Biomasse algale

Biomasse algale

Résultats : Le Canada et les États-Unis ont signé une entente de coopérative de recherche et de développement (CRADA) conclue entre le Conseil national de recherches du Canada et le National Renewable Energy Laboratory du département de l'Énergie des États-Unis en février 2010. L'entente décrivait la collaboration visant à améliorer les méthodes de culture des algues aux fins de la production de biocarburants. Un atelier binational a eu lieu en mars 2010, ainsi qu'une série de réalisations en recherche au cours du plan d'action I, notamment :

  • l'isolation de souches d'algues de milieux aquatiques (mars 2010);
  • l'échantillonnage d'espèces d'algues dans les régions du Nord (mars 2010);
  • la culture et l'analyse des lipides d'isolats d'algues (juin 2010);
  • la collecte, l'intégration et l'analyse des données du système d'information géographique (SIG), commencée en 2010 et toujours en cours;
  • la modélisation et l'analyse de la techno-économie (commencée en 2010 et toujours en cours).

I. Aperçu

Les algues sont une ressource biologique renouvelable qui peut être cultivée à l'aide de la lumière du soleil et du dioxyde de carbone (CO2) des déchets; elle ne requiert pas d'eau potable et aucune utilisation des terres qui, autrement, seraient utilisées aux fins de production agricole. Les algues représentent un moyen novateur de séquestrer les émissions industrielles de dioxyde de carbone , réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre, tout en produisant des biocarburants durables. Les algues s’avèrent des plus prometteuses pour décarboniser l’énergie pour deux raisons. Premièrement, les algues qui poussent ont besoin de CO2, qui peut être capté à partir de la combustion de combustibles fossiles, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre. Deuxièmement, elles peuvent constituer une source d’approvisionnement à la production de biocarburants durables.

Dans le cadre du Plan d'action I, le Canada et les États-Unis ont signé une entente de coopérative de recherche et de développement (CRADA) conclue entre le Conseil national de recherches du Canada et le National Renewable Energy Laboratory du département de l'Énergie des États-Unis en février 2010. L'entente décrivait la collaboration visant à améliorer les méthodes de culture des algues aux fins de la production de biocarburants. Un atelier binational a eu lieu en mars 2010, ainsi qu'une série de réalisations en recherche au cours du Plan d'action I (voir les jalons).

Cette collaboration a permis de tirer profit des savoir-faire et des capacités complémentaires du Conseil national de recherches du Canada et du National Renewable Energy Laboratory (NREL) du Département de l'Énergie des États-Unis, des Sandia National Laboratories (SNL) et du Pacific Northwest National Laboratory (PNNL) des États-Unis. Grâce à cette collaboration, l'approche dans les deux pays a été harmonisée. On a normalisé les méthodes visant à mesurer les répercussions et les avantages des carburants à base d'algues, une pratique bénéfique pour aligner l'élaboration des règlements et l'analyse du cycle de vie.

II. Description du projet

L'objectif de ce projet a été d'accélérer l'élaboration de technologies requises pour atteindre la production commerciale de biocarburants algaux durables sur le plan environnemental. Ce projet constituait la première phase d’un projet pluriannuel de recherche et de démonstration, qui devrait en fin de compte comprendre la mise sur pied et l’exploitation d’une installation de production de biocarburants issus des algues reliée à une centrale thermique alimentée au charbon.

Cette phase préliminaire de recherche conjointe était axée sur l’identification de nouvelles souches d’algues isolées présentes en Amérique du Nord et l’évaluation de leur rendement, la culture des algues à l’aide du CO2 émis par les gaz de combustion et la mise sur pied d’un système d’information géographique (SIG) visant à déterminer des sites potentiels pour la production de biomasse algale à partir de ces souches domestiques en Amérique du Nord.

III. Durée du projet

Les travaux ont démarré après la signature de l'entente de coopérative de recherche et de développement (CRADA) en février 2010 et certains volets se poursuivent pendant la deuxième phase du dialogue sur l'énergie propre. Voir les activités mises en œuvre dans le cadre du plan d'action II.

IV. Partenaires/Participants

Gouvernement

  • Programme national sur les bioproduits d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, de Ressources naturelles Canada et du Conseil national de recherches du Canada1
  • Ressources naturelles Canada
  • Environnement Canada
  • Institut des biosciences marines du Conseil national de recherches du Canada1
  • National Renewable Energy Laboratory (NREL, États-Unis)1
  • Pacific Northwest National Laboratory (PNNL, États-Unis)1
  • Sandia National Laboratories (SNL, États-Unis)
  • Département de l'Énergie des États-Unis

1Indique les ministères et organismes responsables

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :