Début des opérations de remorquage pour sortir le Cormorant du port de Bridgewater

Communiqué de presse

Navire Cormorant à Bridgewater, en N.-É.
L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, en compagnie du commandant des interventions David Yard (au centre, devant) et de l'équipe de la Garde côtière qui a dirigé l'opération, visant à contrer de façon permanente la menace de pollution posée par le navire Cormorant à Bridgewater, en N.-É.

Le 18 novembre 2020

Bridgewater (Nouvelle-Écosse) - Le gouvernement du Canada s'est engagé à retirer les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux, qui constituent une menace de pollution pour l'environnement marin, qui ont une incidence sur la vie des communautés côtières, et qui présentent un risque pour la santé et la sécurité des Canadiens.

Aujourd'hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, a annoncé le début des opérations de remorquage pour retirer le navire Cormorant, amarré depuis une vingtaine d'années au port de Bridgewater, en Nouvelle-Écosse.

Une évaluation de 2019 a montré que le Cormorant représentait une menace imminente de pollution pour le milieu marin, sans preuve évidente de maintenance active sur le navire, entre autres constatations. Le Cormorant a été mis en sécurité et des travaux sont en cours depuis octobre pour récupérer les polluants et stabiliser le navire afin de le préparer au remorquage.

La Garde côtière canadienne a travaillé en étroite collaboration avec l’entreprise RJ MacIsaac Construction Ltd. d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse, qui a obtenu le contrat pour récupérer les polluants en vrac restants du Cormorant, et pour remorquer, et démanteler le navire en toute sécurité.

Le Cormorant sera remorqué vers un chantier naval à Sheet Harbour, en Nouvelle-Écosse, où il sera démantelé et ne présentera plus de risque ni pour la population, ni pour le magnifique environnement marin de la Nouvelle-Écosse.

Multimédia supplémentaire

Navire Cormorant à Bridgewater, en N.-É.
L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, inspecte le navire Cormorant avant qu'il ne soit remorqué hors de Bridgewater, N.-É. Le navire posait une menace immédiate de pollution.
Navire Cormorant à Bridgewater, en N.-É.
Le Cormorant est remorqué hors de Bridgewater, N.-É., le mercredi 18 novembre 2020.

Citations

« Nos ports ne sont pas des décharges, ils sont des plaques tournantes pour les activités communautaires et industrielles. Le Cormorant représentait une menace claire et omniprésente pour la sécurité et l'environnement de la rivière LaHave, et je suis fière que nous allions de l'avant avec son élimination, au profit de toute la communauté. Trouver une solution durable au problème du Cormorant est une priorité pour moi depuis des années, à la fois comme membre de la communauté et comme députée. Désormais, grâce à son enlèvement responsable, notre environnement océanique sera plus sécuritaire, plus propre et plus productif. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Construit en 1963, le Cormorant mesure 74,7 m de long, 11,9 m de large et 2 350 tonnes de long.

  • En 2015, en raison de la menace posée par le navire, la Garde côtière canadienne a pris les mesures nécessaires pour renflouer et stabiliser le Cormorant.

  • En septembre 2020, la Garde côtière a lancé une demande de propositions pour trouver des parties capables d'éliminer en toute sécurité la menace de pollution posée par le navire. Ce processus s'est terminé le 28 septembre 2020.

  • Suite à un processus d'appel d'offres équitable et compétitif, un contrat a été attribué à l’entreprise RJ MacIsaac Construction Ltd. d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse, pour l'enlèvement et le démantèlement en toute sécurité du Cormorant du port de Bridgewater. RJ MacIsaac Construction Ltd. est une entreprise de construction et de démolition maritime spécialisée dans le recyclage des navires et d'autres contrats maritimes. Le contrat est évalué à 1,817 millions de dollars.

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :