Skyfire energy inc.

Les fonds obtenus au titre du programme de stages Horizons Sciences pour les jeunes d’Environnement et Changement climatique Canada ont permis à SkyFire Energy Inc., une entreprise de Calgary, de prendre le risque d’embaucher un plus grand nombre de personnes que ce qu’elle avait initialement prévu. L’entrepreneur en énergie solaire a embauché quatre stagiaires auprès de Collèges et instituts Canada et de BioTalent Canada, les agents de prestation du ministère fédéral.

« Les stagiaires ont été fantastiques », explique David Vonesch, directeur de l’exploitation et partenaire de la société. Ils occupent des postes dans des domaines comme l’installation de panneaux solaires, la recherche, la conception de systèmes et les ventes techniques.

« Notre effectif est composé d’employés formidables qui travaillent dur, qui sont passionnés par les énergies de remplacement et qui sont très heureux de travailler ici », dit-il. Il ajoute que les stagiaires acquièrent ainsi des connaissances sur le secteur de l’énergie solaire auprès d’un chef de file de l’industrie qui possède une solide capacité d’ingénierie interne.

Justice Dunn, une stagiaire du programme Horizons Sciences, devant SkyFire Energy.

La société SkyFire Energy (un nom astucieux) compte maintenant plus de 30 employés. Depuis l’installation de son premier système en Alberta, en 2001, elle a mis en place plus de 600 projets de réseaux dans huit provinces et territoires. Elle a également aidé des organisations à but non lucratif dans des pays en développement, comme au Pérou.

Les installations produites par la société incluent certains des réseaux électriques solaires les plus complexes de l’Ouest canadien. Aussi connues sous le nom de « cellules photovoltaïques », les cellules solaires servent à convertir l’énergie du soleil en un flux d’électrons pour générer de l’électricité. Cela produit de l’énergie à courant continu qui peut être injectée dans un réseau électrique et recharger des batteries, comme celles utilisées dans les voitures électriques.

« J’ai la chance de pouvoir travailler pour une entreprise bien établie dans une toute nouvelle industrie », déclare Justice Dunn, une stagiaire qui a été embauchée pour travailler du côté des ventes techniques. « Apprendre dans un environnement caractérisé par des pratiques et des procédures judicieuses et avoir accès à une telle richesse de connaissances a été une expérience inestimable. »

De nombreux facteurs, tels que les codes et règlements du bâtiment, les capacités des produits et la logistique des installations, affectent la rentabilité et la conception d’un système solaire photovoltaïque. « L’équipe de SkyFire était très enthousiaste et m’a beaucoup aidée en me montrant comment regrouper et équilibrer tous ces facteurs, dit Mme Dunn. En perfectionnant ma compréhension de la valeur et des limites des systèmes solaires photovoltaïques en Alberta, je peux aider les clients à prendre des décisions plus éclairées. »

Parmi les projets commerciaux, mentionnons des installations au Collège Okanagan de Penticton, à l’hôtel de ville de Banff, ainsi qu’au Seton Mall de Calgary et pour le réseau de transport léger rapide, aussi à Calgary. SkyFire a également conçu et installé, sur des bâtiments résidentiels et des fermes, des systèmes allant de quelques panneaux solaires à plusieurs milliers d’unités.

Les systèmes photovoltaïques peuvent fonctionner pratiquement n’importe où, y compris dans des endroits éloignés. « Cependant, leur rapport coût-efficacité varie selon l’emplacement, la taille de l’installation, la quantité d’ensoleillement et d’autres facteurs », explique M. Vonesch.

Malgré sa croissance récente, l’énergie solaire est une industrie relativement jeune en Alberta. « En règle générale, nous recherchons des personnes désireuses de continuer à apprendre grâce à la formation continue et qui veulent grandir avec l’entreprise, explique M. Vonesch. Nous recherchons également des candidats qui possèdent une formation technique en énergie solaire ou de remplacement et qui sont des passionnés de l’environnement. »

Les stagiaires embauchés cette année sont tous des diplômés du programme de technologies énergétiques de remplacement de l’Institut de technologie du Nord de l’Alberta. M. Vonesch espère qu’ils seront embauchés de façon permanente une fois leur stage terminé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :