Smog hivernal

Les habitudes de chauffage au bois résidentiel diffèrent en fonction de la saison et des conditions météorologiques. Les niveaux de pollution dus à la fumée de bois varient en conséquence. Dans certains quartiers, les habitudes de chauffage pendant les mois d’hiver entraînent une augmentation de la production de fumée de bois qui, conjuguée au climat et à la topographie locale, influe sur la qualité de l’air qu’on retrouve dans ces quartiers.

Le climat

En hiver, l’air peut devenir chargé des produits de la combustion incomplète comme l , (COV), (CO) et les oxydes d'azote (NO ). L’importance du smog hivernal qui en résulte dépend du degré de dispersion atmosphérique. Plus le niveau de dispersion atmosphérique est faible, plus le niveau de smog hivernal est élevé. La dispersion atmosphérique est principalement déterminée par la vitesse du vent et la hauteur de mélange.
Inversion de température

1. Le vent pousse et disperse les polluants horizontalement. L’absence de vent signifie que l’air stagne et permet aux polluants de s’accumuler dans l’air (smog).

2. La hauteur de mélange est la hauteur maximale que les polluants peuvent atteindre s’ils sont dispersés verticalement. En général, la hauteur de mélange est suffisante afin de disperser les polluants hauts dans l’atmosphère. Les polluants sont alors transportés par la couche d’air chaud ascendant jusqu’à l’air plus froid qui se trouve plus haut (voir diagramme).

Dans le cas d’une inversion de température, les polluants sont retenus au niveau du sol là où ils causent le plus de dommages. Cette inversion se produit par exemple avant un front chaud ou dans une vaste crête de surface. L’air froid est retenu sous la couche d’air chaud, laquelle agit comme un couvercle. Les polluants de la couche plus froide ne peuvent pas être dispersés et demeurent concentrés au niveau du sol (voir diagramme).

La topographie

La topographie joue également un rôle important dans la concentration des polluants. Par exemple, les « murs » physiques d’une vallée limitent les mouvements de l’air à l’intérieur de la vallée. De hauts niveaux de polluants dans l’air ne pourront pas être suffisamment dispersés et les communautés habitant dans la vallée seront recouvertes de smog. Une communauté située sur une plaine ne connaîtra pas ce problème de dispersion. Le smog apparaît aussi dans les régions vallonnées où l’air froid peut être retenu dans les nombreuses poches du terrain et entraîner une inversion de température.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :