Rapport « Ce que nous avons entendu » du forum nationale : Résumé des discussions portant sur la marche à suivre

Les participants ont été invités à formuler des recommandations sur la vision d’une stratégie nationale, les principales priorités et le travail à accomplir pour mobiliser tous les intervenants à l’égard de l’élaboration de la stratégie.

La vision des participants pour l’avenir inclut un haut taux de sensibilisation et de participation du public relativement à ce dossier. Ils souhaitent également que tous les intervenants concernés par le cycle de vie des lampes contribuent à améliorer le détournement des lampes usagées hors des sites d’enfouissement.

Secteurs prioritaires des participants

À la fin de la journée, les groupes ont été invités à identifier leurs trois principales priorités pour faire avancer la stratégie nationale. Nombre de priorités ont émergé, incluant :

  • L’élaboration et la mise en place d’une stratégie d’éducation et de sensibilisation du public pour la gestion écologiquement rationnelle des lampes contenant du mercure, avec des campagnes ciblant les différents segments de la population. Il a été recommandé de se concentrer sur les industries, les commerces et les institutions.
  • L’élaboration d’outils de mesure et de rapport communs, y compris les paramètres et les jalons normalisés.
  • L’amorce d’une conversation distincte avec les collectivités nordiques, éloignées et autochtones dans le but de favoriser la participation, de découvrir des champions locaux, d’établir des partenariats et d’explorer des projets pilotes (p. ex., un programme d’expédition par messagerie ou un programme de conversion au DEL).
  • L’élaboration d’indicateurs pratiques pour évaluer l’efficacité de la stratégie nationale, y compris des paramètres pour mesurer la sensibilisation et la participation du public dans les programmes de recyclage des lampes.

Mobilisation des intervenants

Les participants ont discuté du travail à accomplir pour mobiliser tous les intervenants à l’égard de l’élaboration de la stratégie nationale, y compris qui devrait l’être et comment.

Quant à savoir qui devrait être mobilisé à l’égard de l’élaboration de la stratégie nationale, un grand nombre d’intervenants ont été recensés, notamment des intervenants des gouvernements provinciaux et territoriaux, des administrations municipales, des organismes autochtones, de l’industrie, des organisations non gouvernementales et des organismes communautaires.

Les principaux intervenants à ne pas oublier sont les fabricants, les fournisseurs et les importateurs de lampes, les sociétés de gestion des déchets, les entreprises de collecte commerciale et les utilisateurs finaux de produits recyclés (p. ex., les entreprises de sablage), les entrepreneurs (incluant les entrepreneurs-électriciens), les associations commerciales (Building Owners and Managers Association [BOMA], Leadership in Energy and Environmental Design [LEED]), les compagnies d’électricité, les groupes de représentants fédéraux, provinciaux, territoriaux, les municipalités, les gestionnaires immobiliers et les organismes de logement communautaire, les sociétés de transport et les groupes communautaires.

Les participants ont souligné l’importance de mobiliser des intervenants provenant de plusieurs secteurs de l’industrie, des commerces, des institutions et de la construction, de la rénovation et de la démolition. Certains ont suggéré des façons de rejoindre les intervenants par les associations commerciales, lors de conférences et de foires commerciales.

L’amorce d’une conversation avec les collectivités nordiques, éloignées et autochtones a été considérée comme une prochaine étape importante, en raison du fait que ces collectivités sont les mieux placées pour articuler les défis auxquels elles sont confrontées ainsi que pour trouver et mettre en œuvre des solutions potentielles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :