Restauration d'un cours d’eau fréquenté par la truite mouchetée : ruisseau George, dans la baie Thunder

Ruisseau George, baie Thunder (Ontario).

Photo : Frank Edgson of the North Shore Steelhead Association.

Financement 2013-2014 : 165 500, dont 48 000 $ provenant du Fond de durabilité des Grands Lacs

Autres contributeurs au projet : North Shore Steelhead Association, Hatch Mott MacDonald, Pêches et Océans Canada, Thunder Bay District Stewardship Council, Ville de Thunder Bay, Province de l’Ontario (le Fonds d’action communautaire pour la protection des Grands Lacs et le Programme de financement pour l’intendance environnementale des terres et la restauration des habitats) et Ontario Federation of Anglers and Hunters.

Une vidéo d’un petit ruisseau, tournée sous l’eau à Thunder Bay, est la preuve que des populations de truite mouchetée prospèrent une fois de plus à cet endroit, et ce, grâce au projet de restauration de l’habitat réalisé avec le soutien du Fonds de durabilité des Grands Lacs.

Le ruisseau George est un petit affluent de la rivière Current alimenté par des eaux souterraines, qui se jette dans le lac Supérieur à l’extrême nord de la ville. Le ruisseau prend naissance et coule dans le parc municipal Centennial. Lorsque le parc a été aménagé, dans les années 1960, l’habitat du poisson s’est dégradé à cause du dragage, de la modification du lit et de l’élimination de la végétation sur la bande riveraine.

En 2013, des travaux ont été réalisés dans le cadre du projet afin de rétablir un lit plus naturel sur environ 100 mètres et d’améliorer l’habitat de la truite mouchetée. On a installé des éléments propres à l’habitat du poisson - de gros débris ligneux et des bassins. Pour faire plus d’ombre et offrir une protection aux jeunes truites mouchetées, on a également planté des arbres, des buissons et d’autres petites plantes indigènes. La truite a besoin d’un tel habitat de croissance pour survivre à la chaleur des mois d’été et pour se protéger des prédateurs jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment grosse pour retourner à la rivière Current.

En 2014, le projet a porté sur la nécessité d’améliorer le passage du poisson vers le nouvel habitat que lui offre le ruisseau. Des méandres naturels et une série de bassins successifs ont été ajoutés pour réduire la pente et le débit du courant. De plus, on a remplacé un ponceau étroit par un pont en bois qui offre une protection précieuse au nouvel habitat sous le pont et permet au poisson de passer plus facilement.

La sensibilisation du public a été un élément clé du projet. La collectivité a ainsi été mise au courant de l’incidence du développement sur les cours d’eau urbains et des bienfaits de la restauration et de la naturalisation du cours d’eau pour l’environnement. Plus de 30 bénévoles de la collectivité ont participé aux travaux, à toutes les étapes du projet. Outre la vidéo tournée sous l’eau, on a installé des panneaux d’interprétation sur le sentier longeant le ruisseau. On y explique les objectifs des travaux de restauration du ruisseau George et combien il est important de protéger l’habitat du poisson.

Pour plus de renseignements sur le secteur préoccupant de Thunder Bay, rendez-vous à : InfoSuperior (en anglais seulement).

 

 

 

Détails de la page

Date de modification :