Avis concernant la qualité de l'eau potable

Accéder au PDF (667 ko)

Les avis concernant la qualité de l'eau potable sont des messages qui visent à protéger la santé publique contre les risques réels ou potentiels pour la santé liés à l'eau potable. Ces indicateurs fournissent un aperçu à long terme des raisons pour lesquelles les avis d'ébullition d'eau sont émis. Ils montrent également la relation entre la taille des collectivités et la fréquence des avis d'ébullition d'eau.

National

Aperçu des résultats

  • En 2017 :
    • 4 % des avis d'ébullition d'eau ont été émis en raison de la détection d'Escherichia coli (E. coli).
    • 13 % ont été émis dû à d'autres paramètres microbiologiques de la qualité de l'eau.
    • les 83 % restants ont été émis en raison de problèmes liés à l'équipement ou aux procédés.
  • Entre 2010 et 2017, le nombre d'avis d'ébullition d'eau émis par mesure de précaution en raison de problèmes liés à l'équipement ou aux procédés a augmenté.

Causes des avis d'ébullition d'eau, Canada, 2010 à 2017

Tableau de données pour la description longue
Causes des avis d'ébullition d'eau, Canada, 2010 à 2017
Année Qualité de l'eau, E. coli
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
Équipements et procédés
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2010 8 28 64
2011 5 18 77
2012 5 18 77
2013 7 17 76
2014 5 14 81
2015 5 17 78
2016 4 15 81
2017 4 13 83

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les données utilisées dans cet indicateur proviennent de plusieurs organismes et administrations dans l'ensemble du Canada qui utilisent ou qui fournissent de l'information à l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique. Elles ne représentent qu'un sous-ensemble (moins de 50 %) de la population canadienne. Les données nationales détaillées ne sont pas disponibles. Voir la section Sources de données et méthodes de cet indicateur pour plus de détails. La catégorie Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques comprend la détection de bactéries coliformes totales et la mesure d'une turbidité élevée dans les réseaux d'approvisionnement en eau potable. La catégorie Équipement et procédés comprend les bris de conduites principales, l'entretien périodique du système, les pannes de courant et les défaillances matérielles.
Source : Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (2018) Application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable.

Complément d'information

Les avis relatifs à la qualité de l'eau potable sont généralement émis par mesure de précaution, ce qui signifie qu'ils sont généralement lancés avant que ne survienne un problème de qualité de l'eau potable. Les avis peuvent prendre 3 formes : Interdiction de consommer, Interdiction d'utiliser et Avis d'ébullition d'eau. Les avis d'ébullition d'eau sont de loin les types d'avis les plus courants. Ils visent à informer les consommateurs qu'ils doivent faire bouillir leur eau afin de se protéger contre la présence potentielle de bactéries, de virus ou de parasites pathogènes. Chaque année, les avis d'ébullition d'eau représentent environ 98 % des données liées aux avis. La présente analyse porte donc uniquement sur ce type d'avis.

La plupart des avis d'ébullition d'eau sont diffusés parce que l'équipement et les procédés servant à traiter, à stocker ou à distribuer l'eau potable ont subi une défaillance, nécessitent un entretien ou ont été altérés par des conditions environnementales. En 2017, ces avis représentaient 83 % des avis d'ébullition d'eau.

La catégorie Qualité de l'eau, E. coli comprend les avis d'ébullition d'eau justifiés par la détection d'E. coli dans les échantillons d'eau potable, ce qui indique la présence potentielle de bactéries, de virus ou de parasites pathogènes dans l'eau. En 2017, les avis d'ébullition d'eau liés à la présence d'E. coli représentaient 4 % de tous les avis, ce qui concorde avec la plupart des années précédentes.

La catégorie Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques comprend les avis d'ébullition d'eau liés à la détection de bactéries coliformes totales dans l'eau potable ou à une turbidité élevée de l'eau. Ces paramètres ne sont pas directement liés à la santé, mais ils fournissent une indication de l'évolution des conditions dans le réseau d'alimentation en eau potable. Cette catégorie représentait 13 % des avis d'ébullition en 2017.

Selon la taille des collectivités

Avis concernant la qualité de l'eau potable selon la taille des collectivités

Aperçu des résultats

  • En 2017, 77 % des avis d'ébullition d'eau visaient des réseaux d'alimentation en eau potable desservant 500 personnes ou moins.

Avis d'ébullition d'eau selon la taille des collectivités, Canada, 2010 à 2017

Tableau de données pour la description longue
Avis d'ébullition d'eau selon la taille des collectivités, Canada, 2010 à 2017
Année 0 à 100 personnes
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
101 à 500 personnes
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
501 à 5 000 personnes
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
Plus de 5 000 personnes
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2010 48 32 19 1
2011 43 36 21 1
2012 42 34 21 2
2013 41 38 19 2
2014 43 39 17 1
2015 43 37 18 2
2016 38 32 25 5
2017 45 32 21 2

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les données utilisées pour cet indicateur proviennent de plusieurs organismes et administrations de l'ensemble du Canada qui utilisent ou qui fournissent de l'information à l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique. Elles ne représentent qu'un sous-ensemble (moins de 50 %) de la population canadienne. Les données nationales détaillées ne sont pas disponibles. Voir la section Sources de données et méthodes de cet indicateur pour plus de détails.
Source : Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (2018) Application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable.

Complément d'information

La majorité des avis d'ébullition d'eau émis de 2010 à 2017 visaient des collectivités de 500 personnes ou moins. Les avis d'ébullition d'eau sont plus fréquents dans les petites collectivités parce que celles-ci sont confrontées à des défis particuliers, notamment une capacité opérationnelle limitée. Ainsi, dans une grande ville, une conduite brisée est habituellement isolée et réparée rapidement par du personnel bien équipé. Il n'est donc pas nécessaire d'émettre un avis d'ébullition d'eau. Dans un village, un tel bris peut prendre plus de temps à réparer et il peut être nécessaire d'émettre un avis d'ébullition d'eau pendant que les travaux sont effectués.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer les variations annuelles dans la proportion des avis d'ébullition d'eau émis dans les collectivités d'une taille donnée, notamment :

  • de nombreuses collectivités ont des populations qui se situent dans la tranche de 500 ou de 5 000 personnes.
    • la population d'une collectivité peut fluctuer de part et d'autre de ces limites.
  • environ 50 % des avis émis chaque année sont dus à des bris de conduites d'eau ou à l'entretien périodique des réseaux de distribution.
    • ces avis concernent souvent une partie d'un réseau municipal plus grand.
    • certains organismes estimeront la taille de la population touchée dans la zone concernée uniquement et en feront rapport (parce que l'avis ne s'applique pas aux autres parties de la ville) tandis que d'autres tiendront compte de l'ensemble de la population desservie par tout le réseau de distribution, même si seule une portion est touchée.
À propos des indicateurs

À propos des indicateurs

Ce que mesurent les indicateurs

Les indicateurs sur les Avis concernant la qualité de l'eau potable fournissent une vision à long terme des principales raisons pour lesquelles les avis d'ébullition d'eau sont émis au Canada, à savoir :

  • la détection de la bactérie Escherichia coli (E. coli), qui indique la présence potentielle d'organismes causant des maladies dans l'eau potable.
  • par mesure de précaution en raison de concentrations élevées d'autres indicateurs de la qualité de l'eau non liés à la santé.
  • par mesure de précaution en raison de problèmes liés à l'équipement et aux procédés.

Ils rendent également compte de la façon dont la taille des collectivités a une incidence sur le pourcentage des avis d'ébullition d'eau émis dans une année. Ces indicateurs excluent les avis d'interdiction de la consommation et de non-utilisation, qui représentent environ 2 % de tous les avis concernant la qualité de l'eau potable émis annuellement au Canada.

Pourquoi ces indicateurs sont importants

Les avis concernant la qualité de l'eau potable sont des messages de protection de la santé publique émis par les autorités de santé publique ou les organismes de réglementation pour informer les consommateurs des mesures qu'ils devraient prendre pour se protéger contre les risques réels ou potentiels pour la santé liés à leur approvisionnement en eau potable.

Bien que l'eau potable au Canada soit l'une des plus sûres au monde,Note de bas de page 1 une meilleure connaissance des principales tendances liées aux avis concernant la qualité de l'eau potable permet de cerner les priorités quant à l'infrastructure de l'eau potable et aux activités qui y sont liées. Ces renseignements favorisent la cohérence et la coordination des efforts visant à accroître la salubrité de l'eau potable et la durabilité de l'infrastructure de l'eau potable dans tout le pays.

Indicateurs connexes

Les indicateurs sur la Qualité de l'eau dans les cours d'eau canadiens servent à évaluer la qualité de l'eau à des sites de surveillances situés dans les régions canadiennes où l'activité humaine pourrait avoir un impact sur la qualité des cours d'eau et leur capacité à soutenir la vie animale et végétale.

Les indicateurs sur les Éléments nutritifs dans le fleuve Saint-Laurent et les Éléments nutritifs dans le lac Winnipeg présentent les concentrations de phosphore et d'azote dans ces 2 écosystèmes.

L'indicateur sur les Concentrations de phosphore dans les eaux au large des Grands Lacs rend compte de l'état et des tendances des concentrations de phosphore dans les eaux libres des Grands Lacs canadiens

icon

Eau potable propre

Ces indicateurs soutiennent la mesure des progrès vers l'atteinte de l'objectif à long terme de la Stratégie fédérale de développement durable 2016–2019 : Tous les Canadiens ont accès à une eau potable salubre et, en particulier, les défis importants auxquels les collectivités autochtones font face sont résolus

Sources des données et méthodes

Sources des données et méthodes

Sources des données

Les données utilisées pour ces indicateurs proviennent de plusieurs organismes et administrations dans l'ensemble du Canada, qui utilisent ou qui fournissent de l'information à l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique, et ont été tirées de la base de données. Étant donné qu'il s'agit d'un outil de surveillance relativement nouveau, les données ne représentent actuellement pas toutes les administrations. Les résultats sont toutefois représentatifs des principaux besoins et enjeux en matière d'eau potable au Canada.

Les données utilisées pour ces indicateurs couvrent la période débutant le 1er janvier 2010 et se terminant le 31 décembre 2017. Elles représentent tous les avis d'ébullition d'eau émis par les administrations et organismes participants et inclus dans l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable pour cette période.

Ces indicateurs sont publiés sur une base bisannuelle, mais les données sont versées dans l'application par les organismes participants lorsque des avis sont émis, ou peu après. Les indicateurs sur les Avis concernant la qualité de l'eau potable sont calculés à l'aide des données les plus récentes disponibles au moment de la production de l'indicateur. Les organismes qui commencent à utiliser l'application peuvent décider d'ajouter des données historiques au système. Ces données historiques sont alors incluses dans l'année correspondante.

Complément d'information

Le Réseau canadien de renseignements sur la santé publique est un ensemble d'applications sûres de surveillance et d'alerte destinées aux organismes fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la protection de la santé. L'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable a été créée pour répondre aux besoins des organismes responsables de la salubrité de l'eau potable. L'application leur permet de gérer et de diffuser l'information afin de coordonner les efforts d'intervention lors d'un incident touchant la qualité de l'eau potable. Elle leur permet aussi de saisir et d'analyser le contexte des avis concernant la qualité de l'eau potable, puis d'en rendre compte, afin que des leçons puissent être tirées et les priorités déterminées.

Au Canada, les gouvernements provinciaux et territoriaux sont responsables de la supervision de la salubrité de l'eau potable. Les données des avis concernant la qualité de l'eau potable sont produites par les organismes responsables à mesure que les avis sont émis. Lorsqu'un avis est émis, l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable aide l'organisme de réglementation à communiquer rapidement l'avis au personnel à l'échelle locale et régionale, et permet de consigner les renseignements clés qui décrivent l'incident. Le système peut aider les organismes à communiquer rapidement les renseignements au public et permet d'analyser les données compilées sur les avis concernant la qualité de l'eau potable afin de révéler les principales tendances, comme la qualité de l'eau ou les raisons opérationnelles d'émission des avis, et les caractéristiques des réseaux d'eau potable ou les collectivités touchées.

Ces indicateurs portent uniquement sur les avis d'ébullition d'eau, puisqu'ils sont le type d'avis le plus fréquemment émis concernant la qualité de l'eau potable et qu'ils représentent la grande majorité des données. Les avis d'interdiction de la consommation et de non-utilisation représentent approximativement 2 % des avis annuellement. Ils peuvent être émis à la suite de problèmes opérationnels ou lorsque la présence d'un contaminant chimique est suspectée ou confirmée dans le réseau d'eau potable. Ils peuvent aussi être émis lorsque les conditions nécessiteraient normalement l'émission d'un avis d'ébullition, mais qu'il n'est pas pratique de faire bouillir l'eau, par exemple dans le cas des fontaines d'eau potable installées dans les écoles. Étant donné qu'ils sont utilisés pour une grande diversité de raisons et qu'ils sont rarement émis, les avis d'interdiction de la consommation et de non-utilisation sont exclus de ces indicateurs. Pour ce qui est des avis concernant l'eau potable, les avis d'ébullition d'eau sont considérés représentatifs de la situation générale au Canada.

Méthodes

Les raisons pour lesquelles des avis d'ébullition d'eau sont émis sont regroupées en 3 catégories :

  1. Qualité de l'eau, E. coli
  2. Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques
  3. Équipement et procédés

Ces catégories regroupent les raisons détaillées qui ont été recueillies par l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable (tableau 1). La figure 1 présente la façon dont ces raisons ont contribué à l'émission d'avis concernant la qualité de l'eau potable.

La plupart des avis d'ébullition d'eau sont lancés parce que l'équipement et les procédés de traitement, de stockage ou de distribution de l'eau potable ont subi une défaillance, nécessitent un entretien ou ont été altérés par des conditions environnementales. Cette catégorie comprend les bris des conduites principales, l'entretien périodique, les pannes de courant et les défaillances matérielles. Dans certains cas, des conditions météorologiques exceptionnelles ou des pluies abondantes peuvent faire en sorte que la qualité des sources d'eau de surface ou souterraines se détériore temporairement, ce qui pose problème pour le système de traitement de l'eau potable. Les avis d'ébullition d'eau émis pour des raisons liées à l'équipement et aux procédés sont généralement lancés avant toute détérioration réelle de la qualité de l'eau potable et demeurent en vigueur jusqu'à ce que les conditions retournent à la normale.

La bactérie E. coli est naturellement présente dans le système digestif de tous les oiseaux et animaux à sang chaud, y compris les humains, et on la trouve couramment dans l'eau des lacs et des cours d'eau. Cependant, sa présence dans l'eau potable traitée indique une contamination fécale par des eaux usées brutes ou du fumier, par exemple. Certaines souches d'E. coli peuvent causer des troubles intestinaux chez l'humain ainsi que d'autres problèmes de santé plus graves. 

La catégorie Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques renvoie aux avis émis à cause de conditions changeantes à l'intérieur du réseau d'alimentation en eau potable qui ne représentent habituellement pas un risque pour la santé des consommateurs. Les bactéries coliformes totales et la turbidité entrent dans cette catégorie. Les bactéries coliformes totales sont une grande famille de bactéries couramment présentes dans l'environnement. La turbidité est une mesure de la réduction de la transparence de l'eau causée par des particules. Lorsque ces paramètres de la qualité de l'eau dans le réseau d'alimentation en eau potable donnent une mesure inhabituelle ou élevée, la cause est examinée et les résultats peuvent contribuer à la décision d'émettre un avis d'ébullition d'eau.

Pour calculer les indicateurs pour chaque année, tous les avis d'ébullition d'eau de l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable ont été catégorisés. Le nombre total d'avis d'ébullition d'eau de chaque catégorie a ensuite été additionné et divisé par le nombre total d'avis d'ébullition d'eau saisis dans l'application.

Tableau 1. Catégories des avis relatifs à l'eau potable utilisés pour les indicateurs
Catégorie de l'avis Raison Définition
Qualité de l'eau,
E. coli
Bactérie E. coli détectée dans le réseau d'alimentation en eau potable L'indicateur bactérien principal de la salubrité de l'eau potable. Sa présence indique une contamination fécale récente et la présence possible de micro-organismes causant des maladies dans l'eau potable.
Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques Turbidité ou dénombrement de particules inacceptable Une mesure de la réduction de la transparence de l'eau causée par les particules en suspension. Fournit des informations sur l'efficacité du traitement et aide à identifier l'évolution des conditions dans le réseau d'eau potable.
Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques Bactéries coliformes totales détectées dans le réseau d'alimentation en eau Bactéries communément présentes dans l'environnement utilisées pour évaluer les conditions générales dans le réseau d'alimentation en eau potable. Fournit aussi de l'information sur l'efficacité du traitement.
Équipement et procédés Bris de conduites d'eau principales ou pertes de pression Comprend les cas où il y a bris de tuyaux du réseau de distribution, ce qui compromet l'intégrité et entraîne des fuites et une perte de pression dans le réseau. Comprend également les pertes de pression dans le réseau attribuables à des travaux d'entretien, des pannes d'électricité ou une capacité de stockage de l'eau réduite.
Équipement et procédés Contamination soupçonnée Utilisé lorsque la contamination est soupçonnée en raison de conditions observées et non en raison de résultats d'essais.
Équipement et procédés Aucune raison liée à la qualité de l'eau Utilisé lorsqu'un avis est émis uniquement pour des raisons opérationnelles sans qu'il y ait de répercussions observées sur la qualité de l'eau.
Équipement et procédés Quantité insuffisante Utilisé lorsque la capacité de stockage de l'eau est réduite, ce qui pourrait entraîner une perte de pression dans le réseau d'alimentation en eau potable.
Équipement et procédés Détérioration significative de la qualité de l'eau de la source Utilisé lorsqu'une diminution de la qualité de l'eau de la source a potentiellement eu une incidence sur la qualité de l'eau potable.
Équipement et procédés Jonction fautive, refoulement soupçonné ou confirmé S'applique aux raccordements inappropriés du réseau d'alimentation en eau potable qui entraînent une contamination possible de l'eau potable.

Figure 1. Pourcentage d'avis d'ébullition d'eau regroupés en fonction des raisons expliquant l'émission d'un avis concernant la qualité de l'eau potable, Canada, 2010 à 2017

Tableau de données pour la description longue
Pourcentage d'avis d'ébullition d'eau regroupés en fonction des raisons expliquant l'émission d'un avis concernant la qualité de l'eau potable, Canada, 2010 à 2017
Raison de l'avis d'ébullition de l'eau Catégorie générale de la raison de l'avis d'ébullition d'eau 2010
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2011
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2012
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2013
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2014
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2015
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2016
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
2017
(pourcentage des avis d'ébullition d'eau)
Bactérie E. coli détectée dans le système d'approvisionnement en eau potable Qualité de l'eau, E. coli 8,1 5,5 4,9 7,0 5,3 5,4 3,9 3,9
Turbidité ou dénombrement de particules Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques 8,1 8,3 6,8 4,3 4,4 5,0 4,0 3,6
Bactéries coliformes totales détectées dans le réseau d'alimentation en eau potable Qualité de l'eau, autres paramètres microbiologiques 19,9 9,9 11,0 12,7 9,1 11,7 11,2 9,0
Jonction fautive, refoulement soupçonné ou confirmé Équipement et procédés 0,2 0,0 0,3 1,2 0,2 0,2 0,2 0,4
Quantité insuffisante Équipement et procédés 0,8 1,4 1,1 1,6 0,8 0,7 0,5 0,8
Détérioration significative de la qualité de l'eau de la source Équipement et procédés 1,2 4,0 0,3 2,0 2,2 0,5 1,4 0,5
Contamination soupçonnée Équipement et procédés 15,3 9,3 9,1 2,0 1,1 1,7 1,2 1,1
Aucune raison liée à la qualité de l'eau Équipement et procédés 10,9 14,8 14,8 20,7 17,7 18,8 19,1 20,0
Bris de conduites d'eau principales ou pertes de pression Équipement et procédés 35,5 46,8 51,7 48,5 59,2 56,0 58,5 60,7

Remarque : Les données utilisées pour cet indicateur proviennent de plusieurs organismes et administrations dans l'ensemble du Canada et représentent un sous-ensemble de la population canadienne.
Source :
Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (2018) Application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable.

Changements récents

À mesure que de nouveaux organismes adoptent l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable, des données rétrospectives pourraient être ajoutées. Les résultats des années 2010 à 2015 ont été révisés en conséquence.

Dans cette mise à jour, la raison « Dépassement de la concentration maximale acceptable ou de la norme pour l'eau potable » a été supprimée comme motif d'émission d'un avis d'ébullition de l'eau. Bien que rarement utilisée, cette raison était trop générale et son utilisation trop variable, car elle comprenait à la fois les problèmes liés à l'équipement ou aux procédés et ceux qui découlaient de la turbidité, de la détection de bactéries coliformes totales ou de la bactérie E. coli. Dans l'itération actuelle de ces indicateurs, les experts ont examiné chaque avis d'ébullition d'eau consigné invoquant un « dépassement de la concentration maximale acceptable ou de la norme pour l'eau potable » afin de déterminer la cause réelle de l'avis et de placer celui-ci dans la bonne catégorie. Les avis précédemment émis pour cette raison sont maintenant placés dans leurs catégories respectives. Les résultats des années antérieures ont été révisés en conséquence. Les données présentées dans cette mise à jour peuvent donc être légèrement différentes de celles de la mise à jour précédente.

Mises en garde et limites

L'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique est un outil national développé et amélioré au fil du temps grâce aux partenariats et au travail collaboratif entre des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux. Les utilisateurs de première ligne du système sont les organismes réglementaires et de protection de la santé qui voient à la salubrité de l'eau potable. Les données contenues dans le système leur appartiennent, car ils ont créé ces données dans le cadre de leurs activités de surveillance.

L'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable est devenue une application de surveillance et d'alerte en direct en 2008. Le nombre d'organismes se servant du système s'accroît chaque année et l'objectif ultime pour les indicateurs sur les Avis concernant la qualité de l'eau potable est de donner un aperçu complet du pays. Bien que ce ne soit pas encore le cas, les données sont tout de même représentatives des tendances dominantes dans diverses régions du Canada et permettent de mieux comprendre les enjeux liés à la distribution d'une eau potable saine.

Les indicateurs sur les Avis concernant la qualité de l'eau potable donnent un aperçu général des tendances qui émergent dans le système et ne met pas l'accent sur les données propres à une province, à un territoire ou à un organisme donné. Les pourcentages indiqués pour les présents indicateurs peuvent différer de ceux des publications précédentes et futures à mesure que les données historiques supplémentaires seront ajoutées au système et que l'application sur les avis concernant la qualité de l'eau potable sera adoptée par de nouveaux organismes.

Ressources
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :