Projets d'assainissement de la 3e ronde

Dans le cadre de la deuxième ronde de financement du Fonds d’assainissement du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne, le gouvernement du Canada s’est engagé à consentir 3.56 millions de dollars à 32 projets axés sur l’environnement qui visent à améliorer la santé écologique des bassins versants du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne.

Lac Simcoe

Titre du projet : Programme de réparation et de remplacement de fosses septiques (2) (98 212 $)
Responsable : Première Nation des Chippewas de l’île Georgina
Description : Il s’agit d’améliorer ou de remplacer cinq fosses septiques de particuliers qui connaissent des défaillances, ainsi que l’aménagement septique du centre communautaire. Ce dernier a été construit au début des années 1990 et a cessé de fonctionner efficacement.

Titre du projet : Réduction en mode décentralisé du phosphore de sources ponctuelles (58 160 $)
Responsable : Université Lakehead
Description : Il s’agit d’expérimenter un mode hautement novateur de réduction du phosphore de sources ponctuelles. D’abord, on mettra au point un milieu de sorption à partir de déchets organiques du centre de détournement de déchets solides d’Orillia. Ensuite, le bénéficiaire réalisera un banc d’essai avec ce milieu en vue du traitement des effluents de la station d’épuration des eaux usées d’Orillia et étendra son projet à tout le bassin et même au-delà. Il concevra et démontrera une solution assez souple pour convenir aux besoins et aux capacités de toute municipalité soucieuse de la qualité de son eau.

Titre du projet : Options ciblées en matière de pratiques exemplaires de gestion des sources anthropogènes de dépôts atmosphériques de phosphore au lac Simcoe (27 000 $)
Responsable : Université de Guelph
Description : Il s’agit principalement de délimiter et de caractériser les zones exposées à l’érosion éolienne dans le bassin du lac Simcoe. Grâce à cette information, les auteurs de l’étude concevront une démarche ciblée d’adoption d’une pratique exemplaire de gestion (pratique de gestion bénéfique ou PGB) en réunissant les résultats PGB à des sources de données publiées pour mettre au point un outil d’analyse décisionnelle adapté au lac Simcoe. Cet instrument permettra de juger d’une application optimale de PGB à ce bassin atmosphérique à des fins de réduction de l’érosion et du transport aérien de phosphore vers le lac Simcoe.

Titre du projet : Bassin de l’effluent Brook Street de Shanty Bay - projet pilote d’aménagement à faible incidence (70 950 $)
Responsable : Canton d’Oro-Medonte
Description : Un plan directeur récemment élaboré de gestion intégrée des eaux de pluie pour le canton d’Oro-Medonte a permis de constater des problèmes d’érosion dans les tributaires de Shanty Bay. Ce bassin se caractérise par une double occupation résidentielle et agricole du sol. Il s’agit de réaliser un projet pilote d’aménagement à faible incidence pour un lotissement existant et de réduire l’érosion dans le ruisseau en question en construisant des ouvrages d’infiltration et de biorétention. Le résultat sera une diminution des charges de phosphore du lac Simcoe.

Titre du projet : Caractérisation et amélioration d’un habitat essentiel d’effluent pour le rétablissement des espèces du lac Simcoe (phase II) (189 696 $)
Responsable : Ontario Streams
Description : En phase II de ce projet, il s’agit d’étendre celui-ci aux effluents du lac Simcoe et de reconnaître les habitats essentiels et leurs perspectives d’amélioration. Le but est de rétablir le fonctionnement écosystémique des tributaires du lac Simcoe en stabilisant les berges, en créant un habitat, en combattant l’érosion le plus possible et en végétalisant dans les zones qui entretiennent des habitats essentiels de frai et d’alevinage des populations de poissons.

Titre du projet : Évaluation de l’aération comme mode d’atténuation de la stratification et de remobilisation du phosphore dans les bassins urbains d’eaux pluviales (26 600 $)
Responsable : Office de protection de la région du lac Simcoe
Description : Il s’agit d’évaluer l’efficacité d’une technique d’aération économique et à faible entretien qui prévient la stratification en bassin et maintient l’oxygène en dissolution dans ses concentrations de fond. Le but est d’établir s’il est possible de maintenir ces concentrations au-dessus de 2 mg/l et si le phosphore demeurera prisonnier des sédiments. Si cette technique se révèle efficace, elle pourrait constituer une solution économique si on entend optimiser la réduction du phosphore des bassins pluviaux existants du lac Simcoe et éclairer les pratiques de gestion des eaux de pluie en Ontario.

Titre du projet : Évaluation des apports phosphorés du réseau de la rivière Talbot au lac Simcoe (58 256 $)
Responsable : Office de protection de la région du lac Simcoe
Description : Il s’agit d’évaluer le régime d’écoulement et les apports nutritifs en provenance de la rivière Talbot de manière à mieux chiffrer les prévisions de charges phosphorées et l’incidence de cet effluent sur le lac Simcoe. On prélèvera de l’eau pour analyser les éléments nutritifs et calculer les vitesses d’écoulement et on établira une station de surveillance des débits.

Titre du projet : Évaluation de la population de moules envahissantes du lac Simcoe et des possibilités de hausse de fréquence des proliférations d’algues nuisibles (47 340 $)
Responsable : Office de protection de la région du lac Simcoe
Description : Il s’agit d’effectuer un relevé des moules envahissantes du lac Simcoe et de chiffrer et évaluer l’incidence du retrait d’une espèce dominante qui a provoqué l’état écologique où se trouve actuellement la région. Comme ce changement de composition d’espèces pourrait être lié à une multiplication des cyanobactéries, le bénéficiaire étudiera cet état et les risques de prolifération d’algues nuisibles, plus particulièrement dans le cas des collectivités qui dépendent du lac Simcoe pour leur approvisionnement en eau.

Titre du projet : Riparian Rangers (43 776 $)
Responsable : Association for Canadian Educational Resources (ACER)
Description : Il s’agit d’évaluer 10 % des arbres récemment plantés à moins de 50 mètres de cours d’eau par l’Office de protection de la région du lac Simcoe. Tous les arbres en question seront codés, cartographiés et munis d’étiquettes métalliques permanentes portant une inscription en relief. Le bénéficiaire jaugera et déclarera en outre l’état de santé et de protection des arbres, la présence d’espèces envahissantes et d’infestations et la situation des espèces en péril et autres espèces indicatrices. Du personnel local et des bénévoles seront formés à l’exécution des tâches de collecte à long terme dans le cadre de ce programme.

Titre du projet : Conception de pratiques toutes saisons d’aménagement pluvial à faible incidence dans le bassin du lac Simcoe (150 000 $)
Responsable : Université Ryerson
Description : Il s’agit d’améliorer la gestion quatre saisons des charges phosphorées déposées par les eaux de pluie dans le lac Simcoe. La méthode adoptée consiste à élaborer des critères de gestion pluviale à l’année, à concevoir des directives de planification et de conception pour ces pratiques d’aménagement à faible incidence, à dresser des plans directeurs d’aménagement toutes saisons pour les zones sans gestion des eaux de pluie dans ce bassin, à faire connaître les résultats du projet aux municipalités du lac Simcoe et à établir un site Web pour une clientèle élargie au Canada.

Titre du projet : RAIN (141 200 $)
Responsable : Windfall Ecology Centre
Description : Il s’agit de combler une lacune constatée des pratiques exemplaires d’aménagement à faible incidence en ciblant des zones urbaines populeuses et en amenant les propriétaires à appliquer des mesures d’atténuation sur leurs terrains, et notamment à établir des citernes et des jardins pluviaux et des revêtements de sol perméables. Grâce à ces mesures, les propriétaires aideront à réduire les charges phosphorées du lac Simcoe.

Titre du projet :Lagoon City Clean Flo (80 563 $)
Responsable : Corporation du canton de Ramara
Description du projet : Il s’agit d’améliorer les voies navigables à Lagoon City par des techniques novatrices. La méthode proposée devrait redonner un écosystème aquatique sain à des cours d’eau qui stagnent par une oxygénation et un traitement enzymatique et bactérien équilibré. La technologie en question (Clean-Flo) traite les sédiments de fond par une digestion de la matière organique et sa transformation en dioxyde de carbone et en eau.

Titre du projet : Système à grande échelle de filtration du phosphate total (157 320 $)
Responsable : Université de Windsor
Description : La technique de filtration proposée devrait être un moyen de rechange simple et rentable aux méthodes actuellement disponibles de retrait du phosphore des eaux usées de l’agriculture. On y emploie un filtre cyclonique et un biofiltre pour éliminer respectivement les phosphates insolubles et solubles. Le tout sera automatisé pour un traitement continu par l’intégration d’un régénérateur en vue de l’extraction et de la récupération des phosphates tant solubles qu’insolubles et du recyclage de l’eau traitée.

Titre du projet : Caractérisation chimique des sédiments à « phosphore ancien » dans les cours d’eau du bassin - conséquences sur les charges phosphorées dans des scénarios d’aménagement du territoire et de transformation du climat (274 794 $)
Responsable : Université de Guelph
Description : Il s’agit de caractériser chimiquement le phosphore des sédiments des cours d’eau du bassin de la rivière Holland. Celle-ci se déverse dans la baie de Cook du lac Simcoe. Ce bassin reçoit d’importantes charges phosphorées et présente le plus haut taux d’accumulation de sédiments, surtout en provenance des terres agricoles.

Titre du projet : Raccordement entre l’aménagement du territoire et la réaction en milieu lacustre : intégration de modèles d’évaluation de l’efficacité des stratégies de réduction des éléments nutritifs dans leur incidence sur la hausse des concentrations d’oxygène et sur la gestion de la biomasse des algues (258 991 $)
Responsable : Université Trent
Description : Il s’agit d’établir le lien entre les stratégies de gestion du phosphore et leur incidence sur les concentrations d’oxygène dissous dans le lac Simcoe. Le bénéficiaire évaluera les effets de diverses stratégies d’aménagement sur la santé lacustre. Ainsi, les gestionnaires de ressources disposeront de plus de renseignements au moment de juger des stratégies et des pratiques exemplaires de gestion dans lesquelles investir en région lacustre pour accroître les concentrations d’oxygène dissous.

Baie Georgienne

Titre du projet : Projet de rétablissement de l’habitat de frai du doré jaune à la rivière Key (16 500 $)
Responsable : Eastern Georgian Bay Stewardship Council
Description : Il s’agit de rétablir la frayère du doré jaune dans l’inlet de la rivière Key, c’est-à-dire en amont du point de déversement de cette rivière dans l’est de la baie Georgienne. Ces dernières années, les eaux ont été basses avec pour résultat que la frayère est actuellement inaccessible au doré jaune en saison de frai. Le bénéficiaire collaborera avec les propriétaires et les groupes d’intérêt du secteur pour une meilleure sensibilisation au projet de rétablissement de cette espèce et la promotion de mesures favorables d’intendance.

Titre du projet : État de santé et tendances à long terme de l’écosystème des zones humides du littoral est de la baie Georgienne (113 612 $)
Responsable : Université McMaster
Description : Il s’agit d’établir l’état actuel des 50 zones humides de l’est de la baie Georgienne et d’évaluer les variations relatives de la santé de ce territoire humide depuis dix ans. En 2015 et 2016, le bénéficiaire recueillera des renseignements en saison estivale sur la qualité des eaux et les collectivités de plantes et de poissons du territoire humide. Il se reportera à des indicateurs écologiques publiés pour juger de l’état de santé des zones humides en question. Il comparera ensuite ses données aux valeurs de 2003-2006 pour estimer l’évolution à long terme de la santé de cet écosystème.

Titre du projet : Cartographie et élimination du roseau commun le long de la côte à Collingwood Ouest par une intervention communautaire et des partenariats locaux (29 039 $)
Responsable : Office de protection de la nature de la vallée de Nottawasaga
Description : Il s’agit d’unir les efforts des résidents et de l’Office de protection de la nature de la vallée de Nottawasaga pour surveiller et éliminer le roseau commun envahissant Phragmites australis d’un secteur de la baie Georgienne. Les résidents se serviront d’appareils de géolocalisation pour surveiller et cartographier les lieux d’implantation du réseau commun dans la région. Ils aideront ensuite à extirper cette espèce envahissante.

Titre du projet : Cartographie, évaluation et prévision des variations de l’habitat aquatique de la bande côtière de Severn Sound et du sud-est de la baie Georgienne (266 064 $)
Responsable : Severn Sound Environmental Association
Description : Il s’agit d’utiliser en combinaison un radeau téléguidé et un sonar à balayage latéral embarqué pour évaluer l’habitat de fond. Les données recueillies permettront de dresser des cartes de valeurs bathymétriques et de données de texturation du substrat et de répartition des plantes aquatiques. Des modèles de qualité de l’habitat serviront à porter un jugement de qualité sur l’habitat et à estimer les possibilités de protection/rétablissement de vastes zones côtières. Grâce à cette cartographie de l’habitat littoral, les planificateurs de ressources disposeront d’un instrument scientifiquement fondé pour gérer l’habitat côtier.

Titre du projet : Depave Collingwood (17 450 $)
Responsable : Environmental Network
Description : Il s’agit de rétablir la diversité naturelle d’une partie du centre-ville de Collingwood en retirant jusqu’à 74 m2 de béton pour remplacer celui-ci par une couverture naturelle du sol. Des espèces indigènes plantées filtreront et épongeront le ruissellement pluvial pollué, aidant ainsi à refaire le cycle hydrologique naturel. On incitera les propriétaires, les entrepreneurs, les institutions et les services publics à adopter de nouvelles pratiques exemplaires de gestion des eaux de pluie.

Titre du projet : Mise en œuvre d’un plan d’amélioration halieutique et d’une stratégie de réduction du phosphore pour la rivière Pine (145 000 $)
Responsable : Canton d’Adjala-Tosorontio
Description : Il s’agit surtout d’intégrer des outils existants de recherche et de modélisation pour mieux concevoir et réaliser en amont des frayères des projets offrant les meilleures possibilités de réduction des déperditions de charges nutritives et de masse terrestre pour les cours d’eau. Les projets s’enclencheront en relation avec un programme de surveillance de la qualité de l’eau et de l’écologie qui aidera à chiffrer les avantages nets des solutions retenues. Avec les résultats, on pourra disposer d’un cadre méthodologique transférable de renforcement des cours d’eau pour une amélioration partout ailleurs de la qualité de l’eau et de l’habitat aquatique.

Titre du projet : Mise en œuvre d’un outil de gestion du phosphore dans le bassin de la rivière Nottawasaga (159 970 $)
Responsable : Office de protection de la nature de la vallée de Nottawasaga
Description : Il s’agit d’utiliser le nouveau système Internet d’aide à la décision « CANWET-5 » pour effectuer des simulations hydrographiques et établir des ensembles de données complexes à mettre à la disposition d’une clientèle élargie. Les utilisateurs (aménagistes, organismes et grand public) pourront consulter les données de simulation en hydrologie et en qualité de l’eau pour tout point du bassin d’où viennent les charges nutritives et ainsi voir comment les variations d’occupation du sol influent sur la qualité des eaux en aval. Il s’agit enfin de jauger les répercussions possibles des changements climatiques à l’aide de scénarios analytiques reconnus qui sont intégrés au modèle CANWET-5.

Titre du projet : Essai du modèle des capacités lacustres pour la protection des eaux de la partie supérieure de la baie Georgienne dans le canton de Seguin (12 000 $)
Responsable : Corporation du canton de Seguin
Description : Il s’agit d’actualiser, d’affiner et d’évaluer le modèle des capacités lacustres du canton de Seguin. Joint à un programme de surveillance de la qualité de l’eau à l’échelle de ce canton, le modèle doit servir à élaborer et à étayer des politiques et des règlements d’aménagement qui imposent des limites et des contraintes d’aménagement du littoral, ce qui aide à son tour à sauvegarder la qualité de l’eau.

Titre du projet : Quantification des effets favorables sur la qualité de l’eau d’une modélisation de stockage transitoire dans les cours d’eau de la vallée de la rivière Nottawasaga (29 784 $)
Responsable : Conseil des gouverneurs de l’université de Toronto
Description : Il s’agit d’établir la capacité des cours d’eau de la vallée de la rivière Nottawasaga à éliminer les charges nutritives accrues par dégradation microbienne et sédimentation. Les surcharges d’engrais et les rejets des fosses septiques et des stations d’épuration des eaux usées sont susceptibles de nuire à la qualité de l’eau des cours d’eau avec pour conséquence ultime une détérioration de l’habitat du poisson en eau froide et en région lacustre. Cette étude comportera une batterie de tests à court terme par traceurs dans neuf cours d’eau de différents paysages, le but étant de mettre au point un modèle conceptuel de prévision de la capacité de cette vallée à maîtriser les apports nutritifs accrus.

Titre du projet : Lien entre les variations de niveau d’eau et la qualité des eaux dans le sud-est de la baie Georgienne : adoption d’une méthode de gestion adaptative (144 000 $)
Responsable : Conseil des gouverneurs de l’université de Toronto
Description : Il s’agit de regrouper des données existantes sur 15 ans puisées dans des bases de données universitaires, provinciales et fédérales en vue d’élaborer et de valider un cadre de modélisation permettant d’examiner les effets de la variation des niveaux d’eau sur la qualité des eaux. Le bénéficiaire appliquera ce cadre à tout le sud-est de la baie Georgienne pour relever les points de plus grande perte de qualité en période d’eaux basses, ainsi que pour prévoir les déperditions de qualité en fonction des charges nutritives.

Titre du projet : Stratégie de modélisation de bassin par ensemble bayésien pour la mise en œuvre d’une gestion adaptative dans le sud-est de la baie Georgienne (168 000 $)
Responsable : Université de Toronto
Description : Il s’agit de concevoir une stratégie de modélisation hydrographique devant faciliter les pratiques de gestion dans le sud-est de la baie Georgienne. On se servira d’une synthèse des leçons tirées de deux modèles pour améliorer les prévisions annuelles de charges, chiffrer les charges de sous-bassins non sondés, délimiter les points de déperdition excessive d’éléments nutritifs et reconnaître les lieux à étudier plus à fond.

Titre du projet : Recours à la dynamique du phosphore et du phytoplancton pour orienter l’adoption de pratiques exemplaires de gestion dans le sud-est de la baie Georgienne (158 400 $)
Responsable : Université Queen’s
Description : Il s’agit de mesurer les compositions en algues et en phosphore du sud-est de la baie Georgienne de manière à combler certaines lacunes de nos connaissances et à mieux voir en quoi l’activité humaine et les mesures d’aménagement sont susceptibles d’influer sur l’écologie de la baie.

Lac Simcoe et baie Georgienne

Titre du projet : Initiative de rétablissement des tributaires du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne (111 462 $)
Responsable : Ontario Streams
Description : Il s’agit de protéger les cours d’eau naturels et l’habitat riverain dans les bassins du lac Simcoe et de la baie Georgienne et de rétablir les réseaux dégradés de manière à améliorer l’habitat des populations halieutiques et fauniques locales. Cela pourra se faire grâce à des projets de rétablissement visant à l’assainissement de l’habitat riverain, à la stabilisation des berges et à l’amélioration de l’habitat lotique. Le projet mettra aussi fortement l’accent sur l’éducation du public et la participation communautaire.

Titre du projet : Projet de protocoles de surveillance en littoral et en bassin (183 382 $)
Responsable : Association des Offices de protection de la nature de l’Ontario
Description : Il s’agit de s’appuyer sur le cadre de surveillance établi pour le lac Simcoe en vue d’élaborer des protocoles de surveillance en littoral qui pourront s’appliquer au sud-est de la baie Georgienne et se transférer à d’autres parties du bassin des Grands Lacs. Ces protocoles aideront les gestionnaires côtiers à comprendre l’état de leur littoral et les liens avec les bassins d’apport.

Titre du projet : Sort et transport des chlorures dans les bassins en urbanisation du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne (212 106 $)
Responsable : Université Ryerson
Description : Les chlorures figurent comme polluant préoccupant dans le plan de protection de 2009 de la région du lac Simcoe. Les concentrations chlorurées sont en hausse dans la plupart des effluents depuis 1993. Ce projet nous fera mieux comprendre la dynamique et les effets écologiques des chlorures dans un éventail gradué de bassins en urbanisation du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne. Les résultats de l’étude éclaireront l’adoption de stratégies de gestion adaptative en entretien hivernal et aideront à reconnaître les zones exposées aux sels de voirie qui nécessitent une protection.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :