 % d’ici 2030 et à 100 % d’ici 2040. Il s’agira aussi de travailler avec Innovation, Sciences et Industrie Canada ainsi que Ressources naturelles Canada pour faire du pays un chef de file mondial des technologies propres.

À ces démarches s’ajouteront une norme et un règlement sur les combustibles propres, la mise en œuvre continue d’un règlement visant à réduire les émissions de méthane et de certains composés organiques volatils (COV) du secteur pétrolier et gazier, la modification de la réglementation sur la production d’électricité à partir du charbon et du gaz naturel, et d’autres mesures réglementaires pour réduire les émissions.

Prévention et gestion de la pollution

En 2020, ECCC aidera son ministre à travailler de concert avec la ministre de la Santé afin de mieux protéger les gens et l’environnement contre les substances toxiques et d’autres formes de pollution, entre autres en consolidant la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).

Dans la foulée du leadership du gouvernement du Canada envers la Charte sur les plastiques dans les océans, lancée lorsque le Canada assumait la présidence du G7 en 2018, le Ministère instaurera un plan interdisant les plastiques nocifs à usage unique et prendra des mesures pour éliminer la pollution plastique à l’échelle nationale, ce qui constitue une pierre angulaire de son initiative Zéro déchet de plastique. ECCC s’associera aux provinces et aux territoires pour établir des cibles, des normes et des règlements nationaux qui imposeront la responsabilité de la collecte et du recyclage du plastique aux fabricants de produits de plastique et aux entreprises qui vendent des produits dans un emballage plastique.

Le Ministère continuera également de protéger l’environnement et la population contre les substances nocives en appliquant le Plan de gestion des produits chimiques du Canada en collaboration avec Santé Canada. La réduction des émissions nocives demeurera une priorité d’ECCC en 2020 et au-delà. D’ailleurs, le Ministère continuera de collaborer avec les provinces et les territoires à la mise en œuvre du Système de gestion de qualité de l’air et à l’application de mesures qui améliorent la qualité de l’air.

ECCC concevra d’autres mécanismes de protection et prendra des mesures pour nettoyer les Grands Lacs, le lac Winnipeg ainsi que d’autres grands lacs et le bassin hydrographique du fleuve Saint-Laurent. De plus, il travaillera de concert avec Transports Canada et Pêches et Océans Canada à la mise en place du Plan de protection des océans. En collaboration avec le gouvernement de l’Alberta, le Ministère surveillera les sables bitumineux afin qu’ils soient exploités de manière responsable sur les plans environnemental et social.

Conservation de la nature

Fort de la lancée de ses efforts récents de conservation de la nature dans le cadre de l’initiative Patrimoine naturel du Canada de 1,3 milliard de dollars, ECCC s’associera à Pêches et Océans Canada et à l’Agence Parcs Canada pour implanter un nouveau plan ambitieux visant à conserver 25 % des terres et 25 % des océans du pays d’ici 2025, et à faire grimper ces deux cibles à 30 % d’ici 2030. Le plan reposera sur des connaissances scientifiques, le savoir autochtone et les perspectives locales. Dans la même veine, lors des rencontres internationales, ECCC plaidera en faveur d’un objectif mondial de conservation de 30 % d’ici 2030.

Le Ministère encouragera et soutiendra les mesures visant à protéger et à conserver les zones ayant une grande valeur écologique et une riche biodiversité, y compris les réserves fauniques nationales, les aires protégées et de conservation autochtones et les parcs territoriaux, provinciaux et municipaux. Il appuiera également les mesures de conservation prises par des fondations et des organismes non gouvernementaux. ECCC poursuivra aussi la mise en œuvre de l’Approche pancanadienne pour la transformation de la conservation des espèces en péril au Canada, selon des approches visant de multiples espèces et adaptées en fonction des écosystèmes, selon une planification plus ciblée et des mesures visant les lieux, les espèces et les secteurs prioritaires. Les partenariats avec des peuples autochtones seront au cœur de ce travail.

Le Ministère continuera de veiller à la protection de la biodiversité et des espèces en péril, tout en mobilisant les provinces, les territoires, les communautés autochtones, les scientifiques, l’industrie et d’autres intervenants afin d’évaluer l’efficacité de la Loi sur les espèces en péril actuelle et la nécessité de la moderniser.

Prévision des conditions météorologiques et environnementales

ECCC poursuivra la mise en œuvre de son approche de pointe pour gérer les données météorologiques, les analyser et communiquer l’information de manière novatrice afin de fournir rapidement aux Canadiens des données exactes qui éclaireront la prise de décisions relatives à la santé, à la sécurité et aux affaires. Grâce au Programme de remplacement des radars météorologiques canadiens, sept nouveaux radars remplaceront la technologie désuète et deviendront les principaux outils utilisés par les météorologues pour prévoir les phénomènes météorologiques violents à court terme, comme les orages, les tornades, les tempêtes de verglas et les blizzards. Les Services hydrologiques nationaux d’ECCC moderniseront et consolideront leurs capacités techniques et d’ingénierie, moderniseront leurs infrastructures et stations hydrauliques et instaureront de nouvelles technologies de collecte et d’analyse des données sur l’eau.

Pour de plus amples renseignements sur les plans, les priorités et les résultats prévus d’Environnement et Changment climatique Canada, consulter la section « Résultats et ressources prévus » du présent rapport.

Responsabilités essentielles

  1. Prendre des mesures visant la croissance propre et les changements climatiques
  2. Prévention et gestion de la pollution
  3. Conservation de la nature
  4. Prévision des conditions météorologiques et environnementales
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :