Tendances mondiales des aires protégées

Accéder au PDF (236 Ko)

Pour contribuer à la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques, les nations continuent d'améliorer leur réseau d'aires protégées. Fondé sur une source de données internationale, cet indicateur fournit un aperçu comparable de ce que font d'autres pays pour protéger leur territoire.Note de bas de page [1]

Aperçu des résultats

  • En 2016, à l'échelle mondiale :
    • 14,8 % des terres, y compris les eaux douces, étaient protégées, soit une augmentation de près de 80 % depuis 1990
    • 5,1 % des aires marines, y compris les eaux internationales, étaient protégées, soit 10 fois plus qu'en 1990
  • Les gouvernements de partout dans le monde se sont engagés à veiller à ce que 17 % des terres et 10 % des aires marines soient protégées d'ici 2020

Aires protégées mondiales en 2016 et objectifs à l'horizon de 2020

Graphique à barres montre la superficie mondiale totale des aires terrestres et marines protégées. Description longue ci-dessous.
Long description

Un graphique à barres montre la superficie mondiale totale des aires terrestres et marines protégées. Le graphique présente également la cible mondiale de protéger 17 % des aires terrestres et 10 % des aires marines à l'horizon 2020.

Données du graphique
Aires protégées mondiales en 2016 et objectifs à l'horizon de 2020
Aire Aires protégées (pourcentage) Objectif de protection (pourcentage)
Terrestre 14,8 17
Marine 5,1 10

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'Antarctique n'est pas inclus.
Source : Union internationale pour la conservation de la nature (2017). Programme des Nations Unies pour l'environnement du Centre mondial de surveillance de la conservation de la nature (2016). Base de données mondiale sur les aires protégées (2016), édition de décembre.

Complément d'information

Bien que le CanadaNote de bas de page [1] protège une grande partie de sa superficie, sa proportion des aires terrestres et des aires marinesNote de bas de page [2] protégées était inférieure à la moyenne.

Au sein d'un groupe de 10 pays,Note de bas de page [3] le Canada se situait à la quatrième position pour ce qui est de la superficie totale des aires terrestres protégées, derrière la Fédération de Russie, l'Australie et les États-Unis. Le Canada se situait à la sixième position du groupe comparatif pour ce qui est de la superficie totale des aires marines protégées, derrière les États-Unis, l'Australie, la Fédération de Russie, le Royaume-Uni et la France.

Aires protégées et proportion du territoire protégé, pays sélectionnés, 2016

Graphique à barres montre les aires protégées et proportion du territoire protégé. Description longue ci-dessous.
Description longue

Le graphique à barres de gauche montre superficie totale des aires terrestres et marines protégées pour 10 pays sélectionnés (États-Unis, Australie, Fédération de Russie, Canada, France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Japon et Suède). Le graphique à barres de droite montre le pourcentage des aires terrestres et marines protégées pour ces mêmes pays.

Données du graphique
Aires protégées et proportion du territoire protégé, pays sélectionnés, 2016
Pays Aires terrestres (milliers de kilomètres carrés) Aires terrestres protégées (milliers de kilomètres carrés) Aires terrestres protégées (pourcentage) Aires marines (milliers de kilomètres carrés) Aires marines protégées (milliers de kilomètres carrés) Aires marines protégées (pourcentage)
États-Unis 9 490 1 231 13,0 8 591 3 530 41,1
Australie 7 722 1 311 17,0 7 432 3 021 40,7
Fédération de Russie 16 875 1 640 9,7 7 673 228 3,0
Canada 9 955 964 9,7 5 698 50 0,9
France 549 143 26,0 344 90 26,2
Royaume-Uni 245 69 28,2 723 146 20,2
Allemagne 358 135 37,7 56 26 45,4
Italie 301 65 21,5 539 47 8,8
Japon 374 72 19,4 4 041 20 0,5
Suède 449 65 14,5 155 13 8,2
À l'échelle mondiale, à l'exclusion de l'AntarctiqueNote de bas de page [A] 134 918 19 970 14,8 362 330 18 545 5,1

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les pays sont classés selon la superficie totale d'aires protégées (terrestres et marines). Les aires marines incluent les eaux territoriales et les zones économiques exclusives. Les données provenant d'une source unique sont utilisées ici pour assurer la cohérence entre les pays. Pour les rapports nationaux canadiens faisant autorité, voir l'indicateur des Aires protégées au Canada.
Source : Union internationale pour la conservation de la nature (2017). Programme des Nations Unies pour l'environnement du Centre mondial de surveillance de la conservation de la nature (2016). Base de données mondiale sur les aires protégées (2016) édition de décembre.

Aux aires protégées sont associés divers objectifs de gestion et différents niveaux de protection de la biodiversité, bien que toutes les aires protégées soient gérées dans un but de conservation. Les différences au niveau des objectifs de gestion sont désignées par l'Union internationale pour la conservation de la nature comme étant des catégories différentes d'aires protégées (en anglais seulement). Près de 40 % des aires protégées mondiales dans une catégorie précise de gestion appartiennent à la catégorie V ou VI, qui permet une utilisation durable compatible avec la conservation, et peuvent être utilisées pour la préservation des paysages culturels.

En raison des différences de type et de niveau de protection d'une aire protégée à l'autre, et parce que l'interprétation des catégories de gestion varie d'un pays à un autre, il faut faire preuve de prudence lorsque l'on effectue des comparaisons.

On devrait s'attendre à des différences entre cet indicateur et les estimations nationales canadiennes en raison d'un certain nombre de facteurs, y compris les différentes méthodes (en anglais seulement) et les calendriers de collecte des données.

À propos de l'indicateur

Que mesure l'indicateur

L'indicateur présente la superficie mondiale d'aires terrestres et marines protégées aux fins de conservation. Une comparaison entre 10 pays sélectionnés est également présentée. Les renseignements sur les aires protégées sont recueillis, analysés et diffusés par l'intermédiaire de la Base de données mondiale sur les aires protégées, afin d'appuyer un certain nombre d'initiatives internationales en matière de production de rapports.

La définition internationalement acceptée d'une aire protégée est la suivante : « un espace géographique clairement défini, reconnu, dédié et géré, par des moyens légaux ou autres, afin de favoriser la conservation à long terme de la nature, ainsi que des services écosystémiques et des valeurs culturelles qui y sont liés ».Note de bas de page [4]

Pourquoi cet indicateur est important

La protection des aires terrestres et marines protégées est une mesure de l'intervention humaine afin de répondre à la perte de la biodiversité et des habitats naturels. Le rapport de 2016 Protected Planet (en anglais seulement) décrit comment les aires protégées contribuent aux objectifsNote de bas de page [5] d'Aichi de la Convention sur la diversité biologique. L'objectif 11 stipule que « D'ici à 2020, au moins 17 % des zones terrestres et d'eaux intérieures et 10 % des zones marines et côtières, y compris les zones qui sont particulièrement importantes pour la diversité biologique et les services fournis par les écosystèmes, sont conservées au moyen de réseaux écologiquement représentatifs et bien reliés d'aires protégées gérées efficacement et équitablement et d'autres mesures de conservation effectives par zone, et intégrées dans l'ensemble du paysage terrestre et marin ».

Le rapport Protected Planet et les Perspectives mondiales de la diversité biologique 4 mentionnent que le monde est sur la bonne voie pour assurer la protection de 17 % de la zone terrestre d'ici 2020, mais qu'il est loin d'obtenir une protection de 10 % des océans.

Les aires protégées contribuent également aux Objectifs de développement durable du 2030 Agenda for Sustainable Development (en anglais seulement), plus particulièrement la cible 14.5 « D'ici à 2020, préserver au moins 10 pour cent des zones marines et côtières, conformément au droit national et international et compte tenu des meilleures informations scientifiques disponibles » et la cible 15.1 « D'ici à 2020, garantir la préservation, la restauration et l'exploitation durable des écosystèmes terrestres et des écosystèmes d'eau douce et des services connexes, en particulier des forêts, des zones humides, des montagnes et des zones arides, conformément aux obligations découlant des accords internationaux ».

Quels sont les indicateurs connexes

Les aires protégées du Canada présentent les aires protégées terrestres et marines du Canada. Des résumés régionaux sont fournis dans les Aires protégées terrestres, par province et territoire et dans les Aires protégées, par région écologique.

Accéder au PDF (236 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :