MANAIR Manuel des normes et procédures des prévisions météorologiques pour l’aviation : chapitre 2


2.1 Définition

La prévision d’aérodrome (TAF) constitue la meilleure évaluation d’un prévisionniste des conditions météorologiques prévues les plus probables à un aérodrome et de l’heure la plus probable à laquelle elles surviendront. Elle a pour but de répondre aux besoins des opérations aériennes avant et durant les vols. La prévision d’aérodrome sert à indiquer les conditions météorologiques qui affecteront les opérations aériennes dans un rayon de cinq milles marins du centre du système de pistes, compte tenu de la topographie locale.

2.2 Responsabilité du prévisionniste de la météorologie aéronautique (PMA)

Le prévisionniste de la météorologie aéronautique responsable de la production des TAF pour le Canada doit respecter les normes et les pratiques recommandées en matière d’observations et de prévisions météorologiques dans le Règlement de l’aviation canadien (RAC).

2.3 Exigences relatives aux observations

Les prévisions d’aérodrome sont émises pour les aérodromes pour lesquels on dispose d’observations régulières horaires et de rapports météorologiques spéciaux satisfaisant aux normes, tel qu’indiqué dans le Manuel d’observations météorologiques de surface (MANOBS). Des prévisions d’aérodrome fondées sur des observations de stations automatiques doivent être émises seulement si les observations proviennent de stations dotées de systèmes automatisés d'observations météorologiques (AWOS) acceptables. Les messages METAR ou SPECI qui contiennent les données de ces stations portent la mention « AUTO ».

2.3.1 Paramètres nécessaires pour établir un service TAF

Les paramètres météorologiques normalement requis pour un service TAF sont les suivants :

  • état du ciel
  • visibilité
  • conditions actuelles et obstacles à la vue
  • température de l’air
  • point de rosée
  • vitesse, direction et caractère du vent
  • pression au niveau moyen de la mer (NMM)

Les observations météorologiques horaires et spéciales ne constituent qu’une des nombreuses sources de données que les prévisionnistes peuvent consulter. Aucun des éléments n’est absolument critique pour maintenir une prévision d’aérodrome déjà établie.

Après qu’il ait analysé les données disponibles à partir d’autres sources (par exemple images provenant de satellites ou de radar, sonde de données), si le prévisionniste juge qu’une observation ou qu’un élément manquant n’aura aucune répercussion sur la qualité de la prévision d’aérodrome, cette dernière peut être maintenue.

2.4 Références à l’heure

Toute référence à l’heure doit se faire en temps universel coordonné (UTC).

2.4.1 Heures d'émission

L’heure d’émission d’une prévision d’aérodrome est celle à laquelle la prévision est transmise au système de télécommunication. Pour faciliter la planification de vol, les prévisions d’aérodrome doivent être transmises au système de télécommunication dès que possible, mais pas plus tard que 20 minutes avant le début de leur période de validité.

Avant d’émettre une prévision pour un aérodrome qui ne dispose pas d’un programme d’observation de 24 heures, il est nécessaire d’avoir deux observations horaires consécutives immédiatement avant l’heure d’émission de la prévision. Il est possible de traiter la situation ci-dessus de deux manières différentes en fonction de la validité de la prévision :

  1. Après réception de la seconde observation horaire, on émet le TAF aussi tôt que possible, par exemple, 15 minutes après que la seconde observation ait été reçue. La période de validité du TAF débute à l’heure entière qui précède l’heure d’émission de la prévision. La prévision est valide à partir de l’heure où elle est reçue. Par exemple, après avoir reçu les observations de 13Z et de 14Z pour CZFA, on émet le TAF comme suit: TAF  CZFA  201415Z  2014/2101
  2. Après réception de la seconde observation horaire, on émet le TAF approximativement 40 minutes après l’heure d’observation. La période de validité du TAF débute à l’heure entière qui suit l’heure d’émission de la prévision. Par exemple, après avoir reçu les observations de 10Z et de 11Z pour Muskoka, on émet le TAF comme suit: TAF  CYQA  201140Z  2012/2100

Si l’on ne dispose pas de deux observations horaires consécutives immédiatement avant l’heure d’émission d’un TAF, on doit émettre un message nul, par exemple TAF  CYTS 051635Z  0517/0605  FCST NOT AVBL DUE NO OBS. Si seule une observation est disponible, le message nul se lira comme suit: TAF  CYTS  051635Z  0517/0605  FCST NOT AVBL DUE INSUFFICIENT OBS).

Dans des situations exceptionnelles (par exemple si une station à proximité transmet des rapports de données météorologiques horaires), les prévisions peuvent être émises après la réception du premier rapport de données horaires.

Les TAF sont généralement mis à jour six heures après l’heure à laquelle ils ont été émis. Un TAF ne doit, en aucun cas, être mis à jour plus de sept heures après l’heure à laquelle il a été émis.

Une fois que l’on a annulé un TAF pour un aérodrome en raison d’observations non disponibles ou insuffisantes, on ne doit pas émettre de nouveau un TAF avant d’avoir reçu au moins une observation horaire (conditions VFR) ou au plus deux observations horaires consécutives représentatives de l’aérodrome (conditions inférieures aux minimums VFR). Les deux observations doivent être consécutives et ne doivent pas avoir été effectuées à plus d’une heure d’intervalle (par exemple deux observations régulières horaires). Dans les deux cas, on doit émettre la prévision dans les 20 minutes qui suivent la réception des observations.

2.4.2 Heure de validité

Un TAF entre en vigueur dès qu’il est émis (par exemple un TAF émis à 1040Z dont la période de validité va de 11 à 23Z est considéré en vigueur à partir de 1040Z) et il reste en vigueur jusqu’à la fin de sa période de validité et aucun nouveau TAF n’est émis, à moins qu’il ne soit modifié ou qu’un prochain TAF régulier soit émis pour l’aérodrome en question. Ainsi, il n’est pas nécessaire de modifier le TAF précédent 10 à 15 minutes avant l’heure de validité du nouveau bulletin.

Nota : Un nouveau TAF annule automatiquement le précédent.

2.5 Format des prévisions d'aérodrome canadiennes (TAF)

Les prévisions d’aérodromes (TAF) canadiennes contiennent des renseignements qui sont présentés dans un ordre fixe décrit aux sections 2.5.1 et 2.5.2. Pour une description du code TAF international de l’OMM, voir le Manuel des codes, Volume I.1. Partie A - Codes alphanumériques (OMM-No. 306).

2.5.1 En-tête des télécommunications

Les bulletins TAF commencent par un en-tête abrégé des télécommunications de l’OMM (conformément aux exigences mentionnées dans le Manuel du Système mondial de télécommunications [OMM-No. 386]). L’en-tête des données sur la source se présente généralement sous la forme suivante « FTCNii CWAO ddhh00(BBB) » où :

  • ii est le numéro du bulletin;
  • CWAO renvoie au Centre météorologique canadien /exploitation des réseaux (CMC/NETOPS) qui est le centre où les bulletins sont compilés;
  • ddhh00 est la date et l’heure de la prévision, en heures UTC entières, précédant l'heure d'entrée dans le circuit de collecte, conformément aux exigences du Système mondial de télécommunications de l'OMM (par exemple FTCN32  CWAO  101800); et
  • BBB indique soit une modification, une correction ou un bulletin en retard, et se trouve ajouté automatiquement par le logiciel de préparation des bulletins nationaux à tous les TAF qui seront transmis au Système mondial de télécommunications. L’inclusion de ce terme est exigée par un protocole international Manuel du Système mondial de télécommunications, Volume I, Supplément II-12 - Instructions pour l’utilisation de l’indicateur BBB (OMM-No. 386). BBB prendra la forme AA(x) pour les modifications, CC(x) pour les corrections, et RR(x) pour les bulletins en retard. La lettre (x) deviendra « A » pour la première modification, correction ou premier bulletin en retard, elle deviendra « B » pour la seconde modification, et ainsi de suite (par exemple FTCN32 CWAO  201800  AAA,  FTCN33  CWAO  182100  CCA, etc.).

Nota: L'heure qui apparaît dans l'en-tête de télécommunications doit toujours être en heures UTC entières (précédant l'heure de transmission), même pour des bulletins modifiés, corrigés ou en retard. Cette règle est décrite dans le Manuel du Système mondial de télécommunications, Volume I, Aspects mondiaux, partie II, p. 2.3.2.2 (OMM-No. 386).

2.5.2 Forme symbolique

La forme symbolique d’une prévision d’aérodrome canadienne en code TAF est la suivante :

TAF  bbb  CCCC  YYGGggZ  Y1Y1G1G1/Y2Y2G2G2dddffGfmfmKT
WShxhxhx/ddffKT  VVVV  
[w’w’ ou NSW]  {NSNSNShShShSou VVhShShS or SKC }
PROBC2C2 YbYbGbGb /YeYeGeGe
TEMPO  YbYbGbGb /YeYeGeGe

{BECMG  YbYbGbGb /YeYeGeGe} ou {FMYYGGgg}
RMK

Nota (1) : Les groupes entre accolades { } et séparés par le mot « ou » sont des options qui s’excluent mutuellement.

Nota (2) : Chaque période commençant par FMYYGGgg doitêtre inscrite au début d’une nouvelle ligne à quatre espaces de la marge, alors que le texte sur les lignes qui suivent doit commencer à cinq espaces de la marge.

Nota (3) : La longueur d’une ligne ne doit pas excéder 69 caractères. Il n’est pas nécessaire de terminer un TAF par un point. Le signe « = », qui indique la fin du message, sera inséré conformément aux règles du Système mondial de télécommunications.

2.5.2.1 Format du programme partiel

Dans un aérodrome qui n’effectue qu’un programme d’observation partiel (par exemple sans observation pendant la nuit), une remarque appropriée, parmi celles de la liste ci-dessous, doit être ajoutée au dernier TAF régulier qui est émis, comme suit :

  • NO FCST COVERAGE d1d1h1h1m1m1- d2d2h2h2m2m2Z(par exemple NO FCST COVERAGE 130500-131000Z)
  • NXT FCST WILL BE ISSUED AT ddhhmmZ (par exemple NXT FCST WILL BE ISSUED AT 181000Z)
  • NO FCST ISSUED UFN

où :

  • d1d1h1h1m1m1est le moment (UTC, date, heure et minutes) à partir duquel le programme d’observation n’est plus disponible;
  • d2d2h2h2m2m2 est le moment (UTC, date, heure et minutes) à partir duquel le TAF sera disponible;
  • dd est la date d’émission du prochain TAF; et
  • hhmm est l’heure (UTC, heure et minutes) d’émission du prochain TAF.

Nota : La liste précédant n’est nullement exhaustive, les prévisionnistes peuvent utiliser d’autres expressions qui décrivent adéquatement la situation. Si, pour des raisons inattendues, le programme d’observation prend fin plus tôt que prévu où débute plus tard que prévu, un TAF modifié doit être émis, conformément à la section 2.10.1.

2.5.3 Définition des symboles

On ne trouvera ici qu’un survol de la description des termes. La section 2.6 donne plus de détails sur la préparation et le codage des prévisions d’aérodrome.

Tableau 1 : Définition des symboles
Symbole Description
TAF Indicateur du bulletin (voir la section 2.6.1)
bbb Identificateur de bulletins modifiés ou corrigés (voir la section 2.6.2)
CCCC Identificateur de l’aérodrome international (voir la section 2.6.3)
YYGGggZ Date-heure (UTC) du TAF (voir la section 2.6.4)
Y1Y1G1G1/Y2Y2G2G2 Date et période de validité des prévisions (voir la section 2.6.5)
dddffGfmfmKT Vitesse et direction du vent de surface et rafales (voir la section 2.6.6)
WShXhXhX/dddffKT Groupe du cisaillement du vent dans les bas niveaux (voir la section 2.6.7)
VVVV Visibilité horizontale dominante à la surface (voir la section 2.6.8)
w’w’ Temps significatif prévu (voir la section 2.6.9)
NSW Abréviation signifiant pas de temps significatif (voir la section 2.6.10)
NSNSNShShShS Groupe des nuages (voir la section 2.6.11.1 et 2)
VVhShShS Visibilité verticale (voir la section 2.6.11.3)
SKC Abréviation pour ciel dégagé (voir la section 2.6.11.4)
PROBC2C2 
YbYbGbGb/YeYeGeGe
Groupe de probabilité (voir la section 2.6.12)
TEMPO  
YbYbGbGb/YeYeGeGe
Indicateur du groupe de changements temporaires (voir la section 2.6.13)
FMYYGGgg Indicateur du groupe de changements rapides et permanents (voir la section 2.6.14.1)
BECMG  YbYbGbGb/YeYeGeGe Indicateur du groupe de changements graduels, mais permanents (voir la section 2.6.14.2)
RMK Remarques (voir la section 2.6.15)

2.6 Codage et préparation des TAF

La description des conditions prévues doittoujours comprendre, au minimum, de l’information sur les éléments suivants :

  • les vents
  • la visibilité
  • les conditions météorologiques
  • les nuages

2.6.1 Indicateur de prévision d'aérodrome (TAF)

Le nom de code « TAF » (prévisions d’aérodrome) doit apparaître au début de chaque TAF (par exemple TAF  CYUL  191635Z  1917/2017 …).

2.6.2 Indicateur de modification/correction (bbb)

L’indicateur « bbb », qui prend la forme « AMD », est utilisé uniquement pour les modifications et les corrections, et il se place après le terme TAF suivi d’un espace (par exemple TAF  AMD  CYUL, etc.).

2.6.3 Indicateur d'emplacement (CCCC)

Le groupe « CCCC » est l’indicatif international de quatre lettres des aérodromes (on en trouvera la liste complète dans la publication Indicateurs d’emplacement, doc. 7910 de l’OACI). La première lettre du groupe est toujours un « C » pour les aérodromes canadiens (par exemple TAF  CYUL ….).

2.6.4 Groupe date-heure (YYGGggZ)

Le groupe date-heure « YYGGggZ » représente la date et l’heure d’émission de la prévision (par exemple TAF  CYUL 191635Z …). Il est considéré comme facultatif par l’OMM, mais le Canada et les États-Unis se sont entendus pour l’inclure. Il sera inséré automatiquement par le logiciel de préparation des bulletins nationaux quand le prévisionniste enverra le bulletin.

2.6.5 Groupe période de validité (Y1Y1G1G1/Y2Y2G2G2)

Le groupe « Y1Y1G1G1/Y2Y2G2G2 » indique la période de validité de la prévision, où :

  • Y1Y1G1G1est la date et l’heure (UTC) du début de la période de validité; et
  • Y2Y2G2G2est la date et l'heure (UTC) de la fin de la période de validité (par exemple TAF  CYUL  191640Z  1917/2017).

2.6.6 Groupe vent (dddffGfmfmKT)

La direction et la vitesse moyenne du vent en surface doivent être indiquées comme suit: « dddff », ddd étant la direction donnée à la dizaine de degrés près et ff la vitesse en nœud. Le groupe dddffest immédiatement suivi, sans espace, du code KT indiquant l’unité de vitesse, le noeud, sauf dans les situations décrites ci-dessous.

Lorsqu’on prévoit que la vitesse maximale (rafale, symbole G) dépassera la vitesse moyenne par 10 KT ou plus, on doit indiquer cette vitesse en ajoutant Gfmfm entre dddff et KT. On ne laisse pas d’espace avant ou après Gfmfm (par exemple 32020G30KT).

Le code « ddd » ne doit généralement être codé comme une variable (VRB) que lorsque la vitesse moyenne du vent est de trois nœuds ou moins (par exemple VRB03KT). On peut aussi signaler un vent variable de vitesse plus élevée lors de forte convection (comme lorsqu’un orage passe au-dessus d’un aérodrome).

On doit indiquer un vent du nord de 20 KT comme suit: 36020KT et un vent
calme: 00000KT.

Pour les vitesses (vent moyen et/ou rafale maximale) de 100 KT ou plus, on doit en indiquer la valeur exacte en utilisant trois chiffres, au lieu de deux (par exemple 320105G130KT).

2.6.7 Groupe cisaillement du vent dans les bas niveaux (WShXhXhX/dddffKT)

Alors que l’effet principal de la turbulence est un changement erratique de l’altitude et de l’assiette de l’avion, l’effet principal du cisaillement du vent est l’augmentation rapide, ou, plus grave la perte rapide de la vitesse de vol. En conséquence, aux fins de prévision, tout cas de cisaillement du vent dans les bas niveaux, non convectif, dans la limite de 1500 pieds au-dessus du sol, sera désigné par WS. Ce groupe ne fait pas partie du code international, mais il sera utilisé dans les TAF nord-américains (cette différence a été notifiée à l’OACI par le Canada).

Chaque fois que le prévisionniste a de bonnes raisons de croire qu’il y aura un cisaillement du vent significatif, mais non convectif, qui pourrait perturber les opérations de vol à moins de 1 500 pieds AGL, il doit inclure le groupe de cisaillement du vent dans les bas niveaux dans un TAF.

À l’heure actuelle, le cisaillement du vent est un élément qui, dans une grande mesure, ne peut être observé proprement à partir du sol. Seuls les rapports de sondages aérologiques et les observations d’aéronefs peuvent en fournir la preuve. Cependant, les lignes directrices suivantes peuvent être utilisées à la discrétion du prévisionniste pour établir la présence d’un cisaillement du vent significatif, mais non convectif, constituant un danger pour l’aviation :

  1. Grandeur du vecteur supérieure à 25 KT dans les 500 premiers pieds AGL
  2. Grandeur du vecteur supérieure à 40 KT dans les 1 000 premiers pieds AGL
  3. Grandeur du vecteur supérieure à 50 KT dans les 1 500 premiers pieds AGL
  4. Message de pilote signalant une perte ou un gain de la vitesse indiquée de 20 KT ou plus dans les 1 500 premiers pieds AGL

Lorsque le groupe de cisaillement du vent dans les bas niveaux est inclus, il doit être codé comme suit: « WShXhXhX/dddffKT », où :

  • WS signifie cisaillement du vent dans les bas niveaux;
  • hXhXhXreprésente la hauteur (au-dessus du sol) de la couche dans laquelle on s’attend à un cisaillement du vent dans les bas niveaux; (p. ex: 015 signifie 1 500 pi au-dessus du sol);
  • ddd est la direction du vent au niveau hXhXhX (p. ex: 240 signifie 240 degrés); et
  • ffKT est la vitesse du vent en nœud (KT), au niveau hXhXhX(p. ex: 45KT signifie 45 nœuds).

Nota : Lorsqu’on s’attend à ce que la vitesse du vent au niveau hXhXhX soit de 100 KT ou plus, on doit utiliser un nombre de trois chiffres (par exemple 120KT). Les rafales ne doivent pas figurer dans ce groupe.

2.6.8 Groupe visibilité (VVVV)

Le groupe de la visibilité horizontale dominante « VVVV » doit toujours être donné en milles terrestres et en fractions de mille jusqu’à 3 milles, puis en milles entiers jusqu’à 6 milles (par exemple 21/2SM -SHSN qui signifie: visibilité de 2,5 milles terrestres dans de faibles averses de neige). Les lettres SM « statute mile », (ou mille terrestre) devront suivre sans espace, chaque valeur de visibilité prévue, de manière que l’unité soit bien claire.

Les valeurs utilisables pour la visibilité sont les suivantes :

  1. zéro à 3/4SM (augmentation par 1/8 de mille terrestre)
  2. 3/4SM à 21/2SM (augmentation par 1/4 de mille terrestre)
  3. 3SM à 6SM (augmentation par 1 mille terrestre)
  4. P6SM (si la visibilité est supérieure à 6 milles terrestres)

Il n’y a pas d’espace entre les milles entiers et une fraction de mille combinée (par exemple 11/2SM; 21/2SM).

2.6.9 Groupe temps significatif (w'w')

Le groupe du temps significatif « w’w’ » est constitué de phénomènes météorologiques pouvant comprendre une ou plusieurs formes de précipitations, d’obscurcissement ou d’autres conditions (tableau 2, colonne 3 à 5). Un ou plusieurs qualificatifs précèdent l’énoncé du phénomène et l’un d’eux décrit l’intensité ou la proximité par rapport à la station. L’autre qualificatif est descriptif de la forme du phénomène (voir tableau 2, colonne 1 à 2).

Tableau 2: Temps significatif actuel et prévu

Qualificatif

Intensité ou Proximité

Colonne 1

Qualificatif

Descriptif

Colonne 2

Phénomène météorologique

Précipitations

Colonne 3

Phénomène météorologique

Obscurcissement

Colonne 4

Phénomène météorologique

Autres

Colonne 5

- Faible

Moderé
(san quali)

+ Fort(e)

VC Dans l’environs

MI Mince

BC En bancs

PR Partiel (couvrant une partie de l’aérodrome)

DR Chasse-basse

BL Chasse-élevée

SH averse(s)

TS Orage

FZ Verglaçant (en surfusion)

DZ Bruine

RA Pluie

SN Neige

SG Neige en grains

IC Cristaux de glace
(Vis ≤ 6 SM)

PL Granules de glace

GR Grêle

GS petite grêle et/ou neige roulée

BR Brume (Vis ≥ 5/8 SM)

FG Brouillard (Vis < 5/8 SM)

FU Fumée
(Vis ≤ 6 SM)

DU poussière généralisée (Vis ≤ 6 SM)

SA Sable (Vis ≤ 6 SM)

HZ Brume sèche (Vis ≤ 6 SM)

VA Cendres volcaniques (sans égard à la visibilité)

PO Tourbillons de poussière ou de sable

SQ Grains

+FC Tornade ou trombe marine

FC Nuages(s) en entonnoir

SS Tempête de sable (Vis ½ SM et 3/8 SM)

+SS Tempête de sable
(Vis ¼ SM ou moins)

DS Tempête de poussière (Vis ½ SM et 3/8 SM)

+DS Tempête de poussière
(Vis ¼ SM ou moins)

Nota : l'intensité est applicable au groupe de précipitations combinées

Nota : On doit décrire le ou les groupes de prévision w'w' en utilisant dans l’ordre les colonnes 1 à 5 du tableau, c.-à-d. l’intensité suivie par le phénomène météorologique (par exemple +SHRA pour une forte averse de pluie).

On doit utiliser, pour le groupe w’w’, les termes appropriés figurant dans les colonnes 1 à 5 du tableau 2 (dans l’ordre), qui décrivent les conditions prévues. Les termes doivent être présentés comme suit :

  1. d’abord, s’il y a lieu, le qualificatif d’intensité ou de proximité suivi sans espace de
  2. l’abréviation du descriptif, s’il y a lieu, suivi sans espace de
  3. l’abréviation du ou des phénomènes météorologiques prévus

Le groupe w'w'doit être omis si on prévoit qu’il n’y aura pas de temps significatif. Après un groupe de changement de la forme TEMPO/BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGele groupe w'w'doit aussi être omis si on prévoit que le groupe entier ne différera pas de la valeur précédente. Par exemple, SM BR SKC BECMG 0815/0816 … BKN020 …ce qui signifie que le groupe de la visibilité/des conditions météorologiques 3SM BR reste inchangé après BECMG.

Lorsque deux ou trois éléments du temps sont indiqués, leur combinaison devra être considérée comme un tout. Si un élément change, on doit répéter le groupe au complet. Par exemple: …4SM BR … TEMPO …4SM -RA BR. BR est répété parce qu’un autre élément, -RA, est introduit. De plus, la visibilité est également répétée parce que l’on considère qu’elle fait partie intégrante du groupe du temps.

Dans le cas d’un changement significatif de la visibilité, le groupe entier doit aussi être répété. Par changement significatif (de la visibilité, des conditions météorologiques ou de la nébulosité, etc.), on entend un changement pour lequel, dans des circonstances normales, une modification serait requise.

Par exemple...3SM -RA BR TEMPO 2108/2112 1SM -RA BR... -RA et BRsont mentionnés avant et après le groupe de changement TEMPO parce qu’un changement significatif de la visibilité est prévu.

Il en va de même pour une situation où 5SM -RA BR TEMPO 2108/2112 4SM -SN BR …, on répète BR parce que l'on prévoit un changement significatif des précipitations.

2.6.9.1 Qualificatifs et descriptifs
Nota : L’intensité des précipitations ne doit pas être précisée quand elle est associée au qualificatif de proximité ( VC ).
Nota : Si l’on prévoit à la fois de la neige ( SN ) et de la poudrerie élevée ( BLSN ), on doit indiquer ces deux conditions dans deux groupes w’w’ distincts (par exemple 5SM -SN BLSN ).
  1. Le « qualificatif d'intensité » (tableau 2, colonne 1) se rapporte aux précipitations totales du groupe de conditions météorologiques; il est accompagné du signe codé « + » ou « - », selon que l'intensité est forte ou faible, conformément aux directives du MANOBS. Si l’on prévoit que l’intensité sera modérée, on ne doit pasajouter de signe.
  2. Dans les cas de « types de précipitations » où l’intensité n’est pas pertinente, par exemple cristaux de glace (IC), on ne doit pas l’inclure dans le TAF. Le qualificatif d'intensité ne doit accompagner que les phénomènes suivants:
    • précipitations
    • chasse-poussière, chasse-sable et poudrerie élevée (BLDU/BLSA/BLSN), qui sont prévus seulement si l’intensité est modérée ou forte
    • tempêtes de poussière ou de sable (DS/SS)
  3. Le « qualificatif de proximité » (VC) (tableau 2, colonne 1) n’est utilisé que lorsque les phénomènes météorologiques suivants se produisent dans un rayon de 5 à 10 milles marins du centre de l'ensemble de pistes :
    • tempête de poussière (DS)
    • tempête de sable (SS)
    • brouillard (FG)
    • nuage(s) en entonnoir (FC)
    • tornades ou trombes marines (+FC)
    • orage (TS)
    • averse (SH)
    • tourbillons de sable/poussière (PO)
    • chasse-poussière, chasse-sable et poudrerie élevée (BLDU/BLSA/BLSN)
  4. « Descriptifs » (tableau 2, colonne 2). On ne doit pas inclure plus d’un descriptif (tableau 3, colonne 2) dans un groupe w’w’ (par exemple -FZDZ). Lorsqu’on indique plusieurs groupes w’w’, on ne peut utiliser qu’un descriptif par groupe (par exemple - FZDZ, SHSNRA, +BLSN, etc.).
    • Les descriptifs « mince » (MI), « bancs » (BC) et partiel (PR) ne doivent s’appliquer qu’au brouillard (FG); par exemple :
      • on utilise le terme MIFGquand on s’attend à ce que la visibilité à l’intérieur d’une couche de brouillard entre le sol et 2 mètres soit inférieure à 5/8 SM alors que la visibilité au-dessus de cette couche est supérieure à 5/8 SM;
      • on utilise le terme BCFG dans la prévision de bancs de brouillard qui ne recouvrent qu’une partie de l’aérodrome, et quand on prévoit que la visibilité dans le brouillard sera inférieure à 5/8 SM, pour une couche qui s’étend sur au moins deux mètres au-dessus du sol; et
      • le terme PRFGdoit être utilisé pour la prévision de brouillard recouvrant une importante partie de l’aérodrome, quand on ne prévoit pas de brouillard PRFG dans la partie restante (banc de brouillard);
    • Le descriptif « basse » (DR) ne doit s’utiliser qu’en combinaison avec chasse-poussière (DU), chasse-sable (SA) ou poudrerie basse (SN), quand le vent ne soulève ces matières qu’à moins de deux mètres au-dessus du sol.
    • Le descriptif « élevé » BL ne doits’utiliser qu’en combinaison avec DU, SA ou SN dans la prévision de poussière, sable ou neige, soulevés par le vent au moins à deux mètres au-dessus du sol.
    • Le code averse (SH) ne doit être utilisé qu’avec un ou plusieurs types de précipitations: pluie (RA), neige (SN), granules de glace (PL), neige roulée (GS) ou grêle (GR).
    • Le code orage (TS) doit être utilisé soit seul, soit en combinaison avec un ou plusieurs types de précipitations RA, SN, PL, GS et GR.
    • Le code de conditions verglaçantes (FZ) doit être utilisé en combinaison avec les types FG (par exemple: FZFG quand on prévoit que la visibilité sera inférieure à 5/8 de mille et que la température se situera sous le point de congélation, sauf quand le brouillard est composé entièrement de cristaux de glace), bruine (DZ) et pluie (RA) (par exemple -FZRA).

Nota : Pour une description plus détaillée des termes ci-dessus, voir Manuel d’observations météorologiques de surface (MANOBS).

2.6.9.2 Phénomènes météorologiques (tableau 2, colonnes 3 à 5)
2.6.9.2.1 Précipitations

Les types de « précipitations » (tableau 2, colonne 3) qui sont permises dans un TAF sont les suivants :

  • bruine (DZ)
  • pluie (RA)
  • neige (SN)
  • neige en grains (SG)
  • cristaux de glace (IC) lorsque l’on s’attend à ce que la visibilité soit de 6 SM ou moins
  • granules de glace (PL)
  • grêle (GR)
  • neige roulée (GS)

Lorsqu’on prévoit plusieurs types de précipitations (tableau 2, colonne 3), on doit en combiner les abréviations en un groupe unique, selon les normes de la présente section, le type plus significatif venant en premier. On ne peut combiner tous les types de précipitation. Seuls RA, SN, SG, PL, GR, et GS (par exemple SGPL, SNRA, PLSN, etc.), peuvent se combiner. DZ et IC ne peuvent être combinés (par exemple RADZ, SNIC, etc. ne sont pas permis). Dans ce cas, l’intensité doit correspondre l’ensemble des précipitations (-SHSNRA), où la neige (SN) est le type de précipitation le plus significatif.

Lorsqu’on prévoit plusieurs phénomènes météorologiques significatifs autres que les combinaisons de précipitations ci-dessus, la prévision doit comporter des groupes w’w’ distincts (trois au maximum), conformément au tableau 2 (p. ex: -FZDZ  SGSN  BR, etc.).

2.6.9.2.2 Phénomènes obscurcissant

Les phénomènes obscurcissant (tableau 2, colonne 4) sont précisés dans la prévision chaque fois que la visibilité dominante est inférieure ou égale à six milles terrestres. La seule exception est la cendre volcanique (VA) que l’on doit toujours indiquer quelle que soit la visibilité prévue.

2.6.9.2.3 Autres

Les autres phénomènes météorologiques (tableau 2, colonne 5) sont les suivants :

  • les tourbillons de poussière ou de sable (PO)
  • les grains (SQ)
  • les nuages en entonnoir (FC)
  • tornades ou trombes marines(+FC)
  • tempête de sable (SS)
  • tempête de poussière (DS)

2.6.10 Terme de remplacement NSW

L’abréviation « NSW » (no significant weather, ou pas de phénomènes météorologiques significatifs) peut s’utiliser au lieu du groupe w’w’ après un groupe de changement de la forme TEMPO/BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGepour marquer la fin de l’épisode de phénomènes météorologiques significatifs indiqué par le groupe w’w’avant le changement. On ne doit pas utiliser le terme NSW dans la période de la première prévision.

2.6.11 Groupe nuages et obstacles à la visibilité verticale (NsNsNshshshset VVhshshs)

On doit utiliser le groupe des nuages ou des obstacles à la visibilité « NSNSNShShShS » ou « VVhShShS » pour la période initiale de prévision et dans tout groupe FM subséquent pour indiquer la nébulosité cumulative (NSNSNS) et la hauteur (hShShS) de la base de la couche nuageuse au-dessus du sol, en unités de 100 pi. Si le ciel est complètement obscurci, on remplace le groupe des nuages par le groupe de visibilité verticale VVhShShS. S’il n’y a pas de nuage, on doit utiliser le terme SKC (ciel dégagé).

2.6.11.1 Nébulosité (NSNSNS)

La nébulosité « NSNSNS » doit être indiquée sous la forme: SKC, FEW, SCT, BKN, et OVC, conformément au tableau 3.

Le code « NSNSNS » représente la nébulosité totale (cumulative) que le prévisionniste prévoit jusqu’au niveau hshsh inclusivement.

Le groupe « NSNSNShShShS »ne comporte que trois couches de nuages au maximum. Les CB doivent cependant toujours être indiqués quand ils sont prévus.

Si un changement significatif se produit dans une couche de nuages, le groupe entier, y compris toute couche où l’on ne s’attend pas à des changements, doit être répété. Un changement significatif dans une couche de nuages signifie un changement pour lequel une modification serait requise.

Tableau 3 : Nébulosité
Abréviation Étendue des nuages en octas
SKC Pas de nuages
FEW Traces à 2 inclusivement
SCT 3 à 4 inclusivement
BKN 5 à 7 inclusivement
OVC 8

Les Cumulus bourgeonnants (TCU) ainsi que les Altocumulus castellanus (ACC) nedoivent pas être inclus dans les prévisions. Seuls les Cumulonimbus (CB) doivent l’être. Lorsqu'on s'attend à des CB, ils doivent être indiqués dans la prévision en ajoutant l'abréviation (CB) au groupe de nuages, sans laisser d'espace (par exemple BKN020CB…).

2.6.11.2 Hauteur des nuages (hShShS)

Le code « hShShS » représente la hauteur de la base d’une couche de nuages, ou la visibilité verticale en centaines de pieds au-dessus du sol dans une couche dont la base est à la surface. La hauteur des nuages (hShShS) doit être prévue selon les intervalles suivants :

  1. de 100 pieds en 100 pieds de la surface à 1 500 pieds
  2. de 500 pieds en 500 pieds de 1 500 pieds à 3 000 pieds
  3. de 1 000 pieds en 1 000 pieds au-dessus de 3 000 pieds
2.6.11.3 Groupe de visibilité verticale (VVhShShS)

Si l’on prévoit que le ciel sera obscurci, on doit utiliser le groupe « VVhhShS » au lieu de NSNSNShShShS. Dans ce cas, VV est l’indicateur de visibilité verticale et hShShS en est la valeur en unités de 100 pieds. (p. ex: VV005; signifie que la visibilité verticale est de 500 pieds ou que le plafond est obscurci à 500 pieds AGL).

2.6.11.4 Terme de remplacement SKC

Lorsqu’on prévoit, au début d’une période partielle, un ciel dégagé ou qu’il n’y aura pas de nuages ni d’obscurcissement, on doit utiliser le terme « SKC ». Cette pratique permettra d’éviter de donner à penser que le groupe a été omis par inadvertance. En outre, on doit utiliser le terme SKCpour remplacer le groupe de nuages et de visibilité verticale après un changement de la forme TEMPO/BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGepour indiquer que les nuages ou le phénomène obscurcissant ne sont plus prévus.

2.6.12 Groupe de probabilité (PROBC2C2YbYbGbGb/YeYeGeGe)

Afin d’indiquer la probabilité qu’une ou plusieurs conditions prévues prennent une ou des valeurs différentes, le groupe PROBC2C2YbYbGbGb/YeYeGeGesera ajouté immédiatement avant la valeur différente.

Le code « C2C2 » représente la probabilité numérique, en pourcentage, de la valeur différente de la condition prévue. Il n’y a pas d’espace entre PROB et C2C2. On ne doit utiliser que les valeurs 30 et 40 pour indiquer respectivement 30 % et 40 %.

On ne considère pas qu’une probabilité inférieure de 30 % aux valeurs prévues justifie l’utilisation du groupe PROBC2C2. Lorsque la probabilité d’une autre valeur est de 50 % ou plus, on doit l’indiquer par BECMG, TEMPO, ou FM, comme il convient.

Le groupe de probabilité doit être utilisé pour la prévision de phénomènes météorologiques qui pourraient affecter la navigation aérienne. Ces phénomènes sont :

  • les orages
  • les précipitations verglaçantes, les granules de glace et la neige en grains
  • le cisaillement dans les bas niveaux (au-dessous de 1 500 pieds AGL)
  • les valeurs du plafond et de la visibilité qui sont importantes pour les activités aériennes (par exemple les seuils tels que les limites d'aérodrome de dégagement ou les limites minimales d'atterrissage)

Un seul groupe PROBC2C2 est permis par période partielle. On ne doit pas utiliser le groupe PROBC2C2 pour modifier directement BECMGou TEMPO YbYbGbGb/YeYeGeGe(p. ex: …PROB40 TEMPO 0915/0918… ou …PROB30 BECMG 0915/0916…n’est pas permis).

La combinaison FM (condition A) PROB (condition B) BECMG (condition C) est permise à condition que la période partielle du groupe PROB se termine avant ou à l’heure où le groupe BECMG commence. Par exemple : (condition A) PROB40 0918/0922 (condition B) BECMG 0922/0923 (condition C). La combinaison FM (condition A) PROB (condition B) TEMPO (condition C) n’est pas permise.

La période du groupe PROB ne peut entrecouper deux périodes partielles. Par exemple : la combinaison … FM271900(condition A) PROB 2719/2723(condition B) FM272200(condition C)… n’est pas permise.

Il y a cependant une exception à cette règle, quand des heures et fractions d’heure sont utilisées dans le groupe FM. Par exemple : la combinaison de (condition A) PROB 2718/2720(condition B) FM271930(condition C) … est permise pour indiquer que la fluctuation des conditions météorologiques énoncées dans le groupe PROB durera jusqu'au début de la période partielle suivante, dans ce cas 271930Z.

De la même manière, la combinaison de FM272130 (condition A) PROB 2721/2723 (condition B) … est permise pour indiquer que la fluctuation des conditions météorologiques énoncée dans le groupe PROBdurera jusqu'au début de la période partielle suivante, dans ce cas 271930Z.

Nota : Les exceptions ci-dessus s’expliquent par le fait que, dans un groupe PROB, seules les heures entières sont permises pour identifier la période durant laquelle des phénomènes météorologiques pourraient se produire. Dans les deux cas ci-dessus, le chevauchement sera inférieur à une heure. Cette façon de faire donne aux prévisionnistes une plus grande flexibilité dans l’utilisation conjointe de PROB d'un groupe FM qui ne commence pas à une heure entière.

Dans n’importe quel exemple ci-dessus ou qui suit, on doit comprendre que la fin du groupe est une minute avant l’heure donnée, par exemple: (condition A) PROB30 2718/2721 (condition B) BECMG 2723/2800 (condition C) signifie qu’il y a 30 % de probabilité que la condition B se produise de 271800Z à 272059Z et qu’il y aura un changement permanent de la condition A à la condition C commence à 272300Z et 272359Z.

2.6.13 Groupe de changement transitoire TEMPO YbYbGbGb/YeYeGe

Le groupe de changement transitoire « TEMPO YbYbGbGb/YeYeGe » doit être utilisé lorsqu’on prévoit une fluctuation temporaire de l’un ou de tous les éléments de la prévision durant la période YbYbGbGbà YeYeGeGe. Ce groupe doit être utilisé seulement lorsqu’on s’attend à ce que la condition modifiée prévue dure moins d’une heure et que, si elle doit se reproduire, elle ne durera pas plus de la moitié de la période durant laquelle elle est prévue, soit la période indiquée par YbYbGbGb/YeYeGeGe. Si l’on s’attend à ce que la condition modifiée prévue dure plus d’une heure, un nouveau groupe de changement de la forme FM ou BECMG doit être utilisé. Ce groupe de changement transitoire doit être suivi d’une description des seuls éléments pour lesquels un changement est prévu, on ne décrira que les éléments pour lesquels on prévoit un changement. En d’autres mots, lorsqu’un élément n’est pas indiqué après TEMPO YbYbGbGb/YeYeGeGe, on doit le considérer comme identique à ce qu’il était avant YbYbGbGb.

Exemple : ...FM271100 VRB03KT 3SM -RA BR OVC020 TEMPO 2712/2715 1SM -RA BR FM271500

Parce que l’on ne prévoit pas de changement, le groupe de nuages « OVC020 » n’est pas répété après TEMPO. Cependant, le groupe « -RA BR » est répété après TEMPO parce que l’on prévoit un changement significatif de la visibilité.

L’indication du temps « YbYbGbGb/YeYeGeGe » doittoujours suivre le groupe TEMPO, même dans les cas où il y a un chevauchement avec la période partielle. Par exemple : …FM271500 (condition A) TEMPO 2715/2720 (condition B) FM272000 … .

La période du groupe TEMPO ne peut entrecouper deux périodes partielles. Par exemple : la combinaison … FM271900(condition A) TEMPO 2721/2801(condition B) FM272300(condition C)… n’est pas permise.

Il y a cependant une exception à cette règle quand des heures et fractions d’heure sont utilisées dans le groupe FM. Par exemple : la combinaison de (condition A) TEMPO 2718/2720 (condition B) FM271930 (condition C) … est permise pour indiquer que le changement des conditions météorologiques mentionné dans le groupe TEMPOdurera jusqu'au début de la période partielle suivante, dans ce cas 271930Z.

De la même manière, la combinaison de FM272130 (condition A) TEMPO 2719/2723 (condition B) … est permise pour indiquer que le changement des conditions météorologiques mentionné dans le groupe TEMPOcommencera au début de la période partielle, dans ce cas 271930Z.

Nota : Les exceptions ci-dessus s’expliquent par le fait que, dans un groupe TEMPO, seules les heures entières sont permises pour identifier la période durant laquelle des fluctuations météorologiques pourraient survenir. Dans les deux cas ci-dessus, le chevauchement doit être inférieur à une heure. Cette façon de faire permet aux prévisionnistes une plus grande flexibilité dans l’utilisation conjointe du groupe TEMPO avec un groupe FM qui ne commence pas à une heure entière.

La combinaison FM (condition A) TEMPO (condition B) PROB (condition C) est permise à condition que la période précisée dans le groupe PROBsoit la même ou soit une période partielle de la période indiquée dans le groupe TEMPO. Par exemple : FM (condition A) TEMPO 2719/2723 (condition B) PROB30 2720/2723 (condition C)…, ou le groupe PROB commence à la même heure ou après que le groupe TEMPO finit. Par exemple : FM (condition A) TEMPO 2715/2720 (condition B) PROB30 2720/2723 (condition C). Une seule combinaison est permise par période partielle.

La combinaison FM (condition A) TEMPO (condition B) BECMG (condition C) est permise, à condition que la condition météorologique précisée dans le groupe BECMG soit prévue après la période indiquée dans le groupe TEMPO. Par exemple : (condition A) TEMPO 2718/2722 (condition B) BECMG 2723/2800 (condition C).

Il y a exception à la règle ci-dessus quand un changement de la vitesse ou de la direction du vent est le seul changement auquel on s’attend. Dans ce cas on peut utiliser un groupe BECMG dans un groupe TEMPOplus grand. Par exemple : la combinaison FM (condition A) TEMPO 2714/2721 (condition B) BECMG 2719/2720 30015KT …est permise. Seule une combinaison de TEMPO et de BECMG est permise par période partielle. Dans la combinaison TEMPO/BECMGle groupe TEMPOdoit se placer en premier. En d’autres mots, la combinaison … (condition B) BECMG (condition C) TEMPO (condition D) n’est pas permise.

En règle générale, on ne devrait utiliser qu’un seul groupe TEMPO par période partielle. Au plus, deux groupes TEMPO peuvent être utilisés si aucun d’eux n’est utilisé en combinaison avec le groupe BECMG ou PROB et que seul un élément météorologique change à la fois. Par exemple : FM271000 (condition A) TEMPO 2714/2717 OVC010 TEMPO 2717/2720 4SM -SHSN. Dans ce cas, la visibilité et les conditions météorologiques sont considérées comme un seul élément, parce que lorsque la visibilité change les conditions météorologiques en sont la cause. Elles doivent donc également être mentionnées, même si elles sont restées inchangées.

La triple combinaison des groupes TEMPO... PROB... BECMG n'est pas permise. Par exemple : la combinaison de FM (condition A) TEMPO 2715/2720 (condition B) PROB30 2717/2720 (condition C) BECMG 2721/2722 (condition C) n'est pas permise. Ce genre de combinaison peut induire l’utilisateur du produit en erreur.

2.6.14 Groupes de changement FMYYGGgg et BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGe

On utilisera ces groupes lorsque, durant toute la période de prévision (Y1Y1G1G1à Y2Y2G2G2), on s’attend à ce qu’un changement de l’un ou de tous les éléments prévus ait lieu à une heure intermédiaire YYGGgg ou durant la période YbYbGbGbà YeYeGeGe.

2.6.14.1 FMYYGGgg

Il est possible de diviser la période de validité d’un TAF en deux ou plusieurs périodes partielles. Ce genre de division, lorsque nécessaire, doit se faire en utilisant le groupe « FMYYGGgg » où :

  • FM signifie « de » (abréviation de « from »); et
  • YYGGgg représente la date, l’heure et les minutes en UTC du changement permanent attendu.

Le plus souvent, « gg » prendra la forme de « 00 », pour indiquer une heure entière. On devrait cependant, fournir autant de précisions sur le moment des changements que les données et la connaissance du prévisionniste le permettent. S’il est possible pour le prévisionniste de déterminer un changement ou de décrire un phénomène avec un degré plus élevé de précision, en particulier dans les premières heures de la période de prévision, il est alors encouragé à utiliser « gg » pour indiquer le moment jusqu’en fraction de l’heure (par exemple FM271830, FM081215).

On utilise le groupe FMYYGGggpour indiquer un changement permanent (généralement pendant une période d’une heure ou moins) des conditions météorologiques prévues pour GGggZ le jour YY.

Lorsque le groupe FMYYGGgg est utilisé, toutes les conditions prévues qui sont énoncées avant ce groupe sont remplacées par celles qui le suivent. Autrement dit, c’est une prévision complète qui suivra et tous les éléments météorologiques doivent en être indiqués.

Quand on utilise les heures et les minutes pour commencer une nouvelle période partielle (par exemple FM261930), tout groupe de la forme PROB/TEMPO utilisé après le groupe FM et devant commencer à la même heure que le groupe FM, devra être indiqué comme commençant à l’heure entière avant la fraction de l’heure énoncée dans le groupe FM. Par exemple : FM081230 (condition A) TEMPO 0812/0816 (condition B)…ce qui signifie que le groupe TEMPOcommence à 1230Z au lieu de 1200Z. De la même manière, un groupe de la forme PROB/TEMPO utilisé avant un groupe FM et qui doit se terminer au début du nouveau groupe FMdevra être indiqué comme finissant à l’heure entière après la fraction d’heure énoncée dans le nouveau groupe FM. Par exemple : ... (condition A) TEMPO 0818/0820(condition B) FM081930 (condition C)… ce qui signifie que le groupe TEMPO finit à 1930Z au lieu de 2000Z. Il en va de même pour le groupe PROB.

Pour plus de clarté, chaque groupe FM commencera une nouvelle ligne de prévision après le nombre d’espaces fixés, ce qui sera effectué automatiquement par le logiciel de préparation des bulletins nationaux.

Nota : On encourage les prévisionnistes à subdiviser la période de validité d’un TAF en utilisant FMYYGGggaussi souvent que possible plutôt que d’utiliser l’indicateur de changement de prévision BECMG. La raison est qu’un groupe FMYYGGgg est une prévision plus complète et, par conséquent, plus efficace. Il s’agit donc du choix le plus utile, et le préféré des utilisateurs.

2.6.14.2 BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGe

Le groupe de changement « BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGe » doit être utilisé pour indiquer un changement graduel des conditions météorologiques entre YbYbGbGbet YeYeGeGe. La durée de cette période de YbYbGbGbà YeYeGeGene doit pas dépasser normalement deux heures et en aucun cas quatre heures (par exemple …BECMG 1721/1722 …ou … BECMG 1722/1800…)

Le groupe de changement permanent doit être suivi d’une description des seuls éléments météorologiques dont on prévoit un changement. Autrement dit, lorsqu’un élément météorologique ne figure pas après BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGeil doit être considéré comme restant le même que pendant la période précédant YbYbGbGb.

Nota : Le prévisionniste doit faire preuve de jugement lorsqu’il utilise le groupe FMYYGGgg et le groupe BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGe. En règle générale, pour qu’une prévision soit claire et non ambigüe, le prévisionniste doit limiter le plus possible le recours au groupe de changement TEMPO/BECMG YbYbGbGb/YeYeGeGe, qui n’est utilisé que dans les cas où il prévoit le changement d’un ou d’au plus deux éléments météorologiques, alors que les autres éléments demeurent inchangés. Dans les cas où un changement de plusieurs éléments est prévu, le prévisionniste devrait envisager d’utiliser le groupe de changement permanent FMYYGGgg pour commencer une nouvelle période partielle.

On devrait généralement n’utiliser qu’un seul groupe BECMG dans la même période partielle. Au plus, deux groupes BECMG sont permis dans une période partielle lorsqu’il n’y a qu’un élément météorologique qui change à la fois.

Exemple : (condition A) BECMG 1713/1715 1SM BR BECMG 1715/1717 4SM BR … ou (condition A) BECMG 1714/1715 34 015KT BECMG 1717/1718 4SM -SHSN

Dans ce cas, la visibilité et les conditions météorologiques sont considérées comme un seul élément, parce que lorsque la visibilité change les conditions météorologiques en sont la cause. Elles doivent donc être mentionnées, même si elles sont restées inchangées.

Il n’est pas permis de combiner BECMG/PROBet BECMG/TEMPO (par exemple FM (condition A) BECMG (condition B) PROB/TEMPO (condition C) ne sont pas permises). Voir les sections 2.6.12 et 2.6.13 relativement à l’utilisation de BECMGsuivant les groupes PROB ou TEMPO respectivement.

2.6.15 Remarques (RMK)

Des remarques peuvent être ajoutées à la fin d’un TAF. Celles-ci sont précédées de la mention « RMK ». Les remarques suivantes sont permises, au besoin :

  1. FCST BASED ON AUTO OBS
  2. NXT FCST BY YYGGggZ; où YY est la date et GGgg, l'heure et les minutes UTC d'émission d’un TAF régulier (GG est l'heure entière et gg est « 00 » minutes); toute remarque associée à un programme partiel, tel que décrit à la section 2.5.2.1
  3. remarques qui expliquent les différences possibles entre les observations des systèmes d’observations météorologiques automatiques (AWOS) et les prévisions d'aérodrome quand le prévisionniste a des raisons de croire que les observations des AWOS ne représentent pas les conditions actuelles à l'aérodrome.
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE WND SPD
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE WND DCTN
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE WND
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE VIS
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE CLD HGT
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE T
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE TD
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE PCPN TYPE
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE PCPN INTSTY
    • RMK AUTO OBS REP NON-REPRESENTATIVE PCPN
    • RMK AUTO OBS NON-REPRESENTATIVE OF CURRENT WX
  4. Lorsqu'un ou plusieurs capteurs sont défectueux, le prévisionniste peut recourir à d'autres moyens sans avoir à annuler un TAF. Dans ce genre de situations, il faut ajouter une remarque appropriée parmi les suivantes :
    • WND SPD SENSOR INOP
    • WND DCTN SENSOR INOP
    • WND SENSORS INOP
    • VIS SENSOR INOP
    • CLD SENSOR INOP
    • PCPN TYPE SENSOR INOP
    • PCPN INTSTY SENSOR INOP
    • PCPN SENSORS INOP

Nota : On peut inclure les remarques ci-dessus quand un TAF régulier est émis ou quand un TAF en vigueur est modifié. Les remarques de cette nature ne devraient être incluses que lorsque le prévisionniste est absolument certain des conditions météorologiques à l’aérodrome et qu’il n’y a aucun danger à ne pas annuler le TAF pour cet aérodrome. La dernière remarque pourrait être utilisée lorsque plus de deux capteurs fournissent des observations qui ne sont pas représentatives.

Si le prévisionniste n’est pas certain des conditions météorologiques qui prévalent à l’aérodrome, il devrait annuler le TAF en suivant la procédure décrite à la section 2.10.2.

2.7 Avis d’aérodrome

Il est possible d’émettre des avis à la place de prévisions d’aérodrome pour les raisons suivantes :

2.7.1 Hors aérodrome (OFFSITE)

À utiliser lorsque la prévision se fonde sur des observations qui ne sont pas toujours considérées comme représentant les conditions météorologiques à l’aérodrome. En temps normal, une observation doit être considérée comme représentant les conditions météorologiques à l’aérodrome si elle provient d’un site dans un rayon de 1,6 mille marin (3 km) du centre géométrique du système de pistes.

Dans les cas où le critère de 1,6 mille marin (3 km), ne s’applique pas en raison de caractéristiques locales, la représentativité des observations doit être déterminée et approuvée par Transports Canada pour les aérodromes civils et par le directeur des Services météorologiques et océanographiques pour les aérodromes militaires.

Le terme « ADVISORY » doit figurer après le groupe de la période de validité. On doit aussi ajouter « OFFSITE » après « ADVISORY » en laissant un espace entre les deux termes (par exemple TAF CCCC 151040Z 1511/1523 ADVISORY OFFSITE …). Cette façon de faire indique aux utilisateurs que les observations ne correspondent pas nécessairement aux conditions météorologiques actuelles à l’aérodrome.

2.7.2 Observation incomplète (OBS INCOMPLETE)

On utilise le terme « OBS INCOMPLETE » lorsque la prévision se fonde sur des observations dont certaines données sont régulièrement manquantes ou incomplètes (par exemple pression NMM manquante).

Le terme « ADVISORY » doit figurer après la période de validité. On doit ensuite ajouter « OBS INCOMPLETE » après le terme « ADVISORY » (par exemple TAF CCCC 201640Z 2017/2105 ADVISORY OBS INCOMPLETE …).

2.7.3 Pas d’observations spéciales (NO SPECI)

On utilise « NO SPECI » lorsque la prévision se fonde sur des observations provenant d’une station ayant un programme d’observation limité qui ne comprend pas d’observations météorologiques spéciales.

Le terme « ADVISORY » doit figurer après la période de validité. On doit ensuite ajouter NO SPECI après ADVISORY. Par exemple: TAF CCCC 252240Z 2523/2612 ADVISORY NO SPECI ….

2.8 Mise à jour des prévisions

Une prévision mise à jour est une prévision émise selon un horaire régulier pour remplacer le TAF précédent sans allonger la période de validité. Les mises à jour sont généralement émises à la demande de NAV CANADA pour de grands aérodromes où la circulation aérienne est importante. Des TAF mis à jour sont généralement émis pour des aérodromes où la période de validité du TAF est de 24 ou 30 heures; cependant, il ne s’agit pas là d’une condition nécessaire. Ces TAF étant des prévisions récentes, ils ont pour objet de fournir des données plus exactes que les bulletins précédents, en particulier à court terme, et ils seront normalement émis trois heures après chaque TAF régulier. Dans certains cas, en raison du moment de la journée et du faible volume de circulation aérienne NAV CANADA peut décider qu'une mise à jour n'est pas requise (par exemple au cours de la nuit).

Un TAF mis à jour n’allonge pas la période de validité du TAF qu’elle remplace. Par exemple, si un TAF de 24 heures couvrant la période de 041100Z à 051100Z est mis à jour à 041340Z, ce TAF doit indiquer une période de validité de 0414/0511 (soit de 041400 à 051100Z). Comme pour les autres TAF, la validité d’une mise à jour commence à l’heure d’émission jusqu’à ce qu’elle soit modifiée ou remplacée par le TAF suivant pour le même aérodrome.

Qu’il s’agisse d’un TAF régulier ou d’une mise à jour, les prévisionnistes s’efforceront à fournir autant de renseignements précis que les données d’observation le permettent pour les trois premières heures de la période de validité. En particulier, les prévisionnistes s’efforceront de donner l’heure de début d’une période partielle aussi précisément que possible (par exemple en précisant les heures et les minutes de la façon décrite à la section 2.6.14.1).

2.9 Modification des TAF

Un TAF doit être modifié chaque fois que les conditions prévues ne correspondent plus aux conditions actuelles ou prévues, conformément aux critères énoncés à la section 2.9.5.

Le temps de réponse pour la modification d'un TAF ainsi que les seuils de performance doivent être convenues entre le prestataire de service météorologique et son client. Le prestataire de services météorologiques doit démontrer la performance par rapport aux seuils établis. La performance des TAF par rapport à ces objectifs doit être passée en revue, les écarts examinés et un système d'amélioration continue mis en œuvre.

Tout comme dans un TAF régulier, l'heure mentionnée dans l’en-tête de télécommunication d'un TAF modifié, doit être l'heure entière (UTC) qui précède l'heure d’entrée dans le circuit de collecte (voir la section 2.5.1).

Le groupe date-heure YYGGggZdu bulletin doit cependant indiquer la date et l’heure d’origine du TAF modifié. Par exemple, une première modification d’un TAF régulier pour CYYZ émis à 1845Z le 21 du mois doit se lire comme suit :

TAF AMD CYYZ 211845Z 2118/2300...

Une prévision modifiée couvre ce qui reste de la période originale et est identifiée par AA(X) dans l’en-tête de télécommunication (voir 2.5.1) ainsi que par le préfixe TAF AMD en remplacement de TAF sur la ligne qui suit.

Nota : Les TAF modifiés présentant une lettre (X) différente dans AA(X) doiventêtre émis séparément.

2.9.1 Responsabilité d’émettre un TAF modifié

Le prévisionniste doit faire preuve d’initiative, de discernement et de jugement pour établir à quel moment il devrait modifier un TAF. Il faut bien souligner que la responsabilité et l’autorité d’émettre des modifications incombent au prévisionniste et au météorologiste superviseur.

Les TAF devraient être modifiés chaque fois que le prévisionniste juge qu’ils ne représentent plus les conditions existantes ou prévues. De plus, le prévisionniste devrait s’efforcer d’émettre des TAF modifiés de manière proactive plutôt que réactive.

2.9.2 Modifications fondées sur le groupe PROBC2C2YbYbGbGb/YeYeGeGe

On peut utiliser le groupe « PROBC2C2YbYbGbGb/YeYeGeGe » pour mentionner la probabilité de phénomènes météorologiques d’intérêt pour l’aviation. Si la condition présentée dans le groupe de probabilité est observée et qu’elle est considérée de courte durée, c’est-à-dire qu’elle durera moins d’une demi-heure, et que l’on ne s’attend pas à ce qu’elle se reproduise, il n’est pas nécessaire de modifier le TAF. Cependant, si l’on prévoit que le phénomène durera plus longtemps ou qu’il se reproduira, il faut alors modifier le TAF. Exception faite pour les conditions suivantes: TS, GR, FC, +FC, FZRA, FZDZ, PL et SGqui exigent toujours une modification quelle que soit leur durée.

2.9.3 Modifications fondées sur une combinaison d’observations humaines et automatisées

Il n’est pas nécessaire de modifier ou de mettre à jour un TAF seulement en raison d’un changement du type d’observations. Si, toutefois, un TAF (préparé à partir des données recueillies par un observateur) doit être modifié en raison d’observations provenant d’une station automatique, il faut ajouter la mention FCST BASED ON AUTO OBS dans la section des remarques de ce bulletin. À l’inverse, si un TAF fondé sur des observations automatiques doit être modifié pour refléter les données mesurées par un observateur, la mention FCST BASED ON AUTO OBS ne doit pas figurer dans la section des remarques de ce bulletin.

2.9.4 Modifications des avis d’aérodrome

On modifiera les avis d'aérodrome conformément aux critères énoncés à la section 2.9.5.

2.9.5 Critères de modification

Un avis d’aérodrome modifié doit être émis lorsque les conditions météorologiques existantes ou prévues sont d’une catégorie différente de celles prévues.

En météorologie, on définit une catégorie soit par le plus bas plafond ou la visibilité la plus faible.

2.9.5.1 Nébulosité et visibilité

Les principales catégories météorologiques se définissent par les seuils suivants :

  1. Plafond à 2 500 pieds et visibilité de six milles terrestres (représentant généralement le seuil IFR sans aérodrome de dégagement)
  2. Plafond à 1 000 pieds et visibilité de trois milles terrestres (seuil entre VFR et IFR)
  3. Limites de dégagement de l’aérodrome
  4. Limites d’approche IFR pour l’aérodrome
  5. Limites supplémentaires établies par d’autres parties responsables

Les limites pour les catégories trois, quatre et cinq sont fixées par NAV CANADA, le MDN ou d’autres parties responsables conformément à la réglementation de Transports Canada. Ces limites sont publiées dans l’appendice A du présent manuel.

Aux fins des modifications, chacun des seuils ci-dessus fait toujours partie de la catégorie immédiatement supérieure au seuil et est toujours inclus dans cette catégorie. Conséquemment, lorsque les conditions se détériorent, il y a un changement de catégorie lorsque, soit pour la visibilité soit pour le plafond, la valeur observée franchit celle du seuil vers la catégorie inférieure. En revanche, lorsque les conditions s’améliorent, il faut que les seuils vers une catégorie supérieure soient franchis à la fois pour le plafond et la visibilité.

Nota : Il n’est pas nécessaire de modifier un TAF relativement à des changements du plafond ou de la visibilité lorsque les valeurs prévues et observées sont inférieures aux minima d’atterrissage les plus bas publiés pour l’aérodrome. Cette règle ne s’applique que si les limites d’approche les plus basses pour l’aérodrome ne dépassent pas le seuil IFR (1 000 pieds/3 milles terrestres). Dans ces cas-là, il faut modifier le TAF quand les conditions météorologiques franchissent le seuil IFR. Par exemple, si la limite d’approche la plus basse d’un aérodrome est de 1 500/4 et que le TAF prévoit 1200/3, il faut modifier le TAF si les conditions météorologiques tombent au-dessous de 1000/3.

2.9.5.2 Conditions météorologiques et visibilité
  1. Orages, grêle, tornade, nuages en entonnoir et trombes d'eau: On doit émettre une modification lorsque des orages, de la grêle, une tornade, des nuages en entonnoir ou des trombes d’eau, qui n’ont pas été prévus, sont observés ou imminents ou lorsque ces phénomènes ont été prévus, mais qu’ils ne surviendront pas. Cette règle s’applique sans exception, indépendamment de la valeur de la visibilité et de la durée du phénomène.
  2. Précipitations verglaçantes, granules de glace et neige en grains: On doit émettre une modification lorsque des précipitations verglaçantes, des granules de glace ou de la neige en grains à la surface, qui n’ont pas été prévues, sont observées ou imminentes ou lorsque ces phénomènes ont été prévus, mais qu’ils ne surviendront pas. Cette règle s’applique sans exception, indépendamment de la valeur de la visibilité et de la durée du phénomène.
  3. Pluie, neige, neige roulée et bruine modérée ou forte: On doit émettre une modification lorsque de la pluie, de la neige, de la neige roulée ou de la bruine modérée ou forte, réduisant la visibilité à moins de six milles terrestres, sont observées ou imminentes, mais que ces phénomènes n’ont pas été prévus. De même, on doit aussi émettre une modification lorsque ces mêmes précipitations qui réduisent la visibilité à moins de six milles terrestres sont mentionnées dans le TAF alors qu’on ne prévoit plus qu’elles se produiront. Quand la visibilité reste à six milles terrestres ou plus avant et après le début des précipitations, il n’est pas nécessaire de modifier un TAF pour préciser le début ou la fin de la pluie, de la neige, de la neige roulée, et de la bruine modérée ou forte.
  4. Changement d'état des précipitations: Quand on observe les précipitations énumérées au paragraphe trois ci-dessus, et que l’état des précipitations (liquides ou solides) n’est pas celui qui avait été prévu, il faut émettre une modification, à condition que la visibilité soit réduite par les précipitations à moins de six milles terrestres. De même, si les précipitations dans l’état prévu ne se produisent pas ou qu’il n’est plus prévu qu’elles se produisent, il faut émettre une prévision modifiée, à condition qu’on ait initialement prévu que la visibilité serait inférieure à six milles terrestres.
  5. Obscurcissement, bruine faible et cristaux de glace: Quand on observe ou qu’on s’attend à un changement non initialement prévu de visibilité attribuable à un phénomène obscurcissant, de la bruine faible ou des cristaux de glace, une modification du TAF n’est nécessaire que si la visibilité tombe à moins de six milles terrestres. De même, quand un tel changement est prévu, mais qu’il n’est plus susceptible de se produire, une modification du TAF n’est nécessaire que si la visibilité initialement prévue est de moins de six milles terrestres. La seule exception sera la cendre volcanique (VA) qui exige toujours une modification lorsque non prévue, quelle que soit la visibilité.
2.9.5.3 Vents

On doit émettre une modification dans les situations suivantes :

  1. Vitesse
    • la vitesse observée est le double ou plus, ou la moitié ou moins, de la valeur prévue et la valeur prévue ou observée dépasse 15 KT, ou
    • la différence entre la vitesse observée et la vitesse prévue est de 20 KT ou plus.
  2. Direction
    • la direction observée diffère d’au moins 45 degrés de la valeur prévue pour toutes les vitesses de plus de 15 KT.
2.9.5.4 Cisaillement du vent dans les bas niveaux

On doit émettre une modification lorsqu’un fort cisaillement du vent (tel que défini à la section 2.6.7) n’a pas été prévu mais se produit ou est prévu de se produire par la suite ou lorsqu’il a été prévu mais ne se produira pas. En outre, si la prévision de la vitesse ou de la direction du vent ou de l’altitude de la couche de cisaillement du vent ne représente pas la situation actuelle, le prévisionniste pourra, à sa discrétion, modifier le TAF.

2.10 Annulation des TAF

L’annulation d’un TAF doit s’effectuer en émettant un TAF modifié. Les sections 2.10.1 et 2.10.2 énoncent, ci-dessous, la forme d’annulation d’un TAF et les raisons pour le faire.

2.10.1 Annulation en raison d’observations manquantes

Dans le cas où des observations normalement prévues ne sont pas reçues, le prévisionniste doit en déterminer la raison.

Si des difficultés de communication en sont la cause, le prévisionniste doit déployer tous les efforts possibles pour obtenir les observations par d’autres moyens. Si l’on ne peut obtenir deux observations horaires consécutives d’un aérodrome, on doit annuler le TAF pour cet aérodrome en envoyant un TAF modifié.

  1. Un TAF en vigueur doit être annulé :
    Quand des observations sont manquantes pour un aérodrome donné, on doit alors émettre un TAF modifié pour annuler le TAF en vigueur, sous la forme suivante :
    TAF  AMD  CYQG  051935Z  0518/0618  FCST CNCLD DUE NO OBS
    RMK  NXT FCST BY 060000Z=
  2. Le premier TAF du jour pour un aérodrome avec un programme partiel n'est pas émis parce que les observations météorologiques ne sont pas disponibles :
    Lorsque les observations ne sont pas disponibles ou sont insuffisantes pour émettre le premier TAF du jour pour un aérodrome avec un programme partiel (moins de 24 heures par jour), il faut émettre ce TAF régulier en indiquant que la prévision n'est pas disponible, sous la forme suivante :
    TAF  CYPQ  101140Z  1012/1020  FCST NOT AVBL DUE INSUFFICIENT OBS
    RMK  NXT FCST BY 101800Z=

Une fois qu’un TAF pour un aérodrome a été annulé en raison d’observations manquantes, on ne doit pasémettre un autre TAF pour cet aérodrome jusqu’à ce qu’au moins une observation horaire (dans des conditions VFR) ait été reçue ou au plus deux observations horaires consécutives (dans des conditions inférieures aux limites VFR) représentant la situation à l’aérodrome aient été reçues.

Les deux observations doivent être consécutives et ne doivent pas avoir été effectuées à plus d’une heure d’intervalle (par exemple deux observations régulières horaires). Dans les deux cas, on doit émettra la prévision dans les 20 minutes qui suivent la réception des observations.

2.10.2 Annulation en raison d’éléments d’observations AWOS non fiables ou manquants

Un prévisionniste peut annuler un TAF pour un aérodrome qui dispose d’une station AWOS  lorsque :

Nota : L’un des deux derniers énoncés de la liste ci-dessus doit utilisé quand plus d’un capteur est hors service.

Par exemple :
TAF AMD CYTL 202030Z 2018/2102 FCST CNCLD DUE CLD HGT SENSOR INOP
RMK NXT FCST BY 210000Z=
Nota: On doit utiliser l’une des deux dernières phrases de la liste ci-dessus lorsque plusieurs capteurs ne fonctionnent pas correctement ou lorsque plusieurs éléments des observations sont jugés erronés.

Par exemple :
TAF AMD CYTL 281515Z 2812/2902 FCST CNCLD DUE VIS SENSOR MALFUNCTION
RMK NXT FCST BY 281800Z=
  1. L'observation d'un élément essentiel (par exemple le plafond) est manquante, jugée douteuse ou est le résultat d’une défectuosité mécanique pendant deux heures; et
  2. Tous les efforts pour déterminer les valeurs manquantes à partir de connaissances et de techniques météorologiques fiables ont échoué. Dans la situation décrite ci-dessus, le TAF doit contenir une brève explication de son annulation qui se présente sous une des formes suivantes :
    1. Prévision annulée en raison d’éléments manquants et de l'impossibilité du prévisionniste d'estimer une valeur raisonnable. Le cas échéant, on doit annuler le TAF en ajoutant l’une des phrases suivantes :
      • FCST CNCLD DUE CLD HGT SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE VIS SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE PCPN TYPE SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE PCPN INTSTY SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE PCPN SENSORS INOP
      • FCST CNCLD DUE T SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE TD SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE WND SPD SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE WND DCTN SENSOR INOP
      • FCST CNCLD DUE WND SENSORS INOP
      • FCST CNCLD DUE SENSORS INOP
      • FCST CNCLD DUE INSUFFICIENT DATA
    2. Prévision annulée en raison du mauvais fonctionnement d’un capteur/d’une ou de plusieurs observations erronées ou de l’incapacité du prévisionniste d’estimer une valeur raisonnable. Le cas échéant, on doit annuler le TAF en ajoutant l’une des phrases suivantes :
      • FCST CNCLD DUE CLD HGT SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE VIS SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE PCPN TYPE SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE PCPN INTSTY SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE PCPN SENSORS MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE T SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE TD SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE WND SPD SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE WND DCTN SENSOR MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE WND SENSORS MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE SENSORS MALFUNCTION
      • FCST CNCLD DUE INSUFFICIENT DATA

Si le prévisionniste peut raisonnablement estimer les valeurs des conditions météorologiques existantes et qu’elles correspondent à celles du TAF en vigueur, mais diffèrent des observations des AWOS, le prévisionniste n’est pas contraint d’annuler le TAF. Il doit cependant modifier le TAF en incluant une note dans la section des remarques pour expliquer la différence entre l’observation des AWOS et les valeurs du TAF, conformément à la procédure décrite à la section 2.6.15.

2.11 Corrections

On doit corriger un TAF qui contient des coquilles ou des omissions, quand le contenu de la prévision n’est pas clair ou qu’il peut induire en erreur.

L’abréviation « AMD » doit être utilisée dans le texte de la prévision du bulletin corrigé. Cependant, l’indication d’une correction par le terme CC(X) doit être incluse dans l’en-tête du bulletin par le logiciel de préparation nationale des bulletins. L’heure d’émission, qui figure dans le texte de la prévision, permet de déterminer quel TAF est le plus récent.

Nota : Il ne faut pas regrouper un TAF corrigé et un TAF modifié dans un même bulletin, car l’en-tête d’un TAF corrigé est CC(X) et celui d’un TAF modifié est AA(X).

2.12 Exemples de TAF

Exemple (1) :

FTCN34 CWAO 101 100
TAF CYTL 101140Z 1012/1100 24010KT P6SM BKN030 TEMPO 1018/1020 5SM -SHRA BR
FM102000 24005KT P6SM SKC
RMK FCST BASED ON AUTO OBS. NXT FCST BY 101800Z=

Exemple (2) :

FTCN34 CWAO 101530 AAA
TAF AMD CYTL 101530Z 1012/1100 FCST CNCLD DUE VIS SENSOR MALFUNCTION
RMK FCST BASED ON AUTO OBS. NXT FCST BY 101800Z=

Exemple (3) :

FTCN34 CWAO 011700
TAF CYWG 011740Z 0118/0218 28015KT P6SM -SNRA SCT015 OVC040 TEMPO
0118/0200 2SM -SNRA BR OVC015
FM020000 28015KT P6SM BKN030 BKN250 TEMPO 0200/0203 P6SM -SHRA
FM021000 30015KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 020000Z=

Nota: Si la mise à jour d’un TAF était prévue pour CYWG, alors la remarque dans l’exemple ci-dessus se lirait comme suit: NXT FCST BY 012100Z.

Exemple (4) :

FTCN35 CWAO 021700
TAF CYYZ 021740Z 0218/0400 30015G25KT P6SM BKN015 OVC025CB PROB30
0218/0223 3SM -TSRA
FM022300 30010G20KT P6SM SKC
FM031000 VRB03KT 4SM BR SKC TEMPO 0310/0313 3/4SM BR BECMG
0314/0316 P6SM NSW
RMK NXT FCST BY 022100Z=

Exemple (5) :

FTCN38 CWAO 021100
TAF CYYR 021140Z 0212/0312 VRB03KT 2SM BR BKN025
FM021230 27 015KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 021800Z=

Exemple (6) :

FTCN38 CWAO 020500Z
TAF CYQX 020540Z 0206/0306 13005KT 1SM -DZ BR OVC005 TEMPO 0206/0210
1/4SM DZ FG VV002
FM021300 31005KT 4SM BR SKC TEMPO 0302/0305 3/4SM BR SCT005
RMK NXT FCST BY 021200Z=

Exemple (7) :

FTCN32 CWAO 151 900 AAA
TAF AMD CYEG 151912Z 1519/1618 27015G35KT 3SM -TSRA SCT008 OVC015CB
TEMPO 1520/1523 VRB25G45KT 1SM TSRAGS OVC008CB PROB30
1520/1523 1/2SM +TSRAGR
FM160000 33015G25KT P6SM SKC BECMG 1609/1610 33005KT
RMK NXT FCST BY 152100Z=

Exemple (8) :

FTCN36 CWAO 231500 AAA
TAF AMD CYUL 231515Z 2315/2412 30015KT 2SM -SHSN OVC010
FM231615 27015KT P6SM BKN030 OVC060 TEMPO 2321/2405 4SM -SHSN
FM240500 27015KT P6SM SKC
BECMG 2409/2411 00000KT
RMK NXT FCST BY 231800Z=

Nota: L’exemple (8) représente la première modification depuis la mise à jour de la plus récente prévision régulière.

Exemple (9) :

FTCN36 CWAO 051100
TAF CYFB 051140Z 0512/0612 04025G45KT WS015/12060KT P6SM SKC
FM051330 36010G20KT P6SM SCT030 TEMPO 0518/0522 3SM -SHSN BKN030
FM060000 36005KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 051800Z=

Exemple (10) :

FTCN36 CWAO 090500
TAF CYOW 090535Z 0906/1006 04015KT 1SM -FZRA -SN OVC010
FM090730 27015G25KT P6SM SCT010 OVC025 TEMPO 0913/1005 P6SM -SHRA
RMK NXT FCST BY 090900Z=

Exemple (11) :

FTCN37 CWAO 171100 CCA
TAF AMD CYZX 171152Z 1712/1812 00000KT 1SM BR SKC
FM171315 VRB03KT 3SM BR SKC BECMG 1713/1715 P6SM NSW SCT020
FM180600 VRB03KT 2SM BR SKC TEMPO 1809/1811 1/4SM FG VV001
RMK NXT FCST BY 171800Z=

Nota: L’exemple (11) représente la première correction depuis la dernière prévision régulière. « AMD » est utilisé dans le corps de la prévision.

Exemple (12) :

FTCN38 CWAO 151100
TAF CYCA 151140Z 1512/1521 ADVISORY OFFSITE 32010KT P6SM SKC
FM151721 32015G25KT P6SM FEW025 TEMPO 1517/1522 BKN025
RMK NXT FCST BY 151800Z=

Exemple (13) :

FTCN35 CWAO 181700
TAF CYYZ 181740Z 1818/2000 24010KT 6SM HZ BKN250
FM181930 32015G25KT P6SM SKC BECMG 1822/1823 30005KT BKN025
RMK NXT FCST BY 182100Z=

Exemple (14) :

FTCN35 CWAO 101200 CCA
TAF AMD CYHM 101215Z 1012/1100 20010KT 6SM HZ BKN250
FM101700 22015KT 6SM HZ BKN030 TEMPO 1017/1020 5SM -SHRA HZ
FM102100 23005KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 101800Z=

Exemple (15) :

FTCN31 CWAO 192000
TAF CYVR 192040Z 1921/2100 26015KT 3SM BR BKN020 TEMPO 1921/1923 1SM
-SHRA BR
FM200300 24005KT 3SM BR SCT020
FM200700 VRB03KT 1SM BR SCT004 TEMPO 2009/2011 1/2SM FG BKN004
BECMG 2013/2015 5SM BR
FM201600 24010KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 200000Z=

Nota: Le TAF dans l’exemple (15) est une prévision mise à jour.

Exemple (16) :

FTCN35 CWAO 151700
TAF CYVV 151740Z 1518/1606 24045G70KT P6SM SQ BKN030
FM151930 32020G40KT P6SM BKN030 TEMPO 1520/1523 P6SM -SHRA
RMK NXT FCST BY 160000Z=

Exemple (17) :

FTCN35 CWAO 171100
TAF CYQG 171140Z 1712/1812 26015KT 6SM -FZRA BR SCT010CB OVC020 TEMPO
1712/1715 4SM TS -FZRA BR
FM171500 34010G20KT P6SM OVC015 TEMPO 1717/1722 4SM -SHSN OVC025
FM172300 34005KT P6SM SKC
RMK NXT FCST BY 171800Z=

Exemple (18) :

FTCN35 CWAO 202300
TAF CYHM 202340Z 2000/2003 26010KT 5SM HZ FEW030
BECMG 2001/2002 P6SM NSW SKC
RMK NO FCST COVERAGE 200300-201100Z=

Exemple (19) :

FTCN35 CWAO 201135 AAA
TAF AMD CYPQ 201135Z 2012/2020 FCST NOT AVBL DUE
INSUFFICIENT OBS
RMK NXT FCST BY 201800Z=

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :