Installation d'épuration des eaux usées de la Biosphère

Depuis toujours, l'eau voyage à travers la nature, elle est filtrée par la terre, les plantes et les bactéries.La Biosphère utilise les milieux humides, filtres de la nature, pour nettoyer les eaux usées du musée. Cette méthode consiste en trois bassins où se trouvent des marais filtrants. Ces marais d'épuration sont un projet commun réalisé en collaboration avec le Jardin botanique de Montréal.

Marais d'épuration des eaux usées de la Biosphère
Marais d'épuration des eaux usées de la Biosphère

Photo : © Vista Photo, 2010

Comment fonctionnent les marais d’épuration?

Voici quelques étapes abrégées du fonctionnement des marais d'épuration:

  1. D'abord, les matières en suspension (MES) se déposent dans un bassin de décantation.
  2. L'eau de la surface est ensuite pompée vers le premier bassin, rempli de sable. L'eau circule à travers le sable et les racines des plantes. Dans ce bassin, on retrouve des bactéries qui décomposent la matière organique (MES) en phosphate et en nitrate (éléments nutritifs ou éléments inorganiques). Ces derniers jouent le rôle d'engrais pour les plantes et les coliformes fécaux (bactéries) y sont éliminés. Environ 80 % de l'épuration se fait uniquement grâce à ce bassin.
  3. L'eau poursuit son chemin vers les deuxième et troisième bassins grâce à la gravité, étant donné que le premier bassin est surélevé par rapport aux deux autres. L'avantage de ce système est l'élimination beaucoup plus grande de nitrates et de phosphates par rapport à la station d'épuration.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :