Conseil de restauration de la baie de Quinte

Baie de Quinte.

Photo : © Environnement et Changements climatiques Canada.

Autres contributeurs au projet : Ministère de la Défense nationale (base des Forces canadiennes de Trenton), Environnement et Changement climatique Canada, Pêches et Océans Canada, Office de protection de la nature de Lower Trent, Bande des Mohawks de la baie de Quinte, Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, Ministère de l’Environnement et de l’action en matière de changement climatique de l’Ontario, Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario, et Protection de la nature de Quinte.

Le partenariat communautaire chargé du nettoyage et de la restauration de la baie de Quinte entame une initiative complète visant à réduire les décharges de phosphore dans la baie, laquelle pourrait se traduire par le retrait officiel de cette zone de la liste des secteurs préoccupants d’ici 2020.

La baie de Quinte est une pittoresque anse étroite sur la rive nord du lac Ontario. Son littoral, qui s’étend sur près de 100 kilomètres depuis Trenton jusqu’à Bath, comprend 19 milieux humides provinciaux importants. D’une superficie de plus de 18 000 kilomètres carrés, le bassin hydrographique de la baie est le plus important du sud de l’Ontario, et comprend les terres principalement agricoles du comté Prince-Edward le long de son littoral sud.

En 1997, le Conseil de restauration de la baie de Quinte a été établi pour coordonner la mise en œuvre des mesures énoncées dans le plan d’assainissement. Le Conseil exerce également la surveillance des progrès environnementaux avec pour objectif de retirer la baie de Quinte de la liste des secteurs préoccupants des Grands Lacs.

Le Conseil de restauration inclut des représentants des gouvernements fédéral, provincial et locaux, de même que des offices de protection et des membres de la bande de Mohawks de la baie de Quinte. Le financement annuel des partenaires soutient la mise en œuvre de mesures précises d’assainissement. Un coordonnateur du plan d’assainissement et du personnel technique aidera les membres du Conseil à mettre les efforts en œuvre et à coordonner la sensibilisation du public et les activités de communication.

Le Conseil a supervisé l’amélioration constante de la santé de la baie de Quinte. Initialement, le plan d’assainissement a relevé 11 préoccupations environnementales importantes à l’égard de la baie. À l’heure actuelle, seul un défi environnemental demeure : un excès de nutriments, particulièrement du phosphore, qui se décharge dans les eaux de la baie. Ces nutriments, découlant du déversement d’eaux pluviales, d’usines de traitement des eaux usées, de fosses septiques et de champs agricoles, contribuent à l’éclosion d’algues au cours de l’été et de l’automne. La réduction de la fréquence de ces proliférations d’algues est la dernière principale étape vers le retrait de la liste des secteurs préoccupants d’ici 2020.

Pour s’attaquer à ce défi, le Conseil élabore actuellement une Stratégie de réduction des déversements de phosphore. La stratégie comprend des mesures en matière d’utilisation rurale et urbaine des terres, ainsi que de gestion des eaux pluviales municipales. Ces mesures sont conçues pour réduire le risque de prolifération d’algues nuisibles tout en préservant la pêche durable dans la baie. La stratégie utilise une approche de « gestion adaptative », soit un procédé d’amélioration continue, avec une surveillance régulière des progrès et la révision des plans visant à intégrer de nouvelles informations et avancées dans les pratiques de gestion exemplaires, la science et la technologie.

Enfin, le Conseil de restauration mène des activités de communication et de sensibilisation afin de s’assurer que les résidents de la collectivité soient au fait des initiatives de nettoyage et d’assainissement dans la baie et qu’ils aient l’occasion d’examiner les principales propositions et formuler des commentaires. Par exemple, le personnel du plan d’assainissement et les membres du Conseil ont :

  • participé à des événements communautaires comme le Quinte Children’s Water Festival et la Trenton Woodlot Conference;
  • donné des présentations à la collectivité et à des groupes scolaires;
  • préparé des vidéos sur des enjeux environnementaux précis dans la baie de Quinte;
  • mené des campagnes de publicité à la radio pour contribuer à la sensibilisation envers des initiatives précises d’amélioration de l’habitat, la surveillance communautaire de la faune et la gestion des systèmes septiques.

Pour en savoir plus sur le secteur préoccupant de la baie de Quinte, veuillez visiter la page : Bay of Quinte Remedial Action Plan (en anglais seulement).

Détails de la page

Date de modification :