InfoNIVEAU : Niveau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, volume 25, numéro 5

Niveau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, Volume 25, numéro 5

Version PDF (462 KB)

La pluie cause des niveaux d’eau élevés dans les régions du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent

Des pluies touchant l’ensemble du bassin versant des Grands Lacs en avril et dans la première semaine de mai ont entraîné l’augmentation du niveau des eaux des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario ont été les plus touchés, mais les autres Grands Lacs ont connu des niveaux près des maximums enregistrés ces dernières années. Le niveau de tous les lacs demeure bien au-dessus des niveaux moyens enregistrés pour cette période de l’année, et il a continué à augmenter dans la première semaine de mai.

À la fin du mois d’avril, le lac Ontario avait atteint son niveau le plus élevé depuis 1993, et il a frôlé des niveaux record au cours de la première semaine de mai. En date du 10 mai, le niveau d’eau moyen quotidien du lac Ontario était de 75,80 m, seulement 2 cm sous le niveau le plus élevé jamais enregistré (de 1918 à 2016)) au début de juin 1952. En plus du niveau élevé du lac Ontario, la pluie a aussi occasionné un débit accru dans le bassin de la rivière des Outaouais, ce qui a entraîné des niveaux d’eau record dans le fleuve Saint-Laurent. Les barrages Iroquois et Moses-Saunders, sur le fleuve Saint-Laurent, ont été utilisés pour équilibrer les niveaux d’eau dans le réseau du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent afin de réduire autant que possible le potentiel d’inondations. Pour des renseignements supplémentaires sur la régularisation du débit sortant du lac Ontario, consultez la page Facebook du Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent et le site Web de la Commission mixte internationale.

Niveaux au mois d’avril

Le niveau d’eau moyen de tous les lacs était supérieur à la moyenne en avril. Le niveau d’eau moyen mensuel du lac Supérieur a dépassé de 15 cm la moyenne de la période de référence (de 1918 à 2016), mais était inférieur de 7 cm au niveau enregistré à la même période l’an dernier. De plus, le niveau moyen du lac Michigan-Huron a dépassé de 28 cm la moyenne, mais était inférieur de 11 cm au niveau enregistré à la même période l’an dernier. Le niveau mensuel moyen du lac Érié, lui, a dépassé de 42 cm la moyenne et de 4 cm le niveau enregistré à la même période l’an dernier. Enfin, le niveau du lac Ontario était de 47 cm au dessus de la moyenne pour le mois d’avril et de 24 cm au-dessus du niveau enregistré à la même période l’an dernier.

Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau moyen mensuel d’avril 2017
Lac Comparativement à la moyenne mensuelle (1918-2016) Comparativement à il y a un an
Supérieur 15 cm au-dessus 7 cm en dessous
Michigan-Huron 28 cm au-dessus 11 cm en dessous
Sainte-Claire 43 cm au-dessus 2 cm en dessous
Erié 42 cm au-dessus 4 cm au-dessus
Ontario 47 cm au-dessus 24 cm au-dessus
Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau au début de mai 2017
Lac Comparativement à la moyenne au début du mois (1918-2016) Comparativement à il y a un an
Supérieur 19 cm au-dessus même
Michigan-Huron 31 cm au-dessus 6 cm en dessous
Sainte-Claire 44 cm au-dessus 1 cm au-dessus
Erié 43 cm au-dessus 6 cm au-dessus
Ontario 55 cm au-dessus 40 cm au-dessus

Changement des niveaux

Des précipitations très abondantes dans l’ensemble du bassin des Grands Lacs ont occasionné des variations du niveau d’eau près de la moyenne ou supérieures à celle-ci pour tous les lacs en avril; de plus, le niveau de tous les lacs a continué à augmenter pendant les neuf premiers jours de mai. L’augmentation du niveau du lac Supérieur, de 13 cm, était la 11e plus élevée pour le lac en avril, malgré son débit supérieur à la moyenne; l’augmentation moyenne de la période de référence (de 1918 à 2016) est de 8 cm. Dans les neuf premiers jours de mai, son niveau a le moins augmenté de tous les Grands Lacs, son niveau moyen quotidien montant de 3 cm au 7 mai, mais commençant à diminuer par la suite. Le niveau du lac Michigan-Huron a augmenté de 18 cm, la 14e augmentation la plus élevée pour avril, alors que l’augmentation moyenne est de 8 cm pour avril. Dans les neuf premiers jours de mai, le niveau quotidien moyen a augmenté de 4 cm supplémentaires. Le lac Érié est le seul lac dont l’augmentation était inférieure à la moyenne, à 12 cm en avril alors qu’elle est en moyenne de 13 cm, mais son niveau moyen quotidien a augmenté de 18 cm dans les neuf premiers jours de mai. Le niveau d’eau du lac Ontario a augmenté de 44 cm (sa 3e plus grande augmentation en avril), ce qui représente plus du double de son augmentation moyenne en avril, qui s’élève à 21 cm. La pluie tombée au cours de la première semaine de mai a fait augmenter son niveau d’eau quotidien de 25 cm supplémentaires dans les neuf premiers jours de mai. Le niveau d’eau au port de Montréal a rapidement augmenté dans les trois premières semaines d’avril en raison de la fonte de la neige et de la pluie, et l’eau avait atteint des niveaux record dans la première semaine de mai.

Niveaux au début de mai

Le niveau d’eau de tous les lacs était supérieur à la moyenne au début du mois de mai, et il était égal ou supérieur à celui de l’an dernier pour tous les lacs, sauf pour le lac Michigan-Huron. Le niveau du lac Supérieur était supérieur à la moyenne de 19 cm comparativement aux niveaux de la période de référence de 1918 à 2016, mais était égal au niveau enregistré à la même période l’an dernier. Le niveau du lac Michigan-Huron était supérieur de 31 cm à la moyenne, mais inférieur de 6 cm au niveau enregistré à la même période l’an dernier. Le niveau du lac Érié était supérieur de 43 cm à la moyenne, ce qui représente une augmentation de 6 cm par rapport au niveau enregistré à la même période l’an dernier et le niveau le plus élevé jamais atteint depuis 1998. Le niveau du lac Ontario était supérieur de 55 cm à la moyenne, ce qui représente une augmentation de 40 cm par rapport au niveau enregistré à la même période l’an dernier et le niveau le plus élevé jamais atteint depuis 1993. Au début du mois de mai, le niveau de tous les Grands Lacs avait dépassé d’au moins 30 cm le zéro des cartes.

Où vérifier les niveaux d’eau courants

Diverses sources vous permettent de connaître le niveau actuel des lacs, qui change quotidiennement. Le site Web Niveaux d’eau des Grands Lacs et données connexes du gouvernement du Canada, présente différents sites Web sur les niveaux des Grands Lacs. Le site Web sur les niveaux d’eau des Grands Lacs du Corps of Engineers de la United States Army (en anglais seulement), indique le niveau quotidien moyen pour chacun des Grands Lacs. Cliquez sur « The Great Lakes Water Levels Report for the Current Month » pour connaître le niveau d’eau moyen quotidien le plus récent. Ce niveau est une moyenne calculée à partir de divers indicateurs dans chaque lac et permet d’avoir une bonne idée des changements généraux du niveau des lacs lorsque celui-ci change relativement rapidement, par exemple en raison de précipitations abondantes comme celles reçues dernièrement. Pour connaître le niveau horaire des lacs mesuré par chaque limnomètre, consultez le site Web des jauges des niveaux d’eau des Grands Lacs du gouvernement du Canada. Ce site est utile pour connaître le niveau d’eau en temps réel à un endroit donné, mais il faut prendre note que des effets locaux et de nature temporaire, comme le vent et les vagues, peuvent influer sur les niveaux d’eau qui y sont présentés. Pour obtenir une représentation graphique des niveaux d’eau récents et prévus liés aux Grands Lacs, consultez le Bulletin mensuel des niveaux de l’eau du Service hydrographique du Canada.

Précipitations en avril dans les Grands Lacs 1
Lac %
Bassin des Grands Lacs 152%
Lac Supérieur 148%
Lac Michigan-Huron 163%
Lac Erié (y compris le lac Sainte-Claire) 117%
Lac Ontario 155%
Débits sortants des Grands Lacs en avril 1
Lac %
Lac Supérieur 101%
Lac Michigan-Huron 113%
Lac Erié 119%
Lac Ontario 107%

1. Comme pourcentage des moyennes à long terme en avril.
Remarque : Ces chiffres sont provisoires.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Derrick Beach (Éditeur)
Enjeux frontaliers de l’eau
Service météorologique du Canada
Environnement Canada
Burlington ON L7S 1A1
Tél. : 905-336-4714
Téléc. : 905-319-6939
Courriel : ec.LEVELnews-infoNIVEAU.ec@canada.ca

Rob Caldwell
Bureau de régularisation des Grand Lacs et du Saint-Laurent
Service météorologique du Canada
Environnement Canada
111, rue Water Est
Cornwall ON K6H 6S2
Tél. : 613-938-5864

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :