Terre-Neuve et Labrador et tarification de la pollution  

La protection de l’environnement et la croissance de l’économie vont de pair. En 2016, le gouvernement fédéral a travaillé avec les provinces, les territoires, en tenant compte des commentaires des peuples autochtones, à l’élaboration du premier plan exhaustif de lutte contre les changements climatiques du Canada, lequel prévoit l’imposition d’un prix rigoureux, équitable et efficace sur la pollution par le carbone.

Dans le cadre du plan du Canada, les provinces et les territoires ont le choix de conserver leur système de tarification de la pollution par le carbone ou d’en créer un qui soit adapté à leur contexte, à condition que ce système respecte la norme fédérale.

Le système de tarification de la pollution par le carbone de Terre-Neuve-et-Labrador est en voie de respecter les exigences du modèle fédéral en matière de rigueur.

Veuillez communiquer avec la province de Terre-Neuve-et-Labrador pour obtenir des détails et des renseignements supplémentaires à propos de son système de tarification de la pollution et de ses programmes connexes.

Investissements du Canada pour soutenir la croissance propre à Terre-Neuve-et-Labrador

Le gouvernement du Canada appuie les efforts de lutte contre les changements climatiques à Terre-Neuve-et-Labrador en investissant près de 45 millions de dollars dans le cadre du Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone. Ce financement générera une croissance propre et réduira les émissions de gaz à effet de serre dans la province, en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique et la séquestration du carbone. Grâce à l’investissement pour l’efficacité énergétique dans les maisons et les entreprises, le gouvernement aide également les familles à économiser de l’argent et les entreprises à réduire leurs coûts.

Depuis 2016, le gouvernement du Canada a octroyé plus de 114 millions de dollars pour des investissements dans des projets de transport en commun à Terre-Neuve-et-Labrador, y compris un nouveau parc d’autobus accessibles pour le réseau de transport en commun Metrobus de St. John’s. Voilà un des moyens qui nous permettent de nous assurer que le transport en commun est accessible à tous et que les usagers peuvent se rendre à destination rapidement et en toute sécurité, tout en réduisant la pollution. Ces objectifs font partie du plan gouvernemental Investir dans le Canada.

Par ailleurs, le gouvernement du Canada a octroyé plus de 302 millions de dollars pour investir dans des projets en infrastructure verte à Terre-Neuve-et-Labrador qui visent à réduire les émissions, à renforcer la résilience aux effets des changements climatiques ou à offrir d’autres avantages pour l’environnement tels que l’air pur et l’eau propre. Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et le Canada collaborent afin de financer des projets prioritaires qui permettront de réduire la pollution et d’assurer la croissance économique.

Le Canada investit également dans des projets de réduction des émissions, y compris dans le cadre du programme Approche responsable pour le développement énergétique des collectivités du Nord, au Labrador. Un investissement de 102 500 dollars a été réalisé pour l’installation de poêles à bois et de panneaux solaires à haute efficacité aux centres de loisirs de cinq collectivités autochtones du Nunatsiavut. La réduction de la fumée de bois aide à assainir l’air tandis que l’énergie solaire ne produit aucune émission et réduit les coûts énergétiques.

Pour protéger les Canadiens contre les effets des changements climatiques, le Canada collabore avec Terre-Neuve-et-Labrador et les autres provinces de l’Atlantique pour créer une organisation régionale d’experts du climat qui offrira des services climatiques conjointement avec le Centre canadien des services climatiques du gouvernement du Canada. D’autres initiatives, comme le Programme de surveillance du climat dans les collectivités autochtones et le Programme d’adaptation aux changements climatiques des Premières Nations augmentent la résilience de Terre-Neuve-et-Labrador aux changements climatiques grâce à une meilleure sensibilisation de la population, à la réalisation d’évaluations de la vulnérabilité au climat et à l’amélioration de l’accès aux connaissances sur l’évolution de l’état de la glace de mer, afin de protéger la sécurité des chasseurs et des pêcheurs inuits en hiver.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :