Avis concernant la qualité de l’eau potable

Accéder au PDF (527 Ko)

En 2015, 78 % des avis d'ébullition d'eau Note de bas de page [1] émis au Canada ont été émis par mesure de précaution en raison de problèmes avec l'équipement ou les procédés liés à l'eau potable. En revanche, les avis d'ébullition d'eau émis à cause de la détection d'Escherichia coli (E. coli) dans des échantillons d'eau potable représentaient 5 %. Les avis d'ébullition d'eau reliés à d'autres paramètres microbiologiques de la qualité de l'eau, tels que la détection des bactéries coliformes totales ou des niveaux de turbidité inacceptables, représentaient 17 % du total des avis d'ébullition.

Raisons justifiant l'émission des avis d'ébullition d'eau, Canada, 2010 à 2015

Graphique à colonnes empilées
Description longue

Le graphique à colonnes empilées indique la proportion des raisons justifiant l'émission des avis d'ébullition d'eau au Canada (Qualité de l'eau - E. coli; Qualité de l'eau - Autres paramètres microbiologiques; et Équipement et procédés) de 2010 à 2015. La plupart des avis d'ébullition d'eau émis au Canada entre 2010 et 2015 ont été émis comme mesure de précaution en raison de problèmes avec l'équipement ou les procédés liés à l'eau potable.

Données du graphique
Raisons justifiant l'émission des avis d'ébullition d'eau, Canada, 2010 à 2015
Raison justifiant l'émission des avis d'ébullition d'eau 2010
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2011
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2012
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2013
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2014
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2015
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
E. coli 8 5 5 7 5 5
Autres paramètres microbiologiques de la qualité de l'eau 28 18 18 17 14 17
Équipement et procédés 64 77 77 76 81 78

Note : Les données utilisées dans cet indicateur représentent un échantillon de la population canadienne et proviennent de plusieurs organismes et administrations dans l'ensemble du Canada. L'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique n'est pas encore utilisée partout au pays et, par conséquent, les totaux nationaux ne sont pas disponibles. Voir le document Sources de données et méthodes pour plus de détails. Les « Autres paramètres microbiologiques de la qualité de l'eau » comprennent la détection des bactéries coliformes totales, des niveaux de turbidité inacceptables et/ou des dépassements des concentrations maximales acceptables ou des normes d'eau potable dans les systèmes d'eau potable.
Source : Réseau canadien de renseignements sur la santé publique, Application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable.

Les avis concernant la qualité de l'eau potable sont des messages de protection de la santé publique émis par les autorités de santé publique ou de réglementation pour informer les consommateurs des mesures qu'ils devraient prendre pour se protéger contre les risques réels ou potentiels pour la santé liés à leur approvisionnement en eau potable. Les avis sont généralement des mesures de précaution et sont généralement émis avant que des problèmes de qualité de l'eau potable ne surviennent. Ils peuvent prendre trois formes : avis d'interdiction de la consommation, avis de non-utilisation et avis d'ébullition d'eau.

Les avis « d'ébullition d'eau » sont de loin le type d'avis le plus commun. Ils sont émis lorsque la compromission de la qualité microbiologique de l'eau potable est soupçonnée ou confirmée, ce qui signifie que des micro-organismes causant des maladies, comme les bactéries, les virus ou les parasites, pourraient être présents dans l'eau potable. Les avisNote de bas de page [1] « interdiction de la consommation » et de « non-utilisation » sont émis lorsque la présence d'un contaminant chimique est soupçonnée ou confirmée dans l'approvisionnement en eau potable. Ces deux avis sont rarement émis et représentent annuellement environ 2 % de tous les avis concernant la qualité de l'eau potable au Canada.

La plupart des avis d'ébullition d'eau sont émis parce que l'équipement et les procédés utilisés pour traiter, stocker ou distribuer l'eau potable tombent en panne, nécessitent des travaux d'entretien ou ont été affectés par les conditions environnementales. Ce large éventail de raisons comprend des problèmes tels que le bris de conduites d'eau principales, les travaux d'entretien prévus, les pannes d'électricité ou les problèmes d'équipement. Dans certains cas, des conditions météorologiques exceptionnelles ou des pluies abondantes peuvent faire en sorte que la qualité des sources d'eau de surface ou souterraines se détériore temporairement, ce qui pose problème pour le système de traitement de l'eau potable. Les avis d'ébullition d'eau émis pour des raisons liées à l'équipement et aux procédés sont généralement émis avant toute détérioration réelle de la qualité de l'eau potable et sont en vigueur jusqu'à ce que les conditions retournent à la normale.

La présence d'E. coli signale la présence possible d'autres microbes causant des maladies, incluant des bactéries, virus ou parasites. La bactérie E. coli est naturellement présente dans le système digestif de tous les oiseaux et animaux à sang chaud, y compris les humains, et on la trouve couramment dans l'eau dans l'environnement. Sa présence dans l'eau potable traitée indique une contamination fécale récente par des eaux usées brutes ou du fumier, par exemple. Certaines souches d'E. coli peuvent causer des troubles intestinaux chez l'humain ainsi que d'autres problèmes de santé plus graves.

La catégorie « Autres paramètres microbiologiques de la qualité de l'eau » identifie les avis émis à cause de conditions changeantes à l'intérieur du réseau d'alimentation en eau potable qui ne représentent habituellement pas un risque pour la santé des consommateurs. Les bactéries coliformes totales et la turbidité sont dans cette catégorie. Les bactéries coliformes totales sont une grande famille de bactéries couramment présentes dans l'environnement et la turbidité est une mesure de la réduction de la transparence de l'eau causée par des particules. Lorsque des niveaux inhabituels ou élevés de ces paramètres de la qualité de l'eau sont mesurés dans le réseau d'alimentation en eau potable, la cause est examinée et les résultats peuvent contribuer à la décision d'émettre un avis d'ébullition d'eau.

Taille des collectivités et avis concernant la qualité de l'eau potable

En 2015, 79 % des avis d'ébullition d'eau ont été émis pour les réseaux d'alimentation en eau potable desservant 500 personnes ou moins. Cette tendance est conforme à celle observée de 2010 à 2014.

Avis d'ébullition d'eau selon la taille des collectivités, Canada, 2010 à 2015

graphique à colonnes empilées
Description longue

Le graphique à colonnes empilées indique la proportion des avis d'ébullition d'eau selon la taille des collectivités (0 à 100 personnes; 101 à 500 personnes; 501 à 5 000 personnes; et Plus de 5 000 personnes) de 2010 à 2015. Les réseaux desservant moins de 500 personnes ont émis 80 %, 78 %, 76 %, 79 %, 82 % et 79 % des avis d'ébullition d'eau en 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015, respectivement.

Données du graphique
Avis d'ébullition d'eau selon la taille des collectivités, Canada, 2010 à 2015
Taille des collectivités 2010
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2011
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2012
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2013
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2014
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2015
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
0 à 100 personnes 48 42 42 41 43 44
101 à 500 personnes 32 36 34 37 39 35
501 à 5 000 personnes 19 21 21 20 17 18
Plus de 5 000 personnes 1 2 2 2 1 3

Note : Les données utilisées dans cet indicateur représentent un échantillon de la population canadienne et proviennent de plusieurs organismes et administrations dans l'ensemble du Canada. L'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique n'est pas encore utilisée partout au pays et, par conséquent, les totaux nationaux ne sont pas disponibles. Voir le document Sources de données et méthodes pour plus de détails.
Source : Réseau canadien de renseignements sur la santé publique, Application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable.

Les avis d'ébullition d'eau sont plus communément émis dans les petites collectivités en raison des défis uniques auxquels elles font face, incluant les limites de leur capacité opérationnelle. Par exemple, le bris d'une conduite d'eau principale dans une plus grande ville sera isolé et réparé rapidement par un personnel bien équipé, sans aucun besoin d'émettre un avis d'ébullition d'eau. Le même problème dans un village peut prendre plus de temps à être résolu et peut entraîner la nécessité d'émettre un avis d'ébullition d'eau pendant que les réparations sont organisées et réalisées.

icône

Accéder au PDF (527 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :