MANAIR Manuel des normes et procédures des prévisions météorologiques pour l’aviation : chapitre 6


6.1 Définition

AIRMET: Les AIRMET sont des messages d’information qui servent à prévenir les pilotes de l’occurrence ou de l’occurrence prévue de certains phénomènes météorologiques qui sont de nature à compromettre la sécurité des opérations aériennes, lorsque ces phénomènes ne sont pas déjà inclus dans les prévisions de zone graphique (GFA). Ces messages fournissent également des renseignements sur l’évolution prévue de ces phénomènes dans le temps et dans l’espace.

6.2 Domaine

Le bulletin doit décrire des phénomènes météorologiques précis jusqu’à 24 000 pieds (FL240) inclusivement pour les régions d’information de vol (FIR) du Canada et une partie de la région océanique d’information de vol de Gander. Voir la carte du domaine des renseignements AIRMET canadiens à la section E.1 de l’appendice E. Comme dans la GFA, le sommet d’un phénomène météorologique au-dessus du FL240 est indiqué à condition que la base de ce phénomène se situe en dessous de FL240.

6.3 Projection

Conformément aux directives données dans le document Règlement technique, Volume II, Assistance météorologique à la navigation aérienne internationale,à la section [C.3.3] 3.2.2 (OMM-No. 49), la projection stéréographique polaire, exacte à 60° Nord, doit être utilisée pour la conception de la carte ainsi que des lignes appelées orthodromies qui relient les coordonnées (arcs de grand cercle).

6.4 Langage

Un AIRMET est rédigé en anglais dans un style abrégé. Les abréviations approuvées par le SMC sont publiées dans le Manuel d’abréviations de mots (MANAB). Les abréviations et les mots utilisés dans les AIRMET sont énumérés à la section E.2 de l’appendice E.

6.5 Unités

Les seules unités explicitement indiquées sont les suivantes :

  • milles marins (NM) pour une distance associée à l’abréviation « WTN » (within/dans)
  • nœud (KT) pour la vitesse
  • zulu (Z) pour l’heure en UTC; minuit correspondant à la valeur numérique zero et zero « 00 »
  • milles terrestres (SM) pour la visibilité
  • pieds (FT) pour la hauteur de la base et du sommet des nuages BKN ou OVC
  • Autrement les hauteurs sont exprimées en centaines de pieds, précédées de l’abréviation « FL ».

6.6 Types d’AIRMET

L’annexe 3 de la convention de l’OACI fournit un modèle d’AIRMET qui englobe tous les phénomènes météorologiques spécifiques. L’indicateur de type de données dans l’en-tête abrégé de l’OMM pour les AIRMET permet d’identifier ce type de bulletin, de la façon décrite à la section 6.7.

6.7 Structure d’un AIRMET

Un AIRMET comprend les éléments suivants :

  • En-tête OMM : tous les AIRMET comportent un En-tête OMM approprié
  • Première ligne : contient les indicateurs d’emplacements respectifs de l’unité ATS qui dessert la FIR et du CVM, l’identification alphanumérique et la période de validité
  • Partie météorologique : contient des renseignements météorologiques sur le phénomène pour lequel l’AIRMET a été émis
  • « = » (signe d’égalité) : indique la fin du message

6.8 Format d’un AIRMET

Nota: Dans le texte suivant, les crochets « [ ] » servent à indiquer un élément facultatif ou conditionnel, et les chevrons simples « < > », à représenter par un symbole un élément variable qui, dans l’AIRMET réel, accepte des valeurs alphanumériques concrètes.

6.8.1 En-tête OMM

Le Manuel du Système mondial de télécommunications (OMM-No. 386) recommande l’utilisation des en-têtes abrégés ci-dessous pour les bulletins d’information météorologique :

Tableau 11 : Description de la forme symbolique T1T2A1A2ii CCCC YYGGgg [ CCx]
Symbole Signification
T1 Indicateur de type de données (voir la section 6.8.1.1)
T2 Indicateur de type de données (voir la section 6.8.1.1)
A1A2 Indicateur géographique (région visée par le message, et non le pays émetteur) (voir la section 6.8.1.2)
ii Numéro du bulletin (voir la section 6.8.1.3)
CCCC Indicatif international de quatre lettres du centre qui émet ou compile les bulletins (voir la section 6.8.1.4)
YYGGgg Groupe date-heure international
CCx Indicateur de correction (voir la section 6.8.1.5)
6.8.1.1 Indicateur de type de données

T1 : W pour les avertissements (voir OMM-No. 386, tableau A, S.II 5/2)

T2 : A pour les AIRMET (voir OMM-No. 386, tableau B1, S.II-5/6)

6.8.1.2 Indicateur géographique

Région visée par l’information météorologique, et non le pays émetteur.

A1A2 : CN pour Canada (toutes les FIR, sauf la région océanique CZQX), (voir OMM-No. 386, tableau C1, S.II-5/9)

A1A2 : NT pour Atlantique Nord (région océanique de CZQX), (voir OMM-No. 386, tableau C1, S.II-5/12)

6.8.1.3 Numéro du bulletin

ii : numéro à deux chiffres

  • 01-19 pour une distribution mondiale
  • 20-39 pour une distribution interrégionale (selon les régions de l’OMM)
6.8.1.4 Indicatif d’emplacement international de quatre lettres du centre émetteur ou compilateur des bulletins

CCCC : selon la pratique normalisée, tous les AIRMET émis par le Canada porteront l’indicatif CWAO, qui désigne le Centre météorologique canadien/exploitation des réseaux (CMC/NETOPS) comme le centre compilateur des bulletins.

6.8.1.5 Indicateur de correction

CCx : Les documents de l’OACI ne contenant aucune disposition au sujet de la correction des AIRMET, l’indicateur de correction ne sera pas utilisé. Pour plus de précisions, voir la section 6.8.4.

6.8.1.6 Schéma du bulletin

Les AIRMET seront émis sous forme de paire. Le premier bulletin sera préparé pour une distribution internationale et le deuxième contiendra des renseignements supplémentaires pour une utilisation nationale. On trouvera à la section E.3 de l’appendice E le schéma complet de bulletins, tel que démontré dans l'exemple ci-dessous :

FIR Nom de la FIR Type International (OACI) National
CZYZ TORONTO AIRMET WACN04 CWAO WACN24 CWAO

6.8.2 Première ligne--CCCC SIGMET [n]nn VALID YYGGgg/YYGGgg CCCC-

Tableau 12 : CCCC SIGMET [ n] nn VALID YYGGgg/YYGGgg CCCC-
Symbole Signification
CCCC Indicateur OACI de l'emplacement de l’unité ATS desservant la FIR à laquelle se rapporte le AIRMET
AIRMET Indicateur de message
[n]nn Séquence alphanumérique quotidienne (voir la section 6.8.2.1)
VALID Indicateur de la période de validité
YYGGgg/YYGGgg Période de validité de l’AIRMET déterminée par le groupe date-heure du début et le groupe date-heure de la fin de la période (voir la section 6.8.2.2)
CCCC- Indicateur OACI de l'emplacement du CVM ayant élaboré le message et « - » trait d’union, sans espace, pour séparer le préambule du texte (voir la section 6.8.2.3)
6.8.2.1 Séquence alphanumérique quotidienne
  1. Un AIRMET doit être identifié par une lettre :
    • Les règles d’attribution et le schéma des lettres sont définis à la section E.4.
  2. La lettre d’un AIRMET doit suivre une séquence numérique :
    • la numérotation d’un AIRMET (de la lettre) commence par le chiffre une
    • le nombre augmente de un quand le bulletin est mis à jour ou annulé
    • l’ordre des chiffres doit correspondre au nombre d’AIRMET émis pour un phénomène dans une FIR depuis 0000Z le jour en question
    • la numérotation recommence donc à 0000Z (les messages ne sont pas mis à jour à 0000Z pour la seule raison de recommencer la numérotation)

Exemple: CZVR AIRMET U1 VALID 040315/040715 CWEG-

6.8.2.2 Période de validité et préavis d’un AIRMET
Symbole Préavis - jusqu’à (heures) Période de validité (heures)
WA 4 4
  1. La période de validité d’un AIRMET est de quatre (4) heures.
  2. Lorsqu’un AIRMET est émis pour un phénomène en cours :
    • la valeur du groupe date-heure indiquant le début de la période de l’AIRMET sera arrondie à cinq minutes près avant l’heure d’émission (groupe date-heure de l’en-tête OMM).
  3. Lorsqu’un AIRMET est émis pour un phénomène prévu :
    • le début de la période de validité sera l’heure prévue (l’occurrence) du phénomène
    • pour un AIRMET WS, le préavis (l’heure d’émission d’un AIRMET) peut s’échelonner sur une période allant jusqu’à quatre heures avant le début de la période de validité (c.à.d. l’heure d’occurrence prévue du phénomène)
    • un AIRMET n’est émis que pour la première occurrence d’un phénomène prévu dans l’espace aérien du Canada (par exemple un phénomène qui arrive des États-Unis ou qui commence dans une FIR canadienne). Un phénomène se déplaçant d’une FIR à une autre est considéré comme un phénomène en cours. Aucun AIRMET ne serait transmis relativement à cet événement prévu pour la deuxième FIR

Exemple (1) : Pour un phénomène en cours :

WACN05 CWAO 161220
CZUL AIRMET M1 VALID 161220/161620 CWUL-

Exemple (2) : Pour un phénomène prévu (occurrence prévue à 0315Z) :

WACN01 CWAO 040115
CZVR AIRMET U1 VALID 040315/040715 CWEG-

6.8.2.3 Centre de Veille Météorologique (CVM)

CWUL pour le Centre de météorologie aéronautique de l’Est du Canada (CMAC-E) à Montréal.

CWEG pour le Centre de météorologie aéronautique de l’Ouest du Canada - Ouest (CMAC-O) à Edmonton.

6.8.3 Format de la partie météorologique d’un AIRMET

La partie météorologique d’un AIRMET est composée des neuf éléments suivants (ce tableau a été divisé en deux parties en raison de contraintes d'espace horizontales) :

Élément 1
Indicateur d’emplacement de la FIR
Élément 2
Nom de la FIR
Élément 3
Description du phénomène
Élément 4
Observé ou prévu
Élément 5
Emplacement
<CCCC> <nom> FIR <Phénomène> OBS [AT <GGggZ>] FCST Geographical location of the phenomenon
Élément 6
Niveau de vol
Élément 7
Mouvement actuel ou prévu
Élément 8
Changement d’intensité
Élément 9
Remarques
[FL<nnn/nnn>] [SFC/FL<nnn>] [TOP FL<nnn>]

MOV <direction, vitesse>KT

QS

INTSFYG ou WKNG ou NC RMK
6.8.3.1 Indicateur d’emplacement et nom de la FIR (éléments 1 et 2)

Exemple (1) : CZUL MONTREAL FIR

Exemple (2) : CZVR VANCOUVER FIR

6.8.3.2 Description du phénomène (élément 3)

La description du phénomène comprend un qualificatif et une abréviation de phénomène. Un AIRMET sera émis pour les phénomènes suivants :

  1. SFC WND SPD vitesse moyenne du vent sur une surface étendue supérieure à 30 KT
  2. Visibilité à la surface et nuages inférieure à 3SM et BKN ou OVC en dessous de 1 000 pieds AGL sur une zone étendue
  3. Orage (TS) et/ou Cumulus bourgeonnant (TCU)
    • TCU si ISOLD, OCNL, FRQ ; ou
    • TS si ISOLD, OCNL, avec grêle, s’il y a lieu ; ou
    • TS et TCU si les deux types de nuages sont présents et si l’étendue spatiale des TCU est plus grande que celle des TS, sans dépasser l’étendue cumulative spatiale de 100 %. Autrement, seuls les TS sont signalés.
  4. Turbulence (TURB) MDT seulement
  5. Givrage (ICG) MDT seulement
  6. Ondes orographiques (MTW) MDT seulement

On trouvera à la section E.5 de l’appendice E les abréviations et leur signification ainsi que les combinaisons d’abréviations appropriées.

6.8.3.3 Indication d’un phénomène observé ou prévu (élément 4)

OBS [AT <GGggZ>] ou FCST

L’abréviation « OBS » est utilisée dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • Il y a une observation directe et récente1 du phénomène (par exemple METAR, PIREP) ; ou
  • Il y a une observation indirecte et récente1 du phénomène (par exemple données de télédétection) ou l’observation d’un élément météorologique (par exemple la précipitation verglaçante, vents forts) qui porte le prévisionniste à croire que le phénomène est en train de se produire.

L’abréviation « OBS » peut être suivie par le groupe horaire sous la forme AT GGggZ, où GGgg est l’heure de l’observation en heures et en minutes UTC. Si l’heure exacte de l’observation est inconnue, elle n’est pas indiquée. Aucun autre renseignement supplémentaire ne sera fourni (par exemple des rapports de pilote signalant le phénomène).

Nota (1) : « récent » = généralement deux heures avant l’heure d’émission du SIGMET et jamais plus de trois heures avant l’heure d’émission du SIGMET.

L’abréviation « FCST » est utilisée dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • le phénomène n’est pas observé directement ou indirectement, mais de solides indications (aide numérique) portent à croire que le phénomène se produit ; ou
  • pour un phénomène prévu. En d’autres mots, il y a des indications météorologiques (aide numérique) qui portent à croire que le phénomène surviendra dans la période indiquée dans le préavis (voir la section 6.8.2.2).

Quand l’abréviation FCST est utilisée, on présume que l’heure à laquelle le phénomène se produit coïncide avec le commencement de la période de validité mentionnée à la première ligne du SIGMET.

Exemple (1): OBS AT 0140Z

Exemple (2): FCST

6.8.3.4 Emplacement du phénomène (élément 5)

L’emplacement du phénomène est décrit comme une zone par des coordonnées géographiques :

  • La description commence toujours avec l’abréviation « WTN » (within/dans).
  • La zone peut être décrite comme un cercle, une ligne ou un polygone.
  • Les distances sont exprimées en milles marins (NM) et la direction est donnée par l’un des huit points cardinaux (octants1).

Nota (1) : voir la section E.6 de l’appendice E pour plus de détails

Description Nombre maximum recommandé de coordonnées géographiques
Cercle1 1
Ligne2 4
Polygone3 7

Nota (1) : La distance radiale sert à définir la taille du cercle.

Nota (2) : La zone est définie par la distance de chaque côté de la ligne.

Nota (3) : Le polygone doit être fermé. Le dernier point de coordonnée est le même que le premier.

Coordonnées géographiques :

  • Dans l’AIRMET international (OACI), un point de coordonnée n’est décrit qu’au moyen de la latitude et de la longitude (la résolution est définie à la section E.6 de l’appendice E)
  • Dans l’AIRMET national, un point de coordonnée est décrit au moyen de la latitude et de la longitude. De plus, une description équivalente en est faite par rapport à un site3 de référence de l’aviation; elle correspond approximativement à la coordonnée géographique donnée par la latitude et la longitude

Deux exceptions à cette règle :

  1. seules la latitude et la longitude seront données pour toute coordonnée géographique dans la FIR océanique de Gander. Ces points seront limités à la résolution définie à la section E.6 de l’appendice E.
  2. tout point de coordonnée au nord de N7200. sera décrit par rapport à un site de référence pour l’aviation seulement s’il se trouve dans un rayon de 90 milles marins de ce site. Autrement, on ne mentionnera que la latitude et la longitude de ce point, vu le nombre peu élevé de sites de référence pour l’aviation dans le nord du Canada.
National ou International Forme symbolique Exemples
International (OACI) Nnnnn Wnnnnn N4502 W07345
National /Nnnnn Wnnnnn/ [Distance1 Direction2] Indicateur3 /N4502 W07345/25 SW CYUL

Nota (1) : La distance est exprimée en milles marins (NM), mais les unités ne sont pas explicitement indiquées.

Nota (2) : La direction est donnée par l’un des huit points cardinaux (octants). Pour plus de détails, voir la section E.6 de l’appendice E.

Nota (3) : On trouvera à la section E.7 de l’appendice E une liste des sites de référence pour l’aviation.

Description International (OACI) National
Cercle WTN 45 NM OF N4643 W07345 WTN 45 NM OF /N4643 W07345/75 N CYUL
Ligne WTN 45 NM OF LINE N4459 W07304 -N4855 W07253 - N5256 W06904 WTN 45 NM OF LINE /N4459 W07304/45 SE CYUL - /N4855 W07253/30 NW CYRJ - /N5256 W06904/75 W CYWK
Polygone WTN N4502 W07345 -N4907 W07331 -N5345 W06943 - N5256 W06758 - N4848 W07149 - N4508 W07206 - N4502 W07345 WTN /N4502 W07345/25 SW CYUL - /N4907 W07331/60 SE CYMT - /N5345 W06943/150 E CYAH - /N5256 W06758/45 W CYWK - /N4848 W07149/25 NE CYRJ - /N4508 W07206/25 SW CYSC - /N4502 W07345/25 SW CYUL
6.8.3.5 Étendue du phénomène et niveau de vol (élément 6)

FL<nnn/nnn>

SFC/FL<nnn>

TOP FL<nnn>

L’emplacement et l’étendue verticale du phénomène sont indiqués par une ou plusieurs abréviations, comme suit :

  • pour signaler une couche « FL<nnn/nnn> », où le niveau inférieur est signalé en premier, notamment dans la description de la turbulence et du givrage
  • pour signaler une couche en lien avec un FL en utilisant « SFC/ »
  • pour signaler le niveau du sommet des nuages TS et/ou TCU en utilisant l’abréviation « TOP »

Exemple (1) : MDT TURB…FL220/270

Exemple (2) : MDT ICG…SFC/FL030

Exemple (3) : ISOL TS…TOP FL340

Les crochets « [ ] » signifient que l’élément 6 est facultatif. En particulier, il n’est pas nécessaire d’ajouter l’élément 6 pour les phénomènes suivants :

  1. SFC WND SPD : vitesse moyenne du vent sur une surface étendue supérieure 30 KT.
  2. Visibilité à la surface et nuages : moins de 3SM ou nuages BKN ou OVC en dessous de 1 000 pieds AGL sur une grande superficie.
  3. Soit il n’est pas nécessaire de préciser le niveau ou l’étendue du phénomène (par exemple à la surface), soit cette information est incluse dans l’élément 3.
6.8.3.6 Mouvement actuel ou prévu (élément 7)

MOV <direction, vitesse>KT ou QS

La direction du mouvement est donnée par l’un des seize points cardinaux (radiales1). La vitesse est exprimée en nœud (KT) et l’abréviation « QS » sert à indiquer qu’aucun mouvement n’est prévu.

Exemple: MOV SSE 15KT

Nota(1) : Pour plus de détails, voir la section E.6 de l’appendice E.

6.8.3.7 Changement d’intensité (élément 8)

L’une des abréviations ci-dessous sert à décrire l’évolution prévue de l’intensité du phénomène :

  • INTSFYG : s’intensifiant
  • WKNG : faiblissant
  • NC : pas de changement
6.8.3.8 Remarques (élément 9)

Les remarques (RMK) ne figurent que dans l’AIRMET national. Indiquées au début d’une nouvelle ligne, les remarques servent à ajouter des renseignements d’intérêt national dans le bulletin. Les éléments mentionnés à la ligne des remarques seront séparés par une barre oblique (/).

  • la ou les régions de la GFA visées par l’AIRMET (voir la figure 6)
  • référence à d’autres SIGMET lorsqu’un phénomène chevauche une ou plusieurs FIR (voir la figure 6)
  • phénomène qui s’éloigne d’une FIR, l’AIRMET annulé fera référence à l’AIRMET toujours en vigueur dans la ou les FIR voisines à l’intérieur de la zone de responsabilité du Canada (voir lafigure 7)

Forme symbolique : RMK [GFACN<nn>] / [CCCC <nom> FIR SIGMET[n]nn]1

Nota(1) : Pour la description des remarques, voir la section 6.8.3.1 et la section 6.8.2.1.

Figure 6. Voir description longue ci-dessous.

Description de l'image

Phénomène AIRMET couvrant deux régions d’information de vol, Edmonton et Winnipeg.

Figure 6 : Phénomène AIRMET couvrant deux FIR

Le phénomène ci-dessus nécessite l’émission de deux AIRMET, un pour chacune des FIR. La description du phénomène sera identique dans les bulletins (1) et (2) :

Bulletin (1) :

WACN22 CWAO 161220
CZEG AIRMET B1 VALID 161220/161620 CWEG-
CZEG EDMONTON FIR
« partie météorologique »
RMK GFACN32/CZWG WINNIPEG FIR AIRMET A1=

Bulletin (2) :

WACN23 CWAO 161220
CZWG AIRMET A1 VALID 161220/161620 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR
« partie météorologique »
RMK GFACN32/CZEG EDMONTON FIR AIRMET B1=

Figure 7. Voir description longue ci-dessous.

Description de l'image

Le phénomène AIRMET s’est déplacé en direction sud-est avec le temps par rapport à la FIR d’Edmonton, de telle sorte que le phénomène ne couvre désormais plus que la FIR de Winnipeg.

Figure 7 : Phénomène AIRMET ne couvrant plus qu'une seule FIR

Le phénomène dans l’exemple ci-dessus s’inscrit dans la continuité de celui de la figure 6. Autrement dit, la zone s’est déplacée en direction sud-est avec le temps. L’AIRMET A2 est une mise à jour du bulletin A1, tandis que l’AIRMET B2 annule le bulletin B1, le phénomène n’ayant plus de répercussions sur la FIR d’Edmonton. Les messages ressembleraient à ceux-ci:

Bulletin (1) :

WACN22 CWAO 161530
CZEG AIRMET B2 VALID 1615300/161620 CWEG-
CZEG EDMONTON FIR CNCL AIRMET B1 161220/161620
RMK GFACN32/CZWG WINNIPEG FIR AIRMET A2=

Bulletin (2) :

WACN23 CWAO 161530
CZWG AIRMET A2 VALID 161530/161930 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR
« meteorological part »
RMK GFACN32=

6.8.4 Correction d’un AIRMET

Lorsqu’une erreur s’est glissée dans un AIRMET qui a été transmis, elle est corrigée par la mise à jour du bulletin de la manière décrite à la section 6.8.5.

6.8.5 Mise à jour d’un AIRMET

Quand un AIRMET est mis à jour, il remplace automatiquement l’AIRMET qui le précède dans la même série (soit l’AIRMET précédent portant la même lettre) :

  • Un AIRMET doit être mis à jour toutes les quatre heures (à partir de l’heure indiquée dans le groupe date-heure de l’en-tête OMM, voir la section 6.8.1); cependant,
  • un prévisionniste peut, en tout temps, mettre à jour un SIGMET lorsqu’il le juge nécessaire.

Les règles relatives à la séquence alphanumérique sont décrites à la section 6.8.2.1.

Exemple (1) : Pour un phénomène en cours :

WACN05 CWAO 161220
CZUL AIRMET M3 VALID 161220/161620 CWUL-

Mis à jour quatre (4) heures plus tard (c.à.d. avant 1620Z), comme suit :
WACN05 CWAO 161605
CZUL AIRMET M4 VALID 161605/162005 CWUL-

Exemple (2) : Pour un phénomène prévu (occurrence prévue à 0315Z) :
WACN01 CWAO 040115
CZVR AIRMET U1 VALID 040315/040715 CWEG-

Mis à jour à 0245Z parce que le phénomène s’est produit plus tôt (30 minutes) que prévu :
WACN01 CWAO 040245Z
CZVR AIRMET U2 VALID 040245/040645 CWEG-

6.8.6 Annulation d’un AIRMET

Un AIRMET sera annulé dans les situations suivantes :

  • pendant la période de validité du bulletin, quand le phénomène pour lequel l’AIRMET a été émis ne se produit plus ou qu’on ne prévoit plus qu’il se produira;
  • pendant la période de validité du bulletin, quand le phénomène pour lequel l’AIRMET a été émis se renforce et qu’il devient nécessaire d’émettre un SIGMET. Voir la section 6.8.9 pour plus de détails; et
  • pendant la période de validité du bulletin, quand une nouvelle prévision de zone graphique (GFA) incluant le phénomène est transmise. Voir la section 6.8.8 pour plus de détails.
6.8.6.1 En-Tête OMM

Même indicateur de type de données. Voir la section 6.8.1.

6.8.6.2 Première ligne--CCCC SIGMET [n]nn VALID YYGGgg/YYGGgg CCCC-
Tableau 13 : CCCC SIGMET [ n] nn VALID YYGGgg/YYGGgg CCCC-
Symbole Signification
CCCC Indicateur OACI de l'emplacement de l’unité ATS desservant la FIR à laquelle se rapporte le AIRMET
SIGMET Indicateur de message
[n]nn Séquence alphanumérique quotidienne (voir la section 6.8.2.1)
VALID Indicateur de la période de validité
YYGGgg/YYGGgg Période de validité de l’AIRMET déterminée par le groupe date-heure du début et le groupe date-heure de la fin de la période
CCCC- Indicateur OACI de l'emplacement du CVM ayant élaboré le message et « - » trait d’union, sans espace, pour séparer le préambule du texte (voir la section 6.8.2.3)
6.8.6.2.1 Séquence alphanumérique quotidienne

La numérotation augmente de un chiffre à la fois. Voir la section 6.8.2.1 pour plus de détails.

6.8.6.2.2 Période de validité d’un SIGMET

Pour un phénomène AIRMET en cours :

  • la valeur du groupe date-heure indiquant le début de la période de l’AIRMET sera être arrondie à cinq minutes près avant l’heure d’émission (groupe date-heure de l’en-tête OMM) tandis que les valeurs du groupe date-heure indiquant la fin de la période de l’AIRMET restent inchangées (comme celles de l’AIRMET qu’il annule)
  • si la période de validité est terminée, les valeurs du groupe date-heure indiquant le début et la fin de la période de l’AIRMET seront les mêmes, et seront arrondies à cinq minutes près avant l’heure d’émission

Pour un phénomène AIRMET prévu :

  • la période de validité reste inchangée.
6.8.6.3 Deuxième ligne

La deuxième ligne d'un SIGMET annulée se compose de six éléments identifiés dans le tableau suivant :

Élément 1
Indicateur d’emplacement de la FIR
Élément 2
Nom de la FIR
Élément 3
Annulation
Élément 4
AIRMET annulé
Élément 5
Période de validité d’un AIRMET annulé
Élément 6
Remarques
<CCCC> <nom> FIR CNCL AIRMET [n]nn <YYGGgg/YYGGgg> RMK
6.8.6.3.1 Indicateur d’emplacement et nom de la FIR (éléments 1 et 2)

Voir la section 6.8.3.1.

6.8.6.3.2 Annulation (élément 3)

Indiquée par l’abréviation « CNCL ».

6.8.6.3.3 AIRMET annulé (élément 4)

L’abréviation « AIRMET » est suivie de la séquence alphanumérique du bulletin annulé.

6.8.6.3.4 Période de validité de l’AIRMET annulé (élément 5)

Référence à la période de validité de l’AIRMET annulé.

6.8.6.3.5 Remarques (élément 6)

Voir la section 6.8.3.8.

Exemple (1) : Pour un phénomène en cours :

WACN05 CWAO 161220
CZUL AIRMET M3 VALID 161220/161620 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR
<< partie météorologique >>

Annulé comme suit :

WACN05 CWAO 161430
CZUL AIRMET M4 VALID 161430/161620 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR CNCL AIRMET M3 161220/161620=

Exemple (2) : Pour un phénomène en cours :

WACN05 CWAO 161220
CZUL AIRMET M3 VALID 161220/161620 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR
<< partie météorologique >>

Annulé après la fin de la période de validité :
WACN05 CWAO 161630
CZUL AIRMET M4 VALID 161630/161630 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR CNCL AIRMET M3 161220/161620=

Exemple (3) : Pour un phénomène prévu (occurrence prévue à 1500Z) :

WACN05 CWAO 161220
CZUL AIRMET M1 VALID 161500/161900 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR
<< partie météorologique >>

Annulé avant l’heure prévue du début du phénomène, comme suit :

WACN05 CWAO 161430
CZUL AIRMET M2 VALID 161500/161900 CWUL-
CZUL MONTREAL FIR CNCL AIRMET M1 161500/161900=

6.8.7 AIRMET test

Il peut arriver qu’un Centre de Veille Météorologique (CVM) transmette un AIRMET test. Ce type de bulletin est identifié par la lettre « T » dans la séquence alphanumérique (voir la section 6.8.2.1). De plus, l’énoncé « THIS IS A TEST » sera ajouté au début et à la fin du message.

Exemple (1) :

International (OACI)

WACN03 CWAO 162225
CZWG AIRMET T1 VALID 162225/170225 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR THIS IS A TEST ISOLD TS OBS WTN 20NM OF LINE N4929 W09449 - N5104 W09348 - N5209 W09120 TOP FL340 MOV E 15KT NC THIS IS A TEST=

National

WACN23 CWAO 162225
CZWG AIRMET T1 VALID 162225/170225 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR THIS IS A TEST ISOLD TS OBS WTN 20NM OF LINE /N4929 W09449/25 SW CYQK - /N5104 W09348/CYRL - /N5209 W09120/60 NW CYPL TOP FL340 MOV E 15KT NC THIS IS A TEST
RMK GFACN32=

Exemple (2) :

International (OACI)

WACN03 CWAO 162300
CZWG AIRMET T2 VALID 162300/170225 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR THIS IS A TEST CNCL AIRMET T1 162225/170225 THIS IS A TEST=

National

WACN23 CWAO 162300
CZWG AIRMET T2 VALID 162300/170225 CWEG-
CZWG WINNIPEG FIR THIS IS A TEST CNCL AIRMET T1 162225/170225 THIS IS A TEST
RMK GFACN32=

6.8.8 Lien avec la GFA

Un AIRMET est émis pour prévenir les pilotes de l’occurrence ou de l’occurrence prévue de certains phénomènes météorologiques qui sont de nature à compromettre la sécurité des opérations aériennes, et qui ne sont pas déjà inclus dans une prévision de zone graphique (GFA). Une fois émis, un AIRMET modifie automatiquement la GFA en vigueur. Si les phénomènes sont prévus dans la GFA, il n’est donc pas nécessaire d’émettre un AIRMET.

6.8.9 Lien avec un SIGMET

Un SIGMET est toujours émis pour un phénomène météorologique précis, alors qu’un AIRMET est émis pour des phénomènes météorologiques qui ne sont pas inclus dans la prévision de zone graphique (GFA).

Lorsque le phénomène pour lequel un SIGMET a été émis diminue d’intensité et qu’il répond alors aux critères d’émission d’un AIRMET (par exemple SEV TURB devient MDT TURB), le SIGMET doit être annulé. Un AIRMET doit être émis pour ce phénomène si et seulement si le phénomène n’a pas été prévu dans la GFA en vigueur. En revanche, si le phénomène a été prévu dans la GFA en vigueur, il n’est pas nécessaire d’émettre un AIRMET.

À l’inverse, si le phénomène pour lequel un AIRMET a été émis diminue d’intensité et répond alors aux critères d’émission d’un SIGMET, on doit annuler l’AIRMET et on doit émettre un SIGMET.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :