Prévenir la pollution à la maison

Prévenir la pollution à la maison

Prévenir la pollution, c'est modifier ses projets, ses pratiques et ses habitudes de façon à réduire à la source la pollution et les déchets au lieu d'essayer de réparer les dégâts après coup. C'est aussi protéger les ressources naturelles (c.-à-d. les arbres, l'eau) en prenant des mesures de conservation à leur égard ou en les exploitant de façon plus rationnelle.

Penser globalement et agir localement : telle est la clé d'un environnement durable. La prévention de la pollution, aussi appelée la P2, suppose que l'on fasse des choix intelligents, tant au moment de l'achat que de l'utilisation des produits. À cette fin, il faut déterminer les sources des déchets et de la pollution et trouver des moyens de les supprimer.

Vous pouvez prendre quantité de mesures à la maison pour économiser l'eau et l'énergie, réduire la quantité de déchets produits et économiser ainsi de l'argent pour toute la famille. Vous ne le savez peut-être pas, mais il est probable que vous appliquez déjà des pratiques de prévention de la pollution dans votre foyer. Voici quelques conseils que vos amis, votre famille et vous mettez peut-être déjà en pratique ou pourrez suivre dans l'avenir pour prévenir la pollution. Protéger l'environnement et prévenir la pollution est à la portée de toute la famille!

Économiser l'eau

  • Fermer le robinet pendant qu'on se brosse les dents. Ne pas laisser l'eau couler sans interruption.
  • Prendre une brève douche au lieu d'un bain : on consomme moins d'eau ainsi. Si l'on préfère le second, éviter de trop remplir la baignoire.
  • Lorsqu'on se lave ou se rase, remplir partiellement le lavabo au lieu de laisser l'eau couler.
  • Empêcher les robinets de goutter en veillant à ce qu'ils soient toujours bien fermés.
  • Laver la vaisselle ou nettoyer les fruits et les légumes dans un évier partiellement rempli, puis les rincer rapidement sous l'eau du robinet.
  • Au lieu de laisser l'eau couler jusqu'à ce qu'elle soit fraîche, en garder dans un récipient au réfrigérateur.
  • Économiser l'eau en n'utilisant que la quantité requise pour la cuisson (c.-àd. lorsqu'on fait bouillir des légumes).
  • Se servir du lave-vaisselle ou de la machine à laver uniquement lorsqu'on peut les remplir.
  • S'il est possible de régler le niveau d'eau de la laveuse, veiller à n'utiliser que la quantité d'eau nécessaire.
  • Colmater les fuites des robinets sans tarder.
  • Placer une bouteille de plastique remplie d'eau dans le réservoir de la toilette afin de réduire la quantité d'eau utilisée.
  • Poser un réducteur de débit sur les robinets et la pomme de douche afin d'économiser l'eau.
  • Colmater sans tarder les fuites du réservoir de la toilette. On peut facilement vérifier si ce dernier fuit dans la cuvette en y versant une petite quantité de colorant alimentaire. Si l'eau de la cuvette se colore sans que la chasse ait été actionnée, c'est qu'il y a une fuite.

Économiser l'énergie

  • Éteindre les lumières avant de sortir d'une pièce.
  • Utiliser l'option économiseur d'énergie des appareils ménagers ou choisir le cycle convenable le plus court.
  • En été, lorsque la chose est possible, faire sécher le linge en l'étendant à l'extérieur.
  • Remplacer les ampoules à incandescence par des ampoules fluorescentes, qui durent plus longtemps et possèdent un rendement énergétique plus élevé.
  • Pour les petits repas, utiliser le micro-ondes au lieu de faire chauffer le four.
  • Réduire la température du chauffe-eau. La plupart des maisons n'ont pas besoin d'une eau extrêmement chaude.
  • Afin d'empêcher la chaleur ou l'air frais de s'échapper, veiller à ce que les cadres des portes et des fenêtres soient bien calfeutrés.

Réduire la quantité de déchets

  • Créer un programme de recyclage à la maison.
  • Trouver de nouveaux usages aux objets au lieu de simplement les mettre à la poubelle. Il faut se montrer créatif! Les récipients de verre ou de plastique peuvent servir à conserver les aliments en vrac et les petits objets.
  • Réutiliser les sacs d'épicerie en plastique : s'en servir comme sacs à ordures ou en prendre avec soi lorsqu'on fait ses courses au lieu d'en rapporter d'autres à la maison. Ou mieux que cela, acheter ou confectionner des sacs de tissu qui pourront resservir encore et encore.
  • Réutiliser les boîtes de carton et les sacs de papier pour y conserver des objets ou comme emballage lorsqu'on déménage.
  • Penser réutilisation. Conserver ce qui peut servir à nouveau, tels que le papier d'emballage, les boîtes et les sacs-cadeaux, la ficelle, les élastiques et les attaches.
  • Au lieu de se débarrasser des vieux meubles et des appareils qui fonctionnent mal, les faire remettre à neuf ou réparer.
  • Une maison recèle quantité de choses, tels que des vêtements, des jouets et des meubles, qu'un organisme de bienfaisance ou un groupe religieux apprécieront.
  • Donner les livres et les magazines à un hôpital, à une résidence pour personnes âgées ou à une école.
  • Nombre d'écoles et de garderies sont toujours à la recherche de matériel pour réaliser des projets d'artisanat. Il suffit d'un appel rapide pour savoir s'ils ont besoin de quelque chose en particulier.
  • Produire son compost, si c'est faisable, et, ainsi, fabriquer son propre engrais et réduire la quantité de déchets produite par son foyer.

Être un consommateur averti

  • Acheter en vrac afin de réduire la production de déchets.
  • Privilégier les produits et les services des entreprises respectueuses de l'environnement.
  • Acheter des produits recyclés ou recyclables. Rester à l'affût des emballages qui sont réutilisables, recyclables ou consignés.
  • Remplacer les produits chimiques dangereux par des produits plus sécuritaires. Par exemple, employer des savons insecticides plutôt que des produits chimiques en aérosol pour débarrasser les plantes intérieures des insectes.
  • Utiliser des nettoyants, des cires, des colles et des adhésifs, des peintures, des décapants, des détachants, etc., qui soient moins toxiques.
  • Pour l'allée de garage, choisir un revêtement d'étanchéité qui contient peu de composés organiques volatils (COV) et permet ainsi de limiter la formation de smog.

Vous voulez en savoir plus?

Visitez le Centre canadien d'information sur la prévention de la pollution, où vous trouverez des sources d'information additionnelles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :