Rapport d’inventaire de carbone noir du Canada 2022 : chapitre 2

Émissions de carbone noir et tendances au Canada

Le présent chapitre décrit les principales sources et les principaux secteurs qui contribuent aux émissions de carbone noir (CN) et leurs tendances depuis 2013.

Les émissions sont regroupées dans les catégories de sources suivantes :

Dans chacune de ces catégories de sources, les émissions sont ensuite séparées par secteursNote de bas de page 3 . De plus, conformément aux exigences de déclaration internationales, les émissions de carbone noir du Canada attribuables aux aéronefs à une altitude de croisière ainsi que les émissions attribuables à la navigation maritime internationale, sont présentées séparément des autres sources d’émissions dans le présent rapport et sont exclues des émissions totales nationales du Canada.

En 2020, environ 29 kilotonnes (kt) de carbone noir ont été émises au Canada (Tableau 2–1). L’année la plus récente pour laquelle des données étaient accessibles pour le présent rapport, l’année 2020, a été marquée par la pandémie de COVID-19, coïncidant avec une diminution globale observée de 2,6 kt ou 8,2 % des émissions pendant les années 2019 et 2020.

La catégorie Transport et équipements mobiles est de loin la plus grande source de carbone noir au Canada, représentant 17 kt, ou 60 % des émissions totales en 2020. Les moteurs diesel mobiles, qui comprennent les véhicules routiers et hors route à moteur diesel, représentent 14 kt (47 %) des émissions totales.

Les sources commerciales, résidentielles et institutionnelles sont la deuxième plus grande source d’émissions de carbone noir au Canada, représentant 8,0 kt, soit 28 % des émissions totales en 2020. La source Combustion de bois – résidentiel contribue le plus à cette catégorie, avec 6,8 kt, soit 23 % des émissions totales. Le bois est une source de combustible abondante au Canada; il est estimé qu’environ 6,6 millions de tonnes de bois de chauffage ont été brûlées dans les foyers canadiens en 2020, soit une diminution d’environ 24 % depuis 2015 (ECCC, 2020).

Depuis 2013, les émissions de carbone noir au Canada ont diminué globalement de 8,1 kt (22 %) en 2020 (Figure 2–1). Cette diminution est due à une diminution des émissions provenant de la catégorie Transport et équipements mobiles (6,6 kt ou 27 %). Les émissions découlant de l’utilisation de combustibles de la catégorie Commercial-résidentiel-institutionnel ont diminué de 9,0 kt en 2013 à 8,0 kt en 2020 (1,0 kt ou 11 %). Les émissions des sources de l’Industrie pétrolière et gazière ont généralement diminué de 2,7 kt en 2013 à 2,5 kt en 2020 (0,20 kt ou 7,3 %). 

Des précisions sur chacune des catégories de sources et sur leurs secteurs associés figurent dans les sections 2.1 à 2.7. Un aperçu des méthodes appliquées pour élaborer l’inventaire des émissions de carbone noir, les améliorations apportées à cette édition de l’inventaire, les sources d’incertitude et les améliorations à venir sont décrits dans le chapitre 3. Pour connaître les estimations provinciales et territoriales des émissions de carbone noir, consulter la section 2.8 et l’annexe 4. 

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.
0,00 Indique que les émissions ont été tronquées, parce qu'elles ont été arrondies.

Tableau 2–1 : Émissions de carbone noir au Canada (2020)
Catégories de sources et secteurs Carbone noir(tonnes) Pourcentage du total
Minerais et industries minérales (total) (total of the 6 following rows) 540 1,9%
Industrie de l’aluminium 32 0,1%
Industrie du ciment et du béton 13 0,0%
Fonderiesa 0,00 0,0%
Sidérurgie 110 0,4%
Bouletage de minerai de fer 5,5 0,0%
Exploitation de mines et de carrières 380 1,3%
Industrie pétrolière et gazière(total of the 12 following rows) 2 500 8,6%
Élimination et traitement de déchets 0,10 0,0%
Torchage 1 200 4,1%
Production à froid de pétrole brut lourd 89 0,3%
Production de pétrole brut léger/moyen 150 0,5%
Production et traitement de gaz naturel 480 1,7%
Transport et stockage de gaz naturel 37 0,1%
Distribution de gaz naturel 0,47 0,0%
Extraction in situ des sables bitumineux 220 0,8%
Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux 280 1,0%
Stockage de produits pétroliers liquides 3,4 0,0%
Transport de produits pétroliers liquides 3,7 0,0%
Forage, entretien et essais de puits 0,62 0,0%
Production d'électricité (services publics) (total)(total of the 4 following rows) 190 0,7%
Charbon 26 0,1%
Diesel 120 0,4%
Gaz naturel 7,4 0,0%
Autres (production d'électricité) 30 0,1%
Fabrication (total) (total of the 2 following rows) 310 1,1%
Industrie des pâtes et papiers 160 0,6%
Industrie du bois 140 0,5%
Transport et équipement mobile (total) (total of the 11 following rows) 17 000 59%
Transport aérien (AD) 140 0,5%
Navigation maritime intérieure, pêches et militaire 980 3,4%
Transport sur route 6 200 21%
Diesel
5 500 19%
Essence
730 2,5%
Gaz de pétrole liquéfié
0,14 0,0%
Gaz naturel
0,68 0,0%
Transport hors route 8 600 30%
Diesel
8 200 28%
Essence et gaz naturel
440 1,5%
Transport ferroviaire 1 500 5,2%
Agriculture (total) (total of the following row) - -
Utilisation de combustibles - agriculture 25 0,1%
Commercial/Résidentiel/Institutionnel (total) (total of the 7 following rows) 8 000 28%
Utilisation de combustibles — commercial et institutionnel 1 000 3,4%
Utilisation de combustibles — construction 47 0,2%
Combustion de bois — résidentiel 6 800 23%
Foyers
850 2,9%
Fournaises
4 000 14%
Poêles à bois
2 000 6,9%
Utilisation de combustibles — résidentiel 140 0,5%
Total 29 000 100%

Note :
a. Le secteur des Fonderies sera potentiellement exclu des inventaires subséquents. Si vous avez des questions, veuillez nous contacter à apei-iepa@ec.gc.ca ou au 1-877-877-8375.

Autres émissions estimées dans l'inventaire du carbone noir
Secteurs Carbone noir (tonnes) Pourcentage du total
Transport aérien intérieur (vols en croisière) 140 8 %
Transport aérien international (vols en croisière) 230 13 %
Navigation maritime internationale 1 400 79 %

Note :
Le Chapitre 2.5 présente plus d'informations sur la déclaration des émissions du secteur des Transport et équipements mobiles.

Figure 2–1 : Tendances des émissions de carbone noir au Canada (2013 à 2020)

Longue description pour la Figure 2-1

La Figure 2–1 est un graphique de type aires empilées présentant les quatre principaux contributeurs aux tendances pour les émissions de carbone noir du Canada pour les années 2013 à 2020. Les quatre principaux contributeurs sont les suivants : Transport et équipements mobiles, Commercial-résidentiel-institutionnel, Industrie pétrolière et gazière et Autres. La figure montre que les Transports et les équipements mobiles est de loin la plus grande source de carbone noir au Canada. Le graphique affiche une diminution globale depuis 2013.  Le tableau suivant présente les émissions en tonnes pour les années 2013 à 2020.

Tendances des émissions de carbone noir au Canada (2013 à 2020)
Secteur 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Autres 1 407 1 297 1 262 1 152 1 217 1 110 1 170 1 057
Industrie pétrolière et gazière 2 699 3 112 2 927 2 522 2 634 2 678 2 608 2 501
Commercial-résidentiel-institutionnel 9 046 9 073 8 692 8 270 8 348 8 824 8 701 8 034
Transport et équipements mobiles 2 394 2 288 1 988 1 613 1 898 1 979 1 933 1 716
Total 3 746 3 569 3 270 2 857 3 097 3 192 3 112 2 907

2.1 Minerais et industries minérales

Les sources provenant de la catégorie Minerais et industries minérales comprennent l’extraction et le traitement des ressources primaires (Tableau 2–2 et Figure 2–2). Aux fins du présent inventaire, les émissions de carbone noir des industries suivantes ont été prises en compte :

La prochaine édition de l’inventaire devrait englober davantage de secteurs et mieux préciser les sources d’émissions de la catégorie Minerais et industries minérales.

Parmi toutes les sources de la catégorie Minerais et industries minérales figurant dans le présent inventaire, les émissions découlant du secteur Mines et carrières représentent la part la plus importante (1,3 % ou 0,38 kt) des émissions totales de carbone noir en 2020 (Figure 2–2). Les émissions de carbone noir produites par cette activité sont demeurées relativement stables depuis 2013, variant entre 0,36 et 0,49 kt. L’utilisation du diesel pour produire de l’électricité dans des mines éloignées des régions nordiques, combinée à la fraction relativement élevée de CN/PM2,5 du diesel par rapport à d’autres combustibles, contribue significativement à ce secteur.

La deuxième plus importante source d’émissions de carbone noir issues de la catégorie Minerais et industries minérales est la Sidérurgie, qui a représenté 0,11 kt ou 0,44 % des émissions totales de carbone noir en 2020. Les émissions provenant de ce secteur ont diminué de 9 % depuis 2013, en raison d’une réduction de 17 % de la production de fer et d’acier en 2019 et en 2020 (ECCC, 2021).

Le secteur de l’Industrie de l’aluminium a émis 0,03 kt de carbone noir, soit 0,1 % du total national, une diminution de 0,02 kt ou 36 % depuis 2013. La diminution peut être attribuée à la fermeture des trois dernières alumineries Søderberg entre 2013 et 2015Note de bas de page 4 . 

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.
0,00 Indique que les émissions ont été tronquées, parce qu'elles ont été arrondies.

Tableau 2–2 : Émissions de PM2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Minerais et industries minérales (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Industrie de l’aluminium 2 300 2 100 1 700 1 600 1 600 1 400 1 400 1 500 51 45 36 35 34 30 30 32
Industrie du ciment et du béton 740 800 950 800 790 940 850 660 14 15 19 15 16 20 17 13
Fonderiesa 3,4 3,0 2,9 2,6 1,8 0,10 0,80 0,57 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Sidérurgie 1 700 2 100 1 900 1 800 2 200 2 300 2 300 2 000 120 120 120 120 120 140 130 110
Bouletage de minerai de fer 730 760 820 850 730 660 750 640 6,3 6,6 7,1 7,3 6,3 5,7 6,5 5,5
Exploitation de mines et de carrières 2 800 2 300 1 700 1 700 2 200 2 000 2 400 2 600 460 430 380 360 490 390 430 380
Total 8 300 8 100 7 000 6 800 7 500 7 400 7 700 7 300 650 620 570 540 670 580 620 540

Note :
a. Le secteur des Fonderies sera potentiellement exclu des inventaires subséquents. Si vous avez des questions, veuillez nous contacter à apei-iepa@ec.gc.ca ou au 1-877-877-8375.

Figure 2–2 : Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Minerais et industries minérales
(2013 à 2020)

Longue description pour la Figure 2-2

La Figure 2–2 est un graphique de type aires empilées présentant les émissions de carbone noir provenant de cinq secteurs de la catégorie de sources Minerais et industries minérales pour les années 2013 à 2020. Les cinq principaux contributeurs sont les suivants : Mines et carrières, Sidérugie, Industrie de l'aluminium, Industrie du ciment et du béton et Bouletage du minerai de fer. La figure montre que le secteur des Mines et carrières a représenté la plus grande proportion des émissions totales de carbone noir en 2020. Le tableau suivant présente les émissions en tonnes pour les années 2013 à 2020.

Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Minerais et industries minérales (2013 à 2020)
Secteur 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Industrie de l’aluminium 51 45 36 35 34 30 30 32
Industrie du ciment et du béton 14 15 19 15 16 20 17 13
Sidérurgie 117 125 121 119 122 138 134 107
Bouletage du minerai de fer 6.3 6.6 7.1 7.3 6.3 5.7 6.0 5.5
Mines et carrières 464 434 383 363 494 385 429 380

2.2 Industrie pétrolière et gazière

Les émissions de la catégorie Industrie pétrolière et gazière représentent 2,5 kt ou 8,6 % des émissions totales de carbone noir émises en 2020. Les sources de l’Industrie pétrolière et gazière comprennent les activités de combustion qui entraînent des émissions de carbone noir, principalement dans l’industrie pétrolière et gazière en amont (Tableau 2–3 et Figure 2–3). Les secteurs présentés ci-dessous sont compris dans la présente édition du rapport. Même si le torchage est une activité exercée dans bon nombre des secteurs de l’industrie pétrolière et gazière en amont, il est présenté à part, parce qu’il s’agit d’une source importante d’émissions de carbone noir.

Depuis 2013, les émissions de carbone noir de l’Industrie pétrolière et gazière ont diminué de 0,20 kt ou 7,3 %. Parmi tous les secteurs de l’Industrie pétrolière et gazière figurant dans le présent inventaire, le Torchage est le secteur qui en constituait la plus grande proportion (4,3 % ou 1,2 kt) des émissions totales de carbone noir en 2020 (Figure 2–3). Les émissions de ce secteur ont diminué de 0,26 kt ou 17 % entre 2013 et 2020. Les émissions produites par torchage sont directement associées au volume de gaz brûlés à la torche dans cette industrie. De 2016 à 2018, les volumes de gaz brûlés à la torche ont augmenté alors que les opérateurs ont réduit le volume de gaz évacués. Le torchage est préféré à l’évacuation, car il permet de réduire les émissions de méthane et de composés organiques volatils non méthaniques. Cependant, il accroît les émissions de monoxyde de carbone, de matières particulaires (PM) (et donc de carbone noir) et des oxydes d’azote. De 2018 à 2020, le volume des gaz brûlés à la torche et évacués a été relativement constant.

Les deux plus grandes sources d’émissions de carbone noir de cette catégorie après le torchage sont la production et transformation du gaz naturel, qui génère 0,48 kt ou 1,7 % des émissions totales de carbone noir, et le secteur Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux qui produit 0,28 kt ou 1,0 % des émissions totales de carbone noir. Depuis 2013, les émissions de carbone noir ont augmenté dans les secteurs Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux et Extraction in situ des sables bitumineux d’un total combiné de 0,12 kt (31 %). Ceci concorde avec l’augmentation de 52 % de la production de bitume brut provenant des opérations minières et à l’augmentation de 61 % de la production de bitume brut provenant des installations d’extraction thermique in situ, qui contribuent tous deux à l’augmentation des activités d’utilisation de combustibles et de torchage. 

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–3 : Émissions de PM2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Industrie pétrolière et gazière (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Élimination et traitement de déchets 0,30 0,34 0,33 0,30 0,30 0,27 0,23 0,18 0,12 0,13 0,13 0,12 0,12 0,10 0,10 0,10
Torchage 5 200 6 100 5 900 5 000 5 600 5 200 5 100 5 500 1 500 1 800 1 600 1 200 1 300 1 300 1 200 1 200
Production à froid de pétrole brut lourd 160 170 170 160 170 170 170 150 94 96 99 96 97 100 100 89
Production de pétrole brut léger/moyen 300 300 290 290 290 300 300 280 160 160 160 150 150 160 160 150
Production et traitement de gaz naturel 1 400 1 400 1 400 1 300 1 300 1 400 1 300 1 200 530 540 540 530 530 530 530 480
Transport et stockage de gaz naturel 88 83 84 92 93 94 96 97 34 32 32 35 36 36 37 37
Distribution de gaz naturel 2,1 1,9 1,9 1,9 2,0 1,9 1,8 1,2 0,82 0,74 0,71 0,73 0,75 0,72 0,71 0,47
Extraction in situ des sables bitumineux 460 500 530 540 600 640 660 560 180 200 210 210 230 250 260 220
Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux 1 300 2 200 1 600 1 700 1 900 1 900 1 800 1 900 200 310 250 250 290 280 270 280
Stockage de produits pétroliers liquides 9,0 8,1 7,9 6,9 6,1 13 20 8,8 3,4 3,1 3,0 2,7 2,4 4,8 7,7 3,4
Transport de produits pétroliers liquides 10 10 10 11 9,3 9,8 11 9,6 3,9 3,9 3,9 4,1 3,6 3,8 4,2 3,7
Forage, entretien et essais de puits 3,9 3,8 1,7 1,2 1,9 1,9 1,4 0,81 3,0 2,9 1,3 0,89 1,4 1,4 1,1 0,62
Total 8 900 11 000 9 900 9 100 10 000 9 700 9 600 9 700 2 700 3 100 2 900 2 500 2 600 2 700 2 600 2 500

Figure 2–3 : Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Industrie pétrolière et gazière
(2013 à 2020)

Note : La catégorie « Autres » comprend les secteurs Élimination et traitement des déchets, Distribution de gaz naturel, Stockage de produits pétroliers liquides, Transport de produits pétroliers liquides et Forage, entretien et essais de puits.

Longue description pour la Figure 2-3

La Figure 2–3 est un graphique de type aires empilées présentant les émissions de carbone noir provenant de huit secteurs de la catégorie de sources Industrie pétrolière et gazière pour les années 2013 à 2020. Les huit principaux contributeurs sont les suivants : Torchage, Production et traitement de gaz naturel, Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux, Extraction in situ des sables bitumineux, Production de pétrole brut léger/moyen, Production à froid de pétrole brut lourd, Transport et stockage de gaz naturel et Autres. La figure montre que le secteur du Torchage a représenté la plus grande proportion des émissions totales de carbone noir en 2020. Le tableau suivant présente les émissions en tonnes pour les années 2013 à 2020.

Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Industrie pétrolière et gazière (2013 à 2020)
Secteur 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Torchage 1 492 1 773 1 635 1 244 1 289 1 307 1 239 1 235
Production à froid de pétrole brut lourd 94 96 99 96 97 101 100 89
Production de pétrole brut léger/moyen 155 156 155 153 154 162 161 149
Production et traitement de gaz naturel 531 538 535 525 530 534 527 438
Transport et stockage de gaz naturel 34 32 32 35 36 36 37 37
Extraction in situ des sables bitumineux 181 195 208 211 233 248 258 219
Exploitation, extraction et valorisation des sables bitumineux 201 311 254 250 288 280 273 280
Autres 11 11 9.2 8.5 8.2 11 14 8.2

2.3 Production d’électricité (services publics)

Les sources de Production d’électricité (services publics) comprennent la combustion du charbon, du diesel, du gaz naturel et d’autres combustibles (Tableau 2–4).

La Production d’électricité a généré 0,19 kt ou 0,7 % des émissions totales de carbone noir en 2020 (Tableau 2–4 et Figure 2–4) et réduit de 0,03 kt (12 %) les émissions depuis 2013. Les émissions de carbone noir de cette catégorie de sources sont assez faibles. Les grandes installations utilisant des combustibles solides sont équipées de dispositifs de contrôle des PM, tandis que les chaudières et les appareils de chauffage utilisant des combustibles liquides et gazeux émettent relativement peu de PM. Relativement peu de combustible diesel est utilisé par les grandes installations fixes de production d’électricité.

Cette catégorie de sources est presque entièrement traitée; les petites sources restantes (installations plus petites, notamment dans les collectivités éloignées qui ne déclarent pas leurs émissions à l’Inventaire national des rejets de polluants) seront traitées dans les prochains inventaires. Leurs émissions, même si elles sont modestes à l’échelle nationale, pourraient avoir à l’échelle régionale des impacts atmosphériques et sur la qualité de l’air dans des régions comme le nord du Canada.

La plus grande source d’émissions de carbone noir de cette catégorie est la production d’électricité à partir du diesel, représentant 0,12 kt (0,4 %) des émissions totales de carbone noir en 2020 et plus de 60 % du carbone noir dans cette catégorie. La tendance est en grande partie déterminée par les fluctuations dans la production d’électricité au moyen du diesel. En 2020, les émissions de carbone noir découlant de la production d’électricité au moyen du diesel ont diminué par rapport à leur niveau de 2013; mais l’influence du diesel sur la catégorie a augmenté de sorte à représenter 68 % des émissions en 2020 (jusqu’à 62 %). Les émissions de carbone noir attribuables à la production d’électricité alimentée au charbon et au gaz naturel ont diminué entre 2013 et 2020. La réduction des émissions attribuables à la production d’électricité alimentée au charbon découle de la fermeture des usines de charbon en Ontario et de la réduction de la consommation de charbon en Alberta; tandis que la réduction des émissions dues à la production d’électricité alimentée au gaz naturel est due à une diminution de la production d’électricité alimentée au gaz naturel contrebalancée par l’augmentation de la production d’électricité au moyen de sources renouvelables.

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–4 : Émissions de PM2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Production d’électricité (services publics) (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Charbon 2 200 2 500 2 300 2 200 2 200 2 100 1 800 1 500 37 42 39 37 37 36 30 26
Diesel 170 190 210 210 170 180 180 160 130 150 160 160 130 140 140 120
Gaz naturel 500 420 420 390 340 350 290 300 12 11 11 9,7 8,5 8,7 7,1 7,4
Autres (production d'électricité) 300 420 430 510 500 430 440 400 29 34 34 36 31 32 31 30
Total 3 200 3 500 3 400 3 300 3 200 3 100 2 700 2 400 210 230 240 240 210 220 210 190

Figure 2–4 : Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Production d’électricité (services publics) (2013 à 2020)

Longue description pour la Figure 2-4

La Figure 2–4 est un graphique de type aires empilées présentant les émissions de carbone noir pour les années 2013 à 2020 provenant de quatre secteurs de la catégorie de sources Production d’électricité (services publics). Les quatre principaux contributeurs sont les suivants : Diesel, Autres (production d’électricité),  Charbon et Gaz naturel. La figure montre que le secteur du Diesel a représenté la plus grande proportion des émissions totales de carbone noir en 2020 dans cette catégorie. Le tableau suivant présente les émissions en tonnes pour les années 2013 à 2020.

Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Production d’électricité (services publics) (2013 à 2020)
Secteur 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Charbon 37 42 39 37 37 36 30 26
Diesel 134 148 160 162 133 141 140 125
Gaz naturel 12 11 11 10 8.5 8.7 7.1 7.4
Autres (production d'électricité) 29 34 34 36 31 32 31 30

2.4 Fabrication

Les sources de Fabrication comprennent le secteur de l’Industrie des pâtes et papiers et celui de l’Industrie du bois (Tableau 2–5). En 2020, ceux-ci ont contribué à raison de 0,31 kt ou 1,1 % aux émissions totales de carbone noir. Bien qu’il y ait d’autres secteurs de fabrication, seuls ceux présentant des émissions élevées de PM2,5 découlant de la combustion sont pris en compte dans le présent inventaire.

La tendance à la baisse de cette catégorie de source de 2013 à 2020 (0,19 kt ou 38 %) va largement de pair avec la réduction de la production dans le secteur de l’Industrie des pâtes et papiers et celui de l’Industrie du bois.

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–5 : Émissions de PM2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Fabrication (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Industrie des pâtes et papiers 8 200 7 600 6 900 6 300 5 800 5 400 5 000 5 100 270 220 200 180 170 160 170 160
Industrie du bois 3 200 2 500 2 800 2 100 1 900 1 900 2 200 2 200 230 170 210 140 130 120 140 140
Total 11 000 10 000 9 700 8 500 7 800 7 300 7 300 7 400 500 390 410 330 290 280 310 310

2.5 Transport et équipements mobiles

La catégorie Transport et équipements mobiles comprend les émissions de carbone noir des secteurs Transport aérien (atterrissage et décollage [AD]), Navigation maritime intérieure, pêches et militaire, Transport sur route, Transport hors route (diesel, essence, gaz de pétrole liquéfié et gaz naturel) et Transport ferroviaire (Tableau 2–6 et Figure 2–5). Le secteur Transport hors route constitue une source d’émissions très diversifiée qui comprend le matériel pour pelouses et jardins, les véhicules récréatifs comme les bateaux de plaisance et les motoneiges, le matériel agricole, les appareils de construction et d’exploitation minière, ainsi que les génératrices et pompes portatives. Les moteurs diesel sur route et hors route sont régis par des normes sur les émissions de matières particulaires (PM) et sont munis de dispositifs de contrôle complexes pour réduire ces émissions de PM. Au fur et à mesure que les nouveaux moteurs dotés de cette technologie remplaceront les anciens moteurs plus polluants, les émissions de PM et de carbone noir devraient présenter une tendance générale à la baisse.

La catégorie Transport et équipements mobiles est de loin la plus importante source de carbone noir au Canada, représentant 17 kt ou 60 % des émissions totales en 2020 (Tableau 2–1). Une source importante d’émissions de cette catégorie sont les moteurs diesel mobiles, à la fois sur route et hors route, représentant 47 % (14 kt) des émissions totales. Les grandes sources de carbone noir sont celles qui émettent de grandes quantités de PM2,5 ou celles dont le rapport CN/PM2,5 est grand. Les moteurs diesel mobiles émettent d’importantes quantités de PM2,5 et présentent les rapports CN/PM2,5 les plus élevés de toutes les sources de carbone noir (Tableau 2–6). Par conséquent, les moteurs diesel mobiles produisent presque toutes les émissions de cette catégorie, ou près de la moitié des émissions totales de carbone noir. La mise en œuvre d’un règlement efficace sur les carburants et les moteurs diesel routiers et hors route a entraîné des diminutions entre 2013 et 2020 de 19 % (1,3 kt) et de 33 % (4,0 kt) respectivement, contribuant à 65 % de la diminution générale du total national. Les émissions de carbone noir restantes produites par la catégorie Transport et équipements mobiles proviennent des transports aérien, maritime et ferroviaire, ainsi que des moteurs routiers et hors route autres que diesel, qui ont produit 3,8 kt ou 13 % des émissions totales de carbone noir en 2020.

Par comparaison avec les niveaux de 2019, les émissions de carbone noir provenant de la catégorie Transport et équipements mobiles ont diminué de 1,7 kt ou de 9,0 % en 2020, principalement de l’équipement hors route au diesel. Ces moteurs ont été moins en usage en 2020 par rapport à 2019 et ils ont moins consommé de diesel. Des réductions des émissions ont également été observées dans toutes les catégories de transport aérien (82 t ou 36 % pour le Transport aérien AD) associées à une diminution du trafic aérien en 2020 par rapport à 2019. 

Les émissions des secteurs Transport aérien intérieur (vols en croisière), Transport aérien international (vols en croisière) et Navigation maritime internationale sont déclarées comme des éléments distincts, car elles ne contribuent pas au total national du Canada. Cette façon de faire est fondée sur la Nomenclature de formalisation des résultats (NFR) utilisée dans le cadre de la soumission à la CEE-ONU. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la soumission du Canada à la CEE-ONU, consulter l’annexe 4.

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–6 : Émissions de PM 2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Transport et équipements mobiles (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM 2,5
de la combustion 2013
PM 2,5
de la combustion 2014
PM 2,5
de la combustion 2015
PM 2,5
de la combustion 2016
PM 2,5
de la combustion 2017
PM 2,5
de la combustion 2018
PM 2,5
de la combustion 2019
PM 2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Transport aérien (AD) 300 280 280 270 280 300 290 190 230 220 210 210 210 230 230 140
Navigation maritime intérieure, pêches et militaire  00 3 100 1 400 1 400 1 500 1 500 1 600 1 400 1 600 1 700 800 820 850 900 1 000 980
Transport sur route 1 400 1 300 1 200 1 200 1 200 1 300 1 300 1 200 7 700 7 000 6 300 6 200 6 500 6 700 6 700 6 200
Transport sur route : Diesel
1 100 9 700 8 600 8 400 8 900 9 300 9 200 8 600 6 800 6 200 5 500 5 300 5 600 5 900 5 900 5 500
Transport sur route : Essence
3 800 3 400  00 3 500 3 500 3 500 3 500 3 100 860 790 780 810 810 820 830 730
Transport sur route : Gaz de pétrole liquéfié
2,3 0,83 0,64 0,74 0,88 0,89 0,87 0,60 0,49 0,20 0,15 0,18 0,21 0,21 0,21 0,14
Transport sur route : Gaz naturel
1,1 1,0 1,0 1,5 3,0 3,0 2,8 3,3 0,21 0,20 0,20 0,30 0,62 0,62 0,57 0,68
Transport hors route 2 000 1 800 1 800 1 400 1 500 1 600 1 600 1 400 1 300 1 100 1 100 8 400 9 100 9 700 9 600 8 600
Transport hors route : Diesel
1 600 1 400 1 300 1 000 1 100 1 200 1 200 1 100 1 200 1 100 1 000 7 900 8 700 9 300 9 100 8 200
Transport hors route : Essence et gaz naturel
4 100 4 200 4 100 3 600 3 700 3 800 3 800 3 500 500 510 510 450 460 470 470 440
Transport ferroviaire 2 500 2 300 2 000 1 800 1 900 2 000 2 000 1 900 1 900 1 800 1 500 1 400 1 400 1 600 1 600 1 500
Total 4 000 3 700 3 300 2 900 3 100 3 300 3 200 2 900 2 400 2 200 2 000 1 700 1 800 1 900 1 900 1 700
Autres émissions estimées dans l'inventaire du carbone noir (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Transport aérien intérieur (vols en croisière) 290 280 280 280 300 320 330 180 230 220 210 210 230 250 250 140
Transport aérien international (vols en croisière) 480 470 480 500 540 620 640 290 370 360 370 380 420 480 490 230
Navigation maritime internationale 7 100 6 500 2 300 2 300 2 300 2 300 2 300 1 900 3 200 3 700 1 600 1 600 1 500 1 500 1 600 1 400

Note :
Pour plus d'informations, voir le Chapitre 2.5.

Figure 2–5 : Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Transport et équipements mobiles
(2013 à 2020)

Longue description pour la Figure 2-5

La Figure 2–5 est un graphique de type aires empilées présentant les émissions de carbone noir pour les années 2013 à 2020 provenant de cinq secteurs de la catégorie de sources Transport et équipements mobiles. Les cinq principaux contributeurs sont les suivants : Transport hors route, Transport sur route, Transport ferroviaire, Navigation maritime intérieure, pêches et militaire, et Transport aérien (atterrissage et décollage [AD]). La figure montre que Transports hors route est la plus grande source de carbone noir en 2020 pour cette catégorie. Le tableau suivant présente les émissions (t) pour les années 2013 à 2020.

Tendances des émissions de carbone noir au Canada, Transport et équipements mobiles (2013 à 2020)
Secteur 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Transport aérien (AD) 234 216 213 207 213 234 226 144
Navigation maritime intérieure, pêches et militaire 1 569 1 739 801 818 852 904 1 022 978
Transport sur route 7 662 6 959 6 266 6 157 6 455 6 731 6 714 6 219
Transport hors route 12 631 11 411 10 893 8 379 9 132 9 745 9 594 8 605
Transport ferroviaire 1 898 1 763 1 515 1 352 1 446 1 565 1 577 1 470

2.6 Agriculture

Les sources de la catégorie Agriculture sont l’Utilisation de combustibles – Agriculture pour l’équipement non mobile (p. ex., pour sécher le grain ou pour chauffer les granges). Elles représentent 0,03 kt ou 0,1 % des émissions totales de carbone noir produites en 2020 (Tableau 2–7). Depuis 2013, les émissions de carbone noir de cette source ont diminué de 21 t ou 45 % en 2020. En 2013 et en 2020, les émissions de l’Alberta ont contribué à 60 % et à 73 % des émissions totales de carbone noir, respectivement, de la catégorie Utilisation de combustibles – Agriculture. La diminution des émissions de carbone noir entre 2013 et 2020 découle de la diminution de la combustion de charbon utilisé pour l’équipement non mobile en Alberta. 

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–7 : Émissions de PM2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, Agriculture (2013 à 2020) (tonnes)
Secteurs PM2,5
de la combustion 2013
PM2,5
de la combustion 2014
PM2,5
de la combustion 2015
PM2,5
de la combustion 2016
PM2,5
de la combustion 2017
PM2,5
de la combustion 2018
PM2,5
de la combustion 2019
PM2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Utilisation de combustibles - agriculture 320 310 290 290 280 260 260 220 46 46 42 42 40 34 33 25
Total 320 310 290 290 280 260 260 220 46 46 42 42 40 34 33 25

2.7 Sources de la catégorie Commercial–résidentiel–institutionnel

Les sources de la catégorie Commercial-résidentiel-institutionnel englobent la Combustion de bois – résidentiel, l’Utilisation de combustibles – construction et l’Utilisation de combustibles – résidentiel. La majeure partie des émissions de ces sources est due à la combustion dans de grandes chaudières commerciales relativement efficaces ou dans des foyers ou des poêles à bois résidentiels, plus petits et moins efficaces.

Parmi les sources de la catégorie Commercial-résidentiel-institutionnel, la Combustion de bois – résidentiel représente la plus grande part (6,8 kt ou 23 %) des émissions de carbone noir en 2020 (Tableau 2–8). Les émissions provenant du secteur Combustion de bois – résidentiel sont réparties dans les sous-secteurs suivants :

La quantité de bois brûlée dans chaque type de dispositif de combustion à bois (poêles à bois, chaudières et foyers résidentiels) est déterminante dans le total des émissions provenant de la source Combustion de bois – résidentiel. La tendance à la baisse dans ce secteur entre 2013 et 2020 (1,2 kt ou 15 %) peut être attribuée en partie à une utilisation moindre des foyers classiques et des poêles à bois, qui ont été remplacés par des foyers encastrables, des chaudières et des poêles à bois qui émettent moins et sont plus efficaces sur le plan de la combustion. En 2019 et en 2020, les émissions de cette source ont diminué de 0,63 kt ou 8,4 % en raison d’une saison de chauffage moins froide en 2020, comme l’indique une diminution de 8 % des degrés-jours de chauffage.

La deuxième plus grande source d’émissions de carbone noir de cette catégorie de source est le secteur Utilisation de combustibles — commercial et institutionnel, qui représente 1,0 kt ou 3,6 % des émissions totales de carbone noir.

Dans l’ensemble, l’utilisation de combustibles autres que le bois dans cette catégorie représente 1,2 kt ou 4,3 % des émissions totales de carbone noir en 2020. Les estimations pour ces sources reposent sur le type et la quantité de combustibles consommés au Canada, ainsi que sur la fraction CN/PM2,5 correspondante pour chaque catégorie.

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2–8 : Émissions de PM 2,5 et de carbone noir résultant de la combustion, sources de la catégorie Commercial-résidentiel-institutionnel (2013 à 2020)
Secteurs PM 2,5
de la combustion 2013
PM 2,5
de la combustion 2014
PM 2,5
de la combustion 2015
PM 2,5
de la combustion 2016
PM 2,5
de la combustion 2017
PM 2,5
de la combustion 2018
PM 2,5
de la combustion 2019
PM 2,5
de la combustion 2020
Carbone noir
2013
Carbone noir
2014
Carbone noir
2015
Carbone noir
2016
Carbone noir
2017
Carbone noir
2018
Carbone noir
2019
Carbone noir
2020
Utilisation de combustibles — commercial et institutionnel 2 300 2 400 2 300 2 400 2 600 2 700 2 900 2 800 830 880 840 900 970 1 000 1 100 1 000
Utilisation de combustibles — construction 120 120 120 120 120 130 130 130 42 41 41 43 44 47 48 47
Combustion de bois — résidentiel 8 900 8 900 8 500 7 900 7 700 8 500 8 700 8 000 8 000 8 000 7 700 7 200 7 200 7 600 7 400 6 800
Combustion de bois – résidentiel : Foyers
1 600 1 600 1 400 1 300 1 300 1 500 1 600 1 500 900 870 800 730 700 830 910 850
Combustion de bois – résidentiel : Fournaises
3 700 3 700 3 600 3 400 3 500 3 500 3 200 2 900 5 100 5 100 4 900 4 700 4 800 4 800 4 400 4 000
Combustion de bois – résidentiel : Poêle à bois
3 700 3 600 3 500 3 100 3 000 3 600 3 900 3 600 2 000 2 000 1 900 1 700 1 600 2 000 2 200 2 000
Utilisation de combustibles — résidentiel 2 400 2 400 2 300 2 100 2 300 2 500 2 300 2 200 160 160 150 140 150 160 150 140
Total 9 400 9 400 9 000 8 300 8 200 9 000 9 200 8 500 9 000 9 100 8 700 8 300 8 300 8 800 8 700 8 000

2.8 Tendances provinciales et territoriales des émissions de carbone noir

Dans la présente section, on décrit les tendances en matière d’émissions de carbone noir par province et territoire canadiens de 2013 à 2020. Les valeurs estimatives complètes par province et territoire figurent à l’annexe 4.

Depuis 2013, les tendances des émissions de carbone noir dans les provinces et territoires canadiens sont pour la plupart cohérentes avec la tendance nationale (Figure 2–1), avec une diminution des émissions, saug pour l’Île-du-Prince-Édouard où les émissions ont augmenté de 20 t ou 12 %. D’après le Tableau 2-9, la réduction la plus importante des émissions totales en unités de masse entre 2013 et 2020 l’a été en Ontario (2,1 kt ou 25 %), ensuite au Québec (1,6 kt ou 22 %) et en Alberta (1,4 kt ou 20 %). La réduction en pourcentage est la plus marquée au Nouveau-Brunswick et au Yukon (56 % chaque province).

Notes :
Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Les valeurs de ce rapport ont été arrondies à deux chiffres significatifs.

Tableau 2-9 : Émissions de carbone noir des provinces et territoires canadiens (2013 à 2020)
Province/Territories Carbone noir (tonnes) 2013 Carbone noir (tonnes) 2014 Carbone noir (tonnes) 2015 Carbone noir (tonnes) 2016 Carbone noir (tonnes) 2017 Carbone noir (tonnes) 2018 Carbone noir (tonnes) 2019 Carbone noir (tonnes) 2020 Tendances 2013-2020
Alberta 7 300 7 100 6 300 5 400 6 000 6 200 6 200 5 800 -20%
Colombie-Britannique 4 300 4 000 3 400 3 200 3 400 3 700 3 800 3 600 -15%
Manitoba 1 400 1 400 1 200 1 200 1 300 1 300 1 300 1 200 -19%
Nouveau-Brunswick 1 400 1 400 1 400 1 000 750 730 650 600 -56%
Terre-Neuve-et-Labrador 910 920 770 800 820 950 980 870 -4%
Nouvelle-Écosse 1 300 1 200 1 100 990 1 000 1 100 1 000 900 -29%
Territoires du Nord-Ouest 440 400 390 330 360 370 320 300 -32%
Nunavut 150 110 110 120 220 92 150 110 -28%
Ontario 8 200 7 500 7 100 6 300 6 600 7 000 7 000 6 100 -25%
l'Île-du-Prince-Édouard 170 150 130 150 180 200 220 190 12%
Québec 7 500 7 200 6 800 6 200 6 200 6 500 6 600 5 900 -22%
Saskatchewan 4 100 4 100 3 900 3 200 3 400 3 600 3 500 3 400 -17%
Yukon 61 34 31 30 30 29 32 26 -56%
Canada 3 700 3 600 3 300 2 900 3 000 3 200 3 200 2 900 -22%

Les séries chronologiques entières des émissions de carbone noir à l’échelle nationale, provinciale et territoriale de 2013 à 2020 sont également accessibles en ligne sur le portail des données ouvertes du gouvernement du Canada.

Références, Chapitre 2, Émissions de carbone noir et tendances du Canada

[ECCC] Environnement et Changement climatique. 2020. Residential fuelwood consumption in Canada. Rapport inédit. Gatineau (QC) : Préparé par Kay J., Division des inventaires et des rapports de polluants, Environnement et Changement climatique Canada.

[ECCC] Environnement et Changement climatique. 2021. Programme de déclaration des gaz à effet de serre. Données inédites, confidentielles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :