InfoNIVEAU : Niveau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, volume 24, numéro 6

Niveau des Grands Lacs et du Saint-LaurentVolume 24, Numéro 6

Juin 2016

Version PDF (466 KB)

Un mois de mai sec ralentit la hausse saisonnière du niveau des lacs

En mai, on a observé des conditions très sèches dans l’ensemble des bassins des Grands Lacs, ce qui a eu pour effet de réduire de façon importante la hausse saisonnière du niveau d’eau dans tous les Grands Lacs. En dépit des conditions sèches, au début de juin, les niveaux de tous les lacs, à l’exception du lac Supérieur, étaient au-dessus des niveaux de l’année dernière et de la moyenne mensuelle du mois de mai, alors que les niveaux de tous les lacs étaient supérieurs aux moyennes à long terme de mai.

  • En mai, le niveau d’eau moyen mensuel du lac Supérieur a dépassé de 15 cm la moyenne de la période de référence (1918-2015), et était 2 cm de moins qu’en mai 2015.
  • Le niveau moyen du lac Michigan-Huron a dépassé de 35 cm la moyenne en mai et de 23 cm le niveau enregistré en mai de l’an dernier.
  • Le niveau moyen mensuel du lac Érié a dépassé de 35 cm la moyenne et de 34 cm le niveau enregistré en mai 2015.
  • Le niveau du lac Ontario était de 8 cm au-dessus du niveau moyen de mai et de 28 cm au-dessus du niveau de l’an dernier.
  • Les conditions sèches dans les Grands Lacs se sont étendues au bassin du fleuve Saint-Laurent où les niveaux près de Montréal sont tombés sous la moyenne à la fin du mois de mai.

Toutes les variations de niveau des lacs étaient inférieures aux hausses moyennes au cours du mois de mai. Le niveau du lac Supérieur a monté de 3 cm seulement, alors qu’en moyenne (de 1918 à 2015) il s’élève de 10 cm. Le niveau du lac Michigan-Huron ne s’est élevé que de 3 cm en mai, ce qui est considérablement moins que la hausse moyenne de 8 cm. Également, le niveau du lac Érié était bien en deçà de sa hausse moyenne de 6 cm, puisque sa hausse n’a été que de 1 cm en mai. Le niveau du lac Ontario a chuté de 8 cm en mai, alors qu’en moyenne il s’élève de 8 cm. Il s’agit de la cinquième plus grande baisse observée en mai pour le lac Ontario, que l’on attribue principalement temps sec, mais également à l’augmentation du débit à la décharge du lac qui a retiré environ 4 cm d’eau stockée en prévision de la régularisation des crues printanières du fleuve Saint-Laurent. D’autres renseignements sur la régularisation des débits sortants du lac Ontario se trouvent sur le site Web du Conseil international de contrôle du fleuve Saint-Laurent et sur la page Facebook du lac Ontario-fleuve Saint-Laurent.


Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
Niveau moyen mensuel de mai 2016
Lac Comparativement
à la moyenne mensuelle
(1918-2015)

Comparativement
à il y a un an
Supérieur
15 cm au-dessus
2 cm en dessous
Michigan-Huron
35 cm au-dessus
23 cm au-dessus
Sainte-Claire
38 cm au-dessus
28 cm au-dessus
Erié
35 cm au-dessus
34 cm au-dessus
Ontario
8 cm au-dessus
28 cm au-dessus

 

Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
Niveau au début de juin 2016
Lac Comparativement
à la moyenne au début du mois
(1918-2015)
Comparativement
à il y a un an
Supérieur
13 cm au-dessus
6 cm en dessous
Michigan-Huron
33 cm au-dessus
19 cm au-dessus
Sainte-Claire
37 cm au-dessus
11 cm au-dessus
Erié
33 cm au-dessus
21 cm au-dessus
Ontario
1 cm en dessous
17 cm au-dessus


Niveaux au début de juin

Les niveaux de tous les Grands Lacs observés au début du mois se sont rapprochés des valeurs moyennes (1918-2015) comparativement au mois précédent. Le niveau du lac Supérieur au début juin affichait 13 cm de plus que la moyenne et 6 cm de moins que l’an dernier. Le niveau d’eau du début de juin du lac Michigan-Huron dépassait la moyenne de 33 cm, soit 19 cm de plus que l’année dernière, le niveau le plus élevé atteint depuis 1998. Le niveau du lac Érié dépassait la moyenne de 33 cm au début de juin, ce qui représente une augmentation de 21 cm par rapport au niveau de l’année dernière à la même période et le niveau le plus élevé atteint depuis 1998. Dans le lac Ontario, le niveau au début de juin était inférieur de 1 cm à la moyenne, ce qui est 17 cm de plus qu’à la même période l’an dernier.

Méfiez-vous des courants d’arrachement dans les Grands Lacs

Des courants d’arrachement peuvent se produire dans les Grands Lacs lorsque les vagues poussent l’eau vers la rive. Les vagues déferlantes créent une accumulation d’eau le long de la rive qui doit, à un moment donné, refluer vers le lac. Des courants d’arrachement peuvent se former en un point bas du fond lacustre juste au large de la rive, comme une barre de sable ou un récif rocheux, qui canalise l’eau retournant vers le lac. Les courants d’arrachement peuvent être dangereux, car ils peuvent entraîner même de bons nageurs vers les eaux profondes. Cependant, contrairement à la croyance populaire, les courants d’arrachement n’ont pas un flot de fond et n’entraînent pas les nageurs sous l’eau. Une bonne compréhension des courants d’arrachement et des conditions qui favorisent leur formation peut aider à les éviter complètement et, pour les bons nageurs, à en sortir en toute sécurité. Afin de rendre vos activités estivales sécuritaires et agréables dans les Grands Lacs, nous vous suggérons de consulter des renseignements plus détaillés sur les courants d’arrachement des Grands Lacs le site Web de la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis (en anglais).

Aperçu des niveaux pour l’été

Étant donné leurs niveaux du début du mois et en présumant des conditions d’apport en eau moyennes, les lacs Supérieur et Michigan-Huron devraient poursuivre leur hausse saisonnière en juin, tandis que les lacs Érié et Ontario devraient rester au même niveau. Pour obtenir une représentation graphique des niveaux d’eau récents et prévus liés aux Grands Lacs, consultez le Bulletin mensuel des niveaux de l’eau du Service hydrographique du Canada.

 

Précipitations en mai dans les Grands Lacs Footnote 1
Lac
%
Bassin des Grands Lacs
67%
Lac Supérieur
68%
Lac Michigan-Huron
68%
Lac Erié
(y compris le lac Sainte-Claire)
64%
Lac Ontario
61%

 

Débits sortants des Grands Lacs en mai Footnote 1
Lac
%
Lac Supérieur
115%
Lac Michigan-Huron
110%
Lac Erié
114%
Lac Ontario
115%

 

 

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Derrick Beach (Éditeur)
Enjeux frontaliers de l’eau
Service météorologique du Canada
Environnement Canada
Burlington ON L7S 1A1
Tél. : 905-336-4714
Téléc. : 905-319-6939
Courriel : ec.LEVELnews-infoNIVEAU.ec@canada.ca

Rob Caldwell
Bureau de régularisation des Grand Lacs et du Saint-Laurent
Service météorologique du Canada
Environnement Canada
111, rue Water Est
Cornwall ON K6H 6S2
Tél. : 613-938-5864

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :