Émissions de polluants atmosphériques du secteur des transports

Accéder au PDF (947 Ko)

Le transport, les véhicules hors route et l'équipement mobile constituent l'une des principales sources de pollution atmosphérique au Canada. Les combustibles fossiles utilisés pour alimenter les véhicules et les moteurs causent l'émission de nombreux polluants atmosphériques. Les polluants atmosphériques sont responsables de la formation de particules fines, d'ozone, de smog et de pluies acides. Ils ont également un effet nuisible sur la santé, l'environnement et l'économie.

Aperçu des résultats

  • En 2015, le transport, les véhicules hors route et l'équipement mobile étaient responsables de plus de la moitié des émissions nationales totales de monoxyde de carbone (CO) et d'oxydes d'azote (NOX). Ils représentaient également 17 % du total des émissions de composés organiques volatils (COV).
  • Bien qu'ils soient une source d'autres émissions de polluants, ces secteurs représentaient moins de 5 % du total des émissions de ces autres polluants à l'échelle nationale.

Contribution du transport, des véhicules hors route et de l'équipement mobile aux émissions de polluants atmosphériques à l'échelle nationale, par moyen de transport, Canada, 2015

Le graphique à colonnes empilées montre la contribution du transport, des véhicules hors route et de l'équipement mobile aux émissions de polluants atmosphériques par moyen de transport. Description longue ci-dessous.
Description longue

Le graphique à colonnes empilées montre la contribution en pourcentage du secteur du transport, des véhicules hors route et de l'équipement mobile par rapport au total des émissions de monoxyde de carbone, d'oxydes d'azote, de composés organiques volatils, de particules fines, d'oxydes de soufre et d'ammoniac en 2015 au Canada par moyen de transport : voiture et motocyclette, camion léger, camion lourd et autobus, avion, navire, et train, véhicule hors route et équipement, abrasion des pneus et garniture de frein.

Données du graphique
Contribution du transport, des véhicules hors route et de l'équipement mobile aux émissions nationales totales de polluants atmosphérique par mode de transport, Canada, 2015
Mode de transport Monoxyde de carbone (pourcentage des émissions nationales) Oxydes d'azote (pourcentage des émissions nationales) Composés organiques volatils (pourcentage des émissions nationales) Particules fines (pourcentage des émissions nationales) Oxydes de soufre (pourcentage des émissions nationales) Ammoniac (pourcentage des émissions nationales)
Voitures et motocyclettes 8,7 2,3 2,5 0,1 < 0,1 0,6
Camions légers 11,1 3,2 2,7 0,1 0,1 0,5
Camions lourds et autobus 8,4 15,1 1,6 0,6 < 0,1 0,2
Transport aérien, maritime et ferroviaire 1,5 23,0 1,2 0,5 1,6 0,1
Véhicules hors route et équipement, abrasion des pneus et garniture de frein 23,6 10,6 8,8 1,2 < 0,1 0,1
Émissions des principaux polluants atmosphériques attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile, Canada, 1990 à 2015
Mode de transport Monoxyde de carbone (kilotonnes) Oxydes d'azote (kilotonnes) Composés organiques volatils (kilotonnes) Particules fines (kilotonnes) Oxydes de soufre (kilotonnes) Ammoniac (kilotonnes)
Voitures et motocyclettes 486 43 46 1 < 1 3
Camions légers 619 61 49 1 1 3
Camions lourds et autobus 468 285 30 10 < 1 1
Transport aérien, maritime et ferroviaire 86 436 22 8 17 < 1
Véhicules hors route et équipement, abrasion des pneus et garniture de frein 1 323 201 163 20 < 1 < 1

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : La catégorie « voitures et motocyclettes » comprend les véhicules légers équipés d'un moteur à essence, au diesel, au gaz de pétrole liquéfié et au gaz naturel compressé, ainsi que tous les types de motocyclettes. La catégorie « camions légers » comprend les camions légers équipés d'un moteur à essence, au diesel, au gaz de pétrole liquéfié et au gaz naturel compressé. La catégorie « camions et autobus » comprend les camions lourds équipés d'un moteur à essence, au diesel, au gaz de pétrole liquéfié et au gaz naturel compressé.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Complément d'information

Le mélange de combustibles utilisés explique en grande partie la contribution de chaque moyen de transport aux émissions de différents polluants atmosphériques.

Les gros camions et autobus, ainsi que les trains et les navires fonctionnent principalement au diesel. Les avions fonctionnent au carburéacteur. Ces sources représentent la plus grande proportion d'émissions de NOX reliées au transport avec 70 % (721 kilotonnes [kt]).

Les voitures et les camions fonctionnent principalement à l'essence et sont la principale source de polluants, particulièrement dans les centres urbains. En 2015, les émissions dues aux voitures et aux camions légers se situaient à 1 105 kt de CO, 96 kt de COV et 5 kt de NH3. Cela représentait respectivement 37 %, 31 % et 75 % de toutes les émissions de ces polluants attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile.

D'autres sources (principalement composées de véhicules hors route et d'équipement mobileNote de bas de page [1]) sont également responsables d'une grande partie de la pollution. Ces émissions combinées représentent respectivement 20 %, 44 % et 52 % des émissions totales de NOX, de CO et de COV du secteur. Les émissions proviennent principalement de l'utilisation, par les ménages, d'équipement d'entretien de jardins et de pelouses et de véhicules récréatifs équipés d'un moteur à essence ou au diesel, ainsi que des activités agricoles, de la construction et de l'équipement minier.

Les navires représentent la plus grande source d'émissions d'oxyde de soufre (SOX) dans le secteur du transport. Les émissions de SOX des navires ont diminué de presque 90 % entre 2014 et 2015, en raison de l'adoption de règlements plus sévères.

Changement des émissions issues du transport, des véhicules hors route et de l'équipement mobile

Aperçu des résultats

  • Entre 1990 et 2015, les émissions de NOX, de CO et de COV attribuables au secteur du transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile ont diminué de 28 %, 62 % et 71 % respectivement.
  • Depuis 2000, on a remarqué une tendance à la baisse des niveaux d'émissions de tous les polluants.

Changements dans les émissions des principaux polluants atmosphériques attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile, Canada, 1990 à 2015

Le graphique linéaire montre les changements dans les émissions des principaux polluants atmosphériques attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile. Description longue ci-dessous.
Description longue

Le graphique linéaire montre les changements de 1990 à 2015 en pourcentage des émissions de 1990 de 3 polluants atmosphériques générés par le secteur du transport, les véhicules hors route et l'équipement mobile au Canada : les oxydes d'azote, le monoxyde de carbone et les composés organiques volatils.

Données du graphique
Changements dans les émissions des principaux polluants atmosphériques attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile, Canada, 1990 à 2015
Année Oxydes d'azote (changements dans les émissions en pourcentage des niveaux de 1990) Monoxyde de carbone (changements dans les émissions en pourcentage des niveaux de 1990) Composés organiques volatils (changements dans les émissions en pourcentage des niveaux de 1990)
1990 0 0 0
1991 -6 -5 9
1992 -2 -3 9
1993 0 -3 8
1994 6 -7 7
1995 8 -11 7
1996 11 -11 5
1997 18 -10 0
1998 20 -9 -4
1999 23 -9 -11
2000 24 -10 -17
2001 16 -18 -32
2002 11 -21 -32
2003 7 -23 -35
2004 4 -26 -35
2005 1 -37 -43
2006 -4 -40 -46
2007 -6 -43 -48
2008 -10 -46 -49
2009 -18 -49 -54
2010 -16 -52 -55
2011 -19 -57 -63
2012 -22 -59 -66
2013 -24 -60 -68
2014 -27 -61 -69
2015 -28 -62 -71
Changements dans les émissions des principaux polluants atmosphériques attribuables au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile, Canada, 1990 à 2015
Année Oxydes d'azote (kilotonnes) Monoxyde de carbone (kilotonnes) Composés organiques volatils (kilotonnes)
1990 1 424 7 864 1 057
1991 1 344 7 503 1 147
1992 1 396 7 640 1 149
1993 1 425 7 612 1 141
1994 1 504 7 332 1 132
1995 1 538 7 024 1 126
1996 1 580 7 031 1 108
1997 1 678 7 096 1 056
1998 1 712 7 191 1 018
1999 1 756 7 121 937
2000 1 760 7 066 873
2001 1 656 6 446 722
2002 1 578 6 249 723
2003 1 521 6 034 688
2004 1 488 5 828 684
2005 1 435 4 993 599
2006 1 367 4 717 571
2007 1 335 4 463 551
2008 1 286 4 250 541
2009 1 164 3 975 490
2010 1 191 3 812 475
2011 1 156 3 420 387
2012 1 106 3 192 356
2013 1 080 3 118 334
2014 1 046 3 066 323
2015 1 026 2 982 312

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les particules fines, les oxydes de soufre et l'ammoniac ne font pas partie de ce graphique en raison de la faible proportion de leurs émissions (≤ 5 %) par rapport au total des émissions en 2015.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Complément d'information

Entre 1990 et 2015, la réduction des émissions de NOX était inférieure à celle des COV et du CO.

Les émissions de NOX ont augmenté de 24 % entre 1990 à 2000, dû à une hausse du transport routier, ferroviaire, aérien et maritime de marchandises. Les émissions générées par le transport aérien, maritime et ferroviaire représentent 42 % des émissions de NOX générées par ce secteur en 2015. Les changements apportés au transport aérien, maritime et ferroviaire ont également eu une grande incidence sur les changements en matière d'émissions de NOX.

Après 2000, de nouveaux règlements ont contribué à la baisse des émissions générées par le transport routier de marchandises, alors que les émissions dues au transport aérien ont continué d'augmenter.

Les émissions dues au transport de marchandises et de passagers sont affectées par une série de facteurs. Ces facteurs comprennent notamment la croissance de la population et de l'économie, le volume du transport de passagers et de marchandises, le type de véhicule, les technologies antipollution, l'efficacité énergétique et le type de carburant.

L'introduction progressive de technologies et de carburant propres pour les véhicules en raison des règlements a été la principale raison des réductions générées par le secteur du transport, malgré la croissance économique et l'augmentation de la population et des activités de transport durant cette période.

Accéder au PDF (947 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :