À propos du Fonds de durabilité des Grands Lacs

Le gouvernement du Canada a créé le Fonds de durabilité des Grands Lacs (FDGL) pour aider à rétablir la qualité de l’eau et la santé écologique dans les secteurs préoccupants canadiens. Les projets du FDGL sont financés et mis en œuvre en partenariat avec d’autres organismes ainsi que des intervenants de l’industrie et des collectivités locales afin de faire progresser les plans d’assainissement qui ont été établis pour tous les secteurs préoccupants restants du Canada.

Par l’entremise du FDGL, Environnement et Changement climatique Canada appuie techniquement et financièrement (jusqu’à concurrence du tiers du coût total) des projets axés sur la mise œuvre de mesures d’assainissement dans trois domaines prioritaires :

  • le rétablissement et la gérance de l’habitat des poissons et des espèces sauvages;
  • l’évaluation et l’assainissement des zones contaminées;
  • des méthodes novatrices d’amélioration des effluents municipaux d’eaux usées.

L’accent est mis sur l’atteinte des objectifs.fixés par l’Accord Canada-Ontario concernant la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème des Grands Lacs (2014) et le respect des engagements pris en vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs 2012 entre le Canada et les États-Unis.

Vous avez une idée de projet de restauration dans un secteur préoccupant et vous aimeriez obtenir de plus amples renseignements sur les possibilités de financement? Veuillez consulter le Secteurs préoccupants des Grands Lacs ou communiquer avec l’équipe du FDGL à l’adresse suivante : ec.glsf.ec@canada.ca.

Secteurs préoccupants : Les points chauds où les utilisations bénéfiques des écosystèmes aquatiques sont altérées. Parmi les 36 secteurs préoccupants restants de la région des Grands Lacs, neuf sont situés au Canada et cinq chevauchent le Canada et les États-Unis.

Plans d’assainissement : Conçus pour chacun des secteurs préoccupants, ces plans cernent les défis et les mesures prioritaires qu’il faut prendre pour résoudre ces défis. Les activités de restauration de l’environnement exigent une grande expertise technique et scientifique, une bonne connaissance de la région et des efforts soutenus. Les gouvernements du Canada et de l’Ontario travaillent en collaboration avec les gouvernements locaux, les communautés autochtones, les offices de protection de la nature, les intervenants de l’industrie, les citoyens locaux et d’autres partenaires pour développer et mettre en œuvre ces plans.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :