La Biosphère : architecture futuriste

Le bâtiment d'origine

Symbole d'Expo 67, la sphère de Buckminster Fuller marque un moment capital dans l'Histoire de l'architecture contemporaine. Il s'agit du plus important bâtiment de ce type au monde. Sa structure reproduit plus de 75 % de la sphère. C'est en 1964 que la United States Information Agency demande à Fuller de lui présenter un projet architectural pour la participation américaine à Expo 67.

La hauteur de cette boule gigantesque est de 62,8 mètres (206 pieds), son diamètre de 76,2 mètres (250 pieds) et son volume de 189 724 mètres cubes (1 700 000 pieds cubes). Sa charpente en treillis est composée de tubes d'acier soudés à chacune de leur extrémité à des moyeux également d'acier. Le poids total de cette structure est de 600 tonnes. La structure est élaborée à partir de deux sphères superposées distantes d'environ un mètre l'une de l'autre. La sphère externe est formée de triangles dont les côtés mesurent environ 8 pieds (2,4 mètres). La sphère interne est composée d'hexagones dont les côtés font 5 pieds (1,5 mètres). Ces deux charpentes sont reliées l'une à l'autre à partir de leurs moyeux par d'autres tubes d'acier. Chaque noeud ainsi créé retient ainsi 10 tubes pour les moyeux extérieurs et 6 tubes pour les moyeux intérieurs. Le tout, une multitude de tétraèdres, dont chaque composante atteint un maximum d'efficacité.

À l'origine, 1900 panneaux d'acrylique transparent la recouvraient. Un dispositif de moteurs actionnés par l'énergie solaire permettait de contrôler la température intérieure. La complète transparence du bâtiment créait une frontière presque invisible entre l'intérieur et l'extérieur. En 1976, lors de travaux de réfection, un incendie a entièrement détruit la « peau » du bâtiment. Seule la charpente tubulaire est demeurée intacte.

Si l'enveloppe extérieure, la Biosphère proprement dite est confiée à Buckminster Fuller, le design de la structure intérieure du pavillon américain est donné à Cambridge Steven & Associates, un groupe de professeurs d'architecture et de design de l'Université Harvard. Le bâtiment d'origine comporte donc une double signature.

La structure intérieure originale est composée de quatre grandes plates-formes divisées en sept niveaux reliés entre eux par des escaliers mobiles, des ponts et des ascenseurs. L'aménagement de cette structure gigantesque comportait, durant l'Expo 67, le plus long escalier mobile jamais construit: 37,5 mètres de long, l'équivalent de huit étages. Un monorail traversait également le pavillon.

Le concept architectural de la nouvelle Biosphère

La Biosphère

Photo : © Denis-Carl Robidoux, CC BY-SA 3.0, 2013

Le défi qui se posait à l'architecte concepteur montréalais Éric Gauthier qui a reçu le mandat de réaménager la Biosphère était ni plus ni moins que de construire un bateau dans une bouteille. Le projet de monsieur Gauthier a été retenu à la suite d'un concours architectural tenu en 1992.

La vision globale du développement durable suppose que l'on respecte l'histoire d'un bâtiment et l'apport, la contribution des générations précédentes. L'oeuvre était doublement signée : Buckminster Fuller pour l'enveloppe extérieure, la sphère proprement dite, et Cambridge Seven pour la structure intérieure. Elle était mondialement connue et faisait partie du patrimoine architectural de Montréal. Sa survie et la préservation de son caractère unique étaient absolument essentielles.

Le programme architectural retenu reflète les besoins de la Biosphère. L'espace a été aménagé de façon à favoriser l'apport maximal de lumière naturelle et le contact vivant avec la sphère. Le caractère original de la Biosphère repose sur la transparence entre l'intérieur et l'extérieur.

De plus, le nouvel aménagement qui couvre une superficie totale de 4 000 mètres carrés (43 000 pieds carrés) devait tenir compte de la mission publique de la Biosphère. Il s'organiserait donc un peu comme un bateau et entretiendrait ainsi un rapport constant avec son thème, l'eau. Par conséquent, chaque étage du bâtiment correspond à une fonction pour ainsi dire maritime et comporte une cale, un pont et une vigie.

Puisque la terre est composée principalement d'eau, la Biosphère se reflète dans un plan d'eau extérieur. À l'intérieur, elle possède également un jardin qui offre aux lieux un caractère contemplatif.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :