Stagiaire Horizons Sciences : Becca Connolly

Lorsqu’elle était enfant, Becca Connolly pensait suivre les traces de son père et devenir enseignante. Au lieu de cela, Becca a conjugué ses talents innés pour l’ingénierie et le commerce et est aujourd’hui gestionnaire de projet chez Island Water Technologies Inc. (IWT) à Montague, sur l’Île-du-Prince-Édouard, sa province natale.

Créée en 2013, cette entreprise a un penchant incontestable pour l’environnement. Elle vise à créer des solutions de dernière génération pour les technologies de l’eau, dans le but de maximiser l’efficacité tout en minimisant la consommation d’énergie, en particulier les combustibles fossiles. Les deux produits principaux de l’entreprise sont REGEN, un système de traitement des eaux usées mobile et fonctionnant à l’énergie solaire, et ClearPod, un système écoénergétique qui améliore le rendement des systèmes septiques.

J’ai associé mes compétences en ingénierie à mes capacités commerciales. Pour moi, la boucle était bouclée.

- Becca Connolly, Gestionnaire de projet, Island Water Technologies Inc.

Becca Connolly

Becca a été embauchée par IWT par le biais du programme de stages en technologies propres (LIEN} de Collèges et instituts Canada, appuyé par le financement du programme Horizons Sciences d’Environnement Canada. Durant son stage, elle a réparti son temps entre le travail de conception de REGEN et des recherches sur le potentiel du marché américain pour ClearPod. Titulaire d’un premier diplôme en administration des affaires de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, elle a travaillé dans le domaine de la rémunération et de l’administration des avantages sociaux pendant plusieurs années dans les Maritimes et en Colombie-Britannique. Mais même si elle appréciait ces fonctions, elle estimait que sa courbe d’apprentissage stagnait. « Je voulais quelque chose de plus concret qui impliquait un contact direct avec les clients, » confie-t-elle. La formation aux aptitudes professionnelles a révélé un don pour l’ingénierie, une carrière à laquelle elle n’avait jamais pensé.

Amatrice de l’émission de télévision de David Suzuki, The Nature of Things, elle s’est inquiétée des nouveaux défis environnementaux, tels que les changements climatiques. Le déversement de pétrole de British Petroleum en 2010 dans le Golfe du Mexique l’a également préoccupée. Le côté environnemental de l’ingénierie l’intriguait. « Je voulais avoir l’occasion de faire partie de la solution, de participer de l’intérieur, » dit-elle. « J’ai réalisé que l’ingénierie ne se limitait pas à la construction de routes et de ponts. Je voulais participer à la recherche et à la conception de solutions environnementales. »

Becca a alors poursuivi des études d’ingénierie environnementale à l’Université Dalhousie à Halifax. Elle attribue l’obtention d’un poste dans ce domaine au financement du stage. « Island Water Technologies est une petite entreprise en développement et ce programme lui a permis, sur le plan financier, de m’embaucher dès ma sortie de l’école, » déclare-t-elle. « J’ai pu apprendre énormément et leur montrer que j’étais une bonne candidate pour l’entreprise. Sans le programme, je ne sais pas s’ils auraient pu m’embaucher lorsque je recherchais un emploi. »

Cela nous a donné l’occasion d’embaucher Becca quand nous n’aurions peut-être pas pu le faire d’un point de vue financier, de la connaître et de constater combien elle correspondait à notre culture d’entreprise. Elle est désormais un membre clé de notre équipe, contribuant à divers niveaux de l’entreprise. Nous avons été très chanceux.

- Jack Ambler, Vice-président, Ingénierie, Island Water Technologies, Inc.

Construit dans des conteneurs de transport de 20 et 40 pieds, les systèmes de traitement des eaux usées REGEN sont très mobiles. Lorsqu’ils sont alimentés à l’énergie solaire, ils peuvent fonctionner sans être reliés au réseau électrique. Étant donné la facilité avec laquelle on peut les déplacer et les installer, ils conviennent aux lieux éloignés, aux petites communautés rurales, aux mines, et aux opérations humanitaires et de secours. Les unités peuvent recueillir les effluents de 50 à 300 personnes, traiter les eaux usées par voie aérobie, par filtration et désinfection.

Le premier système REGEN de 20 pieds a été vendu à la base des Forces canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Becca Connolly a contribué à former le personnel militaire à son utilisation. Une version de 40 pieds, pouvant recueillir des quantités considérablement supérieures d’eaux usées, est prévu pour une mine isolée en Algérie. Il remplacera un étang d’épuration.

À la fin de ses études, Becca avait prévu de retourner à l’Île-du-Prince-Édouard avec ou sans emploi. « Parmi mes camarades de promotion, beaucoup ont passé plusieurs mois sans emploi avant de trouver un poste, » dit-elle. « J’étais très heureuse de trouver un emploi dans le domaine de l’ingénierie environnementale dans la province où je souhaitais vivre. » Elle apprécie également l’encadrement fourni par son superviseur, Jack Ambler, vice-président, Ingénierie, chez IWT. « Ma formation m’a préparée à certains aspects du travail, mais j’ai acquis la majorité de mes connaissances sur le terrain. » M. Ambler déclare que le programme de stages était tout aussi précieux pour l’entreprise. « Cela nous a donné l’occasion d’embaucher Becca quand nous n’aurions peut-être pas pu le faire d’un point de vue financier, de la connaître et de constater combien elle correspondait à notre culture d’entreprise, » confie-t-il. « Elle est désormais un membre clé de notre équipe, contribuant à divers niveaux de l’entreprise. Nous avons été très chanceux. » IWT a ensuite embauché trois stagiaires de plus dans le cadre du programme. Deux d’entre eux sont désormais des employés à temps plein.

Becca continue de travailler sur la conception et les essais de REGEN. Elle a également identifié trois états américains présentant un excellent potentiel pour les ventes de ClearPod, et contribué à obtenir l’approbation du produit dans deux d’entre eux. « J’ai associé mes compétences en ingénierie à mes capacités commerciales. Pour moi, la boucle était bouclée, » confie-t-elle.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :