Rapport finale du Groupe de travail sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes : section 8

Partie 3 : phase ultérieure de consultation et d’analyse de la transition équitable

Plus que jamais auparavant, lfe Canada et les pays du monde entier trouvent des façons d’utiliser des énergies plus propres et plus vertes. La transition vers l’abandon de l’électricité produite au charbon constitue seulement l’une des composantes de ce changement. Les projections indiquent que le Canada diminuera son utilisation de combustibles fossiles dès 2020Footnote 36 . Wood Mackenzie, chef de file mondial en matière de données et de recherche sur l’énergie, prévoit que la demande mondiale en pétrole atteindra un sommet en 2036.Footnote 37  

Parallèlement, les pays, les instances infranationales comme les provinces et les villes, ainsi que les entreprises, prennent tous des mesures rigoureuses pour réduire leurs émissions pour contrer les répercussions dévastatrices des changements climatiques. Le gouvernement du Canada met en œuvre plus de 50 mesures pour lutter contre les changements climatiques, accroître la résilience aux incidences d’un climat en évolution et appuyer la croissance économique propre.Footnote 38

Ces mesures feront naître des occasions économiques concrètes pour la population canadienne.

Occasions cernées par le Conseil Génération Énergie du CanadaFootnote 39 

Le récent rapport du Conseil Génération Énergie décrit quatre trajectoires principales pour atteindre un avenir sobre en carbone et les occasions associées :

  1. Réduire le gaspillage d’énergie contribuera à la création de milliers de nouveaux emplois dans le secteur de l’efficacité énergétique et pourrait considérablement contribuer aux objectifs de réduction des émissions du Canada.
  2. Passer à l’énergie propre contribuera à attirer les entreprises qui accordent une grande importance à l’énergie propre, y compris les sociétés technologiques, et appuiera la création d’emplois, dans le secteur manufacturier du Canada, relativement aux véhicules et aux batteries électriques.
  3. Utiliser plus de carburants renouvelables appuiera la croissance du secteur des carburants renouvelables du Canada, en créant de nouveaux emplois et en créant des possibilités d’exportation, qui tirent parti des ressources naturelles abondantes du Canada.
  4. Produire des hycrocarbures plus propres aidera à susciter l’appui de la population au Canada à l’égard de nouveaux projets d’infrastructure qui contribueront à la création d’emplois locaux et à la croissance économique, tout en consolidant la réputation du Canada à l’étranger, dans le secteur du pétrole et du gaz.

La transition aux échelles nationale et mondiale et canadienne vers l’abandon des combustibles fossiles aura des incidences sur tous les Canadiens, plus particulièrement les travailleurs et les membres des collectivités qui dépendent directement de l’industrie des combustibles fossiles. Pour ce faire, le gouvernement du Canada pourrait entreprendre une phase ultérieure de consultation et d’analyse élargie de la transition équitable au Canada avec les industries, audelà du charbon. Ce processus pourrait prendre plusieurs formes, notamment un examen des politiques une à une – à la suite de l’approche de notre Groupe de travail – ou une analyse de chacun des secteurs. Toute approche devrait solliciter la participation des peuples autochtones, conformément à l’engagement pris par le Canada de renouveler l’établissement d’une relation de nation à nation.

La mise sur pied d’un groupe d’experts indépendant est un modèle à considérer pour les prochaines étapes. De nombreux représentants nous considéraient comme des médiateurs équitables et sincères, qui rendraient compte au gouvernement de façon ouverte et honnête. La création de notre Groupe de travail et notre approche de mobilisation ont été valables et importantes. Cette approche devrait être considérée comme un modèle pour l’avenir.

Tandis que les travailleurs et les membres des collectivités ont aimé rencontrer notre Groupe de travail, ils ont demandé à maintes reprises de rencontrer des représentants du gouvernement du Canada, y compris avant la prise des décisions et l’application des mesures.

Pour aller de l’avant avec la transition équitable, le gouvernement du Canada peut adopter diverses approches, y compris l’établissement d’un autre groupe de travail. Peu importe le processus, toute consultation et analyse supplémentaire devrait suivre les sept principes du Groupe de travail pour une transition équitable. Ce faisant, nous serons sur la bonne voie pour prospérer tout au long de la transition mondiale vers une croissance propre et une économie à faibles émissions de carbone.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :