Rapport d’inventaire des émissions de polluants atmosphériques du Canada 2022 : annexe 2.3

A2.3 Méthodes d’estimation pour la catégorie Fabrication par secteur/sous-secteur 

Pour les années antérieures à 2010, il existe plusieurs catégories de sources pour lesquelles des estimations internes ont été élaborées pour être utilisées de pair avec les données déclarées par les installations et les données historiques des provinces, comme la Fabrication de produits chimiques (1990-2000) et la Fabrication de produits de pâtes et papiers (1990–2006). L’amélioration de ces estimations est présentement à l’étude pour les futurs inventaires.

Boulangeries 

Description

Le secteur Boulangeries rejette des composés organiques volatils (COV) au cours du processus de levage dans les boulangeries industrielles. Les émissions provenant des produits levés au moyen de levure chimique (utilisée surtout pour les pâtisseries) sont négligeables. Cependant, des COV sont émis lorsque des levures sont utilisées pour le levage, soit presque exclusivement dans la production de pain et de produits similaires.

Méthode d’inventaire générale

Polluants estimés :

COV

La quantité totale de farine de blé disponible par personne est multipliée par la population, la fraction de farine utilisée dans les produits à levure de type boulangerie, le rapport entre le produit et la farine, et un coefficient d’émission pour les COV émis par tonne de produit. 

Données sur les activités

Les valeurs de la production des industries boulangères sont estimées en utilisant :

Coefficients d’émission (CE)

Cheminfo Services (2005)

CECOV = 2,36 kg par t de produits de boulangerie fabriqués 

Industrie céréalière

Description

Les émissions produites par le secteur Industrie céréalière comprennent les émissions des silos à grains. Les silos à grains sont répartis en quatre groupes dans l’Inventaire des émissions de polluants atmosphériques (IEPA) : 

Les silos primaires reçoivent les céréales des producteurs par camion pour y être stockées ou prsises en charge. Les céréales y sont parfois nettoyées ou asséchées avant leur transfert dans les silos terminaux ou les silos de conditionnement (U.S. EPA, 1985).

Les silos de conditionnement sont des installations de transformation des céréales ou des moulins. Ils effectuent le déchargement, l’acheminement et le stockage des céréales, de même que la transformation ou le traitement pour leur utilisation dans la fabrication d’autres produits. (U.S. EPA, 1985)

Les silos terminaux servent à assécher, à nettoyer, à mélanger et à entreposer les grains destinés aux expéditions.

Les silos de transbordement sont généralement utilisées pour les mêmes fonctions que celles des silos terminaux.

Méthode d’inventaire générale

Polluants estimés :

MPT, PM10, PM2,5

La production céréalière totale par province et territoire a été multipliée par les coefficients d’émission propres à chaque procédé employé par les silos primaires, les silos de conditionnement, les silos terminaux et les silos de transbordement. Le calcul des émissions fait l’objet d’un rapprochement avec les émissions déclarées aux fins de l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP).

Données sur les activités

La Commission canadienne des grains (CCG) fournit des données annuelles cumulatives à des périodes hebdomadaires relativement aux livraisons et aux expéditions de grains pour les provinces de l’Ouest (Alb., C.-B., Man. et Sask.), où la majorité des cultures céréalières du pays s’y trouve. Ces données portent sur les silos primaires, les silos de conditionnement, les silos de transbordement et les silos terminaux. Les rapports suivent un cycle de production agricole « d’août à juillet » et trois rapports hebdomadaires représentatifs sont sélectionnés pour estimer la production de grains pour une année civile; semaines 21 et 22 (S22) et semaine 52 (S52) de l’année précédente (AP), et semaines 21 et 22 (S22) de l’année en cours (AC). AP-S52 correspond à la production de grains d’août et juillet et AP-S22, à la production de grains d’août à décembre de l’année précédente (CCG, 2017). L’estimation de la production de grains pour l’année civile en cours est calculée comme suit : 

Production de grains = (AP-S52) – (AP-S22) + (AC-S22)

Estimation de la répartition des grains entre les provinces :

La CCG ne déclare pas de données sur les livraisons de grains aux silos primaires pour les provinces de l’Est (N.-S., N.-B. et Î.-P.-É.). Par conséquent, les livraisons de grains à des silos primaires à l’extérieur des provinces de l’Ouest sont présumées correspondre aux livraisons de grains en Ontario (Ont.). 

La répartition des grains entre l’Ouest et l’Est du Canada est effectuée en fonction du total de grains canadiens (Statistique Canada, 2017). Toutefois, comme la somme de chaque type de grain indique la quantité annuelle de grains reçus dans l’Ouest du Canada comme une seule valeur (aucune division par province ou territoire), deux hypothèses sont formulées pour estimer les réceptions de grains dans les provinces et territoires. Premièrement, il est présumé que tous les grains reçus par les silos primaires de l’Ontario sont transférés à des silos de conditionnement de l’Ontario (y compris les transferts interprovinciaux). Deuxièmement, la portion des réceptions partagées par chacune des provinces est calculée en fonction des proportions provinciales et territoriales tirées de l’inventaire des principaux contaminants atmosphériques (PCA) de 1995. Cet inventaire indique également la répartition par province et territoire en ce qui concerne les silos de transbordement. Tous les grains des silos de conditionnement en Ontario sont par la suite transportés vers des silos terminaux, tandis que les silos de transbordement de l’Ontario reçoivent des grains des provinces de l’Ouest et y en expédient. 

Contrairement aux silos de conditionnement, les silos terminaux ne se trouvent que dans quatre ports situés dans trois provinces : la C.-B. (Vancouver et Prince-Rupert), l’Ont. (Thunder Bay) et le Man. (Churchill). À l’aide des données sur les réceptions et les expéditions de chaque port tirées des statistiques du CCG, il est possible de calculer la capacité de traitement des silos terminaux en établissant la moyenne des grains reçus et expédiés par chaque port Ont. (Thunder Bay), C.-B. (Vancouver et Prince-Rupert) et Man. (Churchill).

Coefficients d’émission (CE)

Pour chaque processus, les émissions sont calculées en multipliant le niveau d’activité total (production de grains en milliers de tonnes métriques) par le coefficient d’émission, l’efficacité du contrôle et le rapport de manutention. Le rapport de manutention correspond à la quantité réelle de grains traités dans le cadre d’un processus. Les émissions du processus de manutention sont régies par le coefficient « efficacité du contrôle ». Il est supposé qu’il n’y a pas de perte entre les processus, de sorte que le niveau d’activité est le même pour tous les processus dans chacun des silos. Par conséquent, le total des émissions canadiennes de MPT, de PM10 et de PM2,5 est la somme des émissions provenant de tous les processus dans les quatre types de silos. Les coefficients d’émission et les autres paramètres sont présentés dans la section qui suit. 

Émissions = Niveau d’activité × (1 – Efficacité du contrôle) × Coefficient d’émission × Rapport de manutention

L’ensemble des coefficients d’émission et des paramètres sont identiques dans toutes les provinces. (Pinchin Environmental, 2007).

Note :
S.O. = Sans objet (n’entre pas dans les calculs pour ces processus)

Silo primaire
Processus Coefficient d’émission (kg/t) – MPT Coefficient d’émission (kg/t – PM10 Coefficient d’émission (kg/t) – PM2,5 Efficacité du contrôle (%) Rapport de manutention
Expédition et réception 0,10 0,03 0,01 75 1
Transport de transfert 0,04 0,01 0,00 0 0,5
Nettoyage 1,50 0,38 0,07 75 0,5
Séchage 1,40 0,35 0,06 75 S.O.
Pavillon de travail 2,25 0,35 0,06 75 S.O.
Silo de conditionnement
Processus Coefficient d’émission (kg/t) – MPT Coefficient d’émission (kg/t) – PM10 Coefficient d’émission (kg/t) – PM2,5 Efficacité du contrôle (%) Rapport de manutention
Réception 0,05 0,02 0,00 75 1
Prénettoyage et traitement 0,04 0,01 0,00 0 1
Bâtiment de nettoyage 0,04 0,01 0,00 0 1
Bâtiment pour le broyeur 35,00 17,50 2,98 97 1
Silo de transbordement
Processus Coefficient d’émission (kg/t) – MPT Coefficient d’émission (kg/t) – PM10 Coefficient d’émission (kg/t) – PM2,5 Efficacité du contrôle (%) Rapport de manutention
Réception et expédition 0,10 0,03 0,00 90 1
Transport de transfert 0,01 0,00 0,00 90 1,2
Pavillon principal 0,03 0,02 0,00 90 2,2
Silo terminal
Processus Coefficient d’émission (kg/t) – MPT Coefficient d’émission (kg/t) – PM10 Coefficient d’émission (kg/t) – PM2,5 Efficacité du contrôle (%) Rapport de manutention
Expédition et réception 0,04 0,01 0,00 90 1
Transport de transfert 0,01 0,00 0,00 90 2
Nettoyage 0,04 0,01 0,00 0 0,5
Séchage 1,50 0,38 0,07 90 0
Pavillon principal 0,03 0,02 0,00 90 3

Rapprochement :

Les émissions calculées à l’échelle provinciale et territoriale sont considérées comme des estimations des sources diffuses (SD). Les valeurs relatives aux sources ponctuelles (SP) sont celles qui sont déclarées directement par les installations de manutention des grains à l’Inventaire national des rejets de polluants; elles constituent l’estimation la plus fiable des valeurs d’émission. Ainsi, une procédure de rapprochement est exécutée entre les estimations des valeurs des SD et des SP avant leur soumission à l’inventaire. Lorsqu’on constate que les valeurs cumulatives des SD d’une province sont inférieures aux valeurs cumulatives des SP dans la même province, les valeurs des SD sont remplacées par les valeurs des SP. La priorité des valeurs des SP sur les valeurs des SD est déterminée en fonction de leur fiabilité. 

Entreposage et stockage :

Il s’agit des émissions de PM classées par catégorie pour les installations qui entreposent des grains. Les émissions provenant de SP sont additionnées par province pour les installations déclarantes. 

Scieries, usines de panneaux et autres (industrie du bois)(sous Industrie du bois)

Description

Le sous-secteur Scieries couvre les émissions des installations qui produisent habituellement du bois d’œuvre de feuillus et de résineux à partir des billes de bois. Les processus de conversion des billes de bois mouillées en bois d’œuvre sec sont l’écorçage, le sciage, le séchage et le rabotage, étapes qui entraînent toutes le rejet de polluants dans l’atmosphère. 

Le sous-secteur Usines de panneaux comprend les émissions de plusieurs types d’usines qui produisent des matériaux à partir de bois d’œuvre de feuillus et de résineux, tels que :

Le sous-secteur Autres (Industrie du bois) englobe les émissions provenant des fabricants de meubles et d’armoires, des usines de traitement du bois, des usines de fabrication de granules de bois et des fabricants de masonite.

L’utilisation de divers combustibles, comme les résidus du bois, le gaz naturel, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) et le mazout, pour produire de l’énergie ou éliminer les déchets est une pratique courante pour les installations de l’industrie du bois. D’importantes émissions de polluants atmosphériques proviennent de la combustion dans ce secteur.

Méthode d’inventaire générale

Polluants estimés :

MPT, PM10, PM2,5, SOx, NOx, COV, CO, NH3, Pb, Cd, Hg, dioxines et furanes, B[a]p, B[b]f, B[k]f, I[cd]p

Scieries et Usines de panneaux :

Les estimations internes pour les scieries et les usines de panneaux ont été reportées à 2016 en fonction de la capacité des usines en 2015. Des données sur cette capacité étaient disponibles pour 2017. Les données sur la capacité pour 2018 ont été mises à jour en fonction des données de 2019. Des données sur la capacité étaient disponibles pour 2019 et 2020. 

Autres (Industrie du bois) :

Tous les polluants : il n’y a aucune estimation interne pour ce sous-secteur. Pour l’ensemble de la série chronologique, les émissions proviennent des données déclarées par les installations aux provinces et aux territoires et des données déclarées par les installations à l’INRP. 

Données sur les activités

Les données de l’INRP 2020 et les sources de données des installations non déclarantes à l’INRP comprennent :

Coefficients d’émission (CE)

Scieries : U.S. EPA (2012)

Fabrication de contreplaqué, de panneaux de particules et de panneaux de copeaux orientés : U.S. EPA (1995)

Utilisation de combustibles : Meil et al. (2009) et U.S. EPA (1992, 1995, 2014) 

Références, Annexe 2.3, Méthodes d’estimation pour la catégorie Fabrication

Cheminfo Services. 2005. Survey of small and medium commercial baking establishments to estimate average VOC emission factors, Rapport inédit. Markham (Ontario): Cheminfo. Préparé pour Environnement Canada.

Commission canadienne des grains (CCG). 2017. Statistiques hebdomadaires des grains 2017–2018 (base de données).

Madison. 2017. Madison’s 2017 Online lumber directory (en anglais seulement).

Meil J., L. Bushi, P. Garrahan, R. Aston, A. Gingras et D. Elustondo. 2009. Status of energy use in the Canadian wood products sector. Rapport no. M144-214/2009, Ottawa (Ont.) : Ressources naturelles Canada.

Pinchin Environmental Ltd. 2007. CAC emissions from the Canadian grain handling industry – 1985- 2007, Raport inédit. Mississauga (Ontario). Santé Canada.

Resource Information Systems Inc. (RISI). 2019. North American wood panels and engineered wood products capacity report (en anglais seulement).

[RNCan] Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts. 2020. L’État des forêts au Canada, rapport annuel 2019. No au catalogue 40084, Ottawa (Ont.) : Ressources naturelles Canada.

Statistique Canada. s. d. Tableau 17-10-051-0001 (anciennement CANSIM-051-0001) Estimations de la population au 1er juillet, par âge et sexe (base de données). [Données mises à jour le 29 septembre 2020; consulté le 8 décembre 2020]. 

Statistique Canada. s. d. Tableau 17-10-0005-01 (anciennement CANSIM 051-0001). Estimations de la population au 1er juillet, par âge et sexe (base de données). [Dernière mise à jour le 29 sept. 2021; consulté le 8 déc. 2020].

Statistique Canada. 2017. Tableau 32-10-0351-01 (anciennement CANSIM 001-0001) : Livraisons des producteurs des principaux grains.

Statistique Canada. 2021. Tableau 32-10-0054-01 (anciennement CANSIM 002-011). Aliments disponibles au Canada : Farine de blé (base de données).

[U.S. EPA] United States Environmental Protection Agency. 1985. Compilation of air pollutant emission factors, 5th Edition. [Consulté le 27 août 2014]. Research Triangle (North Carolina). Office of Air Quality Planning and Standards (en anglais seulement).

[U.S. EPA] United States Environmental Protection Agency. 1992. Compilation of air pollutant emissions factors, Volume I: Stationary point and area sources, 4th Edition. Research Triangle Park (North Carolina). Office of Air Quality Planning and Standards.

[U.S. EPA] United States Environmental Protection Agency. 1995. Compilation of air pollutant emission factors, Volume I: Stationary point and area sources, 5th Edition. Research Triangle Park (North Carolina). Office of Air Quality Planning and Standards (en anglais seulement).

[U.S. EPA] United States Environmental Protection Agency. 2012. EPA memorandum - EPA Region 10 HAP and VOC emission factors for lumber drying [PDF] (en anglais seulement).

[U.S. EPA] United States Environmental Protection Agency. 2014. WebFIRE. [base de données], Durham (North Carolina). Technology Transfer Network Clearinghouse for Inventories & Emissions Factors (en anglais seulement).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :