Comité de mise en œuvre du plan d’assainissement canadien

Séance ouverte du Comité de mise en œuvre du plan d’assainissement canadien à la Première nation de l’île Walpole.

Photo : Clint Jacobs, Première Nation de Walpole Island.

Autres contributeurs au projet : Première nation Aamjiwnaang, Comité binational de consultation publique, Ville de Sarnia, Environnement et Changement climatique Canada, Pêches et Océans Canada, Comté de Lambton, Municipalité de Chatham-Kent, Ministère de l’Environnement et de l’action en matière de changement climatique de l’Ontario, Rural Lambton Stewardship Network, Sarnia-Lambton Environmental Association, Office de protection de la nature de la région de Sainte-Claire, Canton de Sainte-Claire, et Première nation de Walpole Island.

En matière de restauration de milieux humides et d’habitats côtiers et de sensibilisation de la collectivité, les partenaires qui traitent de la longue histoire de la dégradation environnementale du secteur préoccupant de la rivière Sainte-Claire peuvent mentionner des progrès importants au cours des récentes années, grâce à leur engagement commun envers la planification et l’action collaboratives.

La rivière Sainte-Claire court sur environ 64 kilomètres à partir de l’exutoire du Lac Huron depuis le pont Blue Water vers le sud jusqu’au lac Sainte-Claire. Par le passé, la rivière et son littoral ont subi l’incidence du développement industriel et municipal intensif. Le plan d’assainissement de 1995 relevait 45 mesures recommandées pour traiter de la dégradation environnementale de la rivière.

Le Comité de mise en œuvre du plan d’assainissement canadien est chargé de planifier et de mettre en œuvre des mesures s’attaquant à ces défis environnementaux. Coprésidé par Environnement et Changement climatique Canada et le ministère de l’Environnement et des Changements climatiques de l’Ontario, le Comité comprend des représentants d’une large gamme d’intérêts gouvernementaux, des Premières Nations et communautaires envers l’avenir de la rivière Sainte-Claire.

Le Plan d’action des Grands Lacs fournit le financement de base pour la recherche, la surveillance et la restauration des Grands Lacs. Dans le cadre de ce plan, le Fonds de durabilité des Grands Lacs fournit un financement à l’appui de projets de restauration ainsi que la coordination du Comité.

Des progrès importants ont été accomplis à l’égard des défis environnementaux au sein du Secteur préoccupant. Les récents succès comprennent ce qui suit :

  • restauration et protection de plus de 250 hectares d’habitat en milieu humide, y compris un milieu humide de 70 hectares au sein de la Première Nation de Walpole Island, et d’un habitat en milieu humide additionnel de 85 hectares à Mitchell’s Bay;
  • naturalisation d’un tronçon de 2 000 mètres le long du littoral de la rivière en installant une armure naturelle visant à améliorer l’habitat côtier des poissons;
  • achèvement de nombreux projets de recherche sur les poissons et la faune en collaboration avec la Première Nation de Walpole Island, afin d’évaluer l’état de santé des poissons et de la faune au sein du Secteur préoccupant;
  • réduction des volumes combinés des surverses d’égouts de municipalités au sein de la région d’environ 50 pour cent depuis 2000 au moyen d’investissements dans la mise à niveau d’usines de traitement.

L’engagement communautaire et la sensibilisation constituent des activités clés du Comité de mise en œuvre. Les partenaires du Comité collaborent étroitement avec un groupe communautaire, Friends of the St. Clair River, afin de partager des nouvelles au sujet d’initiatives d’assainissement environnemental, d’événements communautaires et de rapports sur les progrès. Le Comité a également tenu des événements portes ouvertes au sein de la collectivité et dans chacune des communautés des Premières Nations pour recueillir des commentaires à l’égard des options proposées de restauration pour l’assainissement de sédiments contaminés le long du littoral au sud de Sarnia. Des événements portes ouvertes futurs mettront l’accent sur les préoccupations à l’égard de l’eau potable.

Pour en savoir plus sur le secteur préoccupant de la rivière Sainte-Claire, veuillez visiter la page : Friends of the St. Clair River (en anglais seulement).

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :