Risque des systèmes d’aqueduc et des eaux usées des Premières Nations

Accéder au PDF (492 Ko)

Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) effectue des inspections annuelles du rendement afin de déterminer les niveaux de risque des systèmes d'aqueduc et des eaux usées financés par AANC. Un système d'aqueduc ou des eaux usées des Premières Nations reçoit une cote de risque faible si son inspection révèle une faible probabilité de production d'eau potable insalubre ou d'eaux usées mal traitées; un tel système devrait continuer à fonctionner avec efficacité, même en cas de problème. Un système à risque élevé pourrait produire des eaux potables ou des eaux usées de qualité égale à celles d'un système à faible risque, mais pourrait ne pas être en mesure de réagir adéquatement en cas de problème. Par exemple, en cas de contamination de l'eau de source de courte durée en raison d'inondations, l'exploitation d'un système à faible risque devrait être en mesure de régler le problème avec une interruption minimale des services, alors que cela pourrait ne pas être le cas pour un système à risque élevé.

Parmi les 699 systèmes d'aqueduc des Premières Nations financés par AANC et devant faire l'objet d'une inspection en 2014-2015, 395 (57 %) avaient un faible risque de produire de l'eau potable insalubre en cas de problème, par rapport à 194 des 719 (27 %) systèmes d'aqueduc inspectés durant l'évaluation nationale.Note de bas de page [1] En outre, 216 des 446 (48 %) systèmes des eaux usées des Premières Nations financés par AANC devant être inspectés en 2014-2015 avaient un faible risque de rejeter des eaux usées mal traitées en cas de problème, par rapport à 162 des 482 (34 %) systèmes des eaux usées inspectés durant l'évaluation nationale.

Entre l'évaluation nationale et les années 2013-2014 (dernière période pour laquelle des données détaillées sont disponibles), le pourcentage des systèmes d'aqueduc à risque élevé est passé de 37 % (268 sur 719 systèmes) à 18 % (127 sur 693 systèmes), et le pourcentage de systèmes des eaux usées à risque élevé est passé de 14 % (69 sur 482 systèmes) à 6 % (28 sur 444 systèmes). Au cours de la même période, le pourcentage de systèmes d'aqueduc à risque moyen est resté relativement stable, passant de 36 % (257 sur 719 systèmes) à 37 % (256 sur 693 systèmes), et le pourcentage de systèmes des eaux usées à risque modéré a diminué, passant de 52 % (251 sur 482 systèmes) à 41 % (184 sur 444 systèmes).

Cotes de risque des systèmes d'aqueduc et des eaux usées des Premières Nations financés et inspectés par Affaires autochtones et du Nord Canada, Canada, de l'évaluation nationale à 2014-2015

Graphique à barres
Description longue

Le graphique à barres présente le nombre de systèmes d'aqueduc et des eaux usées des Premières Nations financés par Affaires autochtones et du Nord Canada ayant une cote de risque élevée, moyenne et faible au cours de l'évaluation nationale et pour chaque année de 2011-2012 à 2013-2014. Pour l'année 2014-2015, seule les systèmes ayant un risque faible sont présentés.

Données du graphique
Cotes de risque des systèmes d'aqueduc et des eaux usées des Premières Nations financés et inspectés par Affaires autochtones et du Nord Canada, Canada, de l'évaluation nationale à 2014-2015
Type de système Année Nombre de systèmes inspectés, financés par AANC Nombre de systèmes à faible risque Nombre de systèmes à risque moyen Nombre de systèmes à risque élevé
Eau Évaluation nationaleNote de bas de page [A] 719 194 257 268
Eau 2011-2012 740 266 268 206
Eau 2012-2013 690 263 294 133
Eau 2013-2014 693 310 256 127
Eau 2014-2015 699 395 n.d.Note de bas de page [B] n.d.Note de bas de page [B]
Eaux usées Évaluation nationaleNote de bas de page [A] 482 162 251 69
Eaux usées 2011-2012 502 234 210 58
Eaux usées 2012-2013 447 194 208 45
Eaux usées 2013-2014 444 232 184 28
Eaux usées 2014-2015 446 216 n.d.Note de bas de page [B] n.d.Note de bas de page [B]

Note : *Les données sur le nombre de systèmes à risque moyen et à risque élevé pour 2014-2015 ne sont pas rendues publiques. La collecte de données pour l'évaluation nationale de tous les systèmes d'aqueduc et des eaux usées a eu lieu de 2009 à 2011. La qualité de l'eau potable ou des eaux usées traitées produites par un système n'est qu'un aspect de sa cote de risque. Un système à risque élevé peut produire des eaux de qualité égale à celles d'un système à faible risque, mais il pourrait ne pas réagir adéquatement en cas de problème.
Source : Neegan Burnside (2011) Évaluation nationale des systèmes d'aqueduc et d'égout dans les collectivités des Premières Nations. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2012) Rapport sur l'eau et les eaux usées - avril 2010 à mars 2012. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2014) Rapport sur l'investissement dans l'infrastructure d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées - avril 2012 à mars 2013. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2014) Rapport ministériel sur le rendement de 2013-2014 - Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et Commission canadienne des affaires polaires. Affaires autochtones et du Nord Canada (2016) Rapport ministériel sur le rendement de 2014-2015 - Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et Commission canadienne des affaires polaires.

Affaires autochtones et du Nord Canada offre une aide financière aux Premières Nations pour la planification, la conception, l'acquisition, la construction, l'exploitation et l'entretien des systèmes d'aqueduc et des eaux usées dans les réserves. Pour les systèmes d'aqueduc et des eaux usées financés par AANC, et tel qu'il est défini dans les protocoles d'AANC, des inspections annuelles du rendement sont nécessaires. Lors de ces inspections, AANC utilise des critères prédéfinis pour attribuer une cote de risque à chaque système, ce qui permet d'identifier les lacunes du système et les capacités du système à produire de l'eau propre ou à traiter efficacement les eaux usées en cas de problème. Les résultats des inspections annuelles du rendement sont ensuite utilisés pour élaborer des plans d'action visant à combler les lacunes relevées dans les systèmes inspectés et à établir un ordre de priorité pour les activités d'atténuation des risques.

Les cotes de risque des systèmes d'aqueduc et des eaux usées sont basées sur des composantes d'inspection :

  • Risques liés à la source d'approvisionnement en eau (systèmes d'eau potable) ou aux effluents (systèmes des eaux usées);
  • Risques liés à la conception;
  • Risques liés au l'exploitation et à l'entretien;
  • Risques liés à la tenue des dossiers et à l'établissement de rapports; et
  • Risques liés aux opérateurs.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des cotes de risque des systèmes d'aqueduc et des eaux usées dans les collectivités des Premières Nations, veuillez consulter le document Fiche d'information - L'évaluation du risque lié aux systèmes d'aqueduc et d'égout dans les collectivités des Premières Nations.

Logo du thème Eau

Accéder au PDF (492 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :