Glace de mer : types et formes

La glace de mer se divise en divers types et est présente en plusieurs formes distinctes, selon son stade de formation et dépendant des conditions météorologiques, atmosphériques et autres.

Types de la glace de mer

L'on dénombre plusieurs types de glace de mer, selon son stade de formation. Pour chaque stade de formation identifié ci-dessous, il existe également des sous-types, déterminés par la structure interne de la glace. Veuillez consulter la section Glossaires pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet.

Nouvelle glace: Terme général s’appliquant à toute glace formée récemment. Ce terme recouvre ceux de frasil, sorbet, gadoue et shuga, lesquels correspondent à différents aspects de la glace formée par des cristaux encore faiblement soudés entre eux par le gel (ou pas du tout, le cas échéant) et n’ayant un aspect défini que lorsqu’ils flottent en surface.

Nilas: Couche de glace mince et élastique, ondulant facilement sous les vagues et la houle et formant, sous la pression, des avancées en forme de « doigts » entrecroisés. Cette couche a une surface mate et peut atteindre 10 cm d’épaisseur. On distingue le nilas sombre et le nilas clair.

Jeune glace: Glace au stade de transition entre le nilas et la glace de première année, d’une épaisseur de 10 à 30 cm. Peut se diviser en glace grise et en glace blanchâtre.

Glace de première année: Glace ayant au plus un hiver de croissance, provenant de jeune glace et dont l’épaisseur est d’au moins 30 cm. On peut la diviser en glace mince de première annéem - nommée parfois « glace blanche » -, en glace moyenne de première année et en glace épaisse de première année.

Vieille glace: Les précipitations sous forme de neige qui proviennent de nuages convectifs cumuliformes sont appelées averses de neige. Ces dernières se déclenchent et se terminent soudainement et se caractérisent par des changements rapides d'intensité et, habituellement, par des changements rapides de l'état du ciel.

Formes de la glace de mer

La glace de mer peut emprunter diverses formes, selon les conditions extérieures et autres. Sauf dans les zones abritées, il est rare qu'une couche de glace unie se forme tout de suite. Plutôt :

La gadoue qui s'épaissit se fragmente en masses disjointes sous l'effet du vent et des vagues, ces masses prenant une forme caractéristique de crêpe en raison des collisions répétées entre les fragments. La couche de gadoue calme quelque peu la surface et, avec le temps, les crêpes adhèrent les unes aux autres et il se forme alors une couche de glace continue. Voici quelques-unes des formes les plus communes de glace de mer :

Glace en crêpes: Morceaux de glace plutôt circulaires, ayant de 30 cm à 3 m de diamètre et jusqu’à 10 cm d’épaisseur, avec des bords relevés du fait du frottement des morceaux les uns contre les autres. Ils peuvent se former par houle faible à partir de sorbet, de gadoue ou de shuga ou du fait de la fragmentation de glace vitrée ou de nilas, ou encore à partir de glace grise s’il y a une forte houle ou de grosses vagues. La glace en crêpes se forme aussi parfois en profondeur, à l’interface entre deux masses d’eau ayant des caractéristiques physiques différentes, d’où elle remonte en surface. Elle peut rapidement couvrir de grandes étendues d’eau.

Sarrasins (ou Brash): Accumulation de glaces flottantes composées de fragments qui n'ont pas plus de 2 m d'extension et qui proviennent de la destruction d'autres formes de glace.

Glaçon: Tout fragment relativement plat de glace ayant moins de 20 m d'extension linéaire.

Floe: Tout fragment de glace relativement plat ayant 20 m ou plus d’extension horizontale. Selon leur extension horizontale, les floes sont subdivisés comme suit:

  • Petit : De 20 à 100 m d’extension
  • Moyen : De 100 à 500 m d’extension
  • Grand : De 500 à 2000 m d’extension
  • Immense : De 2 à 10 km d’extension
  • Géant : Plus de 10 km d’extension

Banquise côtière: Glace qui se forme et reste fixe le long de la côte, où elle est attachée soit au rivage, soit à un mur de glace, soit encore à une falaise de glace, entre des hauts-fonds ou des icebergs échoués. Des fluctuations verticales peuvent être observées quand le niveau de la mer varie. La banquise côtière peut être formée sur place à partir de l’eau de mer ou d’une banquise de n’importe quel âge retenue au rivage par le gel; elle peut s’étendre à quelques mètres comme à plusieurs centaines de kilomètres de la côte. La banquise côtière peut être de la glace de plus d’un an; on peut alors la désigner en employant l’expression correspondant à son âge (vieille, de deuxième année, ou de plusieurs années). Si elle s’élève à plus de 2 m au-dessus du niveau de la mer, on l’appelle « plateau de glace ».

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :