Glossaire de météorologie

Albédo

L'albédo d'un corps est le pourcentage de rayonnement renvoyé dans l'espace par réflexion. Il est exprimé par une fraction décimale. La couleur de la surface d'un objet influence la quantité d'énergie ou de rayonnement solaire que l'objet absorbe. Plus l'objet est pâle, plus il réfléchit de l'énergie. Plus la couleur est foncée, plus le corps absorbe de l'énergie. Le blanc pur possède par exemple un albédo de 1, ce qui signifie que toute l'énergie est renvoyée dans l'atmosphère. Le noir pur a un albédo de 0, ce qui signifie que toute l'énergie est absorbée et qu'aucune partie n'en est réfléchie.

Alizés

Bandes de vents qui soufflent de chaque côté de l'équateur. Dans l'hémisphère nord, les alizés soufflent du nord-est et, dans l'hémisphère sud, du sud-est.

Aperçu

Terme utilisé par les météorologues pour désigner la tendance prévue du temps pour la période qui suit immédiatement la prévision actuelle.

Arcs-en-ciel

Se forment quand la lumière du soleil est réfractée, puis réfléchie par les gouttelettes d'eau, ce qui décompose la lumière blanche en couleurs du spectre. À l'occasion, la lumière colorée se réfléchit tant sur l'avant que sur l'arrière des gouttelettes de pluie et l'on peut observer deux arcs-en-ciel. Quand ce phénomène se produit, les bandes de couleurs du second arc-en-ciel se présentent dans l'ordre inverse de celles du premier arc-en-ciel, qui montre du rouge à l'extérieur et du violet à l'intérieur. Pour voir un arc-en-ciel, il faut tourner le dos au soleil et faire face à l'averse de pluie.

Atmosphère

L'atmosphère est l'enveloppe d'air qui entoure la Terre et qu'y se rattache sous l'effet de la pesanteur.

Aurore boréale

L'aurore boréale, appelée aussi lueurs boréales, désigne les lueurs chatoyantes et scintillantes de diverses formes et couleurs, qu'on voit souvent par des nuits claires d'hiver et qui apparaissent d'ordinaire dans des pays comme le Canada, situé à une latitude moyenne ou élevée. L'aurore boréale résulte de la collision de particules solaires qui se déplacent rapidement et de gaz raréfiés de la haute atmosphère. Le vert, la couleur la plus courante, est causé par les électrons qui heurtent de l'oxygène glacial. Quand les électrons heurtent de l'azote, il en résulte du rose.

Averse de neige

Équivalent hivernal des averses de pluie. Elles commencent et s'arrêtent brusquement et changent rapidement d'intensité.

Avis

Désigne un temps effectif ou prévu qui peut causer des désagréments ou des préoccupations d'ordre général, sans constituer une menace assez grave pour justifier un avertissement. Entre autres, cela peut inclure: avis de qualité de l'air, avis d'humidex, avis de tempête de poussière et avis de vague de froid. L'avis peut aussi servir si les conditions semblent devenir propices à un temps violent quand la situation n'est pas assez définitive ou qu'elle est trop éloignée dans le temps pour justifier un avertissement.

Blanc dehors

Aujourd'hui, le terme « blanc dehors » sert souvent à décrire un blizzard ou une bourrasque de neige quand une poudrerie élevée réduit la visibilité à quelques mètres. Mais il ne s'agit pas d'un vrai blanc dehors lequel survient surtout dans l'Arctique et dans l'Antarctique où une couverture ininterrompue de neige et un ciel uniformément couvert se combinent pour créer une lueur blanche continue. Dans un blanc dehors, on ne voit ni ombre, ni horizon, et on perd tout sens des distances et de l'orientation.

Blizzard

Violente tempête d'hiver caractérisée par de grands vents, un froid glacial et une visibilité réduite. Dans la plupart des régions du sud du Canada, Environnement Canada appelle une tempête hivernale un blizzard lorsqu'on prévoit que les conditions suivantes séviront pendant quatre heures ou plus: vitesse du vent ou rafales atteignant 40 km/h ou plus, visibilité réduite à moins d'un kilomètre par la neige ou la poudrerie haute et température inférieure à 0°C.

Bourrasque de neige

Averse de neige modérée ou forte entraînée par de forts vents en rafales. En général, la visibilité est faible pendant une bourrasque de neige. (Voyez Averse de neige.)

Brise

Vent léger.

Brise de lac

Brise qui souffle de la mer ou d'un grand lac en direction de la terre. Une brise de lac se forme quand la température de la terre est supérieure à celle de l'eau. La terre réchauffe l'air qui la surmonte, lequel, en s'élevant, est remplacé par l'air plus frais en provenance de l'eau. (Appelé aussi Brise de mer.)

Brise de mer

(Voyez Brise de lac.)

Brise de terre

La brise côtière souffle de la terre à la mer ou au lac et, d'ordinaire, se manifeste la nuit, quand la température de l'eau dépasse souvent celle de la terre avoisinante. L'eau chauffe l'air qui la surmonte, lequel, en s'élevant, est remplacé par l'air plus frais de la terre.

Brouillard

Pour l'essentiel, le brouillard est un nuage au niveau du sol. Composé de minuscules gouttelettes d'eau en suspension dans l'air, il réduit la visibilité à moins d'un kilomètre. (Voyez Brouillard glacé.)

Brouillard glacé

Composé de particules de glace en suspension qui se forment à très basse température, d'ordinaire au-dessous de -30 °C. Ce type de brouillard apparaît par temps clair et calme à haute latitude, comme dans le nord du Canada. On peut en général distinguer le soleil, entouré parfois d'un halo. (Voyez Brouillard.)

Bruine

Quand les gouttelettes de précipitations ont moins de 0,5 millimètre de diamètre, elles constituent de la bruine.

Brume

La brume ressemble à un mince voile gris, mais il s'agit de gouttelettes d'eau microscopiques en suspension dans l'air. La brume réduit moins la visibilité que le brouillard, 1 à 10 km en général.

Brume sèche

On utilise ce nom quand des polluants, de la poussière fine ou des particules de sel en suspension dans l'air réduisent la visibilité. D'habitude, la brume sèche a une couleur jaune ou bleuâtre.

Canalisation

Décrit ce qui se passe quand le vent est forcé de s'engouffrer dans un étroit passage, ce qui le fait accélérer parfois de façon spectaculaire. Ce phénomène est bien connu dans les villes dont les rues du centre sont bordées de gratte-ciel.

Ceinture de neige

Zone où les vents du large causent de grosses chutes de neige, d'ordinaire sous le vent d'une masse d'eau libre.

Chinook

Mot autochtone du Canada signifiant « mangeur de neige » et décrivant une catégorie de vents à rafales qui deviennent chauds et secs en descendant les pentes d'une chaîne montagneuse. Au Canada, les chinooks les plus prononcés se manifestent dans le sud-ouest de l'Alberta, où ils traversent le Pas du Nid-du-Corbeau et s'étalent dans le sud de la province. Un chinook peut faire monter la température de 22 °C en quelques heures, en faisant fondre la neige et en engendrant un temps printanier pendant les mois les plus sombres de l'hiver.

Climat

Moyenne à long terme qui décrit le genre de temps ou les conditions météorologiques caractéristiques d'une zone, d'une région, d'une province ou d'un pays. Synthèse des conditions météorologiques quotidiennes d'une zone donnée, le climat est représenté par un ensemble de statistiques rassemblées pendant une certaine période, souvent de 30 ans ou plus.

Condensation

Phénomène physique au cours duquel la vapeur d'eau se liquéfie.

Convection

Phénomène de montée de l'air chaud, plus léger que l'air environnant.

Coup de vent

Environnement Canada donne à un vent fort le nom de coup de vent quand sa vitesses se situe entre 63 et 87 km/h.

Courant ascendant

Courant d'air qui s'élève, parfois rapidement. (Voyez Courant descendant.)

Courant descendant

Colonne d'air assez frais qui s'affaisse rapidement vers le sol. S'accompagne souvent de précipitations. (Voyez Courant ascendant).

Courant-jet

Bande ondulante de vents forts à hautes altitudes qui peuvent s'étendre sur des centaines de kilomètres. Le courant-jet peut comprendre des vents d'une vitesse supérieure à 400 km/h. Au Canada, le courant-jet se déplace surtout de l'ouest à l'est à des altitudes de 9000 mètres, soit 9 kilomètres.

Crête

Désigne une zone allongée de haute pression (comme dans une crête de haute pression) qui s'étend du centre d'une zone de haute pression. La crête est l'opposé du creux.

Creux

Zone allongée de basse pression qui s'étend à partir d'un centre de basse pression. (Voyez Crête.)

Cyclone

Mot issu du grec « kyllon », signifiant cycle, cercle ou anneau de serpent. Dans l'hémisphère nord, le mouvement antihoraire de l'air autour et à l'intérieur de tout système de basse pression s'appelle circulation cyclonique. Une dépression qui s'intensifie dans les Tropiques s'appelle cyclone tropical; si les vents de la tempête atteignent au moins 120 km/h, on donne à cette perturbation le nom d'ouragan. Dans la mer d'Arabie, dans l'océan Indien et autour de l'Australie, les ouragans s'appellent cyclones. (Voyez Ouragan et Typhon.)

Dépression

Désigne une zone de basse pression ou un cyclone. Dans l'hémisphère nord, les vents soufflent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour et vers l'intérieur d'une zone de basse pression. (Voyez Zone de haute pression et Cyclone.)

Dépression en voie de formation

Désigne une zone de basse pression où la pression atmosphérique, au centre, continue de baisser. En conséquence, les vents qui entourent la zone continuent de s'accélérer.

Dépression profonde

Désigne un système de basse pression dont la pression atmosphérique est bien plus basse au centre que dans la masse d'air environnante. Comme la pression diminue très vite quand on se rapproche du centre d'une dépression profonde, les vents qui se précipitent vers le centre sont puissants.

Échelle anémométrique de Beaufort

Cette échelle qui permet d'estimer la vitesse du vent en mer reposait à l'origine sur l'effet que les vents exercent sur les navires et la surface de l'eau. Par la suite, on l'a adaptée pour l'appliquer sur terre.

Échelle Fujita

Échelle désignant l'intensité des tornades en fonction des dommages causés par celles-ci. L'échelle s’étend de F0 (dégâts légers) à F5 (dégâts catastrophiques). Elle a été élaborée par le chercheur scientifique américain Tetsuya (Ted) Fujita, un pionnier de la recherche sur les tornades. Le 1er avril 2013, cette échelle a été remplacée par l'échelle de Fujita améliorée au Canada.

Échelle de Fujita améliorée

          Il s’agit de la version mise à jour et améliorée de l'échelle de Fujita. Bien que les niveaux d'intensité (allant de EF0 à EF5) établis d’après les dommages n’aient pas changé par rapport à la version initiale de l'échelle, les vitesses des vents associées, elles, sont plus précises. Elle est utilisée au Canada depuis le 1er avril 2013.

Effet de lac

Désigne l'effet modificateur que de grands lacs, comme les Grands Lacs, produisent sur le temps sur les rives et sur une certaine distance sous le vent.

Effet de serre

Désigne le réchauffement de la basse atmosphère causé par des gaz atmosphériques comme la vapeur d'eau, le gaz carbonique et le méthane renfermant ainsi la chaleur de la surface terrestre. L'effet naturel de serre maintient la température à la surface terrestre plus élevée qu'elle ne le serait si tout le rayonnement du soleil pouvait s'échapper tout de suite.

El Niño

En espagnol, El Niño signifie petit garçon. C'est le terme que les pêcheurs d'Amérique du Sud utilisent pour désigner un courant océanique plus chaud que d'habitude le long de la côte ouest de ce continent à l'époque de Noël. La plupart des années, les alizés forts et prédominants soufflent vers l'ouest, en entraînant les eaux superficielles les plus chaudes à travers le Pacifique et à destination de l'Australie et de l'Indonésie. Mais, tous les deux à sept ans, ces alizés s'affaiblissent ou changent de direction. Les eaux chaudes peuvent ainsi changer de direction et s'acheminer vers la côte d'Amérique du Sud, en y augmentant de jusqu'à 5 °C les températures de l'eau. Il en découle des changements dans la pression atmosphérique, lesquels modifient la configuration météorologique mondiale. (Voyez La Nina.)

Enclume

La masse de fer sur laquelle le forgeron façonne les fers à cheval s'appelle enclume. En météorologie, les nuages orageux évolués s'étendent si haut dans l'atmosphère que les vents à haute altitude étalent le sommet des nuages, en leur donnant la forme d'une enclume.

Équinoxe

Désigne le moment où le soleil passe directement au-dessus de l'équateur, le résultat étant que la nuit et le jour ont la même durée partout dans le monde. L'équinoxe de printemps survient d'ordinaire vers le 21 mars. L'équinoxe d'automne a lieu vers le 21 septembre.

Été indien

Ces mots, qui remontent à plus de 200 ans, ont sans doute pour origine une période où les Autochtones d'Amérique du Nord comptaient sur ces journées chaudes pour les récoltes. Aujourd'hui, « été indien » désigne les journées ensoleillées, sèches et exceptionnellement chaudes qui ont lieu en automne et qui sont d'ordinaire précédées d'une chute de neige, de givre dur ou d'une période de temps frais, venteux et tempétueux. Pendant l'été indien, les vents sont soit légers soit calmes et l'air est souvent brumeux ou enfumé.

Évaporation

Passage d'un liquide, comme l'eau, à l'état de vapeur.

Force de Coriolis

Force désignée par le nom du savant français Gaspard-Gustave de Coriolis qui, en 1835, découvrit que la rotation quotidienne de la Terre sur son axe exerçait une force sur tous les éléments en déplacement libre, comme le vent. Dans l'hémisphère Nord, la rotation de la Terre fait dévier les vents vers la droite. Dans l'hémisphère Sud, c'est vers la gauche.

Front

Zone de démarcation ou de transition entre deux masses d'air différentes.

Front chaud

Zone de démarcation ou de transition qui sépare une masse d'air chaud et une masse d'air froid, celle-ci reculant et laissant entrer celle-là. (Voyez Front et Front froid.)

Front froid

Quand une masse d'air froid arrive, en repoussant une masse d'air chaud, la ligne de démarcation des deux masses s'appelle front froid.

Gelée

Désigne la vapeur d'eau qui se transforme directement en solide, sans passer à l'état liquide, quand elle touche un objet, comme la vitre d'une fenêtre. Pour cela, la température de la vitre doit être inférieure à celle de l'air environnant, qui doit lui-même être au-dessous de 0 °C. Une gelée destructrice est assez grave pour mettre fin à la saison de croissance. (Voyez Sublimation.)

Gelée destructrice

Gelée assez intense pour mettre fin à la saison de croissance, d'ordinaire quand la température tombe au-dessous de -2 °C. (Voyez Gelée).

Glace noire

Mince couche de glace nouvelle sur une route ou la surface de l'eau. La glace paraît noire du fait de sa transparence.

Grain

Un grain est un vent fort et soudain qui, en général, dure seulement quelques minutes. D'ordinaire, mais pas toujours, les grains sont liés à de violents orages.

Grêle

Un grêlon est un amas de glace qui se forme pendant un orage quand les gouttelettes d'eau ont été projetées en hauteur aux abords glacés de cumulonimbus ou de nuages orageux. En général, au Canada, la grosseur des grêlons va de celle de petits pois à celle d'oranges, mais certains ont atteint 114 millimètres, soit la grosseur d'un pamplemousse.

Grésil

Mots utilisés par les Canadiens pour décrire des gouttelettes de pluie gelées, d'un diamètre d'au plus 5 mm, qui rebondissent après avoir heurté une surface dure.

Gulf Stream

Courant océanique chaud, assez rapide et étroit, qui remonte la côte est d'Amérique du Nord, s'incurve au sud de Terre-Neuve et se dirige vers l'Europe par l'Atlantique Nord.

Halo

Les halos sont les anneaux ou les arcs blancs ou de couleur qui entourent le soleil ou la lune. Ils sont causés par de la lumière qui brille à travers des cristaux de glace dans l'atmosphère ou dans de hauts et fins cirrus.

Humidex

Façon d'exprimer la sensation réelle éprouvée en présence d'un temps chaud et humide. L'air qui existe à une certaine température et à une certaine humidité est rattaché sur le plan du confort à de l'air plus chaud et moins humide. Certaines personnes sont mal à l'aise quand l'humidex est de 30 °C. La plupart des personnes sont mal à l'aise quand l'humidex dépasse 40 ou 45 °C.

Humidité

Mesure de la quantité de vapeur d'eau dans l'air.

Humidité relative

Rapport de la vapeur d'eau effective de l'air à la quantité maximale de vapeur d'eau qui pourrait exister dans l'air à cette température. D'ordinaire, le rapport est exprimé en pourcentage. (Voyez Humidité.)

Îlot thermique urbain

Phénomène causé par l'émission de chaleur des immeubles d'une ville et causant une élévation des températures par rapport à celles de la campagne environnante. Le plus grand écart de température entre une ville et la campagne adjacente se présente souvent par des nuits calmes et claires d'hiver.

Inversion

En principe, plus l'on s'élève dans la troposphère, plus les températures diminuent. Dans une inversion, les températures augmentent en fonction de l'altitude.

Isobares

Lignes qui, sur les cartes météorologiques, relient des points de même pression.

Jour de la marmotte

Le 2 février est le jour où, à travers le Canada, un assortiment de marmottes reconnues sortent de leur terrier pour prévoir le nombre de jours qu'il reste avant l'arrivée du printemps. Suivant la légende, si une marmotte voit son ombre et redescend à toute vitesse dans son terrier, c'est que l'hiver continuera pendant encore six semaines dans cette région. Si elle ne voit pas son ombre et qu'elle reste au-dehors à renifler, c'est que l'hiver est presque terminé.

Jours de canicule

Les jours de canicule de l'été sont les jours où la chaleur est la plus forte, en principe entre la mi-juillet et le début de septembre. En anglais, on les appelle <span lang="en" xml:lang="en">"dog days"</span>, du nom de Sirius, l'étoile de la constellation du Grand Chien, la plus lumineuse du ciel. L'étoile Sirius est même plus chaude et plus massive que notre soleil. Les Grecs et les Romains de l'Antiquité croyaient que Sirius engendrait l'été, car les jours les plus chauds de cette saison coïncident avec l'apparition ou la montée de cette étoile, qui s'était perdue dans la luminosité du soleil.

Kilopascal

Le kilopascal est l'unité internationale de mesure de la pression atmosphérique. Cette unité porte le nom de Blaise Pascal, savant français du XVIIe siècle qui a prouvé que la pression de l'air baissait quand on montait en altitude. (Voyez Pression atmosphérique.)

La Nina

À peu près tous les quatre ou cinq ans, au large de la côte ouest de l'Amérique du Sud, une masse d'eau plus fraîche que la normale remplace le courant El Niño, plus chaud que la normale. Cette masse d'eau, qui s'appelle La Nina (fillette), peut tomber jusqu'à 2 °C au-dessous de la température moyenne à  la surface de la mer, de 28 °C. À l'inverse d'El Niño, La Nina apporte des hivers plus froids dans l'ouest du Canada et dans l'Alaska, ainsi qu'un temps plus sec et plus chaud dans le sud-est de l'Amérique. (Voyez El Niño.)

Ligne de grain

Désigne une bande orageuse continue.

Lueurs boréales

Voyez Aurore boréale.

Marée de tempête

Montée anormale du niveau de l'eau le long du rivage causés par des vents forts liés à un orage.

Masse d'air

Grand volume d'air, qui s'étend parfois sur des milliers de kilomètres et qui possède des caractéristiques assez uniformes de température et d'humidité.

Météorologie

Étude de l'atmosphère et des changements qui y surviennent.

Mouvement dextrogyre

Désigne un vent qui change de direction, en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, comme dans le cas d'un vent du sud-ouest se mettant à souffler de l'ouest. (Voyez Mouvement lévogyre.)

Mouvement lévogyre

Désigne le changement de direction du vent, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, passant par exemple du sud-ouest au sud . (Voyez mouvement dextrogyre.)

Noeud

Le noeud est une unité de vitesse égale à un mille marin par heure, soit 1,9 km/h.

Normale

Les météorologues utilisent ce terme pour désigner la valeur moyenne d'un élément météorologique comme la température ou les précipitations pour une région donnée , et sur une période de temps spécifique, d'ordinaire 30 années.

Nuage

Amas visible de minuscules gouttelettes d'eau ou de particules de glace qui survole la surface terrestre.

Nuage en entonnoir ou entonnoir nuageux

Étape préliminaire d'une tornade. Le nuage en entonnoir ne touche pas encore le sol. Toutes les tornades commencent sous forme de nuages en entonnoir, mais ceux-ci ne se transforment pas toujours en tornades.

Nuit polaire

Durée (plus de 24 heures) pendant laquelle le soleil reste au-dessous de l'horizon. Par exemple, à Resolute (Territoires du Nord-Ouest), la nuit polaire dure du 9 novembre au 2 février.

Oeil de la tempête

Dans une violente tempête tropicale comme un ouragan, il y a une zone plus ou moins circulaire juste au centre, de 6 à 60 km de diamètre, où les vents sont assez faibles et le temps est beau. Il s'agit de l'oeil de la tempête. (Voyez Ouragan.)

Orage

Chute locale de précipitations produite par un cumulonimbus et toujours accompagnée de tonnerre et d'éclairs.

Ouragan

Dans l'océan Atlantique et l'est du Pacifique, on appelle ouragans les tempêtes tropicales intenses dont les vents ont une vitesse d'au moins 120 km/h. On leur donne le nom de typhons dans le Pacifique occidental et de cyclones dans la mer d'Arabie, dans l'océan Indien et autour de l'Australie. Indépendamment de leur nom, ces tempêtes tropicales peuvent s'étendre sur des milliers de kilomètres carrés et durer plusieurs jours.

Dans l'Atlantique-Nord, la saison des ouragans commence le 1er juin, mais la plupart des ouragans surviennent en août, en septembre et en octobre. En moyenne, les ouragans ne sévissent sur la côte est du Canada que moins d'une fois par an. L'ouragan le plus célèbre qui ait touché l'Ontario est l'ouragan Hazel, qui remonte au 15 octobre 1954. En moins de 18 heures, il est tombé plus de 178 millimètres de pluie, provoquant la crue subite des ruisseaux et de cours d'eau, et la mort de 80 personnes. (Voyez Oeil de la tempête.)

Ozone

Proche cousin chimique de l'oxygène, l'ozone est un gaz légèrement bleuâtre à l'odeur âcre. Une proportion d'environ 90 p. 100 de l'ozone terrestre occupe une couche naturelle située à une très forte distance de la surface du globe, dans la région de l'atmosphère appelée la stratosphère. Ici, l'ozone protège la terre et tout ce qui s'y trouve contre les effets nocifs des rayons ultraviolets du soleil, en absorbant la majeure partie de ceux-ci. Fait paradoxal, l'ozone à haute altitude produit un effet positif sur l'environnement, mais pas l'ozone au niveau du sol, où ce gaz se révèle un polluant puissant et irritant. C'est le principal élément du smog. L'ozone se forme au niveau du sol quand certains des éléments chimiques des gaz d'échappement des véhicules et des rejets industriels réagissent avec la lumière du soleil.

Parhélies

Appelés plus communément « faux soleils ». Il s'agit des taches lumineuses qui apparaissent de chaque côté du soleil quand ses rayons brillent à travers les cristaux de glace qui flottent dans l'air pendant les mois froids d'hiver.

Pluie ou bruine verglaçantes

Survient quand de l'eau glaciale tombe sur des objets, comme des branches ou un trottoir, dont la température est inférieure à 0 °C. Par exemple, quand cela se produit, la pluie gèle au contact du trottoir plus froid, formant ainsi une couche de verglas.

Pluies acides

S'appellent aussi, plus correctement, précipitations acides. Surviennent quand des émissions d'anhydride sulfureux et d'oxyde d'azote se transforment en des polluants comme l'acide sulfurique et l'acide nitrique, qui eux se dissolvent facilement dans les gouttelettes d'eau en suspension dans l'air.

Point de rosée

Température à laquelle l'air, une fois refroidi, se sature et la vapeur d'eau qu'il contient se condense en gouttelettes d'eau ou, si la température est assez froide, se transforme en cristaux de glace. Ce dernier phénomène s'appelle sublimation. (Voyez Condensation et Sublimation.)

Poudrerie élevée

Les météorologues utilisent ce terme pour signaler que les vents soulèvent la neige du sol à une hauteur d'au moins 2 mètres, ce qui suffit à nuire à la visibilité.

Précipitations

Toute forme d'eau, à l'état liquide ou solide, qui tombe de l'atmosphère et atteint la terre. Formes de précipitations : neige, grésil, pluie verglaçante, bruine verglaçante, pluie et bruine.

Pression atmosphérique

La pression de l'air ou pression atmosphérique est la force exercée sur un objet ou une personne par le poids de l'air situé au-dessus. Le kilopascal est l'unité internationale de mesure de la pression atmosphérique. (Voyez Kilopascals.)

Prévision

Annonce les conditions météorologiques les plus probables. La prévision publique comprend l'information sur la température et la probabilité de précipitations et peut inclure la nébulosité, la vitesse du vent et d'autres phénomènes météorologiques.

Probabilité de précipitations ou PDP

Estimation subjective de la probabilité d'une chute mesurable de précipitations (au moins 0,2 millimètres) au cours de la journée à tout endroit de la zone de prévision. Par exemple, une probabilité de 40 p. 100 d'averses signifie qu'il y a quatre chances sur dix de vous faire mouiller à votre école.

Radar

Le terme radar est l'acronyme de Radio Detection And Ranging (radiodétection). Conçue juste avant la Seconde Guerre mondiale, cette technique permettait de détecter et de localiser les avions de l'ennemi. Par la suite, on a perfectionné le radar pour la détection des tempêtes. L'antenne émet par impulse de l'énergie micro-onde. La quantité d'énergie reçue en retour est directement proportionnelle à l'ampleur et à la concentration des précipitations qui ont réfléchi l'énergie.

Radar météorologique Doppler

Porte le nom du physicien autrichien J.C. Doppler qui émit l'hypothèse suivant laquelle la fréquence d'ondes acoustiques ou sonores d'une source mobile, comme un train, s'accroît à l'approche d'un auditeur et décroît en s'éloignant de lui. Il avait raison.

Quand le train s'approche, le son du sifflet devient plus aigu, car le mouvement du train comprime les ondes sonores. Quand le train s'éloigne, le son du sifflet devient plus grave car l'onde sonore n'est plus comprimée par le mouvement. Ce phénomène, appelé déplacement de fréquence, est connu sous le nom d'effet Doppler.

Pour suivre l'ampleur, la concentration et le déplacement relatif des précipitations des systèmes orageux, le radar météorologique Doppler adopte le même principe. On peut ainsi aider les météorologues à détecter des tornades aux premières étapes de leur formation.

Rafale

Hausse soudaine de la vitesse du vent d'une durée d'ordinaire inférieure à 20 secondes.

Sécheresse

Période de temps sec plus longue que la normale et entraînant des pertes considérables pour certaines entreprises, telle l'agriculture.

Solstices

Les solstices d'hiver et d'été constituent les deux moments de l'année où le soleil à midi est le plus loin de l'équateur. Au Canada, le jour le plus court de l'année a lieu au solstice d'hiver, vers le 21 décembre, quand le soleil est le plus près du Tropique du Capricorne dans l'hémisphère sud. La plus longue journée de l'année, au Canada, survient au solstice d'été, vers le 21 juin, quand le soleil est le plus proche du Tropique du Cancer dans l'hémisphère nord.

Sublimation

Passage direct de l'état de gaz, comme la vapeur d'eau, à l'état solide, comme la glace, et inversement.

Taches solaires

Taches assez foncées à la surface du soleil.

Température moyenne

La température moyenne est la moyenne des températures de l'air pour une période déterminée, soit pour une journée, un mois, un ans. La température moyenne d'une journée, par example, est la moyenne de la température minimale et de la température maximale pour cette journée.

Tornade

Colonne d'air qui tourne violemment sur elle-même, suspendue d'ordinaire à la base sombre des nuages orageux. Les tornades sont une des tempêtes les moins fréquentes de toutes, mais, en violence, ce sont les plus destructrices.

Tourbillon de poussière

Tourbillon de vent petit, vigoureux et, en général, de courte durée. On peut le voir car, comme son nom le suggère, il soulève de la poussière et des débris sur son sillage. À l'inverse des tornades, les tourbillons de poussière ne tombent pas des nuages orageux, mais résultent d'un sol intensément chauffé. Ils ont une hauteur moyenne de 200 mètres et un diamètre allant d'environ 3 à 30 mètres.

Trombe marine

Colonne rotative de vapeur et d'eau qui va du nuage à la surface de l'eau. Ressemble à une tornade, mais est bien plus petite et bien plus faible. Son diamètre se situe entre sept et vingt mètres et ses vents entre 40 et 80 km/h. Il s'ensuit une force suffisante pour faire chavirer un bateau. Une trombe marine peut durer jusqu'à 10 minutes. Elles se forment surtout sur les grands lacs du sud du Canada par périodes de temps frais et instable, en général entre le milieu de l'été et le milieu de l'automne.

Turbulence

Nom donné au mouvement vertical de l'air (mouvements ascendants et descendants) qui est parfois violent et peut causer soit une perte ou un gain d'altitude à un avion..

Typhon

Violent orage tropical de l'ouest de l'océan Atlantique. (Voyez Ouragan et Cyclone.)

Vague de chaleur

Au Canada, désigne une période d'au moins trois jours consécutifs où la température maximale est d'au moins 32 °C.

Veille et avertissements

Environnement Canada émet une veille météorologique quand les prévisionnistes s'attendent à la formation de temps violent. Les prévisionnistes émettent un avertissement météorologique quand le temps violent se manifeste ou est imminent.

Vents prédominants

Direction suivant laquelle les vents soufflent le plus souvent pendant une durée donnée. Par exemple, les vents prédominants du Canada viennent de l'Ouest.

Virga

Traînées de précipitations qui tombent d'un nuage, mais qui s'évaporent avant d'atteindre le sol.

Zone de haute pression

Dans l'hémisphère nord, désigne une région où la pression de l'air est élevée. Elle est caractérisée par des vents qui soufflent dans le sens des aiguilles d'une horloge, tout en s'éloignant du centre. On donne parfois à l'aire de haute pression le nom d'anticyclone, car les vents s'y déplacent dans le sens inverse des vents d'un cyclone. (Voyez Dépression.)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :